Livres - Jeunesse / Young Adult

Mémoires de la forêt : Les souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud et Sanoe

Titre : Mémoires de la forêt : Les souvenirs de Ferdinand Taupe

Auteurs : Mickaël Brun-Arnaud et Sanoe (illustrations)

Éditeur : L’École des loisirs (Neuf)

Année de parution : 2022

Nombre de pages  : 300

Histoire : Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l’ouvrage qu’il a écrit pour compiler ses mémoires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites et les gens qu’il a aimés. Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec… À l’aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.

Mon avis :

Depuis l’ouverture de sa librairie à Paris, j’entends beaucoup parler de Mickaël Brun-Arnaud et de son bébé « Le Renard Doré« . C’est un lieu devenu incontournable pour les fans de manga mais surtout un lieu qui respire la bienveillance, la passion et l’échange. Alors quand j’ai entendu dire qu’il avait écrit un roman qui allait être édité par L’école des loisirs avec des illustrations à l’intérieur et un renard comme héros, forcément j’ai été très curieuse de le lire.

Avant d’être le libraire qu’on connaît, Mickaël Brun-Arnaud a longtemps travaillé dans l’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et autres maladies neuro-évolutives. Fort de cette expérience et de sa grande empathie, il a imaginé une histoire, comme on pouvait en voir autrefois, enfants, avec des animaux comme compagnons pour parler aux plus jeunes de sujets compliqué : la pertes de mémoire chez nos aînés, l’aide à la personne et le deuil, le tout dans un cadre charmant et rassurant à l’aide d’un héros lui-même libraire.

Dès la couverture et dès les premières pages, j’ai senti le travail à quatre mains entre lui et Sanoe, son illustratrice, pour mieux nous plonger dans l’univers imaginé. C’est d’une douceur juste incroyable et ce fut un vrai bond en enfance pour ma part, me rappelant des titres comme Les animaux du Bois de Quat’Sous ou Le Bus magique, où j’avais aussi cette grande bienveillance et la présence d’animaux.

J’ai également de suite senti que ça allait coller entre le héros et moi. Ce renard amoureux des livres mais maladroit, réservé mais qui aimerait faire preuve de plus de folie et partir à l’aventure, c’est le reflet de beaucoup d’entre nous. Alors j’ai aimé le voir tendre la main à un ami dans le besoin et se lancer dans une aventure humaine incroyable avec lui.

A l’aide de ces animaux, Mickaël Brun-Arnaud nous parle avec tendresse mais justesse de la terrible maladie d’Alzheimer et de ce qu’occasionnent ces pertes de mémoire aussi bien pour le malade que pour son entourage. C’est avec douceur, empathie et poésie qu’il se met à la place de chacun pour nous en décrire les effets. Les pages où on est dans la tête de Ferdinand Taupe qui en souffre sont saisissantes, tout comme celles où on voit Archibald Renard confronté à cet être qui ne le reconnaît plus. J’ai souvent eu la gorge serrée avec eux.

Mais l’auteur ne tombe pas dans le misérabilisme. Il met en scène une quête où cet étrange duo part à la recherche des souvenirs oubliés de Ferdinand. C’est une aventure nécessaire à chacun d’eux et nous lecteur nous les suivons avec bienveillance au fil de leur périple, de leurs rencontres et retrouvailles pour percer le secret des souvenirs oubliés de Ferdinand avec beaucoup d’émotion. J’ai beaucoup aimé ce voyage à deux, ses étapes, ses lieux visités tous plus féeriques les uns que les autres et respirants le bonheur et le bien-être auprès de gens tolérants et attachants. C’était une brassée de beaux sentiments.

Les dessins de Sanoe qui accompagnent ce voyage participent à la création de ce cocon qui finit par nous entourer gentiment. Elle nous fait voyager avec eux dans cet imaginaire proche et loin de nous à la fois. C’est magique. Une magie qui se poursuit jusque dans les ultimes pages où nous avons la chance d’avoir un carnet de croquis.

C’est donc avec une émotion sincère et touchante que je suis allée à la rencontre de l’univers de Mickaël Brun-Arnaud et de Sanoe. J’ai ressenti beaucoup de tendres émotions malgré les sujets parfois difficiles qui me mettaient la boule au ventre. J’ai ressenti beaucoup de bienveillance de leur part et ça m’a fait chaud au coeur. J’ai hâte de voir ce qu’ils auront à nous raconter dans le deuxième chapitre des aventures d’Archibald Renard.

(Merci à L’école des loisirs pour cette lecture et leur confiance)

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Les instants volés à la vie, Rêveurs et mangeurs de papier, Les lectures de Chloé, Vous ?

9 commentaires sur “Mémoires de la forêt : Les souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud et Sanoe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s