RDV Livresques

Semaine du Shojo 2022 : Quel(s) personnage(s) de shojo t’inspire(nt) le plus ?

Pour la deuxième année consécutive, j’ai eu la joie d’être contactée par Nico du blog Club Shôjo, une référence en la matière, pour participer à la 10e édition de la Semaine du Shojo ! Et pour la grande amatrice du genre que je suis depuis toujours, c’est vraiment encore une fois un honneur et un plaisir ^-^

Le principe est simple : 25 blogueurs et blogueuses sont invité(e)s à proposer un article sur un thème donné qui change chaque année. Chacun met en avant les articles de ses camarades afin de vous proposer une découverte maximale du genre, tout cela pour mettre en avant le shojo, un genre un peu trop décrié (à tort bien sûr !).

Cette année, le sujet est : Quel(s) personnage(s) de shojo t’inspire(nt) le plus ? Quel(s) personnage(s) de shojo serai(en)t ton(tes) modèle(s) ?

Et sur leur blog, 1 article shojo par jour pendant 7 jours
Lundi 25 avril : Ces 5 autrices que j’aimerais revoir publiées
Mardi 26 avril : Ces quelques mangas shojo qui font réfléchir (et évoluer)
Mercredi 27 avril : Anatomie du shojo – Les magical girl
Jeudi 28 avril : Ces héroïnes next door qui ne passent pas inaperçues !
Vendredi 29 avril : Ces 4 clichés sur les shojo qui nous agacent
Samedi 30 avril : Ces héroïnes qui prennent le contre-pied
Dimanche 1er mai : Article interblog – Quel(s) personnage(s) de shojo nous inspire(nt) le plus ? Quel(s) personnage(s) de shojo serai(en)t notre(nos) modèle(s) ?

Vraiment un grand merci à Club Shôjo de m’avoir invitée à participer à cet événement !

Quand j’ai été contactée à nouveau cette année par Nico pour participer à ce nouveau thème, un nom de personnage m’est de suite venu à l’esprit mais je trouvais dommage de n’en proposer qu’un et de ne mettre en valeur qu’une seule figure féminine alors que tant mériteraient d’être sous les feux des projecteurs pour des raisons multiples. Alors comme d’habitude, me voici avec non pas une héroïne mais un petit panel des femmes qui m’ont inspirée lors de mes lectures de shojo ou de josei.

Je vous invite donc à parcourir les étagères bien fournies de mes bibliothèques pour découvrir les filles et femmes qui m’ont marquée au fil des ans par leur caractère ou leur parcours de vie.

(Cliquez sur les titres et images pour lire ou relire mon avis)

Il y a d’abord eu la catégorie des FEMMES FORTES, celles qui ont combattu envers et contre tout dans des décors parfois franchement hostiles ou juste face à leur vie de tous les jours.

La première qui a croisé mon chemin fut Oscar de Jarjayes dans Lady Oscar – La Rose de Versailles de Riyoko Ikeda. Elle a bercé mon enfance avec sa lutte contre le statut que la société cherchait à lui imposer. J’ai d’ailleurs retrouvé ce même souffle plus tard dans les lectures de Basara de Yumi Tamura, avec Sarasa une jeune femme prenant la place de son frère pour mener la révolte contre le pouvoir en place, ainsi que plus récemment dans Le pavillon des hommesles femmes prennent le pouvoir à la place des hommes dans un Japon uchronique où les hommes ont été décimés par la maladie. Ce sont à chaque fois des femmes que je trouve inspirantes car elles ont su conjuguer leur part féminine avec une ambition et une force qu’on attribue bien trop souvent qu’aux hommes.

Mais des femmes fortes, on en trouve aussi dans la vie de tous les jours à travers des personnages aussi lumineux que Midori dans Je ne suis pas un ange d’Ai Yazawa où ce boute-en-train donne la pêche à tout le monde tout au long de leur vie au lycée, ou encore avec des modèles plus sobres comme celui de Yukino d’Elle et Lui – Kare Kano de Masami Tsuda où l’héroïne soutient vaille que vaille le garçon qu’elle aime à travers les épreuves qu’il vit, tout en poursuivant ses propres ambitions à elle, sans se perdre.

Enfin, il y a également ces femmes qui survivent à l’indicible et pour cela Kira de Mars (de Fuyumi Soryo) et Niji de Don’t Fake your smile (de Kotomi Aoki) m’ont marqué par leur résilience pour se reconstruire après un viol ou une tentative de viol et trouver l’amour.

J’ai ensuite pensé à une autre catégorie que l’on trouve souvent dans les mangas, que ce soit des josei, des shojo, des seinen ou des shonen : les FIGURES MATERNELLES COURAGEUSES. Je ne sais pas si c’est dû à mon histoire familliale où ma grand-mère maternelle fut l’une d’entre elles, mais j’ai toujours été sensible à ce sujet.

Ainsi je ne pouvais pas participer à ce sujet sans évoquer Kyoko, la mère de Tohru dans Fruits Basket, qui est un personnage qui m’a profondément émue par tout ce qu’elle a fait pour sa fille, participant ainsi à créer celle qui émancipera tant d’hommes et de femmes de la tragique famille Sôma. De la même façon, depuis quelques tomes, je suis profondément sous le charme de Makio, la tante trentenaire d’Asa, jeune ado qui vient de perdre ses parents dans Entre les lignes. Ça me fait tellement de bien de voir une femme un peu handicapée sociale qui ose dire à sa nièce qu’elle peut être qui elle veut, qu’elle n’est pas obligée de parler, etc, bref qui la laisse être elle-même et est juste là au cas où. Ces deux femmes m’émeuvent beaucoup.

Pour finir, parce que je trouve tellement triste de les voir si souvent occultées dans la vraie vie, je suis ravie d’avoir des shojos mettant en avant des SPORTIVES DE HAUT NIVEAU comme les filles de l’équipe de volley de Crimson Hero (de Mitsuba Takanashi) qui jouent magnifiquement bien et font preuve de beaucoup de courage et de persévérance ou la gymnaste Hikari de Hikari no Densetsu (d’Izumi Asô) qui nous communique la magie de sa passion pour la GRS.

Ce sont deux vieilles séries malheureusement dont l’une a été abandonnée chez nous mais je ne désespère pas de retrouver la même fougue et le même entrain avec la nouvelle génération, Running Girl de Narumi Shigematsu était pas mal dans le genre, avec son héroïne handicapée qui surmontait cela en se découvrant une passion pour la course. Je trouve cela inspirant.

Les shojo et les josei sont donc pour moi une belle source d’inspiration aussi bien pour se dépasser que pour accepter et surmonter une dure réalité ou juste pour insuffler courage, force et joie de vivre autour de soi. Il est bon d’avoir de tels modèles en littérature.  J’espère vous avoir donné envie de découvrir certaines d’entre elles.

Je vous propose maintenant de découvrir ci-dessous les articles des autres participants et j’en profite pour saluer leurs jolis choix dans lesquels je me suis parfois retrouvée ^-^

Voici la liste des participant(e)s à cette édition 2022 (par ordre alphabétique) :

30 commentaires sur “Semaine du Shojo 2022 : Quel(s) personnage(s) de shojo t’inspire(nt) le plus ?

  1. Super sympa comme rendez-vous annuel ! J’ai du passer à côté l’année dernière car cela ne me dit rien. En tous les cas il est indéniable que tu sais de quoi tu parles et on le ressent totalement dans ton article. Je trouve les thèmes vraiment intéressants et je pense allé découvrir certains autres blogs grâce à toi, merci donc 😉

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui, c’est un rdv vraiment cool pour découvrir de bons blogs et aussi des titres parfois un peu oublié qu’on remet en avant grâce au thème choisi par Nico. J’aime beaucoup et je suis contente que ça te fasse faire des découvertes !

      Aimé par 1 personne

    1. Haha il serait temps pour toi de te mettre plus aux shojo alors xD Plus sérieusement, je parle souvent de titres qui datent et ne sont pas toujours facile à trouver donc je comprends.
      Tu n’as même pas vu Lady Oscar à la télé à l’époque ?
      Oui, Running Girl était trop court, je suis d’accord !

      J’aime

      1. Lady Oscar je ne me souviens que du générique français à vrai dire. J’étais jeune, et je pense que j’associais ça a un truc de fille donc je regardais pas.

        Après c’est toujours compliqué avec le temps dont on dispose, je vais quand meme vers ce qui m’attire le plus et je dois avouer que les codes graphiques qu’on voit souvent en shojo, j’ai du mal avec (même si j’en conviens, il peut y avoir de tout esthétiquement).

        Aimé par 1 personne

      2. Ah ces freins que les petits garçons se mettent. Rien que pour ça, je suis heureuse d’être née fille, au moins, la société ne m’a empêchée de tout tester que ce soit « destiné » aux filles ou aux garçons.
        Je te taquine mais je comprends parfaitement tes choix. Moi-même, je vais forcément naturellement bien plus vers là où mes goûts me portent notamment pour les dessins et quand j’essaie d’aller contre c’est souvent un gros échec. Donc il vaut mieux en lire peu mais qui t’attirent et te plaisent vraiment 😉

        Aimé par 1 personne

      3. Ouais, j’essaie de trouver dans le lot ceux qui me parlent et me plaisent, j’arrive quand même régulièrement à lire des shojo vraiment agréables, même si en proportion, ça reste peu.

        Et oui, quand on est enfant mâle, on a ces réactions idiotes, mais en même temps ça vient du cadre dans lequel on grandit, en tant qu’enfant, on n’est pas responsable je pense.
        Ce qui compte c’est qu’on arrive à changer en grandissant.

        Aimé par 1 personne

      4. Très bien dit, c’est effectivement la société qui enferme quand est enfant et il est chouette de voir des adultes essayer de sortir de ce schéma.
        C’est déjà très bien si tu trouves ton bonheur dans quelques uns 👍

        Aimé par 1 personne

  2. Excellente sélection ! En lisant ton article, je me suis demandé comment cela se faisait que je ne connaissais pas Crimson Hero. Puis en me renseignant, j’ai compris… Dommage, j’aurais volontiers donné sa chance à cette série.

    Aimé par 2 personnes

    1. Haha oui encore une série lâchement abandonnée par Tonkam/Delcourt. Je suis tristesse… surtout que c’était le moment où la série gagnait en intensité T.T
      Merci en tout cas, j’aurais adoré te la faire découvrir dans d’autres circonstances ^^!

      Aimé par 1 personne

  3. On avait nous aussi parlé des femmes fortes et comme on en a parlé ensemble avant je ne reviendrais pas dessus x)

    J’aime juste tellement les figures maternelles courageuses dans les mangas. Tu te retrouve toujours à dire que cette femme est la meilleure des mères et ensuite tu en découvre une autre qui te touche toujours plus.

    J’avais pas du tout pensé à aborder ce thème sous différentes catégories (et encore heureux car notre article était déjà beaucoup trop long ahah) On avait préféré ce concentrer sur une seule catégorie de femmes et du coup ça fait plaisir d’en découvrir d’autres chez d’autres chroniqueurs!

    Il est vrai que les figures féminines sportives sont trop souvent laissées en arrière plan alors que pourtant il y aurait vraiment de quoi inspirer et créer des vocations et je me rend compte qu’au final tu voyais plus ce genre de figures féminines dans des mangas plus anciens, j’espère que ça reviendra au goût du jour!

    L.

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est mon côté ordonné qui a parlé 🤣
      Effectivement les mères dans les mangas sont souvent de belles sources d’émotions.
      Et j’aimerais beaucoup également avoir plus de manga et shojo sportif surtout que le genre semble revenir dans les shônen et seinen ^^

      Aimé par 2 personnes

  4. Cela me met toujours des étoiles dans les yeux lorsque je vois tant de bonnes œuvres mentionnées.
    Et que dire de la révélation qui m’a paru évidente mais auquel je n’avais pas pensé sur le coup, la mère de Tohru, Kyoko. J’ai passé mon temps à acclamer cette dame incroyable alors je ne peut-être que satisfait de la voir apparaitre ici !

    Par ailleurs, j’aime beaucoup la construction de l’article via les différentes catégories, super choix !

    H.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci beaucoup, contente que ça plaise.
      Kyoko est en fait celle à laquelle j’ai pensé en premier et autour de laquelle j’ai construit cet article. Son histoire m’a énormément touchée et j’ai hâte de voir le film (?) qui va lui être consacré !

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s