Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Come to Hand de Sei

Titre : Come to Hand

Auteur : Sei

Traduction : Angélique Mariet

Éditeur vf : IDP – Boys Love (Hana)

Années de parution vf : 2021

Nombre de pages : 192

Histoire : Miharu, un professeur de musique débordé, s’effondre sur la route enneigée à cause de son surmenage. Recueilli par Arashi, le gérant d’un tattoo shop, il ne peut cacher son appréhension en voyant pour la première fois de vrais tatouages et finit par lui faire des commentaires déplacés. Regrettant sa conduite, il décide de repasser à la boutique d’Arashi pour lui présenter ses excuses. La gentillesse et la prévenance du jeune homme donneront à Miharu envie d’apprendre à le connaître, mais trouvera-t-il le temps de laisser place à l’amour ?
« Qui se ressemble s’assemble » mais n’oublions pas que « les opposés s’attirent » pour former ici le plus mignon des couples.

Mon avis :

Dans la désormais vaste collection Hana d’IDP Boys Love, j’aime en général les petits titres doux et réconfortants qui m’offre ma dose de romance doudou. J’avais ciblé Come to Hand pour cela et ce fut en même temps, je l’ai découvert, l’occasion de rencontrer une nouvelle autrice qui se lançait et qui a déjà un joli coup de crayon.

En effet, Sei nous offre ici une douce romance entre deux hommes qui se croisent par les hasards de la vie. L’un est tatoueur, l’autre professeur de musique au lycée. Tout est de suite très naturel entre eux et les choses se font exactement (ou presque) comme avec un couple hétérosexuel, ce qui est un vrai soulagement vu la propension au cas inverse en général dans les romances gays. J’ai donc d’emblée accroché à ce titre.

Cependant qui dit première oeuvre, dit souvent quelques maladresses, et ce fut le cas. L’autrice va trop vite. Elle fait tomber ses héros dans les bras l’un de l’autre hyper rapidement. Elle leur fait parler de sentiments, d’échange de clés d’appartement à une vitesse folle quand on voit le peu de temps qu’ils ont passé ensemble et que nous même avons passé avec eux. Ce qui fait que j’ai eu le sentiment d’une lecture sympa mais pas indispensable, loin de là.

C’était mignon parce que j’ai aimé l’univers du tatouage d’Arashi. J’ai trouvé ceux-ci super beaux sur son corps quand on les aperçoit. J’ai aimé que les deux aient une passion pour un art différent et qu’ils échangent dessus, tentant de communiquer leur passion à l’autre. J’ai aimé parce qu’on découvre petit à petit quelque chose de plus profond chez Arashi. J’ai aimé parce qu’on parle de leur passé sentimental à tous deux, l’un en voyant son ex, l’autre en abordant ses relations passées hétérosexuelles. Cela m’a vraiment donné un grand confort de lecture.

Je ne peux pas dire que j’ai eu de coup de coeur pour les personnages, mais je les ai trouvés mignons et attendrissants. C’était chouette de les suivre dans leur rencontre et la naissance de leur relation. Ce sont deux belles personnes et le trait très doux de Sei a contribué à ce sentiment de bien être en suivant leur quotidien dans leurs boulots respectifs, avec leurs amis et ensemble bien sûr, même si tout va très vite et donne un sentiment de fugacité.

Come to Hand est donc parfait pour passer un joli moment en compagnie de deux garçons qui vivent une jolie expérience de couple homosexualité avec une normalité qui fait du bien et qui devrait être la réalité.

 > N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Starmornielna, Vous ?

 

11 commentaires sur “Come to Hand de Sei

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s