Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Anti-Romance de Shoko Hidaka

Titre : Anti-Romance

Auteur : Shoko Hidaka

Éditeur vf : IDP – Boys Love (Hana)

Années de parution vf : Depuis 2021

Nombre de tomes : 1 (en cours)

Histoire : Ryô et Suô ont toujours été amis. Depuis six ans, ils vivent en colocation dans un appartement de Tôkyô, un peu par convention, semble-t-il, bien que leur entourage se pose de nombreuses questions sur leur relation. Toujours vissés l’un à l’autre, ils n’ont pourtant pas l’intention de démêler leurs sentiments. Mais les non-dits et la jalousie maladive ne peuvent pas s’accumuler sans qu’un jour, tout finisse par exploser…

Mon avis :

Tome 1

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez combien j’aime les histoires entre amis d’enfance avec sa couverture un brin grisâtre et pluvieuse, Anti Romance, au titre bien particulier, s’y inscrit totalement pour mon plus grand plaisir, puisque j’ai adoré ce premier tome.

L’autrice qui a déjà un certains nombre de mangas à son actif, s’inscrit tout à fait dans la veine des romances slow-burn que j’aime, ces romances longues à se mettre en place mais qui sont encore plus intense ensuite. Elle a pour cela une solide expérience dans les shonen-ai et surtout les yaois, mais aussi dans des genres assez divers comme l’historique, les romances lycéennes, les tranches de vie et le sport, qu’elle met ici au service de son histoire.

Ryo et Suo sont amis depuis le lycée et colocataires depuis 6 ans. L’un bosse dans une entreprise où il est de plus en plus reconnu pour ses talents d’écriture, l’autre est devenu coiffeur par défaut. En vivant ensemble, une certaine routine s’est installée entre eux au point qu’aucun d’eux malgré des sentiments évident n’ose faire le premier pas.

J’ai aimé cette histoire racontée, comme dans nombre de romans maintenant, depuis deux points de vue, celui de chacun des deux garçons, ce qui nous a permis de découvrir les sentiments que chacun cache mais aussi des éléments propres à leur personnalité respective afin de mieux s’attacher à eux. C’est très réussi.

On sent petit à petit une tension romantique monter entre eux mais sans qu’aucun n’ose faire le premier pas, ce qui est déchirant. Ils sont pourtant jaloux quand ils savent l’autre ailleurs avec quelqu’un d’autre. Ils sont pourtant assez tactiles mais de manière tellement discrète, profitant du sommeil de l’autre par exemple. Mais ces non-dits les bouffent et il est heureux qu’un élément perturbateur arrive pour les réveiller.

J’ai apprécié que cet élément perturbateur soit le collègue de Ryo, le plus froid des deux, celui qu’on lit le moins bien, qui a bien compris tout ce qu’il renferme, lui-même étant gay et ayant vécu une histoire semblable apparemment. Il va donc titiller ce petit jeune et le pousser à exprimer ce qu’il cache tant bien que mal pour enfin percer cette bulle de non-dits. J’ai adoré.

Le travail sur les personnages est excellent. On ressent très bien leurs sentiments réciproques qu’ils contiennent de peur de perdre ce qu’ils ont. Mais en dehors, on ressent aussi très bien leur malaise réciproque face à leurs boulots respectifs. Suo a choisi de devenir coiffeur pour aider sa famille. Ryo ne semble pas s’épanouir au travail et écrit à côté. Il est chouette aussi de montrer que parfois on ne s’épanouit pas au travail, ou encore qu’on fait des choix contraints qui peuvent se révéler une réussite ou non.

En tout cas, le trait de Shoko Hidaka m’a parfaitement fait ressentir la fragilité de ces deux garçons, mais également leur grand attachement l’un à l’autre. Je suis fan de la sensualité et la douceur avec laquelle ils s’effleurent, se regardent en douce. Ce soit-disant manque d’expression pour les autres est pour nous tous l’inverse quand on regarde tous les petits détails glissés par l’autrice. C’est donc émouvant de les voir évoluer jusqu’à ce que la tension explose.

J’ai vraiment adoré l’écriture de ce premier tome en mode slow-burn et la rencontre de ces deux amis d’enfance à la relation si émouvante et exclusive mais peinant à s’exprimer par peur de la perte. C’est excellemment bien joué pour nous donner envie de lire la suite, suite qui malheureusement n’est toujours pas sortie à ce jour au Japon T.T

 > N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Sissi reading books, Vous ?

 

6 commentaires sur “Anti-Romance de Shoko Hidaka

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s