Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Colocataires à leur manière de Tsunami Minatsuki et As Futatsuya

Titre : Colocataires à leur manière

Auteurs :  Tsunami Minatsuki et As Futatsuya

Éditeur vf : Nobi Nobi

Année de parution vf : 2022

Nombre de tomes vf  : 1 (en cours)

Résumé : Auteur de romans policiers misanthrope et introverti, Subaru Mikazuki se réfugie chez lui pour se concentrer. Un jour, un chat errant lui inspire un nouveau sujet d’histoire. Il nomme l’animal Haru et observe son comportement énigmatique tout en poursuivant la rédaction de son récit.

Mon avis :

Tome 1

UNE RENCONTRE QUI CHANGE UNE VIE

Les histoires de chats ont toujours la côte, le phénomène dure et perdure. On aime vraiment ces petites bêtes en France et au Japon aussi vu que c’est eux qui nous approvisionnent. Je n’ai donc pas été surprise de voir Nobi Nobi en proposer un également. Maintenant, il faut savoir renouveler le genre et ce n’est pas si simple…

Pour tenter d’apporter leurs pattes, le duo Minatsuki au scénario et As Futatsuya aux dessins, ont opté pour un récit à deux voix : celle d’un jeune écrivain solitaire et celle du chat qu’il recueille, le tout en alternance. Je ne crois pas en avoir lu sous cette forme jusqu’à présent. J’ai trouvé ça fort sympathique malgré ses dehors formatés, les auteurs s’enfermant à la fois dans ce cadre et ne s’imposant pas trop de contraintes non plus puisque les chapitres n’ont pas forcément tous la même longueur ni la même puissance. 

Cependant l’histoire et sa narration ont également un je ne sais quoi d’un peu froid et fade pour moi. Contrairement à un Chat qui voulait rendre l’homme heureux et inversement, Colocataires à leur manière a peiné à me toucher. Certes, le héros est très introverti. Certes, il est amusant de voir les interprétations radicalement différentes du maître et de son chat sur les situations vécues. Mais quelque chose n’est pas passé et l’émotion fut absente pour moi. Il y a un décalage, je crois, entre l’intention des auteurs de nous toucher ou amuser et ce que j’ai ressenti et je suis un peu passé à côté.

Mais je reconnais leurs bonnes intentions et c’est pour ça que j’ai quand même apprécié ma lecture. J’ai aimé retrouver un héros écrivain, solitaire, en proie à des difficultés sociales et relationnelles, qui n’aime pas trop sortir de chez lui, n’aime pas la foule, préfère la documentation dans les livres et souffre du trauma de la perte de ses parents au cours d’un accident. J’ai aimé le voir peu à peu s’ouvrir au contact, souvent maladroit, de ce chat qu’il a recueilli par impulsion et qui va l’obliger à faire des choses inhabituelles afin de s’occuper de lui, le poussant à s’intéresser à quelqu’un d’autre que lui et à sortir même quand il ne le veut pas, notamment vers des lieux inconnus.

C’était amusant de voir le décalage lors de chaque situation que les auteurs nous racontent tour à tour du point de vue de chacun, ce qui nous semble évident pour nous humains, est vécu totalement différemment par Haru, le chat de notre héros. Rien que son nom, c’est toute une histoire ! Alors, je pense que cela plaira à certains lecteurs et qu’ils s’amuseront tendrement de cela.

C’est la même chose pour les dessins d’As Futatsuya, pour lesquels je suis loin d’avoir un coup de foudre. Je n’aime pas trop les héros aux yeux aussi petits, étirés et au visage dessiné en trois coups de crayons. J’aime quand c’est plus détaillé, travaillé et là j’ai bloqué sur les designs très simplistes des hommes de l’histoire, tout comme j’ai bloqué sur la quasi absence de décor. A l’inverse, j’ai trouvé le chat, Haru, tout mignon avec un pelage noir et blanc qui donnait envie de le caresser et une petit bouille trop mignonne avec ses yeux en amande bien mieux proportionnés que sur son maître ><

Colocataires à leur manière porte bien son nom avec ces deux héros qui vivent à leur rythme et dont la rencontre va les transformer peu à peu au contact l’un de l’autre. Cependant, le côté un peu formaté de la narration, le dessin un peu simple et lisse des hommes de l’histoire, et le caractère froid et solitaire du héros, rendent l’émotion difficile à transmettre aux lecteurs. J’ai fait partie de ceux pour qui ce fut un peu difficile malgré toutes les qualités de l’oeuvre mais je ne doute pas que d’autres seront plus séduits que moi.

>> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : L’Apprenti Otaku, Floriane, Vous ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

11 commentaires sur “Colocataires à leur manière de Tsunami Minatsuki et As Futatsuya

  1. Dommage ce manque d’émotions parce que c’est aussi ce qu’on recherche à travers nos lectures, mais je reste très tentée comme tu t’en doutes. J’aime beaucoup cette idée d’alterner les points de vue et celle, plus classique, de voir chat et humain évoluer au contact l’un de l’autre. Quant aux dessins, j’avoue qu’ils ne m’emballent pas plus que cela…

    Aimé par 1 personne

  2. Malgré ton avis un peu mitigée et effectivement les dessins qui peuvent laisser à désirer, j’ai quand même bien envie de le découvrir un jour 🙂
    Merci pour cette chronique car je l’avais repéré 🙂
    Je te souhaite une belle journée !

    Aimé par 1 personne

  3. Merci beaucoup pour ton avis, pour ma part j’avoue avoir un peu fait l’impasse. J’essaye d’être raisonné concernant les titres autour des chats car si je les trouve en général agréable à lire ce n’est pas non plus forcément ce que je vais rechercher. Après tout dépend l’écriture. Je vois que tu n’as pas plus adhérer aux dessins, j’ai un peu regardé les planche du coup et je comprends ce que tu veux dire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s