Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Le Livre Jaune de Fumiko Takano

Titre : Le Livre Jaune

Auteur :  Fumiko Takano

Traduction : Corinne Atlan

Éditeur vf : Casterman (Sakka)

Année de parution vf : 2004

Nombre de pages  : 156

Résumé : Publié par Kôdansha en 2003 et lauréat du prestigieux Prix Tezuka, Le livre jaune de Fumiko TAKANO est l’un de ces précieux ouvrages que l’on se plaît à feuilleter pour retrouver la douce familiarité tissée entre nous et ses protagonistes. Ce recueil reprend le titre du plus long des quatre récits le composant, centré sur une adolescente hantée par la lecture des Thibault, la saga de Roger Martin du Gard. Les récits suivants captent d’autres fragments du quotidien, avec tendresse et humour. Par le prisme de ses instantanés féminins, Le livre jaune touche au coeur en s’attachant à ce qui, finalement, compose la vie : les petits riens de tous les jours.

Mon avis :

Ça faisait un petit moment que j’entendais parler de Fumiko Takano et de son Livre jaune sur les réseaux sociaux. Comme je suis toujours amatrice de découvrir de nouvelles plumes et que celle-ci était réputée par parler du quotidien avec un prisme moderne et féminin, sachant qu’elle avait remporté le prix Tezuka en 2003 pour ce recueil, je me suis lancée. Bien mal m’en a pris car ce n’est pas vraiment la BD que j’aime…

J’ai de suite eu du mal avec le dessin très différent de ce que j’aime habituellement. Celui-ci n’a rien de « beau » à mes yeux et ses compositions sont très classiques sans rien de révolutionnaire. Certes, le trait est moderne et volontiers underground, mais ce n’est pas vraiment ce que j’aime, cela a plutôt tendance à me déstabiliser dans le mauvais sens du terme, me sortant totalement de ce qu’elle peut vouloir raconter. En plus, elle rend volontairement flou et fugace certaines de ses histoires, certaines de ses pages, ce qui ne m’a pas beaucoup aidé.

Mais la première histoire étant présentée comme inspirée d’une saga d’un auteur français : Les Thibault de Roger Martin Du Gard, j’ai persévéré. L’autrice effectivement nous compte dans cette première histoire éponyme assez longue par rapport aux autres, le quotidien un peu déchanté d’une jeune adolescente fan de lecture dans un milieu populaire et ouvrier où cela sort du lot. Cependant en dehors de ça, je n’ai pas bien compris ce que cherchait à nous raconter l’autrice, c’était assez flou d’un côté et banal de l’autre, sans parvenir à me transmettre de sentiments ou d’émotions, même quand j’ai cru percevoir un peu de révolte contre l’ordre établi chez elle à un moment…

Même souci dans les histoires qui ont suivi. On y suit à chaque fois avec un humour un brin sarcastique le quotidien de femmes qui aspirent peut-être à autre chose que la vie ordonnée de bonne épouse, bonne salary woman qu’on attend d’elle. J’y ai vu une critique larvée de la société japonaise et de ses carcans. Mais c’était assez fugace derrière ce trait toujours aussi malaisant pour moi et ces histoires que j’avais du mal à suivre et à décrypter. J’ai donc beaucoup de mal à vous en parler.

Au final, je me suis sentie un peu désœuvrée face à ces histoires que je peinais à comprendre et surtout à apprécier du fait de leur dessin tellement atypique pour moi qu’il me sortait de ma lecture. Ce n’est pas le genre de manga que j’aime. Certes l’autrice semble avoir des propos intéressants à raconter, je ne le nie pas, mais la façon dont elle le fait ne me correspond pas, son imaginaire n’est pas le mien, sa narration me perd trop. C’est dommage, j’aurais aimé avoir le même enthousiasme vis-à-vis d’elle que l’éditeur semblait avoir à l’époque. Après l’absence d’autres titres d’elle chez nous est peut-être le signe que cela ne s’est pas trop vendu non plus au début des années 2000 et que c’était trop expérimental ^^!

>> N’hésitez pas à lire l’avis plus enthousiaste de Kowai sur Manganews.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s