Livres - Romance

Comeback : Retrouvailles dans les coulisses de la K-pop de Lyn Ashwood et Rachel Rose

Titre : Comeback : Retrouvailles dans les coulisses de la K-pop

Auteurs : Lyn Ashwood et Rachel Rose

Illustrations : Asillu

Éditeur : KWorld (K Story!)

Année de parution : 2022

Nombre de pages  : 392

Histoire : « Croyez en vos rêves et trouvez ce qui fait votre force.
N’ayez jamais peur de faire votre propre comeback. « 
Dans les coulisses de la K-pop, un chanteur et une styliste se débattent contre la peur de l’échec et la dévalorisation de soi. Ensemble, ils font face à leurs démons pour trouver leur identité ainsi que leur famille de cœur.
Emery, chanteur du groupe NEON, et sa plus grande fan Alana se sont rencontrés par hasard deux ans auparavant. Quand leurs chemins se croisent à nouveau, le temps a fait son œuvre… NEON est désormais célèbre et Emery mène une vie de rêve, mais celle-ci n’a rien d’un long fleuve tranquille. Alana est revenue à Séoul, a banni la musique de son quotidien et tente de survivre après la perte d’un être cher. Dans les coulisses de la K-Pop, face à leurs démons et à la recherche de leur identité, réussiront-ils à se retrouver ?
Les auteures Lyn et Rachel, nées aux États-Unis, vouent une passion à l’Asie et plus particulièrement la Corée. À travers leur premier roman, elles nous entraînent dans le monde du divertissement avec ses joies, ses peines et aussi ses travers.

Mon avis :

Deuxième roman de la nouvelle collection des éditions KWorld! consacré à l’univers de la K-Pop. J’avais été conquise par le premier Le murmure des papillons, c’est donc avec plaisir que j’ai accepté de lire celui-ci, qui après une titre centré sur le deuil, l’amitié et la découverte culturelle, se propose lui de nous parler de l’industrie de la K-pop, de se reconstruire et de suivre ses rêves.

Aux manettes de ce roman, un duo cette fois formé de deux autrices américaines Lyn Ashwood et Rachel Rose, accompagnée d’Asillu pour les dessins puisque comme le précédent l’édition française propose de belles illustrations couleur et noir & blanc pour agrémenter l’histoire. Avec sa couverture dans le même style que la précédente, cela commence à former une jolie collection avec le même maquettage et j’aime assez, même si je trouve le titre peu mis en avant encore une fois avec sa mention en petit en bas…

Après l’industrie du cinéma la dernière fois, place à celle de la musique cette fois avec la découverte du groupe de K-Pop NEON, inventé pour l’occasion par les autrices, et celle-ci n’ont pas fait les choses à moitié. Bien que l’histoire se présente comme une romance, j’ai trouvé qu’elles s’étaient plutôt concentrées sur l’écriture du groupe et de son environnement, ce qui fait de ce roman une jolie incursion dans la vie d’un groupe de K-Pop. Connaissant l’éditeur, je n’ai pas été surprise ni déçue, puisque c’était déjà un peu le cas la fois précédente, la romance servant de prétexte à tout autre chose. 

Ici, le style est différent, peut-être plus banal et moins poétique, moins âpre et tranchant que la dernière fois. On plonge moins dans l’intimité, le coeur des personnages. Ceux-ci sont plus survolés et moins creusés malgré les belles promesses des débuts. Si cela avait été le cas nulle doute que j’aurais encore plus aimé. Mais je me suis contentée de ce que Lyn Ashwood et Rachel Rose avaient à nous offrir et j’ai passé un joli moment.

J’ai beaucoup aimé découvrir l’alchimie et la camaraderie entre les membres du groupe NEON qui est très bien rendu ici. On les suit dans leur quotidien de chanteurs, danseurs, showmen certes, mais également juste de garçons de leur âge. Et j’ai aimé qu’on reparle de la problématique des relations amoureuses au sein des groupe de K-Pop avec ce que va vivre leur chanteur, Emery.

Il y a deux ans, celui-ci a un passage à vide et est à deux doigts de quitter le groupe, notamment parce que sa famille qui vit aux USA rejette ce choix de carrière qu’elle juge puérile. Il sera sauvé par une fan : A, qu’il rencontrera par hasard, un soir. Celle compose aussi de la musique et cela va nouer quelque chose de bref et éphémère entre eux. Sauf qu’il la recroise de nos jours sur un plateau, en tant qu’aide styliste d’un autre groupe et il la trouve bien changé.

Les autrices vont se faire un plaisir de nous conter les retrouvailles de ces deux êtres qui ne vont pas si bien que ça. J’ai été touchée par l’histoire d’Emery et de son père qui n’accepte pas son choix de carrière par préjugé. Il faut dire que la K-Pop telle qu’on la connaît et quand même un phénomène récent et que les gens de l’ancienne génération, qui ont dû en baver quand on connaît l’histoire du pays, peuvent trouver ça un peu futile. Mais c’est triste de voir un tel rejet sans discussion possible. J’ai aussi été touchée par l’histoire d’Alana, jeune compositrice brillante, admise à Berklee, mais qui a totalement lâché prise depuis la perte tragique de son frère et mentor.

Si les autrices avaient consacré plus de pages à leur histoire présente et moins à dresser le portrait d’un décor des coulisses d’un groupe de K-Pop, on aurait pu avoir une romance sublime, car chacun aide l’autre à se relever, se retrouver et avancer. Malheureusement, on ne les voit ensemble que dans trop peu de situations pour que ça matche vraiment et qu’on sente une alchimie brûlante ou indestructible. J’ai eu l’impression de survoler leur histoire, tout comme eux-même volaient des petits moments. Alors j’ai quand même adoré la façon dont Emery tente de briser la carapace d’Alana d’abord avec des petits messages sur l’équivalent de WhatsApp, puis en la sauvant et en bossant avec elle. Leur rapprochement est mignon et Emery est touchant dans sa fraîcheur. Alana m’a plus agacé dans sa retenue bien trop grande et artificielle. Le thème de l’amour impossible est un grand classique mais trop mal fait ici, les drames ayant été limités, mais il m’a manqué quelque chose.

Ainsi bien qu’utilisant des sujets et des développements qui me plaisent beaucoup, le manque d’équilibre et de justesse des choix des autrices ont rendu cette lecture un peu fade par rapport à ce qu’elle aurait pu être. Certes, je sais que chez KWorld, les romances sont rarement ce qu’il y a de plus important dans l’histoire, mais je m’attendais quand même à être plus touchée comme dans Le murmure des papillons. Ici, j’ai aimé sourire des interactions des membres du groupe et de leur vie en coulisses, mais j’ai été frustrée d’une romance pas narrée selon tout son potentiel. Une bonne lecture mais qui aurait pu être encore meilleure !

Merci à KWorld! pour cette très belle découverte !

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : , Vous ?

2 commentaires sur “Comeback : Retrouvailles dans les coulisses de la K-pop de Lyn Ashwood et Rachel Rose

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s