Livres - Jeunesse / Young Adult

L’Aube est bleue sur Mars de Florence Hinckel

Titre : L’Aube est bleue sur Mars

Auteur : Florence Hinckel

Éditeur : Nathan

Année de parution : 2022

Nombre de pages  : 499

Histoire : Esther a 22 ans et fait de brillantes études d’astrophysique. Hantée par le souvenir de sa petite soeur disparue douze ans auparavant, elle s’est réfugiée dans les étoiles en attendant qu’il se passe enfin quelque chose dans sa vie.
Et puis elle rencontre Hugo, au moment même où la plus incroyable aventure qui attend l’être humain durant ce siècle se dresse sur son chemin : la conquête de Mars. Candidate au premier voyage habité vers la planète rouge, Esther est bien décidée à réaliser son rêve coûte que coûte. Elle ne se doute pas à quel point ce rêve va la mener loin.

Mon avis :  

 Quand on m’a proposé la lecture de ce roman, étant fan d’histoire de voyage spatial et de découverte de nouvelle planète, j’ai de suite eu envie de le lire, malgré ma dernière expérience assez moyenne avec un titre du genre au rayon jeunesse : Phobos. Heureusement pour moi, la base « scientifique » de L’aube est bleue sur Mars m’a bien plus convaincue même si on retrouve aussi, et je le déplore, bien des tocs des romans jeunesses que je supporte de moins en moins.

Florence Hinckel est une autrice jeunesse connue dans le monde de l’imaginaire depuis sa saga U4 avec ses quatre points de vue. Je ne l’avais pourtant jamais lu et je la découvre ici dans un roman qui se lit hyper facilement et dans lequel elle joue sur les styles narratifs (journal de bord, échanges épistolaires, narration classique…) assez facilement pour rendre la lecture très agréable. Mais en même temps, je n’ai pas trouvé la plume extraordinaire, elle est assez lisse dans son genre et ne sort pas de l’ordinaire. Il en va un peu de même de l’histoire.

Cependant, j’ai beau être critique, je me place du point de vue d’une lectrice adulte. Pour un adolescent, j’ai trouvé le texte tout à fait abordable et même très intéressant grâce à l’habillage scientifique apporté à l’histoire. L’autrice a en effet imaginé un monde futur où la NASA et autres organismes visant à aller dans l’espace allaient offrir la chance à 3 jeunes adultes de participer au premier vol habité en direction de Mars pour aller y faire des relevés scientifiques. Pour nous raconter cela, l’autrice s’est renseignée et cela se sent. Tout dans ce qu’elle raconte sonne vrai même si elle a pris quelques libertés et fait quelques raccourcis parfois. Mais dans l’ensemble, le voyage a bord du vaisseau et les premiers pas de nos héros sur Mars correspondent à notre réalité actuelle. Bien sûr, tout n’est pas parfaitement crédible, comme l’entraînement hyper raccourci des jeunes, mais c’est précisé également à un moment donné dans l’histoire, et si le jeune lecteur est intéressé, il y a les sources de l’autrice citées à la fin de l’ouvrage qui pourront peut-être lui apporter les compléments nécessaires. J’ai donc plutôt apprécié cet habillage-là.

L’histoire, elle, est racontée du point de vue d’Esther, une jeune française qui a autrefois perdu sa soeur, et qui fait des études d’astrophysique. Je ne vais pas mentir, je n’ai pas ressenti l’attachement que j’aurais voulu pour elle, ni pour les autres personnages qu’elle croisera sur sa route, que ce soit ses amis, sa famille ou ses collègues. L’autrice a trop concentré ses forces sur le décor et a délaissé l’écriture des personnages pour moi. La romance a distance que l’héroïne va vivre avec un défenseur de l’environnement engagé va être le pompon de tout ce que je n’aime pas. Là, c’est vraiment trop dans les codes des romances jeunesse que je rêverais de voir disparaître pour plus de liberté et diversité dans l’écriture de ces romances hétéro en plus, une fois de plus. D’ailleurs, l’autrice s’est sentie obligée d’inclure un personnage homosexuel, mais on sent bien que c’est par prétexte que conviction…

L’histoire cependant se déroule bien. Il y a un bon rythme entre les différentes parties. J’ai aimé qu’elles s’ouvrent par une petite phrase de quelqu’un de connu en rapport avec le voyage en cours. Il y a un bon équilibre entre ce qui se passe sur Terre, le tout dans un habillage assez écolo et contestataire, en mode tout va mal, qui correspond bien à la situation actuelle, et le voyage dans l’espace avec ses rebondissements et ils sont nombreux. On ne s’ennuie pas à la lecture, les pages défilent. On a envie de voir si elle va être sélectionné, comment va se passer le voyage et ce qu’ils vont découvrir une fois arrivés. Bien sûr les petits mystères qui émaillent le récit sont assez prévisibles et on devine un peu à chaque fois ce qu’il va se passer. Il y a aussi une énorme ficelle scénaristique à la toute fin qui vient malheureusement un peu gâcher le sérieux du reste, tellement c’est fumant et facile. Mais l’ensemble se lit très bien, surtout quand on voit à quel public c’est destiné.

Le lecteur adolescent prendra plaisir à ce récit rythmé, riche en détail sur les voyages spatiaux et les dynamiques de groupes. Il sera peut-être comme moi déçu quand même par les personnages qui ne font que passer dans cette histoire par rapport à ce que celle-ci raconte. Il aimera peut-être le ton engagé sur les méfaits de l’homme vis-à-vis de la planète Terre et comprendra qu’il faut changer. Le lecteur adulte, lui, trouvera sûrement l’ensemble un peu léger et facile, et préférera se tourner vers des titres plus complexe comme la trilogie martienne de Kim Stanley Robinson : Mars la rouge, Mars la verte, Mars la bleue.

(Merci à Babelio et Nathan pour cette lecture)

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Vous ?

8 commentaires sur “L’Aube est bleue sur Mars de Florence Hinckel

  1. Ta critique confirme ce que tu me disais à propos de la mienne. Et je suis d’accord avec toi dans l’ensemble. Je pense que, si je n’avais pas été dans le bon état d’esprit (capable de laisser de côté certains clichés,entre autres), j’aurais dit exactement la même chose.
    Et, tu as raison, rien de tel que KSR pour se voir partir sur Mars !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci. J’avoue malheureusement, souvent, ne pas réussir à avoir totalement le recul sur ce type de livre et surtout je trouve dommage de voir se répéter ce genre de schéma dans le jeunesse/y.a, notamment pour la romance. Mais je reconnais ici, une belle ambition pour le côté conquête spatiale et ça me va déjà très bien 😁

      Aimé par 1 personne

  2. Je ne connais pas du tout ce roman et j’étais très enthousiaste à la lecture mais au vu de ton avis, j’ai peur de ne pas aimer et d’émettre des critiques similaires aux tiennes… Mais étant fan de romans sur l’espace, j’ai tout de même envie de tenter ! Surtout que je n’ai encore jamais lu cette autrice !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s