Livres - Romance

Girl Meets Duke : Un drôle de mariage / Le jeu de la préceptrice / Une délicieuse voisine de Tessa Dare

Titre : Girl Meets Duke : Un drôle de mariage / Le jeu de la préceptrice / Une délicieuse voisine

Auteur : Tessa Dare

Éditeur : J’ai Lu – Pour elle (Aventures & Passions)

Années de parution : 2018-2020

Nombre de tomes  : 3 (série en cours) – Tome 4 à venir

Histoire : Les aventures de jeunes femmes hors du commun qui vont faire succomber des Ducs alors qu’elles sont couturière, pâtissière, horlogère où passionnée d’animaux. Des histoires à la fois tendre et cocasse avec des hommes qui ont aussi besoin de réapprendre à s’aimer et découvre la passion entre les bras de femmes atypiques.

Mon avis :  

Tome 1 : Un drôle de mariage

Le duc d’Ashbury est confronté à un gros problème : il doit se marier afin d’engendrer un héritier au plus vite. Mais quelle femme serait assez désespérée pour accepter d’épouser un homme défiguré ?
La réponse se présente en la personne d’Emma Gladstone, simple couturière. Elle est aux abois financièrement, et elle n’a pas froid aux yeux. Elle répond donc à tous les critères requis. Elle est même assez jolie, mais cela n’a aucune importance puisqu’il compte se désintéresser de son cas dès qu’elle sera enceinte. Sauf que la nouvelle duchesse, loin de le trouver repoussant, prend très vite goût à ses hommages…

Tessa Dare est l’une de mes autrices de romances historiques préférée, je lui fais une confiance aveugle. Alors même quand un résumé ne m’enchante pas plus que ça quand il est aussi maladroitement écrit qu’ici, je ne peux passer à côté car je sais que ses romances sont bien plus humaines qu’il ne le laisse penser.

Ici alors que l’éditeur ne l’indique pas, nous sommes dans le premier tome d’une saga consacrée à une groupe d’amie qui ont toute une passion atypique pour l’époque et qui vont malgré elles séduire un duc, un peu à la façon du « Club des laissées pour compte » de la Ronde des saisons de Lisa Kleypas mais avec des femmes qui souvent ne sont pas aristocrates cette fois. Un schéma, qui, je l’avoue me plaît bien car il propose de jolies aventures.

Emma, couturière de son état, ouvre la danse en allant un beau jour à la rencontre du Duc d’Ashbury pour lui réclamer l’argent qu’il lui doit pour la robe de son ancienne fiancée. Celui-ci défiguré par la guerre a dû rompre leurs fiançailles mais cherche toujours une épouse et en voyant Emma lui tenir tête, il a une idée : lui demander à elle !

J’aime parfois me sentir bousculée dans mes lectures. Ce fut le cas ici avec cette demande en mariage express qui va d’emblée lancer les hostilités. Pas de cour à n’en plus finir, nos héros se marient en deux temps trois mouvements, ce qui permet ensuite de s’attarder sur leur vie conjugale et j’ai beaucoup aimé ce choix. Souvent dans les romances historiques, les autrices centrent leur histoire sur des héros qui se tournent autour un moment, découvrant leurs sentiments au cours de ce vaudeville avant de se marier et paf, ça s’arrête là. Ici, Tessa Dare renverse le code et préfère, à ma plus grande joie, s’attarder sur la construction du couple marié et leur vie à deux, ce que je trouve diablement plus intéressant.

Il faut dire que la dame sait allier à la fois l’humour, la tendresse, la passion et la profondeur. Elle a construit ici deux très beaux et émouvants personnages. Ash est un homme blessé de s’être vu repoussé durement à cause de ses blessures qui l’ont défiguré alors que c’était un homme assez imbu de lui-même avant. Il a perdu toute confiance en lui et refuse d’être vu en société. Il s’est refermé sur lui-même et vit comme un ermite. Pourtant, c’est un homme bon puisque son personnel l’adore et qu’il mène une double vie, jouant les justiciers la nuit. Emma, elle, sous ses airs de couturière est en fait une jeune femme que son père a chassé de chez lui après une seule petite erreur sans conséquence. Elle vit donc dans la peur de revivre un tel rejet par une personne qu’elle aime. Cependant, elle va se lancer bille en tête dans sa relation avec Ash.

Leur romance à tout deux est toute mignonne et sensible. Elle débute par un contrat mais évolue très vite. D’abord Emma n’a aucune honte à dire son attirance pour lui. Elle se moque de ses cicatrices, au contraire, c’est ce qui marque sa profondeur à son avis. Pour détendre un peu l’atmosphère du couple guindé qu’il veut, elle s’amuse à l’affubler de tout plein de petits noms affectueux ridicules. Commençant à apprécier sa personnage, pour tenter de le faire sortir de sa solitude, elle va lui faire rencontrer ses amies et lui proposer des sorties. Et ainsi petit à petit, elle va faire baisser ses barrières et découvrir l’homme doux, fort et protecteur derrière.

J’ai beaucoup aimé le couple qui va naître de tout cela. Il m’a ému et il m’a plu aussi pour les valeurs qu’il incarne, chacun cherchant à aider son prochain, même en dehors de leur cercle, pour compenser un peu ce que lui-même / elle-même a vécu et ne voudrait pas que les autres vivent. Ils sont touchant et c’est pour ça aussi, je pense, que leurs domestiques les apprécient autant et vont jouer un rôle dans leur rapprochement en imaginant de drôles de plans pour cela.

J’ai ainsi beaucoup aimé suivre les aventures d’un couple atypique pour ce type d’histoires entre une ancienne fille de pasteur – couturière déchue au grand coeur, voulant aider les femmes en perdition, et un duc défiguré par la guerre qui a perdu confiance en lui mais veut toujours aider son prochain, en mode Batman avec son Robin. C’était émouvant de les voir se découvrir, se rapprocher et tomber amoureux. Ce ne fut pas un coup de foudre, mais les braises se sont très vite enflammées et la passion qui s’est embrasée entre eux fut superbe à lire, entre émotion et piquant. J’ai vraiment adoré la façon dont Emma a chéri le corps blessé d’Ash et lui a réappris à s’aimer et à aimer tout court malgré tout, malgré ses craintes de faire peur aux autres. C’était très émouvant.

Une fois de plus, Tessa Dare a tenu toutes ses promesses en nous concoctant une romance mature pleine d’ombres et de lumières, ces dernières apportant un émouvant éclairage aux premières. J’ai vraiment beaucoup aimé la façon dont les deux héros découvrent l’amour et la confiance ensemble dans leur mariage et j’ai hâte de voir les aventures des amies hautes en couleur d’Emma.

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Dream Hooked on the book, Vie de fun, Vous ?

Tome 2 : Le jeu de la préceptrice

Libertin notoire, Chase Reynaud se sent peu qualifié pour assurer l’éducation de ses pupilles, deux gamines aussi dissipées qu’hostiles à toute forme de discipline. D’ailleurs, aucune gouvernante ne reste plus de quarante-huit heures à son service. Mlle Alexandra Mountbatten est différente, il le pressent d’emblée. Cultivée, intelligente, passionnée. Et ce qui ne gâte rien, ravissante. Comment résister à tant de qualités ? Chase n’essaie même pas, bien décidé à ajouter une nouvelle conquête à son tableau de chasse. Or, pour la première fois de sa vie, une nuit de volupté ne lui suffira pas…

Après ma rencontre de ces jeunes femmes hautes en couleur à même de conquérir des Ducs alors qu’elles sont couturière, pâtissière, dresseuse d’animaux ou encore remonteuse d’horloge, je n’avais qu’une envie découvrir chacun de leurs aventures. Alors même si le résumé ne me tentait pas totalement, je ne suis pas une fan des libertins…, il me fallait lire l’aventure d’Alexandra, et décidément un résumé ne fait pas tout !

Avec une héroïne portant mon prénom, je ne pouvais que me sentir impliquée par cette aventure. Alexandra, jeune réparatrice et régleuse d’horloge, astronome amateure et ancienne fille de capitaine de navire, a eu un coup de foudre pour un beau jeune homme aux yeux verts dans une librairie des mois plus tôt. Quelle n’est pas sa surprise quand elle le recroise en allant faire son métier chez lui !

Comme souvent avec Tessa Dare, les débuts sont fondamentaux. Ici, on se retrouve avec une situation ubuesque, d’un futur Duc qui doit s’occuper de deux pupilles de moins de 10 ans qui font fuir toutes les préceptrices qu’il leur trouve et qui en dernière extrémité propose le poste à une Alexandra qui n’a jamais fait cela, le tout sur un malentendu. La couleur est annoncée, on va bien s’amuser !

J’ai adoré suivre à la fois les aventures scolaires d’Alexandra qui tente d’être une vraie préceptrice pour ces deux petites orphelines au caractère bien trempé, et les aventures sentimentales de celle-ci qui a un vrai coup de coeur pour son patron malgré son caractère à se taper la tête contre les murs. Les fillettes dont elle va avoir la charge sont l’atout majeur de l’histoire. J’ai été très émue par leur relation, l’aînée protégeant beaucoup la cadette. J’ai été touchée par leur passé de fillettes abandonnées, ballottées, qui se protègent et cherchent de l’affection en faisant les pires bêtises. Elles sont terriblement drôles et touchantes. J’ai adoré leur passion morbide pour les maladies et autres infections mortelles dont elles affligent la poupée de la plus jeune pour célébrer chaque jour son enterrement. J’ai adoré leur débrouillardise et leurs talents de pickpocket.

On sent vraiment avec ces enfants, mais également plus tard avec le couple, que l’histoire est sous le signe de la tendresse. Ainsi même si la romance commence de manière assez piquante avec un Chase qui se construit un antre de la perdition dans les sous-sols de sa maison et ne résiste pas aux charmes de sa préceptrice, peu à peu l’histoire évolue vers quelque chose de plus profond. J’ai apprécié l’honnêteté des héros vis-à-vis de leurs sentiments et attentes. On n’est pas dans une romance fleur bleue. J’ai apprécié de voir un Chase qui se méprise, se révéler en fait être quelqu’un de bon et protecteur. Il me rappelle en cela beaucoup Ash dans le précédent tome. J’ai apprécié de voir Alexandra ne pas se laisser faire et chercher à lui ouvrir le coeur pour lui montrer qu’il est digne d’aimer et d’être aimé.

L’histoire mélange donc avec bonheur la constitution d’une ambiance familiale entre Chase, Alex et les deux fillettes, ainsi que l’éclosion de leur couple qui obligera chacun à affronter ses démons : une perte passé qu’il n’a pu empêcher pour l’un, un événement traumatique pour l’autre. Tout est parfaitement dosé et contrairement à bien des romances on n’a pas d’élément dramatique final qui serait tiré par les cheveux pour un ultime rebondissement. Pour autant, l’histoire est drôle, piquant et pleine d’allant, avec des échanges et scènes savoureux grâce aux fillettes, mais aussi une relation où les héros ne se laissent pas mener par le bout du nez. La passion d’Alexandra pour les étoiles et la façon dont elle se sert de son passé comme fille de marin pour instruire les filles rend l’histoire vraiment belle et amusante, avec un cachet très particulier. 

Alors que ces titres traînaient dans ma PAL depuis des années, la faute à des résumés peu accrocheurs à mon goût, je suis ravie de les avoir lus et d’avoir ainsi déjoué mes prédictions. J’ai adoré ces deux premiers tomes des Filles conquérant des Ducs. L’histoire d’Alexandra et Chase, et de leurs pupilles, était vraiment rafraîchissante et je n’ai qu’une hâte mettre la main sur la prochaine histoire consacrée à Pénélope et sa ménagerie !

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Mylène, Sarah, Vie de fun, Vous ?

Tome 3 : Une délicieuse voisine

Gabriel Duke est furieux. Il vient de rénover à grands frais une vieille maison du très chic quartier de Mayfair, qu’il compte revendre au prix fort. Mais les nuisances occasionnées par sa voisine, lady Pénélope Campion, qui a recueilli quantité d’animaux éclopés, compromettent dangereusement ses projets. Apprenant qu’elle doit se débarrasser de sa ménagerie sur ordre de son frère, Gabriel lui propose de l’aider à trouver des familles d’accueil pour ses protégés. Non par amour des bêtes, mais pour servir ses propres intérêts. Il en était du moins persuadé, jusqu’à ce que la beauté de la délicieuse Pénélope vienne bouleverser l’ordre de ses priorités…

Depuis le début de la saga, je prends plaisir à suivre les débouchés amoureux de nos héroïnes atypiques qui arrivent à séduire les meilleurs partis. Les deux premiers tomes étaient plutôt consacrés à des roturières s’élevant par le mariage, alors place à Lady Pénélope qui, elle, va craquer pour un homme s’étant élevé au-dessus de sa condition.

Pénélope, c’est l’âme charitable du groupe, celle qui recueille le moindre animal blessé ou égaré. J’attendais son histoire avec une certaine impatience, imaginant tous les rebondissements possibles avec sa marmaille animalière. Si amusement j’ai eu au cours de cette lecture, j’avoue que j’ai trouvé l’autrice un peu timide en terme de péripéties animalières. Elle aurait pu aller bien plus loin. Cependant, elle a eu la riche idée de ne pas limiter Pénélope à ce trait de caractère et d’en faire un personnage bien plus complet.

En effet, l’histoire démarre grâce à l’emménagement de Gabriel Duke, le Duc Rapace, dans la maison voisine, sur lequel tombe Pénélope alors que son perroquet s’était enfui chez lui et avait trouvé refuge dans sa chambre à coucher. Une rencontre d’emblée haute en couleur ! Très vite, l’électricité fuse entre eux. Gabriel ne cache pas qu’il a acheté cette maison pour la retaper et faire une plus-value en la revendant, notamment parce qu’elle est située juste à côté de celle d’une Lady. Alors quand le frère de Pénélope menace de la rapatrier à la campagne si elle ne lui donne pas une bonne raison de rester, c’est-à-dire si elle n’attrape pas un célibataire titré dans ses filets, rien ne va plus pour Gabriel, qui se voit dans l’obligation d’aider la jeune femme.

La tendresse et le comique de l’histoire viennent que pour aider notre amoureuse des animaux, Gabriel va mettre le doigt dans un engrenage dont il n’est pas prêt de sortir. J’ai adoré le suivre tenter d’aider Pénélope à trouver des familles pour chacun des animaux qu’elle a recueilli, ce qui bien souvent s’est soldé par une scène rocambolesque. Ô celle où sa loutre se perd dans des tourbières et où ils vont à sa recherche ! On les voit ainsi petit à petit se rapprocher autour de ces moments atypiques et se découvrir.

L’astuce de l’autrice fut alors de mêler plusieurs fils d’intrigue. Il y a d’abord les amis de Pénélope qui ne voient pas ce rapprochement d’un bon oeil et interviennent maladroitement avec l’effet qu’on imagine. Il y a ensuite les passés respectifs, inattendus, des deux héros qui vont venir cimenter la relation qui se noue tellement naturellement entre eux. En effet, Pénélope n’est en rien la Lady dont on se fait l’idée. Elle a vécu un moment traumatisant enfant qui a tout changé et l’a rendu bien plus compatissante et ouverte d’esprit, même si en retrait et méfiante vis-à-vis de ceux de son rang. Gabriel, lui, a une image d’homme prêt à tout. Il est surtout quelqu’un qui a eu une enfance sordide et s’en est sorti à la force de ses bras. Ensemble ils vont d’abord faire des étincelles puis nouer une relation belle et profonde.

J’ai aimé la petite modernité du titre avec un héros qui laisse sa place de femme et d’être doué d’intelligence à Pénélope. Ce n’est pas toujours le cas dans ce type de romance. Ici, il lui laisse souvent les rênes, comprenant qu’elle est tout aussi apte que lui à diriger et prendre des décisions, prenant aussi sa défense pour que les autres l’assimile. J’ai bien sûr aimé également le côté Mère Thérésa des animaux de notre héroïne et le grand coeur caché qui va se dévoiler chez son acolyte. Le tout se marie assez bien pour accoucher d’une histoire moderne où une femme riche et titrée peut choisir qui elle veut fréquenter et épouser, mais aussi d’une histoire sensible où on dénonce les maltraitances subies par les enfants (travail, attouchements…). C’est une belle histoire en plus d’être une belle romance.

Cependant malgré tout, j’ai parfois eu le sentiment que tout se déroulait un peu trop facilement entre les héros et qu’il manquait de scènes marquantes où cela serait encore plus piquant et brûlant entre eux. Il y avait une forme de nonchalance comme avec un vieux couple se connaissant depuis longtemps. Les échanges de piques houleuses comme j’aime m’ont manqué. Tout se déroulait trop bien ou presque >< Et je dis ça alors qu’il y a bien eu des scènes truculentes avec les animaux de Pénélope : la rencontre dans la chambre au sortir de la douche, la perte de la loutre, l’accouchement de la chèvre… Mais sans trop savoir pourquoi quelque chose m’a manqué.

J’attendais l’histoire de Pénélope et sa ménagerie avec impatience. Je n’ai pas été déçue car l’autrice a su rendre celle-ci à la fois drôle et tendre mais surtout profonde avec un beau de dédoublement de l’histoire au bout d’un moment. Avec Gabriel, elle a su trouver un complice parfait pour Pénélope, un homme fort, intelligent et compatissant mais honnête, qui ose dire les choses, ce qui lui fait du bien. Et Pénélope s’est bien révélée être cette femme au grand coeur qu’on connaissait mais pas que pour les animaux. Un très beau duo, émouvant de par leur passé accidenté, qui nous ont offert une aventure amusante et électrique. J’attends donc avec la même impatience l’aventure plus sucrée de Nicolas qui devrait arriver dans les années à venir, l’autrice étant en train de l’écrire. J’ai hâte !

 

4 commentaires sur “Girl Meets Duke : Un drôle de mariage / Le jeu de la préceptrice / Une délicieuse voisine de Tessa Dare

  1. Tes avis laissent entrevoir des romances bien plus recherchées que les résumés ne le laissaient présager. Je préfère le schéma plus classique où l’on voit les personnages se tourner autour, mais l’histoire de Pénélope pourrait me tenter malgré le manque de piquant. Dès qu’il y a un ou amoureuse des animaux, mon intérêt est titillé surtout quand cela est agrémenté de scènes rocambolesques !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je trouve que les résumés ne leur rendent pas service parfois. Heureusement, je connaissais l’autrice et je suis allée plus loin mais ils ont traîné un moment dans ma PAL à cause de ça ^^!
      Moi aussi, j’adore quand il y a des animaux, en général ça donne toujours des scènes amusantes 😀

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s