Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2022 #37

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Voilà déjà le début du mois d’octobre. Je n’ai pas vu passer cette rentrée ! D’habitude, elle rime avec le retour de séries hebdomadaires mais cette année à part deux nouvelles hyper attendues, les autres brillent par leur absence et plutôt, je ne suis pas vraiment allée en chercher d’autres… Et vous, vous avez repéré des potentielles pépites ou de bons divertissements dans les nouveautés hors Netflix ? En attendant, je regarde nonchalamment mes deux séries séries fantasy qui me déçoivent légèrement… Et je me divertis plutôt avec les séries courtes sur lesquelles je tombe, même si cette semaine ne fut pas une très bonne cuvée. J’attendais beaucoup du biopic sur les Sex Pistols et de l’adaptation de Tokyo Vice et puis… ce ne fut pas trop ça. Heureusement mes animés me plaisent bien plus et j’ai eu la main heureuse avec mon film de la semaine, un polar très bien exécuté. Allez, je suis ouverte aux recommandations si vous avez car j’arrive au bout des séries / saisons complètes que je voulais voir 😉

Bonne fin de weekend à tous !

(Cliquez sur les titres pour voir de quoi ça parle)

 City of Lies de Brad Furman (2018) avec Johnny Depp, Forest Whitaker, Neil Brown Jr….

Je suis toujours fan des films tirés d’histoires vraies, surtout de faits divers et ici, c’était vraiment un bon polar bien prenant et stressant, sur fond de question noire aux Etats-Unis. J’avais peur car je ne suis pas très fan de la tournure prise par la carrière de Johnny Depp mais je l’ai trouvé impeccable ici. J’ai été totalement prise par cette enquête en double temporalité, avec tellement de complexité entre les différents camps, floutant totalement les frontières au point qu’il n’y a ni bons ni méchants au final là-dedans, ou peut-être que des méchants mais qui le sont parce que la société les a rendus ainsi. C’est très bien écrit.

L’intrigue suivra Russell Poole, célèbre pour avoir tenté d’élucider le mystère de la mort des deux stars du rap 2Pac et Notorious B.I.G.

(Cliquez sur les titres pour voir de quoi ça parle)

 Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir – Saison 1 Épisode 5

On prend les mêmes et on recommence. J’ai eu l’impression de revivre le même épisode que la semaine dernière pour aboutir au même point… J’en suis même venue à regarder en vf, alors que je déteste ça d’habitude, pour tenter de rester éveillée jusqu’au bout, ça passe mieux j’avoue, mais les enjeux me passent au-dessus. Encore et toujours seuls Elrond et Durin m’intéressent. J’aurais bien aimé en dire de même pour les espèce d’Elfes blancs qu’on aperçoit mais c’est bien trop bref pour en tirer quoi que ce soit. Le reste, on l’a déjà vu…

 House of the Dragon – Saison 1 Épisode 6

J’avais vraiment espoir avec le bond dans le temps fait dans cet épisode et le changement de casting, de plus apprécier la série. Ce n’est pas le cas. Je n’accroche pas du tout à la nouvelle interprète de Rhaenyra que je trouve archi fade. Daemon semble avoir perdu toute niaque. Le roi s’enfonce de plus en plus et la nouvelle génération fait froid dans le dos tant elle semble bête. Il y a aussi de belles incohérences comme Criston qui est toujours là… L’épisode se laisse voir, on suit les nouvelles dynamiques avec reine et princesse qui se tirent la bourre pour placer leurs héritiers tandis que des oeufs de dragons éclosent et choisissent leurs maîtres, mais c’est hyper lent et mou. Les seuls passages que j’ai aimé sont ceux avec les dragons pour changer et la petite famille de Daemon. J’adore sa femme ! Le reste, euh…

 Pistol – Épisodes 1 à 6 *Fin*

Fan de la musique des Sex Pistols, j’étais curieuse de voir la série retraçant leur parcours. C’est assez mauvais… En dehors de la musique que j’ai pris plaisir à entendre, je n’ai adhéré ni au casting, ni aux choix scénaristiques pour attirer le chaland. Il y a énormément de raccourcis par rapport à leurs carrière et relations. Il y a des partis pris évidents. Il y a des coupes en veux-tu en voilà et d’autres passages où ça se traîne. J’ai quand même bien aimé comment ils ont rendu cette époque où la jeunesse s’est réveillée et révoltée. L’univers de Vivienne Westood était superbement rendu, tout comme celui des groupies des garçons et leur anticonformisme par rapport aux autres bandes de l’époque. Par contre, grosse erreur de casting pour Sid Vicious, impossible pour moi d’adhérer, à l’inverse de Rotten, qui porte la série. La preuve dès qu’il quitte l’écran ça part à vau-l’eau… Bref pour connaître la vie de ce groupe, autant se tourner vers un autre médium…

L’histoire d’une insurrection musicale, celle des Sex Pistols, telle que l’a vécue Steve Jones, le guitariste et membre fondateur du groupe. Ses souvenirs hilarants, émouvants et parfois déchirants nous font revivre, dans un récit kaléidoscopique, trois des années les plus extraordinaires, les plus chaotiques et les plus obscènes de toute l’histoire de la musique, ou comment un groupe de jeunes prolétaires boutonneux, turbulents et « sans avenir » a fait trembler l’ordre établi, failli renverser le gouvernement, et révolutionné la musique et la culture populaire.

 Tokyo Vice – Saison 1 Épisodes 1 à 8 *Fin de la saison*

J’ai profité d’une journée à la maison pour dévorer cette première saison car que ça fait plaisir de se retrouver avec une série dans un univers japonais. Bon, on a tous les clichés du genre mais quand même. Ayant beaucoup aimé le roman/docu-fiction, je voulais voir la série. Celle-ci n’est pas à la hauteur mais reste sympa à regarder. J’ai juste énormément de mal avec l’acteur choisi pour incarner l’auteur. Il ne m’a pas convaincue, il fait trop jeunot. Je n’ai pas non plus retrouvé l’ambiance du livre où j’avais vraiment peur en lisant les aventures de Jake. Ici, tout est tellement exagéré que je n’ai pas frissonné un instant. Pourtant, il y a de chouettes acteurs, qui font bien le job, comme l’inspecteur et la chef journaliste de Jake. Il y a aussi du rythme. On nous entraîne bien dans les méandres de la vie nocturne japonaise entremêlée avec les yakuzas. On passe peut-être un peu trop de temps au journal au début pour vraiment lancer la chose. Bref, c’était sympa, je regarderai la suite, mais il m’a manqué quelque chose, le roman est vachement mieux !

À Tokyo, le reporter américain Jake Adelstein, âgé de 24 ans, intègre le service police et justice du « Yomiuri Shimbun », le plus grand quotidien japonais. Alors qu’il collabore avec la police locale, il est contacté par la mafia. Il devient un interlocuteur des yakusas tout en continuant d’être un informateur de la police. Mais cette position ambivalente n’est pas sans danger. (source : Allociné)
Librement inspiré du récit autobiographique Tokyo Vice: An American Reporter on the Police Beat in Japan de Jake Adelstein.

 Ao Ashi – Playmaker – Saison 1 Épisode 24 *Fin de la saison*

Dernier épisode qui conclut à merveille cette première saison. J’aurais eu du mal au début à rentrer dans cette série bien trop didactive fut un temps, mais j’ai adoré ensuite quand l’humain et la camaraderie prennent le dessus. Ce dernier match était jouissif. J’ai adoré voir nos footballeurs prendre peu à peu confiance en eux et le héros révéler tout son potentiel. Oui, c’est cliché mais quand c’est bien fait et que ça nous fait vibrer, on s’en moque ! Du coup, je me lance dans le manga en espérant y retrouver les mêmes émotions 😀

PS : mon petit côté fleur bleue a beaucoup aimé le cliché du héros, Aoi, qui ne comprend pas les sentiments de sa belle et se montre archi maladroit ><

Love All Play – Épisodes 1 à 4

Je continue dans mes envies de séries sportives avec un sport que je n’avais pas encore vu en anime de mémoire : le badminton. Amateur de titres sportifs, vous retrouverez tous les archétypes du genre dans ces premiers épisodes déjà très efficaces : jeune héros qui est un génie qui s’ignore, génie que tout le monde admire, gros baraqué blagueur, duo de jumeaux rigolos rappelant ceux d’Host Club, et type sérieux à la Kageyama (Haikyu), tout y est et pourtant malgré ces gros sabots, ça fonctionne et on accroche. A voir si cela décolle et se démarque par la suite. Ce sera mon animé des prochaines semaines 😉

L’histoire se centre sur Ryō Mizushima qui a rejoint l’équipe de badminton de son collège en étant très motivé mais qui, sans entraîneur approprié, a fini dans l’obscurité. Néanmoins, il a réussi à atteindre le tournoi préfectoral grâce à sa force physique. Aujourd’hui, il rejoint la prestigieuse équipe de badminton du lycée Yokohama-Minato sous la direction du légendaire entraîneur Ebihara et entouré de coéquipiers talentueux. Il souhaite devenir un athlète de haut niveau pour ainsi amener son équipe au tournoi inter-lycées.

 Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

13 commentaires sur “Visionnages de la semaine 2022 #37

    1. Comme Hermione, j’aime faire plusieurs choses en même temps et comme une partie de mon boulot se fait à la maison, dans ces moments-là, j’ai toujours la télé et une série qui m’accompagne, ça aide 😉

      Après toi, vu ton job, tu dois faire bien plus d’heures que moi à l’extérieur et quand tu rentres tu préfères peut-être te plonger dans un bouquin que la télé ^^

      Merci en tout cas 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Certes plus d’heures mais plus de temps libre aussi lorsque je quitte à 14h ou commence à 13h30 par exemple.

        Le problème c’est que j’ai surtout l’impression de ne rien faire devant ma télévision et je suis très vite lassé. Autant je peux défiler les chapitres d’un roman, autant les épisodes d’une série reste plus compliqué.

        Avec plaisir 😉

        Aimé par 1 personne

  1. J’étais complètement passée à côté de la sortie de City of Lies, mais la complexité de l’intrigue pourrait le plaire, mais c’est surtout la construction des personnages qui m’intéresse. J’aime quand on a des figures nuancées, fruit de leur contexte.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne connaissais pas ce film avec Johny Depp, c’est un acteur que j’apprécie bien, même si comme toi, je suis peut-être un peu moins emballé par les dernières productions dans lesquelles il apparait. Mais pourquoi pas celle-ci, ça fait une idée de visionnage en plus. Merci beaucoup !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s