Livres - Fantasy / Fantastique

Le livre des Terres Bannies de John Gwynne

Titre : Le livre des Terres Bannies

Auteur : John Gwynne

Éditeur vf : Leha

Année de parution vf : Depuis 2022

Nombre de tomes vf  : 1 / 4 (en cours)

Histoire : Il y a bien longtemps que les humains sont arrivés sur les Terres Bannies, qu’ils ont disputées victorieusement aux clans de géants qui les peuplaient. Des terres que l’affrontement entre les dieux antagonistes Asroth et Elyon a bien failli détruire. Aussi, quand cette guerre larvée menace d’éclater à nouveau, bien des destins vont se trouver bouleversés. A commencer par celui du jeune Corban, qui aspire à manier l’épée et la lance pour protéger son royaume et va devoir mettre son courage à l’épreuve bien plus vite que prévu.
Mais la prophétie indique que l’obscurité et la lumière exigeront deux champions, le Soleil Noir et l’Etoile Vive. Il serait sage de rechercher les deux, car si le Soleil Noir prend l’ascendant, les espoirs et les rêves de l’humanité tomberont en poussière. Sauf que personne ne sait qui ils sont, à commencer par eux-mêmes. Alors que les géants s’agitent de nouveau et que le chaos semble sur le point de s’abattre sur les Terres Bannies, le Haut Roi Aquilus tente de former une alliance avec les autres souverains pour sauver le monde des humains.
Mais tous ses alliés n’ont pas la même vision de l’avenir…

Mon avis :  

Tome 1 : Malice

C’est précédé d’une certaine aura que je me suis lancée dans l’achat puis la lecture de Malice. Il faut dire que les avis autour de moi était plutôt dithyrambique pour le premier tome de cette saga en 4 tomes qui avait remporté le Prix David Gemmell du meilleur premier roman en 2013. J’avais donc de sérieuses attentes.

Apophis, tout comme l’Ours inculte, des références pour moi dans le domaine de l’imaginaire m’avait vanté les mérites de cette saga, qui bien que reposant sur des ressors classiques, avait su grandement les convaincre notamment grâce à la présence d’une nation géante, chose qu’on ne voit pas tant que ça finalement en fantasy. Sachant que l’ayant lu en v.o., ils avaient tout aimé, et qu’en plus l’auteur, depuis, avait écrit d’autres textes tout autant si ce n’est plus séduisants, je partais confiante. Ce ne fut pas le coup de coeur que j’attendais.

Je ne nie pas un potentiel certain de la série, mais j’ai trouvé ce premier tome fort long et bien trop introductif, alors que je pensais vraiment entrer de plein fouet dans un univers plus enlevé et échevelé. A la place, les trois quarts du tome furent assez longs et lents à lire, avec une avalanche de noms dans un premier temps, qu’il m’a fallu un moment pour ingurgiter. Au passage, je regrette encore une fois l’absence en début ou fin de tome d’un recensement de ceux-ci pour aider le lecteur comme moi qui doit lire le roman en de multiples petits moments et oublie, se perd entre temps… Ma lecture ne fut donc pas simple.

Pourtant, j’étais dans mes petits chaussons grâce à la plume fort classique de l’auteur qui ne cherche pas à tabler sur l’originalité ici. Il offre une fantasy déjà vue avec un jeune héros qui va vivre une sorte d’initiation dans les aventures qu’il va rencontre, mais aussi avec des intrigues politiques entre royaumes amis / ennemis qu’on connaît bien et une prophétie qui va entretenir du mystère tout du long, ainsi que quelques créatures du bestiaire classique de la fantasy : gros loup et autre dragon / ver dans des noms juste un peu plus ésotérique.

Pour nous plonger dans son histoire, qui va se vouloir complexe, entendez par là qu’on va jouer sur plusieurs tableaux, l’auteur utilise de multiples personnages prêtant leur voix à l’intrigue, un procédé parfait pour dynamiser la lecture, surtout avec des chapitres aussi courts. Ça donne envie de vite tourner les pages pour retrouver celui qui nous intéresse le plus à l’instant T. J’ai cependant trouvé que souvent les personnages se cantonnaient à leur stéréotype et n’avait pas un grand approfondissement de leur personnalité ou background. Du coup, ce sont ceux qui revenaient le plus souvent qui m’ont logiquement le plus intéressée, dont Corban et sa soeur Cywen. J’ai aimé découvrir avec elle, une jeune femme forte prête à défendre la veuve et l’orphelin. J’ai aimé avec lui, partir d’un jeune homme qui n’aime pas la violence et paraît faible, pour aller jusqu’au probable élu d’une prophétie. Classique mais efficace. L’antagoniste se veut également prometteur, mais on le voit plus se construire en arrière-plan et non frontalement, beaucoup est suggéré, je compte donc plus sur les prochains tomes pour lui donner la part belle.

Le fait de maintenir l’histoire quasiment entre quatre murs pendant longtemps avec juste quelques brèves incursions à l’extérieur a conduit à donner une part de mystère à ce monde au delà du territoire de Sombrebois et de sa forêt. J’étais intriguée à chaque fois qu’on me parlait des autres rois, de la réunion de ceux-ci autour d’une probable future « Guerre des dieux » et d’une prophétie pour survivre à ces sombres âges à venir. C’était plutôt bien pensé. Mais quand on me vend une histoire avec des Géants, qui seraient les ennemis des humains, héros de l’histoire, j’ai justement besoin de voir des Géants à l’action et dans ce premier tome, ce fut plutôt chiche… Gros regret de ma part.

Cependant parallèlement à cette déception, j’ai apprécié que l’ennemi ne soit pas celui qu’on croit et de voir se dessiner peu à peu une autre histoire peut-être que celle que j’attendais. Ainsi après un début fort mollasson à mon goût, trop axé sur les problèmes de Corban tandis qu’il grandit avec ses rivalités de garçon, j’ai apprécié de voir l’intrigue s’élargir vers des menaces étranges qui montent, des créatures d’un âge ancien qu’on retrouve, des tensions politiques entre les royaumes humains et un méchant qui se dessine qui n’est peut-être pas celui qui était prévu, ce qui le rend encore plus effrayant et dangereux. Les relations qui se nouent peu à peu promettent une suite bien plus sombre et enlevée que ce qu’on a eu dans ce premier tome.

Après un long premier tome de mise en place qui ne m’a pas convaincue en lui-même, je ressors tout de même assez positive de cette lecture car elle a justement posée les bases d’une suite qui devrait avoir tout pour me plaire pour peu qu’elle doit plus tendue et explosive. J’ai aimé l’idée d’une mythologie incluant des Géants. J’ai aimé que l’ennemi soit inattendu. J’ai aimé le mystère entretenu autour de la Prophétie, des dieux, des anciens artefacts et des créatures anciennes qui reviennent et se mêlent aux humains. S’il n’est pas encore charismatique, le héros est attachant et j’aime surtout les gens qui l’entourent et le protègent. Mais surtout, je me dis qu’avec un auteur qui soigne autant son entrée en scène et ose prendre le temps pour poser son univers, ses relations et les multiples personnages de celui-ci, il y a de belles promesses. Les scènes d’action sont rares et souvent trop courtes mais percutantes. Il n’y a pas de raison pour que ses ingrédients ne se mettent pas à bouillonner dans le chaudron de la destinée pour faire exploser mes prédictions et me surprendre par la suite. J’ai confiance !

Petit point sur l’édition : j’aime beaucoup le confort de lecture offert par la reliure souple et le papier de Leha ainsi que la belle couverture fidèle à celle d’origine. Un joli travail d’éditeur. Ne manque qu’un résumé des personnages 😉

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Apophis, L’ours inculte, Steven, Lianne, Guenièvre, Lucas, Caro Livre, Mylène, Vous ?

7 commentaires sur “Le livre des Terres Bannies de John Gwynne

  1. Une chronique que j’attendais avec impatience depuis que j’ai su que tu avais achevé ta lecture.
    D’autant plus que je suis largement rassuré, j’avais peur d’un avis bien moins enthousiaste que celui que tu présentes tout en nuances et intérêt ! Finalement, seuls le côté introductif semble avoir été un frein à ta lecture. De mon côté, j’ai trouvé le tout justement dosé et je suis certain que la suite – faisons confiance encore à L’Ours Inculte – ne peut que gagner en qualité.
    Il me tarde de retrouver Corban qui, même s’il ne brille pas pour son originalité, m’a complètement séduit et auquel je me suis très vite attaché, tout comme sa sœur comme tu le mentionnes si bien.

    Merci pour ce détaillé et convaincant retour 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci !
      Oui même si je n’ai pas été totalement emballée, j’avais sûrement trop d’attente, vu les avis enthousiastes autour de moi, j’ai quand même eu envie de chercher les points positifs pour nuancer mon avis.
      J’aime les intro qui prennent leur temps, après tout je suis fan de la Roue du temps, mais j’attendais quand même quelque chose de moins classique ici ><
      J'espère que la suite saura répondre à mes attentes et notamment proposer quelque chose avec plus de peps !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s