Book Haul

Book Haul Hebdo – 2022 #49

A nouveau une petite semaine calme rythmée surtout par la réception et trouvailles d’occasion. Je pensais faire éclater mon compteur lors d’une sortie programmée à Bordeaux où il y a l’une de mes librairie préférée : Mollat, mais c’était sans compter l’oubli de ma carte cadeau à la maison. J’ai donc été forcée d’être raisonnable TT.TT Mais ce n’est que partie remise ! Et vous, vous sentez aussi l’accalmie ?

Bonne semaine et bonnes lectures !

 

Mes modestes achats manga :

  • Knight of the ice, book 10 de Yayoi Ogawa chez Kodansha US. Mon avis sur les tomes précédents : Ici.
  • Ao Ashi, tome 7 de Yûgo Kobayashi chez Mangetsu (shonen). Mon avis sur les tomes précédents : Ici.
  • Blue Period, tome 12 de Yamaguchi Tsubasa chez Pika (seinen). Mon avis sur les tomes précédents : Ici.
  • Nomi & Shiba, tome 3 de Tohru Tagura chez Akata (L). Mon avis sur les tomes précédents : Ici.
  • Stigmata : Les empreintes de la passion, tome 1 d’Hidebu Takahashi chez Akata (L). *NOUVEAUTE* Mon avis Mercredi.
Asako est membre de la 6e division de la police métropolitaine et il possède un don unique : celui de capter les « pensées résiduelles » des derniers instants d’une personne décédée. Aussi, son travail consiste à se rendre sur les scènes de crimes et de revivre, dans sa chair et son corps, la douleur et les coups subis par les victimes. Mais quand Mari, avocate et ex-femme de son collègue Kuroiwa, est assassinée, l’enquête va prendre une tournure pour le moins compliquée. Les sentiments qu’il ressent envers son collègue sont-ils les siens ou plutôt les vestiges de ceux de la défunte ?

Une belle fournée de trouvailles d’occasion et une réception attendue concernant ces romans que je conjugue au féminin.

  • Calpurnia de Jacqueline Kelly chez L’École des loisirs. [SP]
Calpurnia Tate a onze ans. Dans la chaleur de l’été, elle s’interroge sur le comportement des animaux autour d’elle. Elle étudie les sauterelles, les lucioles, les fourmis, les opossums. Aidée de son grand-père, un naturaliste fantasque et imprévisible, elle note dans son carnet d’observation tout ce qu’elle voit et se pose mille questions. Pourquoi, par exemple, les chiens ont-ils des sourcils ? Comment se fait-il que les grandes sauterelles soient jaunes, ,et les petites, vertes ? Et à quoi sert une bibliothèque si on n’y prête pas de livres ? On est dans le comté de Caldwell, au Texas, en 1899. Tout en développant son esprit scientifique, Calpurnia partage avec son grand-père les enthousiasmes et les doutes quant à ses découvertes, elle affirme sa personnalité au milieu de ses six frères et se confronte aux difficultés d’être une jeune fille a l’aube du XXe siècle. Apprendre la cuisine, la couture et les bonnes manières, comme il se doit, ou se laisser porter par sa curiosité insatiable ? Et si la science pouvait ouvrir un chemin vers la liberté ?
L’héroïne de ‘Derrière le masque’ s’introduit dans l’aristocratie anglaise grâce à une mystification, tout comme l’avait fait l’auteur de l’ouvrage dans l’Amérique littéraire du XIXème siècle. Mlle Muir arrive au manoir de Coventry pour prendre ses fonctions de gouvernante. En apparence, la nouvelle venue semble parfaite. Pourtant, on s’aperçoit très vite que son oreille traîne un peu trop. Très vite, on comprend que Melle Muir joue un rôle, elle est plus vieille qu’il n’y paraît, mais surtout elle est beaucoup plus amère. On dit que ce roman ambigu contiendrait l’une des clés du mystère Louisa May Alcott…
Harcelé par sa marieuse de mère, Hugh Standish a une idée de génie pour avoir la paix : il s’invente une fiancée. Une véritable perle, qui a pris vie dans ses lettres à travers des anecdotes nées de son imagination. Cette comédie épistolaire dure depuis deux ans, et pendant ce temps Hugh mène une joyeuse vie de patachon. Mais, catastrophe, sa mère lui annonce qu’elle débarque à Londres pour l’aider à organiser son mariage ! Impossible de lui avouer qu’il a menti. Hugh n’a pas le choix, il doit trouver une jeune fille pour jouer le rôle de sa chère et tendre. C’est ainsi que Minerva Merriwell, une ravissante artiste rencontrée dans la rue, entre en scène…
Un soir de bal, Shay Griffin rencontre lady Sarala, récemment arrivée des Indes. Envoûté par sa beauté exotique, il tente de l’impressionner par son sens des affaires et se laisse aller à quelques confidences sur sa prochaine transaction.
Le lendemain, la petite rouée lui souffle sous le nez la précieuse cargaison de soieries qu’il comptait acheter. Vexé, Shay se lance dans une négociation acharnée pour récupérer ce qu’il considère comme son bien, et se jure de mettre dans son lit cette péronnelle qui a eu le toupet de se moquer d’un Griffin !
Depuis cinq siècles, les Montgomery et leurs voisins les Davies se battent comme des chiffonniers. Pour maintenir un semblant de paix, la tradition veut qu’une fois l’an les deux chefs de famille se serrent la main en terrain neutre. Devenu comte, Gryffud Davies rentre de Londres afin d’honorer le rendez-vous. Il se retrouve face à Madeline Montgomery, avec qui il s’est disputé toute son enfance. Mais, ô surprise, la petite pimbêche est devenue une jeune femme magnifique qui excite aussitôt ses instincts polissons. Quelle belle occasion de se divertir loin de la ville ! Et la découverte d’une grotte sur la parcelle commune aux deux domaines va favoriser ses plans…
Les débuts dans le monde de lady Charlotte ont été si catastrophiques qu’elle a dû s’exiler à la campagne pour se faire oublier et finir vieille fille. Or, son père l’expédie à Londres pour une saison de la dernière chance. Hélas, elle y retrouve Ethan Ridley, l’homme qu’elle hait le plus au monde. L’Écossais a néanmoins changé depuis qu’il a fait d’elle la risée de la haute société et a la décence de lui présenter ses excuses. Soudain, Charlotte a une idée. Pourquoi ne l’aiderait-il pas à évincer un prétendant indésirable en faisant semblant de la courtiser ? Il lui doit bien cette faveur. Mais l’alliance de deux fortes têtes produit fatalement des étincelles…

Bilan : la semaine dernière 6 romans et 5 mangas (dont 1 nouveauté et 4 suites) ont rejoint ma PAL, soit 11 nouveaux ouvrages dans ma pile à lire. (Pour voir les titres composant ma PAL, c’est par ici –> lien)

Et vous quels livres ont rejoint votre PAL ces derniers jours ? Des titres vous font-ils envie ? En avez-vous à me recommander ?

6 commentaires sur “Book Haul Hebdo – 2022 #49

  1. Il faut parfois se montrer raisonnable même si ton article me fait découvrir une jeune demoiselle me rappelant Anne et me donnant plus qu’envie de la rencontrer. D’office, Calpurnia a rejoint ma WL !

    Merci pour la découvertes et bonnes lectures à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s