Livres - Jeunesse / Young Adult

Le Livre du thé : Une Magie teintée de poison de Judy I. Lin

Titre : Le Livre du thé : Une Magie teintée de poison

Auteur : Judy I. Lin

Éditeur vf : Stardust

Année de parution vf : 2023

Nombre de tomes vf : 1 (en cours)

Histoire : Quand je regarde mes mains, tout ce que j’arrive à penser c’est : « ce sont elles qui ont enterré ma mère ». Ning a perdu sa mère. Et le plus douloureux de son histoire, ce que c’est elle la responsable de sa mort. C’est elle qui lui a administré le poison sans le savoir, par un thé venimeux qui lui a été fatal… Et qui pourrait maintenant être également mortel pour sa soeur Shu. Un jour, Ning entend qu’une compétition s’organise pour trouver le plus grand maître du shen nong-shi du royaume – une magie ancestrale de l’art de la préparation du thé, où ce dernier peut se révéler être une excuse, un défi ou encore une arme.
Elle traverse alors le pays pour se rendre à la Cité impériale et prendre part au concours. Le gagnant recevra une faveur de la princesse : peut-être l’unique chance pour Ning de sauver sa sœur ! Mais entre les trahisons des compétiteurs, les machinations politiques de la cour, et un mystérieux et envoûtant jeune homme qui semble cacher un lourd secret, Ning devra être vigilante, car le danger est partout autour d’elle !

Mon avis :

Tome 1 : Une Magie teintée de poison 

Avec sa collection Stardust, Hugo propose des romans jeunesse aux ambiances fort séduisantes, surtout avec cette mode de la « Romantasy » qui arrive, et étant moi-même une passionnée de l’Asie, je n’ai pas pu résister aux sirènes d’Une magie teintée de poison qui faisait si bien écho à ma lecture des Carnets de l’apothicaire en manga et à mon visionnage de Raven of the Inner palace en animé. Expérience réussie !

Je tiens d’abord à saluer Sija Hong pour la magnifique couverture qu’elle nous livre avec ses couleurs très douces et acidulées à la fois qui correspondant à merveille à ces univers jeunesse que j’aime tant. Ces carpes qui entourent l’héroïne en virevoltant autour d’elle tandis que des volutes s’échappent de la tasse qu’elle tient annonçait bien la couleur d’une aventure pleine d’onirisme et de folklore chinois.

Avec sa plume simple et addictive, Judy I. Lin plonge rapidement le lecteur dans un univers chinois à l’ancienne où une jeune adolescente passionnée par les plantes et la médecine va tenter le tout pour le tout en montant à la capitale participer à la sélection d’une espèce de maître de thé pour l’Empereur afin d’avoir le prestige, les connaissances et les ressources nécessaires pour sauver sa propre soeur mourante, alors qu’elle a déjà perdu sa mère, ancienne maîtresse du thé, quelques temps auparavant. La couleur est donnée !

Entre intrigues de cour, empoisonnements, jeux de faux semblants, secrets politiques et personnels mais également magie en lien avec les thés bus et inventés, Judy I. Lin propose vraiment un univers original et addictif qui en même temps rappelle à merveille ces récits qu’on connaît tous sur la Chine impériale. C’est à la fois classique et efficace avec une pointe de nouveauté introduite par cette magie sur fond de thé. J’ai beaucoup aimé voir évoluer Ning, l’héroïne, au sein de cet univers. Avec elle, nous allons peu à peu découvrir les méandres de cette cour : ses grandes figures, son fonctionnement, ce qu’elle cache, et cela sera passionnant. En parallèle, les épreuves deviennent presque anecdotiques tant le récit politique va prendre de l’ampleur et j’en ai été ravie car c’est quelque chose que j’aime beaucoup.

La magie est cependant bien au rendez-vous également et ça change vraiment de voir celle-ci en lien avec la préparation du thé et les ingrédients utilisés. C’est quelque chose de très novateur pour moi, même si dans l’expérience, ça me rappelle aussi pas mal ce que j’ai vu en parallèle de ma lecture dans l’animé Raven of the Inner palace. Mais clairement, c’est dépaysant et cela donne un je ne sais quoi d’entêtant à l’histoire. Je regrette juste que les descriptions ne soient pas un plus poussées à ce moment-là, car on nous présente l’héroïne comme une sorte de phénomène dans son domaine mais la mise en scène reste toujours un peu légère et est souvent écourtée malheureusement.

J’ai aimé être surprise par cette héroïne. En effet, en débutant l’histoire, assez classiquement j’ai assisté au rapprochement de Ning avec une des candidates, puis surtout avec un beau et mystérieux jeune homme, qui bien sûr aura un rôle central dans les intrigues de cour qui vont nous occuper. Je trouvais ça un peu trop classique et plan plan. J’ai donc aimé être surprise en voyant Ning être impliquée à un autre niveau au bout d’un moment et jouer un autre rôle que celui que j’attendais. Je pensais la voir se faire embarquer dans le camp des révolutionnaires, mais c’est plutôt auprès de la princesse qu’elle va jouer un rôle clé. Ainsi, même si les personnages manquent encore un peu de développement à mon goût, nous ne sommes que dans un tome 1 après tout, j’ai déjà aimé les relations qui sont mises en place.

Mais plus que tout, comme je le disais plus haut, c’est bien sûr l’alliance entre la magie du thé et des esprits de l’héroïne et les intrigues politiques autour de la princesse qui m’a le plus plu. Ce fut passionnant de voir ce qui se jouait en coulisses. J’ai été surprise à plusieurs reprises par les rebondissements imaginés pour venir perturber la gestion du royaume, que ce soit avec le secret de la princesse, celui du beau jeune homme rencontré par Ning, ou le renversement final que je n’avais pas imaginé ainsi. Bon, là, j’aurais aimé quelque chose d’autre, j’avoue, car c’était un peu trop déjà vu et je ne pensais pas que l’autrice tomberait dans ce cliché. Mais qu’importe l’envie de lire la suite et découvrir comment tout le monde va se dépêtrer de cette situation est là, de même que celle de voir le rôle à jouer par l’héroïne et sa magie si particulière.

Roman perfectible, Une magie teintée de poison fut cependant une belle introduction à un univers Chinois ancien teinté de magie qui m’a passionnée. J’ai aimé plonger dans les arcanes de la cour Impériale et tenter de percer à jour les complots qui s’y trament sous couvert de thé, d’empoisonnement et de magie. Les personnages manquent encore un peu de profondeur et de charisme pour moi mais l’univers, lui, est là et bel et bien prenant. Je serai au rendez-vous pour la suite, surtout si on a la chance d’avoir une aussi belle couverture, car l’aventure est vraiment immersive et dépaysante.

(Merci à Stardust pour ce beau voyage dans la Chine ancienne)

> N’hésitez pas à lire aussi les avis bien plus pointus de : Julie, Vous ?

 

 

7 commentaires sur “Le Livre du thé : Une Magie teintée de poison de Judy I. Lin

  1. Il faut vraiment que je le sorte de ma PAL parce qu’en grande amatrice de thé, rien que l’idée d’une magie liée au thé me fait rêver 🙂 Il y a l’air d’avoir également une belle dimension politique avec des intrigues de cour, qui je n’en doute pas, vont me passionner ! Dommage pour la fin clichée et le manque d’approfondissement des personnages, mais cela ne semble pas gâcher le plaisir que l’on prend à parcourir les pages..

    Aimé par 1 personne

    1. Je t’en dirai peut-être plus lorsque la suite sortira.
      Je trouve l’univers prometteur mais il me manque effectivement un petit truc en plus. Après, j’ai toujours la dent dure avec les titres jeunesses dont j’attends souvent autant que ceux pour adultes alors que je ne devrais pas forcément ^^!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s