Livres - Classique·Livres - Contemporain

Confession d’un masque de Yukio Mishima

Titre : Confession d’un masque

Auteur : Yukio Mishima

Éditeur vf : Folio (poche)

Années de parution : 1958 (1e éd. vo) ; 1971 (1e éd. vf)

Nombre de pages : 247

Histoire : Yukio Mishima naît en tant qu’écrivain à partir de l’éclatant succès que reçut Confession d’un masque. Raconté à la première personne, le roman est indéniablement d’inspiration autobiographique. Le jeune garçon qui s’y livre souffre de se sentir différent des autres. Chétif, il est en outre issu d’un milieu moins favorisé que ses condisciples. Plus tard, fasciné par les représentations morbides et cruelles, il découvre qu’il en tire un plaisir allant jusqu’à la jouissance. Mais sa différence fondamentale et douloureuse réside dans son penchant homosexuel. Au Japon, sans doute plus que nulle part ailleurs, le besoin de se conformer à la normalité tourne parfois à l’obsession. Craignant le regard des autres, il feint de se sentir attiré comme eux par les jeunes filles de son école, la honte qui l’étreint est telle qu’il veut y croire lui-même. Esclave des conventions, il s’éprend de Sonoko la soeur d’un de ses amis, et fait naître un amour artificiel pour satisfaire son besoin de conformisme, mais ce jeu de dupes ne sera que vaines souffrances.

Lire la suite « Confession d’un masque de Yukio Mishima »

Livres - Classique

Kyôto de Yasunari Kawabata

Titre : Kyôto

Auteur : Yasunari Kawabata

Editeur vf : Le livre de poche

Année de parution vf : 1971

Nombre de pages : 190

Histoire : L’entente entre la nature et l’homme trouve sans doute son accomplissement dans Kyoto. Deux jumelles ont été séparées à leur naissance. Élevées dans des milieux différents, l’une à la ville, l’autre dans la montagne, vont-elles pouvoir se rejoindre, adultes, et se comprendre ? Au-delà de cette histoire limpide et bouleversante, c’est l’affrontement du japon traditionnel et du japon qui s’américanise chaque jour davantage, qui est ici mis en scène.

Lire la suite « Kyôto de Yasunari Kawabata »

Livres - Classique

Le joueur d’échecs de Stefan Zweig

Titre : Le joueur d’échecs

Auteur : Stefan Zweig

Éditeur vf : Le livre de poche

Année de parution : 1943 (titre posthume)

Nombre de pages : 111

Histoire : Qui est cet inconnue capable d’en remontrer au grand Czentovic, champion mondial des échecs, véritable prodige aussi frustre qu’antipathique ? Peut-on le croire, quand il affirme qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans ? Les circonstances dans lesquelles l’homme a acquis cette science sont terribles. Elles nous renvoient aux expérimentations nazies sur les effets de l’isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges.
Une fable inquiétante, fantastique, qui, comme le dit un personnage avec une ironie douloureuse « pourrait servir d’illustration à la charmante époque où nous vivons. »

Lire la suite « Le joueur d’échecs de Stefan Zweig »

Livres - Classique

Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry

Titre : Le Petit Prince

Auteur : Antoine de Saint-Exupéry

Éditeur : Folio (junior)

Année de parution : 1943 (1e édition)

Nombre de pages : 93

Histoire : Le Petit Prince est un garçon aux cheveux d’or et au rire cristallin, qui ne répond pas aux questions qu’on lui pose mais ne renonce jamais à une question une fois qu’il l’a posée.
Il habite sur une planète à peine plus grande que lui, l’astéroïde B 612, dont le sol est infesté de graines de baobab. Il possède une rose, née un matin en même temps que le soleil, orgueilleuse et capricieuse, qui l’accable de reproches.
Il profite alors d’une migration d’oiseaux sauvages pour s’enfuir et visiter les planètes voisines. De rencontre en rencontre, il arrive sur Terre et découvre l’amitié avec le renard. Il apprend avec lui que l’essentiel est invisible pour les yeux et réalise à quel point sa rose lui manque.
Il est temps pour lui de retourner auprès d’elle et d’en prendre soin. Sur le chemin du retour, en plein désert, à mille milles de toute terre habitée, il rencontre un aviateur…
C’est l’aviateur qui va raconter son histoire.

Lire la suite « Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry »

Livres - Classique·Livres - Fantasy

Le cycle de Gormenghast de Mervyn Peake

Titre : Le cycle de Gormenghast

Auteur : Mervyn Peake

Éditeur vf : Omnibus

Année de parution : 2018 (pour cette édition complète)

Nombre de pages : 1129

Histoire : Dans le château de Gormenghast, aux proportions si démesurées que des parties entières restent inexplorées, vit la famille Tombal : lord Tombal, comte d’Enfer, neurasthénique et plongé toute la journée dans les livres de sa bibliothèque, Lady Tombal, la comtesse, qui se partage entre ses chats et ses oiseaux, leur fille Fuchsia, adolescente solitaire et imaginative, d’autres membres et pléthore de notables et gens de maison, tous plus pittoresques, voire grotesques, les uns que les autres. Ce petit monde est régi par des rites et des traditions immuables et compliqués. L’histoire commence alors que naît Titus, 77e comte d’Enfer, dans l’indifférence générale. Parallèlement, le jeune Finelame s’échappe des cuisines où il était commis ; malin et manipulateur, il investit peu à peu le château et va en briser l’équilibre précaire, par l’incendie de la bibliothèque tout d’abord, qui va mener le comte à la folie, puis à la mort.
C’est dans cet univers déconcertant, baroque, halluciné et presque maléfique que grandit Titus, qui s’accommode de plus en plus difficilement du cérémonial du protocole et rêve du monde extérieur, lui qui ne connaît que le château. Le dernier volet, Titus errant, le voit fuir Gormenghast et partir à la découverte d’un ailleurs qui lui est complètement étranger et dont il est exclu.

Contient : Titus d’Enfer (1946) – Titus dans les ténèbres (nouvelle, 1956) – Gormenghast (1950) – Titus errant (1959)

Lire la suite « Le cycle de Gormenghast de Mervyn Peake »

Livres - Classique

Un coeur simple de Gustave Flaubert

Titre : Un coeur simple

Auteur : Gustave Flaubert

Editeur (poche) : Folio

Année de première parution : 1877

Nombre de pages : 42

Résumé : Félicité, orpheline, fille de ferme trahie par son amoureux, a derrière elle un passé de misères et de douleurs lorsque Mme Aubain l’engage comme servante. Le bonheur est au rendez-vous de cette rencontre, mais bientôt Félicité doit affronter de nouvelles épreuves. Seul soutien dans ses malheurs, Loulou, son perroquet…

Lire la suite « Un coeur simple de Gustave Flaubert »

Livres - Classique

Mrs Dalloway

Titre : Mrs Dalloway

Auteur : Virginia Woolf

Editeur vf (poche) : Le livre de poche

Année de parution : 1925

Nombre de pages : 218

Histoire : Le récit décrit une journée de Clarissa Dalloway, dans l’Angleterre d’après la Première Guerre mondiale. Elle se rend d’abord chez le fleuriste, mais loin de se centrer sur ce seul personnage, Virginia Woolf offre une fresque de la ville de Londres et de ses habitants. Peu après, Mrs Dalloway revient chez elle, et alors qu’elle fait le point sur le choix qu’elle a fait des années plus tôt d’épouser Richard Dalloway au lieu de Peter Walsh, elle reçoit la visite impromptue de ce dernier soupirant.
En contrepoint de Clarissa Dalloway, le récit s’attarde sur Septimus Warren Smith, un jeune ex-militaire qui souffre depuis son retour du Front, d’hallucinations et de schizophrénie. Ce jour-là, il se défenestre au moment où le médecin qui le soigne cherche à l’interner. Or, ce même médecin se trouve être un des invités à la soirée de Mrs Dalloway.

Lire la suite « Mrs Dalloway »

Livres - Classique

Le Horla de Guy de Maupassant

horlabis

Titre : Le Horla

Auteur : Guy de Maupassant

Année de parution : 1886-1887

Version lue : Folio

Résumé : Invisible, indéfinissable, malfaisante, la « chose » rôde déjà autour de lui. L’homme est pris de fièvres, d’insomnies, de cauchemars. L’eau de sa carafe disparaît, la tige d’une rose se brise sous ses yeux, les pages de son livre tournent d’elles-mêmes. Perd-il la raison ? A l’angoisse succèdent la peur et bientôt l’épouvante. Une lutte démoniaque se prépare entre l’homme et cette image maléfique de lui-même qui le dévore peu à peu et s’empare de lui. Qui est cet autre qui maintenant crie son nom, « le Horla » ? « C’est lui qui me hante ! Il est en moi, il devient mon âme ; je le tuerai ! »

Mon avis :

C’est après avoir entendu un invité de France Inter parler de cette nouvelle que j’ai eu envie de la lire. Une première quand on sait à quel point j’ai du mal avec les auteurs français du XIXe ^^

Alors qu’en est-il ? J’ai bien aimé la façon dont est traité le sujet du basculement dans la folie. C’est intéressant de lire le journal de celui qui sombre peu à peu sans s’en rendre compte et en essayant de toujours rationaliser ce qu’il « voit » et ressent. Mais j’ai trouvé que c’était très mou surtout pour une nouvelle. J’ai même préféré la version « conte » qui a été publiée en premier. Au niveau de l’histoire, je ne sais pas si à l’époque c’était censé faire peur mais en tout cas ce ne fut pas mon cas. Le style est trop détaché pour être effrayant. Cependant, j’ai bien aimé ce mélange de surnaturel et de science-fiction si on peut dire avec Le Horla. Le style de Maupassant, lui, est assez passe partout. Il y a quelques phrases percutantes (les premières de la nouvelle ou bien la célèbre « Ce sont mes jours qui mangent mes nuits.« ) mais dans l’ensemble cela reste assez plat.

Ma note : 11 / 20

75914851

Livres - Classique

Les Dames à la licorne de René Barjavel & Olenka de Veer

couv29061697

Titre : Les Dames à la licorne

Auteurs : René Barjavel & Olenka de Veer

Edition poche vf : Pocket

1e parution : 1974

Résumé : Une terre de légendes : l’Irlande.
Un descendant de roi, chef rebelle en fuite Hugh O’Farran. Une jeune sauvageonne au prénom étrange : Griselda… Griselda qui rêve, en cette fin du XIXe siècle, d’un destin extraordinaire loin de cette île de Saint-Albans où elle vit avec ses quatre soeurs et ses parents…
Voici les personnages principaux d’un magnifique roman d’amour inspiré d’une histoire vraie. Une histoire qui pourrait commencer par « Il était une fois cinq filles dans une prison d’eau… » tant elle a la beauté et le mystère d’un conte…

Mon avis :

Cette lecture fut une énorme déception. J’attendais énormément de l’auteur après la lecture il y a des années de la Nuit des temps que j’avais adoré et dévoré, mais ici la magie n’a pas pris. D’abord, on est loin des habitudes de l’auteur, le roman ne se situe pas dans un avenir plus ou moins lointain mais dans le passé et un passé très peu intéressant pour moi.

Les premiers chapitres sont clairement anecdotiques et sont juste là pour essayer de donner un décor et une touche de fantastique à la suite, ce à quoi ils échoueront. Ils n’apportent rien au fond. Ensuite, le choix de faire des chapitres relativement courts m’a déplu parce que rien n’a le temps de se développer. Enfin, peut-être que je ne me rappelle plus de style de l’auteur, ou bien je suis devenue plus difficile, mais j’ai trouvé le récit long mais long… surtout à cause des nombreuses descriptions de tout et n’importe quoi. A croire que l’auteur avait besoin de décrire tout ce qui lui tombait sous les yeux :/ Vous comprendrez que je n’ai pas du tout aimé le style et les partis pris de Barjavel.

Au niveau de l’histoire, déjà elle tarde à vraiment commencer, puis il ne s’y passe vraiment pas grand-chose au vue de sa longueur. C’est très très mou. Les personnages en plus ne sont pas attachants pour un sou et Barjavel les rend trop distants par rapport à nous. C’est cette distance qui m’a vraiment profondément gênée. A aucun moment je n’ai apprécié un personnage de l’histoire et je n’ai eu envie de le suivre, ce qui n’est pas bon signe pour un roman chez moi.

Et c’est d’autant plus dommage que l’histoire avait tout pour me plaire, entre le décor : l’Irlande, l’ambiance : un peu mystérieuse et mélancolique, et un mélange entre mythe et réalité qui aurait être bien mieux réussit. Mais malheureusement cela n’a pas suffit face à tous les défauts que je lui ai trouvé, ce qui m’embête puisque désormais j’hésite aussi bien à relire son chef d’oeuvre et à découvrir ses autres titres.

Ma note : 08 / 20

Livres - Classique

L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson

couv50778176

Titre : L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde

Auteur : Robert Louis Stevenson

Année de parution : 1886

Editeur vf : Le livre de poche

Résumé : La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l’homme pressé.rnUne fillette, par mégarde, le heurte. Et l’irréparable se produit : l’homme la jette à terre, la piétine et s’éloigne, sans cesser de sourire… Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l’étrange Mr Hyde. Étrange ? Plutôt diabolique, songe le brave notaire Utterson. Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir ? Car si jamais visage a porté l’empreinte de Satan, c’est bien celui de Mr Hyde…

Mon avis :

Un classique vraiment intéressant à lire, avec un style sobre et tranchant. L’histoire est bien connue désormais, mais on sent quand même que l’auteur cherche à nous balader pour créer une ambiance brumeuse et mystérieuse, très londonienne et victorienne. J’ai vraiment apprécié. Juste dommage que ce soit si court – j’ai du mal avec le format « nouvelle ».