Livres - Policier / Thriller

Atlas des courants invisibles de Thomas Gerbaud

Titre : Atlas des courants invisibles (et ceux qui les parcourent)

Auteur : Thomas Gerbaud

Éditeur : Auto-édition

Année de parution : 2018

Nombre de pages : 451

Prix : 13.99€

Histoire : Chacun d’entre nous a, un jour ou l’autre, ressenti la part d’invisible qui nous gouverne. L’intuition. Le déjà-vu. L’empathie. Les pressentiments. Et s’ils n’étaient que d’infimes fenêtres de perception sur la véritable nature du monde ? Anton est né avec un talent extraordinaire : il lit dans les pensées. Mais un talent extraordinaire, quand on ne le contrôle pas, ça peut vite virer au cauchemar. Lorsque sa bien-aimée disparaît, Anton entreprend un voyage initiatique au cours duquel il va rencontrer d’autres individus doués de talents similaires au sien. Et découvrir la menace qui pèse sur chacun d’entre eux : dans l’ombre, un homme les traque, avec le dessein d’utiliser leurs pouvoirs pour ouvrir une porte auparavant fermée à l’Humanité.

Lire la suite « Atlas des courants invisibles de Thomas Gerbaud »

Livres - Policier / Thriller

L’accusé du Ross-Shire de Graeme Macrae Burnet

Titre : L’accusé du Ross-Shire

Auteur : Graeme Macrae Burnet

Editeur vf : Sonatine

Année de parution vf : 2017

Nombre de pages : 327

Histoire : Alors qu’il fait des recherches généalogiques sur ses ancêtres écossais, Graeme Macrae Burnet découvre des archives relatives à une étrange affaire. En 1869, Roderick Macrae, dix-sept ans, a été arrêté après un triple assassinat dans un village isolé des Highlands. Dans un document écrit, le jeune homme relate sa vie et ses meurtres, sans jamais donner le moindre détail sur ses mobiles. Hormis ce récit, aucune preuve tangible de sa culpabilité n’a été trouvée. Était-il tout simplement fou ? Graeme Macrae Burnet nous livre toutes les pièces du procès : témoignages, articles de journaux, rapports des médecins. Peu à peu, le doute s’installe. Le récit de ces crimes est-il bien l’œuvre de ce jeune garçon, a priori illettré ? S’agit-il d’un faux ? Si c’est le cas, que s’est-il réellement passé ? La solution semble se trouver dans la vie de cette petite communauté repliée sur elle-même, où chacun doit rester à sa place, sous peine de connaître les pires ennuis.

Mon avis :

Cette semaine sans le vouloir, je suis un peu dans le thème meurtres + Écosse dans mes lectures ^^ Avec ce titre, je sors encore de ma zone de confort pour lire un roman assez atypique qui se présente comme un savant mélange de fiction et de témoignages sur des meurtres commis par un jeune homme de 17 ans qui appartiendrait à la famille de l’auteur.

Lire la suite « L’accusé du Ross-Shire de Graeme Macrae Burnet »

Livres - Policier / Thriller

La Trilogie écossaise de Peter May

Titre : La Trilogie écossaise

Auteur : Peter May

Editeur vf  : Babel – Noir (poche)

Années de parution vf : 2013-2014 (poche)

Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Marqué par la perte récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d’élucider un assassinat commis à Edimbourg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n’est pas retourné depuis dix-huit ans.
Un cadavre exécuté selon le même modus operandi que celui d’Edimbourg vient d’y être découvert. Sur cette île tempétueuse du nord de l’Ecosse, couverte de landes, où l’on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin est confronté à son enfance. La victime n’est autre qu’Ange, ennemi tyrannique de sa jeunesse. Marsaili, son premier amour, vit aujourd’hui avec Artair.
Alors que Fin poursuit son enquête, on prépare sur le port l’expédition rituelle qui, chaque année depuis des siècles, conduit une douzaine d’hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs. Lors de son dernier été sur l’île, Fin a participé à ce voyage initiatique, qui s’est dramatiquement terminé. Que s’est-il passé alors entre ces hommes ? quel est le secret qui pèse sur eux et resurgit aujourd’hui ? Sur fond de traditions ancestrales d’une cruauté absolue, Peter May nous plonge au cœur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod.
Fausses pistes, dialogues à double sens, scènes glaçantes : l’auteur tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Mes avis :

Tome 1 : L’île des chasseurs d’oiseaux

Je ne suis pas une adepte des romans policiers ou des thriller mais je ne dis jamais non à une bonne lecture qu’on me recommande et ce fut le cas ici. J’ai été surprise d’autant apprécier ce roman qui m’a rappelé ces séries anglaises que j’aime bien regarder pendant les vacances comme Broadchurch et autres consorts. Ici, on plonge dans une Ecosse rude et secrète à travers l’histoire d’un gamin du pays devenu flic et revenant enquêter sur la mort d’un camarade de classe. C’est simple mais très bien mené et on a vraiment l’impression de sentir le vent écossais nous frôler.

Lire la suite « La Trilogie écossaise de Peter May »

Livres - Contemporain·Livres - Policier / Thriller

Tokyo Vice de Jake Adelstein

couv50850406

Titre : Tokyo Vice

Auteur : Jake Adelstein

Editeur vf : Marchily

Année de parution vf : 2016

Résumé : « Parfois, mieux vaut avoir de la chance que d’être bon. »

Quand Jake Adelstein intègre en 1993 le service Police-Justice du plus grand quotidien japonais, le Yomiuri Shinbun, il n’a que 24 ans et il est loin de maîtriser les codes de ce pays bien différent de son Missouri natal. À Tokyo, il couvre en étroite collaboration avec la police les affaires liées à la prostitution et au crime organisé. Pour cela, il n’hésite pas à s’enfoncer dans les quartiers rouges de la capitale, dans les entrailles du vice et de la décadence. Approché par les yakuzas, il devient leur interlocuteur favori tout en restant un informateur précieux pour la police. Une position dangereuse, inédite et ambivalente, aux frontières du crime, qui incite Jake Adelstein à entrer dans un jeu dont il ne maîtrise pas les règles.
A mi-chemin entre le polar mafieux et l’enquête journalistique, Tokyo Vice est aussi le roman initiatique d’un jeune journaliste américain à Tokyo qui nous livre, avec beaucoup d’humour, un témoignage nerveux sur l’envers de la société nippone.
Jake Adelstein est le premier étranger à avoir intégré la rédaction du Yomiuri Shinbun. Pendant plus de dix ans, il couvre le trafic d’êtres humains et le crime organisé. À la suite de son enquête sur les yakuzas, sa famille est placée sous protection du FBI pendant plusieurs années. Il a par ailleurs travaillé pour The Daily Beast, The Japan Times et Vice News.

Mon avis :

Pour une fois, je commencerai par un petit mot que l’édition de ce roman qui est juste superbe. Il y a un vrai travail d’éditeur derrière, une vraie réflexion et un souci du détail. J’ai beaucoup aimé la couverture pleine de peps et très graphique. J’ai beaucoup aimé la mise en page du livre aussi bien dans ses en-têtes de chapitres que dans le choix de la police ou l’intégration des notes. C’est une vraie réussite.

Concernant le contenu, c’est aussi une grande réussite. J’ai beaucoup aimé suivre les premiers pas de Jake dans le journalisme japonais. Il nous fait complètement découvrir la manière complexe dont est mené ce métier au Japon, ce qui a parfois de quoi surprendre. C’est une vraie plongée dans les us et coutume de ce pays qu’on soit étranger ou non. J’ai appris plein de détails intéressants que j’ignorais et qui enrichissent mes connaissances sur ce pays qui me fascine depuis si longtemps. Certains épisodes ne m’ont pas surpris et collaient assez bien à l’image que j’avais du pays, d’autres m’ont au contraire surprise et dans l’ensemble je trouve que c’est vraiment une organisation bien complexe.

A côté du métier de journaliste à proprement parlé, il est aussi intéressant de découvrir le portrait que Jake Adelstein brosse du Japon de part les recherches qu’il a dû effectuer pour ses articles. Il était spécialisé dans les faits divers et plus particulièrement tout ce qui touchait au milieu du crime organisé, ses enquêtes parlent dont aussi bien de prostitution, de meurtre, de blanchiment d’argent, etc. Et j’ai vraiment trouvé cela passionnant à suivre. Chaque enquête nous menait un peu plus profondément dans les méandres cachés de la société japonaise. J’ai donc appris plein de choses et je me suis régalée. J’ai même été triste qu’il s’arrête en si bon chemin, j’aurais aimé lire encore d’autres enquêtes de sa part.

Mais comme il l’indique dès le début au lecteur, nous savons que suite à des menaces sur lui et sa famille, il a dû arrêter de travailler comme journaliste au Japon, alors il n’y a pas de surprise quand à la fin de ce roman-témoignage. Il n’empêche que ça ne m’aurait pas déplu de le voir continuer. Concernant son style, c’est cela d’un journaliste sans fioriture qui va droit au but. Il sait parfois donner une vraie vigueur à son récit et le rendre palpitant, alors qu’à d’autres moments la monotonie nous ennuierait presque.

Ma note : 16 / 20

Livres - Contemporain·Livres - Policier / Thriller

Cercueils sur mesure de Truman Capote

couv1598433

Titre : Cercueils sur mesure

Auteur : Truman Capote

Editeur vf : Folio (poche)

Année de parution vf : 1982

Nombre de pages : 121

Résumé : Jake Pepper enquête jusqu’à l’obsession sur une série de meurtres mystérieux. Toutes les victimes ont reçu peu avant leur mort un cercueil miniature contenant une photo très personnelle… Un suspect : l’intouchable Bob Quinn, propriétaire du B. Q. Ranch traversé par la Rivière Bleue, objet de toutes les convoitises.
Dans la lignée de son chef-d’oeuvre De sang froid, Truman Capote, l’enfant terrible de la littérature américaine, fait preuve dans ce court roman d’une parfaite maîtrise du récit, d’un art d’écrire incomparable. 

Mon avis :

J’ai voulu découvrir cette nouvelle après avoir croisé l’auteur à l’écran et dans la biographie romancée d’Oona Chaplin avec qui il était ami. C’est quelqu’un dont la verve et le côté mondain m’ont toujours fasciné et j’espérais retrouver quelque chose de ce que j’avais aperçu chez lui ici, ce fut le cas.

Tout d’abord, on a beau présenter ce livre comme un roman, pour moi il tient plus de la nouvelle. Ce sont 121 pages d’un seul allant, sans le moindre découpage en chapitres mais avec des changements de rythmes judicieux qui relancent à chaque fois l’intérêt.

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère de cette nouvelle. Truman Capote y retrouve un certain Jake Pepper qui enquête sur une série de meurtres, et il est à la fois le témoin et parfois l’acteur de l’enquête avec Jake. Tous les deux forment une fine équipe dont j’ai beaucoup aimé les échanges, cette nouvelle étant parfois écrite comme une pièce de théâtre, du moins dans sa mise en page. Leur relation est parfaitement crédible aussi bien lors de leurs rencontres que lors de leurs échanges épistolaires ou téléphoniques dont Capote à l’astuce de nous parler à travers des extraits de son « journal ». J’ai aimé le côté obsessionnel de Jake, la force tranquille de Truman et son côté spectateur tout comme nous. Malgré leurs différences, il parviennent toujours à se retrouver. L’histoire se passe principalement dans une petite ville tout à fait banale des Etats-Unis et c’est ce décalage entre l’horreur des meurtres prémédités et la banale réalité de cet endroit qui m’a plu. L’histoire est courte mais concise, on y retrouve tous les temps forts de l’enquête, notamment grâce à des flashback et autres bons dans le temps. Seule la fin, somme toute très ouverte, m’a un poil déçue. Je m’attendais à tellement plus de tension et là j’ai eu l’impression qu’on m’avait volé les dernières pages… Mais la non-fan de nouvelles que je suis a quand même beaucoup beaucoup aimé.

Ma note : 16 / 20

Livres - Policier / Thriller

Le Masque de Troie de David Gibbins

couv52346481

Titre : Le Masque de Troie

Auteur : David Gibbins

Année de parution vf : 2011

Editeur : Pocket

Résumé : 1876. Mycènes, Grèce. Heinrich Schliemann, l’homme qui a découvert Troie, trouve le masque d’or d’Agamemnon et un autre artefact dont il ne parlera jamais. Il meurt en emportant son secret avec lui. Perdu, semble-t-il, à jamais… 1945. Allemagne. La libération d’un camp de concentration révèle des indices menant à des antiquités volées par les nazis, mais aussi à une arme bien plus terrifiante que tout ce que l’on a imaginé et conçu depuis… De nos jours, en mer Egée, Jack Howard retrouve l’épave d’une galère de guerre qui aurait fait partie de la flotte d’Agamemnon et se lance dans une chasse au trésor de tous les dangers à travers toute l’Europe. Mais de la Guerre de Troie à la Solution Finale, l’Histoire cache nombre de monstrueux secrets. Et à trop vouloir creuser, Jack va prendre le risque de perdre ce qu’il a de plus précieux… sa propre fille.

Mon avis :

Lisant « Dossier A », j’ai voulu essayer ce livre sur Troie qui semblait proposer la même recette, à savoir enquête archéologique sur fond de thriller. Bien mal m’en a pris, autant j’ai adoré les passages mythologique/historique, autant le complot néonazi m’a ennuyé profondément et j’ai été déçue par la fin qui a fait pschitt. Je ne pense pas lire d’autres romans de l’auteur.

Livres - Policier / Thriller

Millénium de Stieg Larsson

couv37226845

Titre : Millénium

Auteur : Stieg Larsson

Années de parution vf : 2006-2007

Editeur vf : Actes Sud

Nb de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Ancien rédacteur de Millénium, revue d’investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d’une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu’un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu’il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu’au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l’écorchée vive vont résoudre l’affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu’il faudrait peut-être taire.

Mes avis :

Millénium, tome 1 : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes
Une saga qui démarre bien. J’ai apprécié ce tome malgré un début très très lent où je ne parvenais pas à rentrer dans l’histoire (et qui m’a fait abandonner une fois). Par contre, c’est clairement l’enquête qui tient le livre. Le reste m’a laissée indifférente et j’ai failli abandonner à nouveau lors des scènes de violence (très peu pour moi).

Millénium, tome 2 : La Fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette
Grosse déception avec ce nouveau tome où je n’ai pas retrouvé l’intérêt ressenti lors du premier, mais il faut dire que seule l’enquête m’avait intéressée et que je n’avais pas accroché plus que ça aux personnages, alors bon les révélations sur Lisbeth m’ont laissée froide. Je ne comprends pas ce qu’on trouve à ce personnage…

Millenium, tome 3 : La reine dans le palais des courants d’air
Ce tome relève un peu le niveau du précédent mais je l’ai trouvé vraiment tarabiscoté (bof l’idée du complot). J’ai toujours autant de mal avec le style de l’auteur par contre, qui m’ennuie très souvent. Bref beaucoup de bruit pour rien autour de cette saga selon moi.

Livres - Classique·Livres - Policier / Thriller

La Dame en Blanc de W. Wilkie Collins

couv58276229

Titre : La Dame en Blanc

Auteur : W. Wilkie Collins

Année de parution vo : 1860

Editeur vf : Phebus

Résumé : Les Français avaient oublié ce roman, ancêtre de tous les thrillers, qui fascinait Borges et rendit jaloux Dickens (roman publié ici pour la première fois en version intégrale). Il nous révèle une sorte de  » Hitchcock de la littérature  » : suspens, pièges diaboliquement retors, terreurs intimes, secrètes inconvenances – rien n’y manque. Pourtant le chef-d’oeuvre de Collins n’a jamais cessé d’être dans les pays anglo-saxons un succès populaire : l’un des plus sûrs moyens, en tout cas, d’empêcher l’innocent lecteur de dormir.

Mon avis :

Très belle lecture. J’ai découvert un vrai polar comme on en fait peu. Jusqu’au dernier moment, je me suis posée bien des questions. On s’attache vite aux personnages, certains font froid dans le dos, d’autres sont émouvants. On retrouve un peu la même ambiance mystérieuse que dans Jane Eyre.