Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Nana de Ai Yazawa

Titre : Nana

Auteur : Ai Yazawa

Editeur vf : Delcourt

Année de parution vf : Depuis 2002

Nombre de tomes vf : 21 (en cours)

Histoire : La première est rêveuse, rigolote et sensible, mais « cœur d´artichaut », un brin capricieuse et loin d´être indépendante. La seconde est plus mature, déterminée, un peu mystérieuse mais peut être d´une froideur qui glace le dos. Toutes deux s´appellent « Nana », ont un attrait pour l´art et ont vécu en province. Toutes deux vont connaître l´Amour et décider de partir pour Tokyo.
Lire la suite « Nana de Ai Yazawa »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Marine Blue d’Ai Yazawa

marine_blue_visuel marine-blue-2-delcourt

Titre : Marine Blue

Auteur : Ai Yazawa

Editeur vf : Delcourt (shojo)

Année de parution vf : 2015

Nb de tomes vf : 4 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Haruka mène une vie paisible au bord de la mer. L’insouciance de sa jeunesse se mêle à la douceur du vent qui, chaque jour, vient caresser son visage. Mais vient le jour où Arikawa, son amour de jeunesse, revient d’un long voyage en Amérique. Pourquoi est-il parti sans rien dire ? Et n’est-il revenu que dans l’unique but de battre Ipei, le cousin de Haruka, dans une compétition de surf ?

Lire la suite « Marine Blue d’Ai Yazawa »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Last Quarter d’Ai Yazawa

Titre : Last Quarter

Auteur : Ai Yazawa

Editeur vf : Delcourt

Année de parution vf : 2007 – 2008

Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Histoire : Mizuki, lycéenne diaphane, tombe sous le charme d’Adam, un étrange musicien anglais, et décide de tout quitter pour le suivre. Or, en pleine nuit, elle est victime d’un accident de voiture sur leur lieu de rendez-vous à Shibuya… Parallèlement, Hotaru, une petite fille encore à l’école primaire est hospitalisée après avoir été renversée elle aussi, tandis qu’elle cherchait son chat… !
Lire la suite « Last Quarter d’Ai Yazawa »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Je ne suis pas un ange d’Ai Yazawa

Titre : Je ne suis pas un ange

Auteur : Ai Yazawa

Editeur vf : Delcourt

Année de parution vf : 2007 – 2008

Nombre de tomes : 4 (série terminée)

Histoire : C’est la rentrée des vacances d’été au lycée Hijiri.
Midori Saejima, qui était malade, a profité de quelques jours de plus et, pour son retour au lycée, elle est on ne peut plus impatiente de croiser le garçon dont elle est amoureuse. Seulement voilà, pendant son absence, ses camarades de classe l’ont inscrite d’office comme candidate à l’élection du premier comité des élèves et devant leur insistance, Midori n’a eu d’autres choix que d’accepter. Sauf que ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que son discours de présentation est pour l’après-midi même ! Et voilà Midori sur scène, quelque peu stressée, se demandant bien ce qu’elle va pouvoir raconter devant tout le lycée, surtout qu’elle, elle ne pense qu’à une chose, apercevoir son cher et tendre ! Et justement, le voici : lui aussi participe à l’élection !
Lire la suite « Je ne suis pas un ange d’Ai Yazawa »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Paradise Kiss d’Ai Yazawa

Titre : Paradise Kiss

Auteur : Ai Yazawa

Editeur vf : Kana (shojo)

Année de parution vf : 2004-2005 (première édition)

Nombre de tomes : 5 (série terminée) – Existe aussi en format intégrale

Histoire : La très sérieuse lycéenne Yukari n’a qu’une obsession: réussir son entrée à l’université. Son assiduité aux études n’a d’égale que sa phobie excessive des gens. Aussi, quand un garçon tente de l’aborder, puis qu’un travesti lui barre la route, elle s’effraie au point qu’elle s’évanouit! Lorsqu’elle se réveille au « Paradise Kiss », une sorte de bar tenant lieu d’atelier de couture, elle apprend que ses « agresseurs » sont des étudiants d’une école de mode qui travaillent à leur création de fin d’année. Isabella, le travesti, Arashi, le garçon, et Miwako, sa copine, s’activent à réaliser une robe dessinée par leur ami Georges. En raison de sa taille et de sa minceur, Yukari est pour eux le mannequin idéal pour présenter ce modèle. Quels sacrifices devra-t-elle faire pour entrer dans ce monde bizarre qui l’attire pourtant ?
Lire la suite « Paradise Kiss d’Ai Yazawa »

RDV Livresques

Ai Yazawa Challenge

Bonjour à tous ^^ La semaine passée avec Jiji des Instants volés à la vie, nous avons lancé sur Instagram un petit challenge sur l’une de nos mangaka préférées de tous les temps : Ai Yazawa. Il est donc temps de vous en parler ici aussi !

Allez, c’est parti !

Lire la suite « Ai Yazawa Challenge »

RDV Livresques

Throwback Thursday #2020-27

Voici ma nouvelle participation au rendez-vous livresque de Car0le du blog My Bo0ks, dont je vais vous rappeler les principes puisqu’elle vient de reprendre les rênes.

Qu’est-ce que ce rendez-vous livresque ?

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais version livres ! Chaque semaine, un thème est annoncé sur le blog de Car0le auquel il faut répondre en sortant de sa bibliothèque un livre y correspondant. C’est l’occasion de ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres aux lecteurs du blog, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème.

Le thème de cette semaine : Artiste
Lire la suite « Throwback Thursday #2020-27 »

RDV Livresques

Mon vide-grenier Livresque #16

Nouveau rendez-vous du Vide-Grenier Livresque de Fifty Shades of Books dont je vous rappelle le principe : chaque mercredi Fifty Shades of Books propose un thème pour lequel il faut sortir des antres de nos blogs une chronique correspondant. C’est l’occasion de faire découvrir ou redécouvrir des titres mais aussi de partager les chroniques d’autres blogueurs sur le même thème et/ou même livre.

Lire la suite « Mon vide-grenier Livresque #16 »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Marine Blue d’Ai Yazawa

marine_blue_visuel marine-blue-2-delcourt

Titre : Marine Blue

Auteur : Ai Yazawa

Editeur vf : Delcourt (shojo)

Année de parution vf : 2015

Nb de tomes vf : 4 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Haruka mène une vie paisible au bord de la mer. L’insouciance de sa jeunesse se mêle à la douceur du vent qui, chaque jour, vient caresser son visage. Mais vient le jour où Arikawa, son amour de jeunesse, revient d’un long voyage en Amérique. Pourquoi est-il parti sans rien dire ? Et n’est-il revenu que dans l’unique but de battre Ipei, le cousin de Haruka, dans une compétition de surf ?

Mes avis :

Tome 1

J’attendais cette vieille série d’Ai Yazawa depuis longtemps déjà. Il faut dire que je préfère ses anciennes séries aux dernières. Je suis donc ravie de la voir enfin arriver en français, surtout que les couvertures sont magnifiques.

J’ai aimé le dessin un peu old school avec les looks qui vont avec. J’ai aimé le découpage des pages simple mais dynamique et toujours aussi riche en émotions. Emotions superbement rendues par des dessins très doux. Certes, ils sont un peu vieillots et on est loin des dessins de Nana ou même de Gokinjo, mais il n’empêche que moi, je les aime beaucoup.

Au niveau de l’histoire, on est dans une romance on ne peut plus classique mais très bien faite. Chaque personnage du trio de tête est bien travaillé. Haruka et Arikawa se ressemblent énormément par bien des côtés, mais Haruka est un peu trop passive à mon goût. J’adore la fraîcheur du personnage d’Ippei, qui même s’il tente sa chance, sait bien que ses sentiments sont voués à l’échec et n’insiste pas. Arikawa est très sympathique lui aussi, c’est un personnage un peu solaire, qui attire tout le monde par sa jovialité et sa fraicheur de vivre. Quant aux personnages secondaires, j’espère qu’on verra un peu plus les parents qui me plaisent déjà. Du côté des lycéens, ce sont des archétypes – ils me rappellent d’autres personnages de l’auteur -, mais ils ne demandent qu’à être développés et connaissant Ai Yazawa ils le seront prochainement.

Enfin, l’ambiance bord de mer est assez dépaysante et en même temps familière. L’histoire se passe dans une petite ville paisible où on aimerait tous vivre. Les décors sont superbement choisis, donnant une ambiance mélancolique, tendre et fraîche à la fois, comme dans un petit coin de paradis désuet.

Bref, Marine Blue est une romance classique mais avec des personnages touchants et des sentiments bien dosés, le tout dans une ambiance douce et fraîche à la fois. Une réussite !

Tome 2

Mon avis sur le tome 2 ne sera pas aussi dithyrambique que pour le tome 1 malheureusement. En effet, on sent déjà un certain essoufflement de l’histoire et une impression de tourner en rond se dégage très vite chez les personnages. Haruka et Tôru m’ont énormément agacée ici. Ils sont beaucoup trop mous, abandonnent trop facilement, bref ils sont chiants. Haruka en plus pleurniche tout le temps, je ne le supporte plus. Ils se compliquent inutilement la vie et ça ne me touche pas du tout comme ça a pu être le cas dans Gokinjo ou Je ne suis pas un ange, de l’auteur. On sent clairement l’oeuvre de jeunesse mal maîtrisée ici. Heureusement, les personnages secondaires sont plus agréables à suivre. Ippei est un fonceur, il a vraiment du caractère et ne se laisse pas abattre. Je l’adore. C’est LE personnage à suive dans l’histoire. Rika, l’ancienne amie d’Haruka, est super elle aussi, dans le genre bonne copine mais lucide et qui sait te dire tes vérités, un joli rôle. Même Tomoyo malgré sa naïveté est bien plus agréable à suivre qu’Haruka, parce qu’au moins, elle est sincère et honnête. Elle ne se complique pas la vie et suit ses envies. Du coup, heureusement qu’Ai Yazawa a la bonne idée de leur donner à tous un vrai rôle dans l’histoire parce que sinon je m’ennuierais ferme…

Tome 3

L’histoire reste toujours aussi fleur bleue dans ce tome mais au moins, il y a un léger mieux. Il faut dire qu’enfin la romance Haruka-Tôru est en retrait et ce n’est pas plus mal. Ce tome se concentre sur Ippei et les conséquences de son accident. Ai Yazawa nous montre combien il est dur de renoncer à son rêve, de se reconstruire et d’en trouver un autre. C’est joliment fait et ça donne un joli cachet à la série. Du coup, j’y ai retrouvé certains sensations perçues lors de mes lectures de « Je ne suis pas un ange » ou de « Gokinjo », notamment avec la bande de loubards. J’ai vraiment beaucoup apprécié ce passage où Ippei part en vrille et se rapproche d’un garçon qu’il admirait au collège. De même, j’ai trouvé l’histoire de Ruka particulièrement touchante et j’aurais presque aimé qu’elle soit plus développée. Je suis donc ravie de cette évolution. Pareillement, j’ai trouvé agréable qu’on se recentre sur le surf et l’amitié, cela donne lui à de jolies passages. L’idée d’Ippei d’être un sorte de coach sportif pour son ancien rival, Tôru est touchante, ainsi que le fait qu’il lui fabrique sa planche. Par contre, l’arrivée du rival qui est une ancienne connaissance est un ressort un peu trop classique à mon goût et surtout pas très très bien amené, ni très fin dans les propos que cela sou-tend. Je m’attendais à mieux quand même. Mais dans l’ensemble, j’ai plutôt apprécié ce tome.

Tome 4

Malheureusement avec ce dernier tome, on retombe à fond dans la romance à l’eau de rose bien gnian gnian, et le surf repasse au second plan. Bien sûr je m’y attendais un peu, mais je suis quand même déçue. C’est vraiment le côté sport et amitié qui m’a plu dans le titre, mais ces deux côtés ont quasiment disparu dans ce tome, quel dommage. Pourtant il y avait un vrai potentiel, et surtout ça nous aurait épargné les sempiternels gémissements et larmes d’Haruka. J’ai vraiment eu du mal à la supporter jusqu’au bout, de même que Tôru contrairement à Ippei dont j’ai beaucoup aimé l’évolution. Pour les fans du couple, on aura une conclusion on ne peut plus satisfaisante, notamment grâce au chapitre supplémentaire, mais c’est on ne peut plus convenu, donc sans surprise et sans saveur. Par contre Ai Yazawa nous offre le plaisir d’introduire des personnages dont on parlait depuis un moment : les parents d’Haruka et le frère de Tôru, ils m’ont bien plu chacun à leur façon. Le frère aurait notamment mérité d’être plus présent dans la série. Une série, qui se sera révélée trop inaboutie, une vraie série de jeunesse, quel dommage vu le potentiel qu’avait l’histoire. Heureusement, le tout dernier chapitre est vraiment très joli, triste et touchant à souhait. Il raconte un pan de l’histoire essentiel que je suis ravie de découvrir et qui me marquera plus que les chapitres qui l’auront précédé. On y retrouve déjà des prémices de ces futures séries, notamment avec le design de la mère d’Ippei. A choisir, je préfère donc ses autres séries de jeunesse : Je ne suis pas un ange et Gokinjo, qui sont bien plus originales et abouties.

Ma note : 13 / 20

 marine-blue-ai-yazawa-visual-4

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Je ne suis pas un ange d’Ai Yazawa

3111229075_1_3_ehveIvoH

Titre : Je ne suis pas un ange

Auteur : Ai Yazawa

Editeur vf : Delcourt

Années de parution vf : 2007-2008

Nb de tomes : 4 (édition double)

Résumé du tome 1 : C’est la rentrée des vacances d’été au lycée Hijiri.
Midori Saejima, qui était malade, a profité de quelques jours de plus et, pour son retour au lycée, elle est on ne peut plus impatiente de croiser le garçon dont elle est amoureuse. Seulement voilà, pendant son absence, ses camarades de classe l’ont inscrite d’office comme candidate à l’élection du premier comité des élèves et devant leur insistance, Midori n’a eu d’autres choix que d’accepter. Sauf que ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que son discours de présentation est pour l’après-midi même ! Et voilà Midori sur scène, quelque peu stressée, se demandant bien ce qu’elle va pouvoir raconter devant tout le lycée, surtout qu’elle, elle ne pense qu’à une chose, apercevoir son cher et tendre ! Et justement, le voici : lui aussi participe à l’élection !

tenshi4

Mon avis sur la série :

Sûrement l’une de mes séries préférées de l’auteur avec Gokinjo et Paradise Kiss. Je préfère les vieux titres d’Ai Yazawa à ces derniers, en particulier à Nana que je trouve franchement surévalué.

Ici dans Je ne suis pas un ange, pas de showbiz, pas de coucheries dans tous les sens, pas d’esbroufe ni de personnages hyper classe qui ne sont là que pour combler les manques d’une histoire creuse. Non, au contraire ce titre est tout en douceur et simplicité. La simplicité des dessins d’abord, un brin old school mais très chaleureux. La simplicité de l’histoire avec une petite bluette adolescente, mais qui cache une grande complexité dans les sentiments de chacun. Enfin les personnages dont l’histoire sonne tellement vraie. Midori est une jeune fille simple et passionnée, très mature pour son âge mais qui se cherche encore un peu, malgré toute sa détermination. Akira est peut-être un peu plus complexe sous des dehors mature, sûr de lui et en même temps nonchalant, il a du mal à savoir ce qu’il doit faire. Et tous les deux vivent une relation qui s’accorde à merveille à leurs caractères. Les personnages qui gravitent autour d’eux sont aussi d’une grande bienveillance à l’image du couple d’amis qui suit Akira depuis les débuts. Il n’y a pas une once de mauvais esprit ou de méchanceté ici. Pas de grande méchante rivale qui essaie de mettre des bâtons dans les roues de l’héroïne, mais plutôt une histoire et une romance tranquille dans laquelle chacun se cherche et finit par se trouver malgré tout, le tout dans un Japon d’il y a quelques décennie et qui fait encore rêver grâce à toute la nostalgie que l’auteur lui inspire. En cela, le titre se rapproche un peu de La colline aux coquelicots de Chizuru Takahashi (dont je parle ici). On y retrouve d’ailleurs une jolie bande de copains, les membres du comité des élèves qui se soutiennent dans les moments durs mais savent aussi partager de francs moments de rigolade, et dont la mascotte reflète bien l’état d’esprit.

C’est clairement une série drôle, touchante, émouvante mais surtout lumineuse et porteuse d’espoir. Et surtout d’une grande poésie et justesse dans les émotions. Je recommande !

Ma note : 18 / 20

A noter l’édition Delcourt qui est superbe aussi bien grâce à ses jaquettes très sobres que ses pages couleurs conservées ou les couvertures sous la jaquette dans de superbes illustrations. Un must !

je-ne-suis-pas-un-ange,-tome-4-712002