Livres - Science-Fiction

La Cité du futur de Robert Charles Wilson

Titre : La cité du futur (Last Year)

Auteur : Robert Charles Wilson

Editeur vf : Denoel (Lune d’encre)

Année de parution vf : 2017

Résumé : Pour cinq ans seulement, jusqu’en 1877, la cité de Futurity dresse ses immenses tours jumelles au-dessus des grandes plaines de l’Illinois. Depuis Futurity, des hommes du futur viennent visiter le XIXe siècle. Et, contre une fortune en métaux précieux, les autochtones peuvent dormir dans la tour n° 1, véritable vitrine technologique d’un incompréhensible XXIe siècle.
C’est dans cette cité, construite à partir d’un futur parallèle, que travaille, comme agent de sécurité, Jesse Cullum, un autochtone. Parce qu’il a sauvé le président Ulysse Grant d’une tentative d’assassinat, Jesse se voit proposer une promotion : assisté d’une femme du XXIe siècle, il va devoir mener l’enquête.
Mais que va-t-il réellement découvrir ? Un complot pour tuer le président… ou les inavouables secrets de Futurity ?

Mon avis :

Surfant sur la vague de la mode des voyages dans le temps de l’an dernier, Robert Charles Wilson nous revient avec un roman à la fois différent et très ressemblant à ce qu’il a fait par le passé. Avec La Cité du Futur, nous sommes propulsés dans la dernière année de colons du futur venus dans l’Amérique de la fin du XIXe siècle.

Lire la suite « La Cité du futur de Robert Charles Wilson »

Publicités
Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

Le loup de la 135e de Rébecca Dautremer et Arthur Leboeuf

couv28842896.gifTitre : Le loup de la 135e

Auteurs : Rébecca Dautremer et Arthur Leboeuf

Année de parution : 2008

Editeur : Seuil

Résumé : Un gamin tout de rouge vêtu traverse la forêt pour aller porter quelques paquets chez le grand-père Johnson. En chemin, il rencontre le loup… de la 135e ! Car c’est une forêt de brique et de ferraille, dans les rues de New York, que ce petit va parcourir : de son quartier de Harlem, droit vers le sud de Manhattan, et jusqu’au pont de Brooklyn. Mais laissons-le raconter lui-même ce souvenir d’enfance…

Mon avis :

Cette fois, Rébecca Dautremer n’est pas derrière les crayons pour illustrer cette histoire, mais pour l’écrire, et c’est à nouveau une grande réussite. Quelle magnifique façon elle a trouvé de revisiter un conte aussi traditionnel que le Petit chaperon rouge. Elle le replace dans la New York des années 60 avec un grand brio. Nous suivons les pas et les aventures d’un petit garçon noir, pauvre et fan de baseball qui doit traverser la ville pour faire une course, et qui rencontre le caïd du coin, le Loup de la 135e. C’est amusant de suivre à la fois le récit de ses souvenirs par le texte, mais également par les dessins, qui sont un peu une histoire dans l’histoire, car ils racontent des choses qui n’apparaissent pas dans le texte lui-même. Il y a un double degré de lecture très plaisant et cela foisonne de clin d’oeil et références à l’Amérique de ces années-là. Un vrai bonheur à lire, et je vais m’empresser de le faire découvrir à mes élèves.

Ma note : 18 / 20