Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Souvenirs de la mer assoupie de Shin’ya Komatsu

Titre : Souvenirs de la mer assoupie

Auteur : Shin’ya Komatsu

Éditeur vf : IMHO

Année de parution vf : 2018

Nombre de pages : 111

Histoire : Après les saynètes surréalistes de Tohu-Bohu, Shin’ya Komatsu revient avec un nouveau recueil de rêves éveillés, situés cette fois dans une petite ville ensoleillée où le temps semble figé à l’heure de la sieste. On y suit avec émerveillement le quotidien de la jeune Lisa, qui telle une Alice du bord de mer semble dotée d’un talent naturel pour faire de curieuses découvertes : un violon en verre d’écume, un pilote de parapluie volant, un phare en mal d’escapades… Sous ses airs enfantins, le dessin de Komatsu fourmille de détails poétiques et transporte irrésistiblement le lecteur vers des rivages qui évoquent autant la Grèce que l’Italie fantasmée de Hayao Miyazaki. Ce récit tout en couleurs est suivi des Chroniques de la colline aux étourdis, qui dépeignent la vie d’une petite bourgade où les télévisions poussent en pot et où le soleil a des pannes d’oreiller.

Lire la suite « Souvenirs de la mer assoupie de Shin’ya Komatsu »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Whispering : Les voix du silence de Yoko Fujitani

Titre : Whispering : Les voix du silence

Auteur : Yoko Fujitani

Éditeur vf : Akata (M)

Année de parution vf : 2018-2019

Nombre de tomes vf : 6 (série terminée)

Histoire : Kôji est aujourd’hui un lycéen ordinaire. Mais lorsqu’il était enfant, il avait une capacité unique : celle d’entendre les pensées de tout ce qui l’entoure. Les objets, les plantes, les animaux… Mais aussi et surtout celles de ses proches. Très vite, ce don s’est en réalité révélé être une malédiction ostracisante. Ses parents eux-mêmes commençaient à craindre leur enfant, qui pouvait sans le vouloir connaître leurs pensées les plus intimes. À l’adolescence, Kôji a perdu ce pouvoir, et il réussit désormais tant bien que mal à s’intégrer au lycée. Mais un jour, il croise la route d’un petit garçon qui, comme lui autrefois, possède ce « don ». D’abord réticent et indifférent, voire effrayé, il va finalement se prendre de sympathie pour lui et décider de l’aider. Au même moment, un changement s’opère en lui…

Lire la suite « Whispering : Les voix du silence de Yoko Fujitani »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Honey d’Amu Meguro

Titre : Honey

Auteur : Amu Meguro

Editeur vf : Soleil (shojo)

Années de parution vf : 2015-2017

Nombre de tomes vf : 8 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Notre histoire commence à l’époque du collège. Nao découvre un voyou effondré dans une ruelle, sous la pluie. Ne sachant trop que faire, elle lui laisse son parapluie, une boîte de pansements, et s’enfuit. Le temps passe, et elle entre au lycée. Par le plus grand des hasards, elle y retrouve le voyou. Elle craint qu’il lui en veuille, mais ses premiers mots pour elle seront :  » Voudrais-tu sortir avec moi et m’épouser ? « .

Mes avis :

Tome 1

Je cherchais une petite romance choupi et je suis tombée par hasard sur Honey. Les jolies couvertures acidulées ont tout de suite attiré mon oeil et je me suis lancée. J’ai aimé l’ambiance et les personnages dès les premières pages même si je sais que ce ne sera pas un titre qui révolutionnera le genre.

Lire la suite « Honey d’Amu Meguro »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Rere : Hello ! de Toko Minami

 Rere.Hello.full.1643289 Rere.Hello.full.1643293

Titre :  Rere : Hello !

Auteur :  Toko Minami

Éditeur vf : Delcourt

Années de parution vf : 2015-2018

Nombre de tomes vf : 11 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Jeune lycéenne orpheline de mère, Riri tient à bout de bras sa famille. Le jour où son père tombe malade, elle prend la relève dans ses missions d’homme à tout faire… et doit s’occuper de Minato, un lycéen fortuné mais peu dégourdi qui ne sait même pas se faire à manger ! Pourtant si éloignés, les deux personnages vont petit à petit s’apprivoiser et s’aider mutuellement à résoudre leurs problèmes…

ReRe.Hello.628482

Mes avis :

Tome 1

Je pensais tomber sur un shojo classique et sans grande saveur, bien mal m’en a pris. J’ai beaucoup aimé l’originalité du sujet : une jeune ado qui doit travailler pour aider son père et sa famille. Son caractère un peu déconnecté de la réalité en ce qui concerne ses relations avec les autres, mais les pieds sur terre pour la vie de tous les jours, m’a amusée. J’aime la fraicheur de ses réactions, comme quand elle croit être amoureuse de Kubo. Son binôme, Minato, me plait et m’amuse aussi. Il a un côté très détaché mais je suis sûre qu’il cache bien des choses derrière. Il peut être sérieux et pointilleux aussi, un peu comme un petit vieux, ce qui est en complet décalage avec un garçon de son âge. Son copain est amusant lui aussi parce qu’il est aussi en décalage, de même que les amis de Ririko, notamment celle qui a des prémonitions. Bref, il y a beaucoup d’humour dans cette série et de bonne humeur. A l’image du dessin et du design des personnages, tout est fait avec beaucoup de fraicheur et de simplicité, pas besoin d’esbroufe pour faire une série intéressante et qui plait. Je suis en tout cas sous le charme pour l’instant. Bien sûr, la fin annonce une suite plus classique concernant la relation Minato-Ririko, mais j’espère vraiment me tromper. J’aimerais plutôt les voir devenir des amis très proches, des amis qui pourraient se confier l’un à l’autre sans que l’amour vienne tout compliquer. A suivre !

Tome 2

Bon malheureusement, l’originalité du postulat de départ a tendance à disparaitre dans ce tome. On retombe dans une romance assez classique avec deux personnages qui se rapprochent peu à peu et qui ne voient pas encore que leurs sentiments évoluent alors que c’est évident pour tout le monde… C’est toujours aussi mignon. J’aime toujours le cadre. Mais je n’ai pas aimé tout l’arc sur la folle, fan de Minato. J’ai trouvé ça superflu et surjoué, même si ça permet à Minato de se montrer sous un jour toujours plus protecteur mais aussi de montrer que Ririko peut se défendre toute seule. Ils sont mignons tous les deux à ne pas se rendre compte qu’ils tombent amoureux. Les questions que se posent Ririko sur ses sentiments sont d’une telle naïveté que ça me fait beaucoup rire. D’ailleurs, j’aime toujours autant l’humour de la série. C’est juste que je commence à la trouver trop classique et calibrée, à l’image de l’apparition du copain de Minato qui tombe sous le charme de Ririko à la fin du tome, et qui va sûrement devenir l’élément déclencheur pour que Minato réalise ses sentiments… Tout cela est trop prévisible, dommage. Je continuerai quand même à suivre un petit moment pour voir comment ça évolue.

Tome 3

Finalement, j’ai beaucoup accroché à ce nouveau tome, certes ultra classique mais vachement efficace. La première partie avec la petite soeur de Tadamori est très mignonne même si elle est surtout l’occasion pour Minato de s’interroger sur ses sentiments. Malheureusement, il ne va pas beaucoup plus loin, dommage… Heureusement, on a droit à des scènes très mignonnes, comme quand elle s’endort dans ses bras. La seconde partie avec Towa en tête d’affiche est plus sombre. Elle révèle un pan de la personnalité de celle-ci qui n’est pas simple à gérer. Et même si le tome se termine au 2/3, vu que l’histoire annexe est consacrée à Towa, j’ai trouvé ça bien fait. J’aime qu’on aille à tour de rôle s’intéresser au côté romantique, puis au côté amical, les deux étant intrinsèquement liés. L’auteur gère bien l’équilibre entre les deux et aborde des questions intéressantes, telle que la place de l’amitié quand on est amoureux, etc. En plus, il y a vraiment une ambiance très positive qui se dégage de la série malgré certains sujets sérieux, on a toujours le sourire aux lèvres. ça fait du bien.

Tome 4

Je prends toujours autant de plaisir à lire cette série qui pourtant ne sort pas vraiment des sentiers battus. L’évolution de l’histoire reste classique mais c’est fait avec une simplicité qui me touche et me donne le sourire. J’aime la façon dont Ririko prend naïvement et lentement conscience de ses sentiments pour Minato. J’aime la façon dont Minato se montre jaloux et protecteur à l’occasion, presque contre son gré. J’aime voir leur relation s’approfondir et devenir de plus en plus naturelle. Il y a de plus en plus de petits moments trop mignons entre eux qui mine de rien les font avancer sur la bonne voie. Même les petits éléments perturbateurs que sont les amies ou la cousine de Minato ont eu un vrai rôle et ne me déplaisent pas du coup. Enfin, j’ai trouvé bien que l’auteur intègre à petite dose l’histoire des amis de Ririko (Towa et Hata) ainsi que celle du meilleur ami de Minato (Yuma), c’est bien fait et ça ne gène pas l’histoire principale. Maintenant, il ne reste plus qu’à concrétiser les choses et à espérer qu’une fois le couple ensemble cela restera aussi agréable à suivre ^^

Tome 5

Toujours aussi adorable. Dans ce tome, on passe notre temps à voir Minato et Ririko se tourner autour ce qui est trop mignon. En plus, la naïveté de celle-ci crée de drôles de malentendus ce qui est assez amusant à suivre. J’ai bien ri quand Minato a cru qu’ils sortaient ensemble alors qu’elle ne l’avait pas du tout calculer. C’est classique mais mignon parce qu’on a eu le temps de s’attacher aux personnages et que ceux-ci sont quand même très sympathiques. Malgré la présence de rivaux, je trouve que l’histoire reste fraîche contrairement à beaucoup qui sombrent souvent dans le glauque ou le n’importe quoi. Ici, j’aime la simplicité avec laquelle tout est fait surtout qu’au final même ceux qui sont censés être les méchants peuvent se révéler attachants à leur façon 😉

Tome 6

Ce tome est un vrai concentré de choupitude ! J’ai vraiment trop trouvé adorable la façon dont le couple Minato – Ririko se met en place, chacun dévoilant avec une grande naïveté et une grande tendresse ses sentiments à l’autre. J’ai d’abord aimé voir Minato jaloux. Puis, j’ai aimé le voir essayer de faire passer le message à Ririko qui une fois de plus ne comprenait rien. Elle est tellement adorable avec tous ses malentendus et son côté ingénu. Du coup, j’adore leur petit couple, surtout que Minato ne change pas fondamentalement et continue à la taquiner comme il sait si bien le faire. Par contre, j’ai moins aimé la réaction de la cousine qui n’a pas fini de nous embêter, je pense. De même, l’apparition de cette femme mystère n’annonce rien de bon et ça m’embête, j’espère que ça ne plombera pas trop l’histoire parce qu’au contraire j’ai trouvé que le festival sportif de Ririko était bien géré, tout comme le personnage de Nanami qui n’est pas si méchant que ça.

Tome 7

Ça reste mignon mais je commence à sentir un poil de lassitude. J’aime toujours autant les personnage qui sont positifs et rayonnants mais les situations me lassent un peu. Le tome démarre par la fin de l’histoire avec Célina qui est très tirée par les cheveux et où Ririko est encore un peu trop cruche à mon goût. J’ai du mal quand ça dégouline de bons sentiments comme là… mais au moins Yoma a pu faire sa déclaration, je suis contente ^^ On a enchainé avec l’histoire de Nanami et là aussi, c’est du déjà vu, dommage. Enfin, vient le dernier sujet, celui qu’on continuera à voir dans le prochain tome et qui devrait être plus intéressant : la famille de Minato, son ancienne domestique et le travail que fait Ririko pour lui. On retrouve le Minato prévenant et souriant de toujours mais on sent poindre l’inquiétude à cause de ce que lui a dit sa cuisinière par rapport à Ririko. A quel point cela va changer leur relation ? C’est à voir dans le prochain tome !

Tome 8

J’ai à nouveau ressenti que la série s’essoufflait dans ce tome puisqu’on revient sur certaines situations que je pensais déjà closes. Ainsi la première partie autour du petit boulot de Ririko n’est plus très frais. Je n’ai pas trop aimé le voir autant s’inquiéter pour la santé puis la sécurité de Ririko, ça faisait trop artificiel. Par contre, je me suis amusée de voir Ririko damer le pion à Etsuko et au final se la mettre dans la poche. C’était bien dans l’esprit de la série. La seconde se centre sur le couple Ririko-Minato et j’ai trouvé ça mignon mais déjà vu et revu. Je pensais qu’on en avait fini avec la jalousie de Towa et ses réactions disproportionnées, alors ça m’a gênée de repartir dessus. J’espère que maintenant on avancera sur ce dossier. Quant au premier rendez-vous du petit couple, rien de nouveau sous le soleil même si ça reste adorable de les voir ensemble et surtout de les voir se tromper en voulant trop bien faire.

Tome 9

J’ai retrouvé un second souffle avec ce tome où j’ai passé un très bon moment de lecture. J’ai trouvé intéressant de parler enfin du remariage du père de Minato, du départ de ce dernier et de sa relation avec sa belle-mère. C’était poignant de le voir essayer de tenir la promesse à la mère qui l’avait quitté et jamais vraiment aimé. Ça montre bien à quel point c’est encore un enfant au fond mais aussi combien il a changé depuis le début de la série. Il s’est ouvert et a trouvé des amis fidèles. Les autres chapitres sont mignons mais plus légers entre l’adoption d’un chat abandonné qui permet à Minato de briller devant le frère de Ririko, et l’arrivée d’une amie/rivale pour Ririko mais qui risque de ne pas faire long feu. J’ai peur que ça annonce un prochain tome un peu en-dessous.

Tome 10

A un tome de la fin, je ne sais pas si c’est très judicieux de consacrer tout ce tome à la « rivale » de Ririko, Aoi, qui en plus est totalement fade et insipide comme fille. Du coup, je me suis ennuyée tout du long. Je n’ai pas aimé les quiproquos que l’autrice a introduit entre cette fille et Minato et Aoi, ça fait trop « oh, la pauvre fille » et rien n’avance du côté de l’histoire. Ça fait presque comme un passage obligé dans l’histoire ou un moyen de rallonger inutilement l’histoire. Du coup, je n’ai pas trouvé grand-chose à sauver ici et je suis d’autant plus navrée de le dire que j’aime beaucoup ce titre mais franchement Ririko et Minato passent tellement peu de temps ensemble que je ne vois pas ce que je pourrais en dire. Je suis très déçue et j’espère que le dernier tome relèvera le niveau.

Tome 11

Dans cet ultime tome, la mangaka expédie rapidement toutes les intrigues qu’elle avait à conclure pour nous amener vers un final ultra attendu. Je vais peut-être sembler sévère mais je suis assez déçue de voir ça alors que j’avais tant aimé la subtilité avec laquelle elle avait développé son histoire au début.

Toute l’histoire avec Aoi qui m’avait tant agacée dans le volume précédent est expédiée rapidement dans le premier chapitre avec un revirement complètement surréaliste, tout comme l’était le caprice d’Aoi. On sent vraiment que cette histoire n’a servi strictement en rien.

La suite du tome est juste consacrée à la conclusion de la romance des deux héros entre la présentation à la famille de de Minato et la concrétisation de leur relation. Heureusement là, j’ai trouvé ça assez mignonnet dans l’ensemble et ça m’a mis le sourire aux lèvres parce que Ririko est définitivement une fille adorable et Minato, le petit ami parfait, doux, patient et compréhensible. Nous avons même droit rapidement aux conclusions des romances des amis de chacun mais là, ça fait très poussif et artificiel.

La mangaka aura donc été très maladroite dans la dernière ligne droite de son histoire et c’est bien dommage parce qu’elle avait su créer un petit monde très sympathique autour de ses héros. Je reste sur mon impression positive des débuts mais je garde en tête le regret de cette fin insatisfaisante.

Ma note : 14 / 20

ReRe.Hello.656346

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Sawako de Karuho Shiina

kazehaya-sawako-182907152b

Titre : Sawako

Auteur : Karuho Shiina

Éditeur vf : Kana (shojo)

Années de parution vf : 2009-2018

Nombre de tomes vf : 30 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Tout les oppose mais c’est ce qui pourrait les réunir !
Au collège, Sawako suscite peur et incompréhension à cause de son apparence. À l’opposé, Kazehaya est un jeune homme charmant que tout le monde considère comme son ami. À son contact, Sawako commence peu à peu à changer mais il est difficile de combattre les préjugés !

Lire la suite « Sawako de Karuho Shiina »