Livres - Romance

IDOL de Kristen Callihan

Titre : IDOL

Auteur : Kristen Callihan

Editeur : Harper Collins Poche

Année de parution : 2021

Nombre de pages : 377

Histoire : Il est celui que toutes les femmes désirent.
Elle n’a rien à voir avec les autres femmes.
Pathétique. Voilà comment Libby qualifierait le grand brun ivre qui s’est échoué sous le porche de sa belle maison de la côte est des États-Unis la nuit dernière. Contrairement à ce qu’elle pensait, réveiller l’intrus avec un jet d’eau glacée n’a pas suffi à l’éloigner puisqu’il a emménagé dans la maison voisine. Et comme si ça ne suffisait pas qu’il trouble ses habitudes de solitaire, Killian s’obstine désormais à essayer de nouer une relation avec elle. Aucune chance que cela arrive : elle ne supporte pas ses manières de rock star décadente et son charme insolent. Le problème ? Killian n’est pas du genre à abandonner facilement.
Lire la suite « IDOL de Kristen Callihan »

Livres - Romance

Restart with Song d’Elle Seveno

Titre : Restart with Song

Auteur : Elle Seveno

Editeur vf : Hugo Poche (New Romance)

Année de parution vf : 2018

Nombre de pages : 630

Histoire : Après des mois passés au bout du monde pour oublier son désespoir, Camille revient en France. Malgré son retour, elle continue sa fuite en avant à coup de sensations fortes et de sauts dans l’inconnu.
En passant un casting pour intégrer le célèbre groupe des Nameless Options, la jeune femme ne se doute pas qu’elle risque de faire voler en éclats le fragile équilibre qu’elle tente de conserver.
Léo, le ténébreux guitariste du groupe n’aura en effet de cesse de le pousser dans ses retranchements. Mais Camille est-elle prête à faire face à ses démons et à oublier le passé ?
Lire la suite « Restart with Song d’Elle Seveno »

Séries Tv - Films

Glue

glue-série

Titre : Glue

Une série créée par Jack Thorne

Nationalité : Britannique

Année de diffusion : 2014

Genres : Drame, Policier

Durée des épisodes : 45 min

Statut : Terminée en 8 épisodes

Avec : Tommy Knight, Yasmin Paige, Callum Turner, Charlotte Spencer, Jordan Stephens, Billy Howle, Faye Marsay, Jessie Cave, …

Histoire : Quand le corps d’un adolescent, Caleb, est retrouvé sous les roues d’un tracteur, ses amis craignent de voir leurs secrets exposés aux yeux de tous. La petite bande travaille dans les étables du village, où sont élevés les meilleurs chevaux. Ruth, une fille du coin qui a intégré la police, mène son enquête. Son affaire se révèle bien plus obscure et complexe qu’elle ne l’imaginait. 

Glue-serie-e4

Mon avis :

Savant mélange de Skins (dont il reprend la structure des épisodes et les ados paumés) et de Broadchurch (pour son côté enquête policière sur le meurtre d’un jeune dans un lieu assez fermé), Glue est une vraie réussite.

J’ai d’abord été un peu sur la réserve pendant une bonne partie du premier épisode tandis qu’on nous présentait le groupe d’amis et leur environnement. Cela faisait un peu trop copié de Skins mais version campagnarde. Cependant dès que l’enquête est lancée, cela devient vite palpitant. On passe sans cesse d’un suspect à l’autre. Les révélations sur ce qu’ils ont fait cette nuit-là se succèdent, ainsi que sur leurs petits secrets honteux et leurs situations familiales bien compliquées et galères. On doute en permanence d’avoir trouvé le bon meurtrier parce que de nouveaux éléments surgissent tout le temps. On en apprend de plus en plus sur eux et sur leur communauté, les dérives qui s’y produisent, etc.

De plus, j’ai aussi beaucoup aimé l’ambiance de la série, qui se veut réaliste dans le traitement du mal être et du côté paumé de ces jeunes adultes qui doivent encore trouver leur voie. Comme quoi il ne suffit pas de passer le cap de l’âge adulte pour que tout s’éclaircisse d’un coup. Le tout est magnifiquement filmé avec un excellent choix de musiques, surtout dans les moments clés qui interviennent à chaque fin d’épisode. J’ai aussi aimé les paysages de la campagne anglaise qui sont souvent très beaux, poétiques et mélancoliques, à l’image de l’épisode où James suit Cal dans la forêt ou quand Eli se rend sur le lieu qui lui est si cher dans le dernier épisode. C’est d’un autre monde.

images

Chaque personnage est intéressant. On se focalise d’abord sur Tina, Eli et Ruth je trouve. Puis peu à peu, on découvre également les autres. J’ai particulièrement aimé le personnage de James, dont on sent le mal être et la fragilité, et en même temps la force morale de vouloir aider, soutenir sa famille. J’ai aimé sentir ce tiraillement palpable entre ces deux aspirations chez lui et son histoire tragique avec Cal n’a fait que renforcer cette idée. J’ai aussi beaucoup aimé Ruth, qui a eu le courage de prendre le contre-pied de tout le monde pour choisir de rentrer dans la police et d’élever seule sa fille (d’ailleurs saura-ton jamais qui est le père ?). Elle ne lâche rien et est sans cesse sur le fil dans cette enquête, entre les deux mondes auxquels elle appartient. Enfin mon autre personnage chouchou, c’est Eli. Il a l’air tellement paumé le pauvre, tellement doux et naïf aussi. J’ai été super triste pour lui à la fin. Je n’aime pas trop la façon dont Tina le traite, celle-ci est trop indécise et paumée les trois quarts du temps, comme son copain Rob. Rob a tout pour plaire, il est charmant, toujours là pour ses amis, mais il est trop volage et porté sur la drogue et les embrouilles pour moi. Je n’ai jamais accroché avec lui. Enfin, il y a Annie qui est beaucoup trop effacée alors que ça a l’air d’être quelqu’un de génial, et il y a Dominic que j’ai vraiment du mal à cerner. Est-il sincère ou pas avec Ruth ? Ce sont tous de beaux personnages en tout cas, filmés et racontés dans toute leur complexité. C’est une vraie force dans série qui aura su me plaire et me tenir en haleine du début à la fin sans jamais tomber dans un excès de voyeurisme et de glauque comme le faisait parfois Skins.

Ma note : 16,5 / 20