Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Tokyo Alien Bros. de Keigo Shinzo

Titre : Tokyo Alien Bros.

Auteur : Keigo Shinzo

Editeur vf : Le Lézard Noir

Année de parution vf : Depuis 2017

Nombre de tomes vf : 1 (en cours)

Résumé du tome 1 : Deux extraterrestres sont envoyés sur Terre afin de déterminer si leur race pourrait s’y installer. Prenant la forme de deux étudiants baptisés Fuyunosuke et Natsutarô, ils posent un regard candide sur leur quotidien et tentent de dialoguer avec les autochtones avec un talent aussi fortuit que certain pour faire naître les quiproquos. Quelles conclusions ces visiteurs de l’espace vont-ils tirer de leurs observations, et comment parviendront-ils à préserver leur couverture ?

Mes avis :

Tome 1

Tokyo Alien Bros. est mon deuxième titre chez Le Lézard Noir et j’en suis bien plus contente que du premier (Chiikasobe). Ici, nous suivons les aventures deux frères, deux extraterrestres venus sur Terre pour voir si leur peuple pourrait venir s’y installer. Cela donne un titre tranche de vie très drôle où l’on revisite des petits moments de la vie quotidienne avec beaucoup d’humour.

Lire la suite « Tokyo Alien Bros. de Keigo Shinzo »

Séries Tv - Films

Premier Contact

premier-contact-photo-962138

Titre : Premier contact (Arrival)

Réalisateur : Denis Villeneuve

Pays : Etats-Unis

Année de sortie : 2016

Genre : Science-Fiction

Durée : 1 h 56 min

Acteurs : Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker…

Histoire : Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

Adapté de la nouvelle « L’histoire de ta vie » du recueil La tour de Babylone de Ted Chiang.

premier-contact-visuel6

Mon avis :

Voici un film de science-fiction qui sort des sentiers battus et des clichés du genre, ça fait du bien. La réalisation de Denis Villeneuve est de toute beauté. La photographie est superbe aussi bien grâce aux décors qu’aux cadrages et à la lumière. Les acteurs sont aussi très bien choisi avec une Ami Adams parfaite de bout en bout et bien aidé par un très bon Jeremy Renner (ce que je n’aurais pas cru dire après les Avengers and co.). Quant à l’histoire, elle est vraiment très bien pensée.

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce premier contact entre les hommes et une race extraterrestre sur fond de langue, de philosophie et de science. Cela donne une ambiante lente et angoissante au début avec une fausse impression de calme qui stresse bien le spectateur. L’angle d’approche est du coup assez différente de d’habitude, on est plus sur un terrain où on essaie de comprendre l’autre (un peu comme dans Contact avec Jodie Foster) et cela donne de belles surprises. Bien sûr, on n’échappe pas à quelques clichés comme l’apparence volontiers effrayante de « cet autre » mais peu à peu elle est démystifiée et fait moins peur justement. En cela, le jeu des acteurs et notamment d’Ami Adams a été essentiel, c’est elle qui porte le film à bout de bras et c’est à travers son évolution que nous évoluons aussi.

Ce qui m’amène au deuxième point que j’ai beaucoup aimé, la narration. On suit l’histoire de Louise (Ami Adams) pendant tout le film. Au début, on la voit comme célèbre prof de linguistique qui découvre comme tout le monde l’arrivée des extraterrestres mais qui réagit assez calmement comparé aux autres. En parallèle, on voit ce qui nous semble être des images de son passé où elle est avec sa fille qui souffre d’une maladie grave et qui est condamnée à mourir. Puis, elle est contactée pour rejoindre l’équipe étudiant les extraterrestres et en parallèle de ce travail on continue à voir des images de « son passé ». Mais peu à peu à leur contact, on comprend que ce n’est pas le passé qu’elle voit mais son futur, parce que comme eux, elle s’est mis à voir le temps comme une boucle et que son futur est mêlé aussi bien à son présent qu’à son passé. J’ai vraiment trouvé ça très beau, très bien fait et très bien amené pour une fois. D’habitude tout ce qui a trait « au temps » dans les films de SF est un peu compliqué et tiré par les cheveux alors qu’ici, ça coule de source. J’ai donc vraiment admiré le caractère de cette femme qui choisi tout de même de vivre sa vie telle qu’elle est sans rien modifier alors qu’elle sait très bien les souffrances qui l’attendent au bout.

Ce film n’est pas juste celui d’une rencontre entre deux espèces mais entre deux façons de concevoir le monde et le temps. Les extraterrestres, ici, ne sont pas là pour nous envahir ou autre mais pour nous faire partager leur savoir et nous aider à devenir meilleurs. C’est vraiment un très joli film que je re-regarderai avec plaisir.

Ma note : 16 / 20

images

 

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Dead Dead Demon’s Dededededestruction d’Inio Asano

dead_dead_demon_dededededestruction_by_stplmstr-d8haez6

Titre : Dead Dead Demon’s Dededededestruction

Auteur : Inio Asano

Editeur vf : Kana (Big)

Années de parution vf : Depuis 2016

Nombre de tomes vf : 4 (en cours)

Résumé du tome 1 : Depuis 3 ans, le ciel de Tokyo est recouvert par un gigantesque vaisseau spatial extra-terrestre. Pourtant, aucune attaque de la part des extra-terrestres n’est recensée bien que les humains abattent, avec une facilité déconcertante, les petits vaisseaux qui sortent de temps en temps du ventre de l’immense engin…
Pendant ce temps, sur Terre, les deux amies Kadode et Ôran, comme la majorité des humains, ne prêtent plus attention à ce vaisseau et continuent à vivre leur vie. Mais ces 3 années de paix ont endormi la vigilance de l’Humanité… Elle ne remarque pas que « l’envahisseur » s’est infiltré au sein de sa population. Et il pourrait bientôt troubler leur paisible quotidien !

dead-dead-demons-destruction-illust

Mes avis :

Tome 1

Voici le dernier titre en date d’Inio Asano, un auteur que j’ai découvert il y a quelques années et dont j’adore les oeuvres toujours très sociales. Ici il ajoute une corde à son arc en proposant en plus un récit de science-fiction, d’anticipation dans lequel le Japon a été attaqué par des extraterrestres. Forcément quand on lit ce titre et quand on y voit la réaction de la population japonaise face à la menace qui pèse sur eux, on ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec Fukushima parce que comme avec cette menace, la menace du nucléaire, celle des extraterrestres n’est pas vraiment visible non plus. Elle est insidieuse et s’attaque peu à peu à la société, la faisant changer et la parasitant de l’intérieur. Tout ce que l’auteur dénonce sur les réseaux sociaux, la presse, l’industrie du divertissement existe déjà et est une critique du Japon actuel. Il se sert donc avec brio de cette menace extraterrestre pour les mettre en exergue. Au passage, tout son talent est d’arriver dans ce titre à nous tenir en haleine sans qu’on voie pour autant les fameux extraterrestres, tandis qu’au contraire on suit la vie quotidienne d’une bande de lycéenne tout ce qu’il y a de plus ordinaires. Enfin, certaines ne sont pas si ordinaires que ça. Les deux principales héroïnes : Kadode et Ôran sont de vraie geeks et la dernière est en plus sacrément perchée. Elle détonne vraiment par rapport aux autres et fait le lien avec le côté étrange de ce monde sous la menace des extraterrestres. Cela donne une ambiance assez décalée et savoureuse où j’ai pris plaisir à suivre ces jeunes lycéennes et où en même temps je me suis vu attendre qu’un événement tragique survienne sans que ce soit le cas. La bascule qui s’opère à la toute fin du premier tome, au lieu d’être tragique est plutôt intrigante, mystérieuse et complètement dans la lignée de cette ambiance de science-fiction. DDDDD est donc un très bon titre dans lequel Asano fait du Asano tout en explorant un nouvel univers et il me tarde de découvrir jusqu’où il peut aller.

Tome 2

Dans cette suite, Inio Asano propose un récit encore plus décalé. On suit le quotidien de Kadode, Ôran et leurs amies presque comme si les extraterrestres n’étaient pas là. Ce ne sont qu’un vaisseau dans le ciel et des sujets de conversation dans les médias et les filles n’y prêtent quasiment pas attention ce qui est très perturbant. En parallèle, par de brèves incursions dans l’usine à l’origine du Hujin ou dans les déambulations d’un extraterrestre à Tokyo, on sent bien que la menace est belle et bien présente. La preuve, cela se concrétise dans les toutes dernières pages du tome lors d’un événement complètement inattendu qui nous prend vraiment à froid. Le gouvernement cache bien des choses au peuple japonais et les filles tout comme lui sont dans l’ignorance. Elles pensent bien plus à leurs histoires d’ado qu’à cette menace. On les suit ainsi dans leurs derniers jours de lycéennes tandis qu’elles révisent, se chamaillent, se charrient, passent peut-être leur dernier Nöel ensemble, etc. Cette dichotomie entre les deux thèmes du récit est perturbant. Le passage souvent brutal ou inattendu entre la science-fiction et la chronique sociale permet au mangaka d’accentuer encore plus son propos à chaque fois et de le rendre d’autant plus marquant. C’est un titre vraiment à part, qui surprend et dont on ne peut clairement pas deviner la voie qu’il va suivre.

Tome 3

Sur le même schéma que le tome 2, on est une nouvelle fois pris entre deux feux dans ce tome : la menace extraterrestre et tout ce qu’elle entraîne à Tokyo et au Japon, et la fin des années d’insouciance des filles qui terminent le lycée, ce qui est encore une fois assez perturbant. J’ai encore aimé ce décalage où l’on sent quand même de plus en plus l’incursion de l’invasion dans leur quotidien, à l’image de la perte de leur amie. D’ailleurs on se pose de plus en plus de questions sur la réalité de celle-ci quand au détour d’un voyage touristique en bus, des personnages se demandent si ce n’est pas une mise en scène du gouvernement, ou bien quand on suit des soldats dans un quartier désert alors que prétendument occupé par des aliens. Du coup, les scènes des dernières pages sont d’autant plus fortes. On sent bien qu’elles annoncent la fin brutale d’une époque, enfin pas si brutale quand on voit la façon dont Inio Asano nous prend gentiment par la main pour nous y conduire l’air de rien depuis le premier tome. Dead Dead Demon’s est clairement une série atypique, bouleversante et un vrai uppercut parfois.

Tome 4

J’ai à nouveau aimé ce tome dans lequel on change un peu de paradoxe. Cela démarre avec l’introduction d’un nouveau personnage qui prend partie dans la « guerre » qui oppose le Japon aux Extraterrestres. D’habitude, on était plutôt avec le groupe des filles qui s’en fichaient, mais là on sent que plus le temps passe, plus on est obligé d’être confronté à ce qui se passe, on ne peut plus l’ignorer. Et dans ce tome, on sent bien le glissement que fait Inio Asano à ce sujet, allant même jusqu’à nous montrer la société des Extraterrestres et la façon dont ils nous voient et perçoivent cette « guerre ». C’est diablement bien fait. Les nouveaux personnages, Futaba et Makoto, permettent d’amener un peu de sang neuf et de créer de nouvelles dynamiques au sein du groupe des filles qui sont désormais à l’université. On les voit ainsi grandir un peu toujours sur fond de cette menace qui semble ne jamais vouloir disparaitre. C’est toujours aussi pesant et insidieux et le passé de la perte de leur amie remontant de temps en temps contraste fortement avec l’ambiance débonnaire qu’elles cherchent à créer la plupart du temps. C’est glaçant et j’adore !

Ma note : 16 / 20

kq1z6ex