Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Ajin de Gamon Sakurai

Titre : Ajin

Auteur : Gamon Sakurai

Editeur vf : Glénat (seinen)

Années de parution vf : Depuis 2015

Nombre de tomes vf : 9 (en cours)

Résumé du tome 1 : Renversé par un camion en rentrant de l’école, le jeune Kei meurt sur le coup. Mais quelques instant plus tard, il ressuscite mystérieusement. Dès lors, sa vie de lycéen bascule. Une étrange organisation gouvernementale tente par tous les moyens de le capturer afin de mener des expériences scientifiques sur lui. Rapidement, il apprend qu’il n’est pas le seul être dans cette situation périlleuse, et qu’il semble être ce que certains nomment un “Ajin”. Personne ne sait exactement comment ils sont apparus ni pourquoi ils existent. Mais les services spéciaux du gouvernement sont prêts à user de tous les moyens pour le découvrir, car rien à leurs yeux n’est plus dangereux pour l’humanité… qu’un être immortel !

Mes avis :

Tome 1

Voici encore un nouveau titre que je teste suite à plusieurs recommandations. Si le dessin n’est pas à la hauteur de ce que j’attendais d’un seinen, l’histoire, elle, commence sur les chapeaux de roues et est très intrigante dès le début. On sent vite que l’auteur a créé un univers assez unique mais typiquement japonais dans ses influences ce qui retient l’attention.

Lire la suite « Ajin de Gamon Sakurai »

Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

Nés à Minuit de C.C. Hunter

 couv49224343 couv49754852

Titre :  Nés à Minuit

Auteur :  C.C. Hunter

Années de parution vf : Depuis

Editeur : Michel Lafon

Nb de tomes : 5 (série terminée)

Résumé du tome 1 : L’été s’annonce mouvementé pour Kylie. Après un enchaînement de catastrophes, ses parents l’envoient dans un centre spécialisé pour adolescents marginaux. Ou plutôt hors du commun : ici cohabitent sorciers, vampires et autres créatures de la nuit. Tous sont persuadés que Kylie n’est pas là par hasard…
Aidée de ses nouveaux amis, elle tente de découvrir sa vraie nature. Aurait-elle un lien avec le rôdeur fantomatique qui la poursuit sans répit ? Sa quête est perturbée par l’arrivée de Derek et Lucas qui semblent tous deux déterminés à la séduire. Prisonnière de dangereuses attirances, Kylie saura-t-elle trouver sa place dans ce nouveau monde ?

couv50643534 couv30837853

Mes avis :

Nés à Minuit, tome 1 : Attirances
J’ai trouvé le thème plutôt sympa avec cette colo pour « monstres » mais malheureusement le traitement n’est pas à la hauteur. L’héroïne est très très agaçante de part son indécision et ses histoires de coeur m’agacent. Elle tire toute la couverture et les autres personnages sont sous-développés. Quant à l’intrigue elle est tellement fine qu’on l’a voit à peine et la résolution est trop rapide

Nés à Minuit, tome 2 : Soupçons
Un 2e tome avec les mêmes qualités (l’univers) et les mêmes défauts (sa sous-exploitation au profit du triangle amoureux) que le premier. De plus, l’intrigue est toujours aussi fine que du papier à cigarette. Bref ça se laisse lire mais c’est pas transcendent.

Nés à Minuit, tome 3 : Illusions
Toujours sur la même lancée mais avec un léger mieux ici. L’intrigue de fond prend plus d’ampleur et devient plus intéressante du coup, surtout qu’elle implique maintenant les fondements de leur monde. Par contre, les filles m’agacent de plus en plus et j’aimerais au contraire voir Holiday et Burnett plus souvent. En tout cas, j’attends la suite avec plus d’impatience qu’avant.

Nés à Minuit, tome 4 : Frémissements

Pas de changement du côté des défauts et des qualités de la série malheureusement, mais malgré une pause assez longue, on re-rentre assez facilement dans l’histoire. Les romances adolescentes de Kylie et comparses m’intéressent toujours aussi peu, voire même m’agacent. J’ai détesté le comportement de Lucas dans ce tome, un vrai petit con macho ! Et Derek devient une vraie chiffe-molle, beurk ! Notre girouette adorée devient bien trop soumise à mon goût, heureusement qu’elle se réveille un peu à la fin. Par contre, j’ai beaucoup aimé les 2 intrigues qui se mêlent : celle autour de la soeur d’Holidays (même si elle aurait pu être plus fouillée) et celle autour de la famille de Kylie. Le début du livre est un peu mou et longuet mais la fin nerveuse rattrape le tout. Le choix que fait Kylie à la fin donne forcément envie de lire le prochain tome et ça tombe bien, je l’ai dans ma PAL.

Nés à Minuit, tome 5 : Crépuscule

Ouf, la saga est enfin terminée et j’en suis bien contente. Je n’en pouvais plus des questions existentielles de l’héroïne et de ses petits soucis d’adolescente amoureuse è_é J’ai vraiment eu énormément de mal avec ce tome. Je n’ai pas aimé le début qui passe beaucoup trop rapidement sur la communauté des caméléons, pour revenir à la case de départ : Shadow Falls. Kylie a été horrible avec Lucas pendant tout le tome tandis que celui-ci change du tout au tout rendant leur histoire pas du tout crédible ! Et pauvre Derek qui se fait renvoyer dans ses basques après avoir été utilisé comme lot de consolation, magnifique exemple ! Et je ne parle pas de la fameuse consolation qu’il a trouvé auprès d’une autre caméléon… Le seul couple dont l’évolution m’a véritablement plu, c’est celle d’Holidays et de Burnett, le seul couple mature de l’histoire. Quant à l’intrigue de ce tome, qui tourne autour de Mario, elle est aussi fine que du papier de cigarette tellement elle est noyée sous le reste (qui croit encore que Kylie peut devenir une guerrière ? lol ). Je suis très très déçue. L’auteur n’a qu’à assumer qu’elle veut écrire une bluette adolescente et arrêter de se moquer de ses lecteurs en leur faisant croire qu’il va y avoir une vraie intrigue surnaturelle à suspense avec de l’aventure et tout. On ne me reprendra pas à la lire !

Ma note : 11 / 20

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les fleurs du passé de Haruka Kawachi

L’une de mes rares déceptions en terme de josei, malgré un thème qui me parle vraiment. Je ne sais pas si je lirai/achèterai la suite…

Dossier-fleurs-du-passe

Titre : Les fleurs du passé

Auteur : Haruka Kawachi

Années de parution vf : 2013-2014

Editeur : Komikku

Nb de tomes : 4 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Hazuki est tombé sous le charme d’une jeune fleuriste de 30 ans, Rokka. Incapable de lui faire part de ses sentiments, il se contente d’aller chaque jour lui acheter une plante, se satisfaisant de ce maigre contact qu’il a avec elle.
Lassé de cette situation et de l’impressionnante collection de plantes s’entassant dans son appartement, il va voir la chance lui sourire lorsque Rokka cherchera de l’aide pour tenir sa boutique. Se faisant immédiatement engager, Hazuki, ravi, se dit que son rêve devient enfin réalité.
Mais ce qu’il n’aurait jamais pu prévoir, c’est qu’un concurrent inattendu lui barre la route vers son idylle. En effet, Hazuki va se rendre compte que l’objet de ses désirs est hanté par le fantôme de son ex-mari, Shimao, et qu’il est le seul à pouvoir le voir et l’entendre…
Comment Hazuki surmontera-t-il l’intrusion d’un fantôme dans ses efforts pour construire une relation amoureuse ? Rokka est-elle vraiment capable de retrouver l’amour après la perte de son mari ? Et quelle douleur peut bien ressentir Shimao en assistant à une romance naissante entre sa femme et un autre homme ?

 natsuyuki

Mon avis :

Tome 1
Une histoire assez déroutante mais dont l’originalité fait mouche. Je n’ai pas pu rester insensible face à autant de mélancolie et de délicatesse. C’est une belle ode à la vie pour apprendre à se reconstruire après la mort de l’être aimé. En plus, le choix de faire se dérouler l’histoire chez une fleuriste est une excellente idée, de même que le fantôme, certainement celui qui m’émeut le plus.

Livres - Bit-Lit

Charley Davidson de Darynda Jones

couv28754713 couv61707100

Titre : Charley Davidson

Auteur :  Darynda Jones

Années de parution vf : Depuis 2012

Editeur vf : Milady

Nb de tomes : 11 (en cours)

Résumé du tome 1 : Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…

Mes avis :

Charley Davidson, tome 1 : Première Tombe sur la droite

Pas le coup de coeur auquel je m’attendais. J’ai beaucoup aimé la gouaille de Charley mais j’ai eu beaucoup de mal à comprendre sa fascination pour un homme qui avait menacé de la violer. L’auteur a mis trop de temps à expliquer leur lien pour que la mayonnaise prenne. L’enquête, elle, n’est qu’accessoire. Heureusement les perso secondaires (Ange, Garrett, Oncle Bob, Cookie) sont savoureux.

Charley Davidson, tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche

J’ai moins accroché à ce tome qu’au premier. Je l’ai trouvé moins drôle, avec moins de piques de la part de Charley et moins d’interactions avec les fantômes, dommage. Sinon, c’est toujours aussi agréable de la suivre dans ses multiples enquêtes. J’ai adoré la tension autour de Reyes qu’il y a eu tout au long du roman, mais la fin est un peu trop précipitée. A suivre

Charley Davidson, tome 3 : Troisième Tombe tout droit

Le meilleur tome de la saga jusque là. Il nous tient en haleine de bout en bout autour du « père » de Reyes et de l’ange gardien  de Charley. J’ai vraiment aimé, j’ai trouvé l’enquête un peu plus prenante que d’habitude, mieux construite, plus fouillée.  Bref, j’ai totalement adhéré et il me tarde vraiment d’en apprendre plus sur les pouvoirs de Charley et ce qu’il se prépare.

Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond

Encore un très bon tome dans lequel l’auteur traite avec douceur et humour les conséquences de la fin du tome 3. On retrouve une Charley plus fragile mais qui n’a rien perdu de son piquant. Il n’y a cette fois qu’une enquête qui même si elle est bien menée n’est pas des plus intéressante à suivre. Et une fois de plus c’est plutôt Charley et Reyes qui nous tiennent en haleine pour le côté surnaturel

Charley Davidson, tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel

Effectivement le meilleur tome jusqu’ici avec une enquête vraiment intéressante, une fin inattendue dans bien des sens et surtout un couple Reyes Charley bien plus présent, ce qui permet de créer un atmosphère bien plus légère grâce à leurs traits d’humour (j’adore les post-it de Reyes d’ailleurs). Bref, je suis très impatiente de lire la suite !

Charley Davidson, tome 6 : Au bord de la sixième tombe

Je dois avouer qu’après un très bon tome 5, je suis assez déçue ici. L’auteur s’éparpille dans ce tome avec des intrigues secondaires foireuses et peu intéressantes, aussi bien au niveau de l’enquête que du rapprochement Cookie-Obi, ou encore de la découverte du nouveau personnage. C’est un peu comme si elle avait essayé de fourrer tout le monde dans ce tome, à l’image du petit passage avec Amber et Quentin ou de celui sur le passé d’Ange. Bref, elle se perd et cherche à délayer son intrigue, comme si elle ne savait pas trop quoi faire des indices qu’elle a lâchés sur le « grand » destin de Reyes et Charley. Certes, si elle faisait plus avancer cette intrigue on se rapprocherait de la fin mais quand même, ce serait mieux ^^

Charley Davidson, tome 7 : Sept tombes et pas de corps

Quel super tome ! Je suis bien contente de retrouver ici tout ce qui m’a plu autrefois dans la série après un tome 6 plus que moyen… Ce tome 7 repart sur d’excellentes bases. On retrouve tout l’humour de Charley, qu’est-ce qu’elle a pu me faire rire avec les conneries qu’elle envoie à Reyes ou les messages de ses t-shirts. On retrouve aussi des enquêtes très intéressantes, à la fois sur les filles qui ont été enlevées, la folle qui tue des gens au hasard (enfin pas tant que ça) et la disparition de son père. Bien sûr, comme souvent en bit-lit, les enquêtes sont parfois oubliées au fil du tome mais quand elles reviennent, elles reviennent en force à l’exemple des deux dernières et surtout celle sur la disparition de son père qui devrait se poursuivre dans le prochain tome, chouette ! J’ai aussi beaucoup aimé, la présence continuelle de la menace des Chiens de l’enfer qui vraiment mettent les jetons. La présence d’Osh était une très bonne idée du coup, il apporte une nouvelle tête dans la bande de Charley. On en apprend également encore plus sur le destin de Charley et surtout celui de Pépin (j’adore ce petit nom), ça donne vraiment envie de lire la suite. On en apprend enfin plus sur « le passé » de Charley grâce à Reyes. Celui-ci est d’ailleurs adorable dans ce tome tellement il s’inquiète pour sa chérie, et j’adore quand il montre les crocs ^^ Bref, tout m’a plu dans ce tome, j’ai vraiment passé un super moment et j’espère que le prochain sera aussi plaisant avec tous les ingrédients qu’il annonce.

Tome 8 : Huit tombes dans la nuit

J’ai envie à la fois d’une lecture légère et de me remettre un peu à la bit-lit, c’est tout naturellement que j’ai choisi Charley dont j’ai beaucoup aimé retrouver l’humour un peu lourdingue. Parce qu’il faut le dire franchement, ce n’est pas de la grande littérature aussi bien au niveau du style que de la narration mais on passe toujours un bon moment avec la douce folie qui habite Charley.

Dans ce tome, enceinte de 8 mois de Pépin, elle ronge son frein dans un couvent où elle s’est retranchée avec ses amis et sa famille, en attendant l’accouchement et en préparant le mariage de Cookie. L’histoire de ce tome 8 se déroule sur seulement quelques jours, on n’a donc pas de révélations renversantes. La saga ronronne un peu. L’auteure reprend ce qu’elle sait faire. Il y a donc peu d’action au début. On a juste une brève enquête sur une fille qui a disparu, puis Charley qui cherche encore à savoir qui a tué son papa, et Reyes qui cherche à devancer les plans de son papa à lui, tandis que Charley réfléchit pour lui avouer qu’elle a contacté ses parents biologiques.

Cela n’a rien de révolutionnaire mais ça fonctionne bien. C’est toujours aussi addictif. J’ai aimé retrouvé le ton pétillant et plein d’humour de la série. C’est assez dynamique aussi. On retrouve la plupart des personnages qu’on aime. On fait la connaissance de Pépin et on découvre les plans du maléfique papa de Reyes ainsi que la genèse de Charley. J’ai bien aimé ce tome, mais comme à chaque fois (ou presque), je regrette que tout se passe dans les 50 dernières pages…

Tome 9 : Neuf tombes et des poussières

Quand j’ai lu le résumé et que j’ai vu que Charley serait amnésique dans ce tome, je m’attendais au pire mais cela a été évité. J’ai finalement bien aimé voir une Charley amnésique et je me suis amusée de voir tous ses amis autour d’elle à interagir avec elle sans rien lui dire. Par contre, l’auteure a utilisé énormément de grosses ficelles et a eu un vrai problème de rythme. Pendant le premier tiers du tome, je me suis pas mal ennuyée. Je comprends qu’il ait fallu ça pour planter le nouveau décor mais j’ai connu mieux. Puis par la suite, le rapprochement entre Charley et Reyes est assez mal fait et c’est dommage parce que le début était prometteur mais d’un coup on a senti que l’auteure voulait accélérer pour tout boucler en un tome. Ça m’a un peu gâché mon plaisir, je dois dire parce que j’aime bien quand les couples se cherchent encore un peu dans les premiers temps. Heureusement, j’ai quand même apprécié les petites enquêtes qui parsèment l’histoire que ce soit celle du client, de la serveuse ou du flic, ça donnait au moins envie de lire la suite. Maintenant, à la fin de ce volume, on se retrouve presque au même point qu’à la fin du précédent alors il va falloir faire avancer l’histoire.

Tome 10 : Dix tombes pour l’enfer

Après un dernier tome un peu mollasson, celui-ci à l’inverse est bourré d’action. J’ai d’abord trouvé que ça partait un peu dans tous les sens avec trop d’enquêtes et de secrets mais petit à petit cela s’est éclairci et je me suis bien amusée. J’ai aimé retrouver Charley et Reyes encore un peu bousculés par les événements des tomes 8 et 9 et les voir résoudre leurs problèmes. Je prends toujours autant de plaisir à retrouver le petit groupe, en particulier Cookie, Bob et Osh. Ici, on a l’impression de suivre plusieurs équipes résolus à cacher de gros secrets aux autres, c’était amusant. Les dernières révélations sur Reyes, cette fois, sont énormes. A croire que l’auteure cherche à nous faire des personnages de plus en plus puissants pour amener à un final explosif lorsqu’elle clôturera sa série. En attendant, j’ai été ravie de retrouver l’humour si spécial de Charley, sa mauvaise foi et ses entourloupes. Mais ce n’est pas normal d’abandonner ses lecteurs avec un tel cliffangher à la fin !

Tome 11 : Onze tombes au clair de lune

A venir

Ma note sur la série : 15 / 20

Livres - Bit-Lit

Les Ombres de la nuit de Kresley Cole

Série sympathique mais un peu en dents de scie…

2767402316_3

Titre : Les ombres de la nuit

Auteur : Kresley Cole

Années de parution vf : Depuis 2010

Editeur vf : J’ai lu

Nb de tomes parus : 12 (en cours)

Résumé du tome 1 : Pendant cent cinquante ans, Lachlain le Lycae a été emprisonné dans les catacombes par des vampires. Jusqu’au jour où il hume le parfum de son âme soeur. Mais pourquoi le destin s’acharne-t-il sur lui ? Pourquoi sa promise est-elle une buveuse de sang ? Pourtant, cette frêle créature qui se débat quand il l’approche est celle qu’il cherche depuis plus de mille ans. Elle lui appartient. Dès lors, il est prêt à tout pour faire d’elle sa reine. Quitte à la nourrir de son propre sang. Quitte à affronter une horde de vampires déchaînés…

Mes avis :

Les Ombres de la nuit, tome 4 : Âme damnée
Je ressors déçue de ce volume. Je me suis mortellement ennuyée pendant la moitié si ce n’est plus. La partie où Néomi est immatérielle est affreusement longue. Je n’ai pas trouvé le héros attachant mais agaçant et contradictoire (la folie a bon dos). J’espère que la suite sera meilleure.

Les Ombres de la nuit, tome 5 : Amour démoniaque
Encore un tome en-deçà des premiers. Là, on démarre sur les chapeaux de roues, puis petit à petit, on tombe dans l’ennui. Les personnages n’ont aucun charisme (très déçue par Cade dont j’attendais beaucoup), ils sont agaçants et l’espèce de huis-clos où ils ne rencontrent presque personne m’a agacé.

Les Ombres de la nuit, tome 6 : Le baiser du roi démon
Je retrouve enfin la saveur des débuts : un couple dont rien (si ce n’est une prophétie) n’annonçait qu’ils allaient finir ensemble, des personnages hauts en couleurs (et revanchards^^), des combats, de la lutte, des sentiments. Tous les bons ingrédients d’un roman dont on ne se lasse pas.

Les ombres de la nuit, tome 7 : Le plaisir d’un prince
Encore un très très bon tome. Décidément, j’adore les volumes où les héros partent pour mener une quête, ils sont encore plus intenses. Ici, Lucia est très intéressante de par son passé et Garreth est d’une patience. Ils sont aussi très têtus tous les deux et m’ont bien fait rire. Vivement la suite !

Les Ombres de la nuit, tome 8 : Le démon des ténèbres

Un très bon tome ici, à croire que la série a reprit du poil de la bête. J’ai beaucoup aimé le caractère entier des personnages et leur volonté à toute épreuve. La première partie où ils se rencontrent est peut-être un peu longue et répétitive surtout qu’ils n’arrivent pas vraiment à communiquer. La deuxième est un peu trop rapide mais avec de bons rebondissements et de chouettes scènes d’action (j’ai adoré la fuite de la prison, ainsi que le retour dans le coven). Heureusement l’auteur ne nous montre pas trop les tortures endurées par les personnages et préfère les suggérer. En plus, elle a la bonne idée de réutiliser de nombreux personnages vus autrefois, dont certains dont on n’a pas encore eu l’histoire et qu’on peut espérer avoir bientôt. Du coup, je suis bien contente d’avoir la suite sous la main.

Les Ombres de la nuit, tome 9 : La prophétie du guerrier

Encore un bon tome avec des personnages aux caractères très forts et marquants. L’histoire se passe en parallèle de plusieurs présentes dans les tomes précédents, donc on retrouve un peu tout le monde, ce que j’adore. Je trouve toujours dommage quand on abandonne un couple après le tome qui lui est consacré, heureusement ce n’est pas le cas ici. L’histoire est également vraiment marquante. J’ai lu la première moitié avec une certaine appréhension, ayant toujours peur de tomber sur les pages décrivant la torture subie par Regin, mais heureusement je m’étais trompée. La 1e partie est donc sous le signe de la tension aussi bien mentale, physique que sexuelle, et c’est dans cette atmosphère que le couple se rapproche inébranlablement alors qu’il ne le désire par vraiment. C’est certainement ce que j’ai préféré. Le changement de personnalité de Declan a été un peu trop brutal à mon goût dans la 2e partie, tandis que Regin a su rester fidèle à elle-même tout du long. C’est vraiment quelqu’un de fidèle et je l’admire malgré la grande fragilité que ça engendre. Declan est très torturé et forcément il touche mon coeur de midinette qui aime aider les pauvres garçons malheureux ^^’ L’alchimie entre les deux fonctionne bien et j’espère qu’on les reverra par la suite. Et gros bonus pour la présence de Lothaire dont il me tarde de lire le tome. Bref, un tome avec une romance passionnée mais compliquée, de l’action, de la tension et pas mal d’anciens personnages qui font une apparition. C’est la formule magique pour un tome réussi !

Les Ombres de la nuit, tome 10 : Lothaire

Alors que je l’attendais avec une certaine impatience, j’ai eu beaucoup de mal à apprécier ce tome. Tout d’abord parce que nous sommes presque dans un huis clos, encore… avec juste quelques apparitions de la géniale Nïx (je voudrais vraiment lire un tome sur elle), et l’arrivée de la famille de Lothaire sur la fin, mais ils restent trop insignifiants. Bref, suivre pendant plus de 600 pages un type aussi antipathique que Lothaire (je ne le juge pas sur ce qu’il a fait mais plutôt sur son caractère dominateur, machiste, égoïste et sa facilité à sans cesse rabaisser les autres !) et une girouette pénible telle qu’Ellie (à part grâce au syndrome de Stockholm, je ne comprends pas qu’elle ait pu craquer…) aura mis ma patience à rude épreuve. J’ai trouvé la 1e partie avec leurs joutes verbales, très très longue et répétitive. La 2nde où ils sont ensemble si on peut dire est aussi très répétitive et agaçante tellement la rapidité des changements qui interviennent chez eux est peu crédible. Heureusement, à coté de ça, on en découvre plus sur le passé de Lothaire et celui de Nix au passage ce qui m’a bien plu, parce qu’autant dire qu’Ellie n’est pas le moins intéressante, elle… même après sa transformation. Bref, je n’ai pas accroché à ce tome, je n’ai pas retrouvé le plaisir de voir un nouveau couple se former ou de découvrir leur passé, du coup les pages ont mis pas mal de temps à se tourner par rapport aux tomes précédents.

Pourquoi serait-je prêt à tuer pour savoir à quoi elle pense en cet instant précis ?

Sans doute parce que j’aime tuer.

Les Ombres de la nuit, tome 11 : MacRieve

Après un tome un bon moins, je n’étais pas très partante pour lire ce tome et bien je me suis trompée. J’y ai trouvée tout ce que j’aime dans la série : des personnages forts, avec des passés difficiles mais qui cherchent à le surmonter et à changer ; de belles scènes de couples (et de sexe ^^) et surtout des découvertes sur le Mythos. J’ai beaucoup aimé ce tome, aussi bien la 1e partie un peu rapide où ils se découvrent, qui bien que ce soit un huis clos est bien mieux géré que celui du tome précédent notamment grâce à la présence du jumeau de Will, Munro (vivement son tome, je pense que ce sera le prochain vu la fin >< ) et des petits jeunes Ben et Ronan ; que la suite un peu plus lente dans les Highlands. Et puis, il faut dire aussi que Will et Chloé sont très sympas à suivre aussi, ils ont beaucoup d’humour et de mordant malgré la situation, surtout Chloé. Et ça change de voir d’abord une « joueuse de foot » comme âme soeur (c’est si banal/humain), puis une succube (on ne connaissait pas encore bien l’espèce et j’ai adoré la découvrir) comme âme soeur, surtout quand on connait le passé de Will. Il fallait oser aller si loin. L’auteur s’en sort très bien, alternant entre moments graves (mais sans jamais tomber dans le pathos) et moments plus légers et drôles. Il en ressort un récit très équilibré, qui ne souffre pas des quelques répétitions et hésitations des personnages, parce qu’au contraire ça le bonifie. Une très bonne surprise ! Je veux vite la suite !

Les Ombres de la nuit, tome 12 : Sombre convoitise

Avec ce tome Kresley Cole rompt un peu les codes de sa série et pourtant je l’ai encore plus aimé. En effet, pour une fois le tome est très très centré sur le couple de l’histoire : Thronos et Lanthe. On ne suit presque qu’eux et leur histoire est un peu en vase fermé, si ce n’est quelques rares incursions de la soeur et du beau-frère de Lanthe, ou celles encore plus rare de Nix (à quand un tome qui lui est consacré ?). Mais l’histoire n’en est que meilleure, car leur couple avait vraiment besoin de cet isolement. En effet, tout commence il y a très très longtemps entre eux. Ils se rencontrent enfants, deviennent amis, mais un terrible malentendu les sépare par la suite et va les faire souffrir de plus en plus au fil des siècles suivants. J’ai aimé ce choix de partir sur un couple avec un passé « solide » qui avait du sens, et qui aurait ainsi un vrai travail sur lui à faire pour pouvoir être ensemble. Car lutter contre les malentendus qui polluent leur histoire n’est pas une mince affaire, et l’aventure totalement épique qu’ils vont vivre et vraiment propice à cela. Grâce à celle, il n’y a pas un temps mort dans l’histoire, nous voyageons au fils des pages et des mondes avec eux. On les voit lutter et se rapprocher, apprendre à se parler et à s’ouvrir, c’est une très jolie histoire. Thronos est le mâle alpha dans toute sa splendeur, qui ferait tout pour son âme soeur, je l’adore !!! Lanthe est têtue à souhait et me fait beaucoup rire, mais elle a un coeur en or (c’est le cas de le dire xD) et j’aime beaucoup sa relation avec sa soeur et son beau-frère. Il n’y a que la partie finale, à Cyel, qui m’a un peu agacée et ennuyée. C’était du vu et revu et je n’aime pas beaucoup les vrekeners… Par contre, le petit indice qui nous est glissé concernant Furie et les Valkyries me fait frétiller d’avance, j’espère les retrouver bientôt !

Les ombres de la nuit, HS 1 : La convoitée et l’intouchable
J’ai trouvé le schéma assez répétitif entre les deux nouvelles et j’ai trouvé cela dommage, d’autant plus qu’elles étaient assez déséquilibrées. Celle qui sur le papier me plaisait le plus a malheureusement été la moins développée. Sinon c’est assez plaisant mais je trouve que l’auteur ne se renouvelle pas assez.