Livres - Science-Fiction

Vers les étoiles – Lady Astronaute – de Mary Robinette Kowal

Titre : Vers les étoiles

Auteur : Mary Robinette Kowal

Éditeur : Denoël (Lunes d’encre)

Années de parution : 2020

Nombre de pages  : 547

Histoire : Une femme. Une mission. Sauver le monde.
1952. Une météorite s’écrase au large de Washington, dévastant une grande partie de la côte Est des États-Unis et tuant la plupart des habitants dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres. Par chance, Elma York et son mari, Nathaniel, en congé dans les Poconos, échappent au cataclysme et parviennent à rejoindre une base militaire.
Elma, génie mathématique et pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, et Nathaniel, ingénieur spatial, tentent de convaincre les militaires que la météorite n’a pu être dirigée par les Russes. Mais, ce faisant, ils découvrent que la catastrophe va dérégler le climat de manière irréversible et entraîner, à terme, l’extinction de l’humanité.
Seule issue : l’espace. Une coalition internationale lance un programme spatial de grande envergure… inaccessible aux femmes. Elma compte pourtant bien y prendre part et devenir la première Lady Astronaute.

Lire la suite « Vers les étoiles – Lady Astronaute – de Mary Robinette Kowal »

Livres - Classique

Mrs Dalloway

Titre : Mrs Dalloway

Auteur : Virginia Woolf

Editeur vf (poche) : Le livre de poche

Année de parution : 1925

Nombre de pages : 218

Histoire : Le récit décrit une journée de Clarissa Dalloway, dans l’Angleterre d’après la Première Guerre mondiale. Elle se rend d’abord chez le fleuriste, mais loin de se centrer sur ce seul personnage, Virginia Woolf offre une fresque de la ville de Londres et de ses habitants. Peu après, Mrs Dalloway revient chez elle, et alors qu’elle fait le point sur le choix qu’elle a fait des années plus tôt d’épouser Richard Dalloway au lieu de Peter Walsh, elle reçoit la visite impromptue de ce dernier soupirant.
En contrepoint de Clarissa Dalloway, le récit s’attarde sur Septimus Warren Smith, un jeune ex-militaire qui souffre depuis son retour du Front, d’hallucinations et de schizophrénie. Ce jour-là, il se défenestre au moment où le médecin qui le soigne cherche à l’interner. Or, ce même médecin se trouve être un des invités à la soirée de Mrs Dalloway.

Lire la suite « Mrs Dalloway »

Livres - Essais·Livres - Mangas / Manhwa / Manhua·Séries Tv - Films

Hommage au studio Ghibli, les artisans du rêve

Titre : Hommage au studio Ghibli, les artisans du rêve

Auteurs : Collectif

Editeur : Ynnis avec la collaboration d’Animeland

Année de parution : 2017

Nombre de pages : 135

Résumé : Fin 2016, Hayao Miyazaki refait parler de lui après son annonce de retraite, alors que la relève semblait assurée avec de dignes successeurs tels que Makoto Shinkai, et son film your name. qui bat tous les records, ou encore Mamoru Hosoda – bien que les deux réalisateurs aient des approches très différentes du cinéma. L’animation japonaise est de nouveau sous les projecteurs !
À l’heure où les activités du Studio Ghibli sont quelques peu latentes mais que tous les yeux restent braqués sur lui, ce mook était une évidence. Le moment est donc idéal pour crier notre amour pour l’animation, en faisant un focus tant mérité sur Ghibli : hommage au studio, ce mook est construit sous forme de rétrospective. Biographies, articles thématiques, chroniques, coulisses… Rien n’est occulté dans cet ouvrage pour mettre en valeur le travail de Ghibli. En bonus inédits, les lecteurs trouveront deux visuels de Miyazaki encore jamais diffusés en France, et surtout des dessins hommage réalisés par une sélection des meilleurs artistes français en lien avec le Japon !

Mon avis :

Cette somme retrace le parcours des studios Ghibli de leurs origines à nos jours. C’est un ouvrage simple mais bien documenté. L’édition est agréable, souple et solide, avec une jolie couverture et pas mal d’illustrations. Certains sont mêmes inédites à la fin, ayant été réalisées par des artistes uniquement pour cet ouvrage et sont d’ailleurs très belles.  Lire la suite « Hommage au studio Ghibli, les artisans du rêve »

Livres - BD / Illustrations

Culottées de Pénélope Bagieu

c0sv7vtxuaqml0f

Titre : Culottées – Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent

Auteur : Pénélope Bagieu

Editeur : Gallimard – Bande dessinée

Années de parution : 2016-2017

Nombre de tomes : 1 / 2 (le 2e est prévu pour janvier 2017)

Résumé : Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d’origines et d’époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l’Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d’exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc.

Mes avis :

Tome 1

J’ai connu Pénélope Bagieu il y a des années de ça à travers son blog BD et depuis je suis ses publications de Joséphine à California Dreamin’ en passant par Cadavre Exquis. J’ai donc été ravie de découvrir qu’elle s’embarquait dans un nouveau projet avec les Culottées, un ensemble de petits récits qui paraissaient chaque semaine sur le site du Monde.

Si le format sur le site était parfois peu agréable à lire (je trouvais certains récits très longs), cela passe bien mieux avec le format livre et en plus Pénélope nous offre en bonus une double page couleur à la fin de chaque histoire. J’ai donc beaucoup aimé ma lecture / relecture de ces 15 récits de femmes qui n’en font qu’à leur tête. L’objet livre est de toute beauté avec sa couverture turquoise et les reflets rouge cuivré des portraits de ses femmes. Le papier est de qualité et le grand format permet de mettre en valeur les dessins de l’artiste. J’ai tout particulièrement aimé les doubles pages couleur qui illustrent bien le nouveau style graphique de Pénélope, très vif, coloré, sorte de revisite du pop art américain avec ses jeux de découpages et de couleurs.

Du côté des histoires, il n’y a pas vraiment de surprise. Nous suivons le récit de la vie de ces 15 femmes hautes en couleurs. Certains sont plus long que d’autres mais tous sont marqués par leur détermination à faire évoluer le monde. Certains m’ont aussi plus intéressés que d’autres, parmi mes préférés, je retiens les portraits de Nzinga (Reine du Ndongo), Margaret Hamilton (Actrice terrifiante), Annette Kellerman (Sirène), Delia Akeley (Exploratrice), Tove Jansson (Peintre, créatrice de trolls), Agnodice (Gynécologue), Giogina Reid (Gardienne de phare), Christine Jorgensen (Célébrité) et Wu Zetian (Impératrice). J’en connaissais déjà certaines, d’autres étaient de parfaites inconnues, mais j’ai aimé découvrir la vie de chacune d’elle. Ce n’est pas une oeuvre hagiographique mais juste le récit simple de leur vie et de ce qui fait qu’elles sortent de l’ordinaire.

Mon seul regret, c’est qu’il n’y ait pas un appareil critique qui accompagne chacune d’elle avec un petit texte d’historien ou bien des références bibliographiques, ça aurait été alors parfait.

Ma note : 16 / 20

Pour ceux qui souhaitent admirer le travail de Pénélope (désolée pour la pauvre qualité des photos ><) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Livres - Jeunesse / Young Adult

Il faut délivrer Gaspard ! de Geoffroy de Pennart

9782877678131_1_75

Titre : Il faut délivrer Gaspard !

Auteur : Geoffroy de Pennard

Editeur : L’école des loisirs (lutin poche)

Année de parution (poche): 2016

Nombre de pages : 37

Histoire : Pauvre Gaspard, il est enfermé dans le garde-manger, la serrure est bloquée et le serrurier ne veut pas se déplacer…
Heureusement, madame Broutchou, sa maman, n’est VRAIMENT pas du genre à s’en laisser conter !

Mon avis :

Sympathique comme tous les Geoffroy de Pennard mais pas son meilleur. Le format répétitif m’a un peu agacé cette fois avec la petite phrase « Bon sang de bonsoir, quelle histoire ! Il faut délivrer Gaspard ! ». Par contre j’ai aimé retrouvé l’univers des oeuvres de Pennard avec d’anciens personnages qu’on a croisés dans ses oeuvres précédentes (Igor, Petit agneau, les 3 cochons…) et le caractère de fonceur de la maman m’a plu. Pour une fois qu’on nous montre un maman héroïne dans un conte, ça fait du bien !

Ma note : 14 / 20