Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine – 16

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

De retour chez moi après quelques pérégrinations, j’avais pas mal de retard niveau séries, mais j’ai quand même réussi à tout voir. Je suis fière de moi et merci aux mini-pauses de certaines ^^’ J’ai même réussi à voir quelques films dont certains qui traînaient sur mon ordinateur depuis quelques temps déjà. C’est donc une très bonne semaine pour moi. Et vous ?

Catégorie Films

Cela faisait un moment que je voulais le voir et j’ai un avis assez mitigé. J’ai bien aimé l’histoire que j’ai trouvé très prenante et riche en émotion. Je n’ai pas aimé le dessin et l’animation que j’ai trouvés assez bas de gamme. Au niveau de l’histoire, la fin trop ouverte m’a un peu déçue, alors que j’ai aimé tout du long ce vers quoi elle nous amenait. La réflexion sur les voyages dans le temps et la façon d’apprécier le présent, de ne pas avoir de regret et de tout vivre à fond est intéressante. Le parallèle avec le manga Orange est tout trouvé mais ce n’est pas aussi abouti malheureusement. J’ai bien aimé l’héroïne qui est loin d’être parfaite et m’a bien fait rire comme sa tante. Ses relations avec ses amis garçons et filles aussi sont amusants, ils peuvent rappeler des souvenirs à certains ^^ Bref, j’ai beaucoup aimé le contexte scolaire, la vie de tous les jours de Makoto et surtout ses voyages. J’ai passé un très bon moment hormis la fin super triste pour moi V.V

Un film qui aurait pu être tellement mieux si le scénario n’était pas parti dans tous les sens et si la réalisation n’avait pas été aussi brouillonne. Ce film est vraiment un gâchis. Il y a de bons acteurs, une bonne histoire de base, un contexte bien sombre et prenant. Quel dommage ! En effet, c’est ce contexte qui a complètement noyé l’histoire et l’enquête menée par le couple Leo-Raïsa. Le début est super lent, le film tarde à démarrer. J’ai passé plus d’une heure à m’ennuyer avant d’accrocher et d’être dedans mais j’ai encore décroché par moment. Pourtant l’histoire est sombre, lourde, sordide et mérite d’être racontée. Peut-être que le livre dont le film est tiré est meilleur.

Un film sur le destin d’une survivante de l’Holocauste qui a dû changer de visage et qui découvre que son mari l’a trahi et qu’en plus de ne pas la reconnaître il veut se servir d’elle pour toucher son héritage. L’histoire avait tout pour en faire un joli drame mais la réalisation pèche vraiment trop. Il ne dure qu’1h30 et pourtant j’ai trouvé ce film trop long. Le début est engageant mais ensuite ça patauge. De plus l’histoire et le personnage du mari m’ont vraiment mis mal à l’aise. Seule la performance de Nina Hoss en femme blessée et perdue vaut la peine, ainsi que la scène finale qui est très intense.

Catégorie Séries Télé

Pour lire mon avis détaillé, cliquez ICI.

Une fin en apothéose pour conclure la saison. Cet épisode était super riche et je l’ai aimé de bout en bout. J’ai trouvé amusant de retrouver Quentin en tant que narrateur écrivant l’histoire au fur et à mesure. J’ai beaucoup aimé le fait que Fillory soit si sombre et peu conforme à leurs rêves d’enfants, ça correspond bien au profil de tous les magiciens qu’on a croisés qui sont complètement brisés pour x ou y raisons. D’ailleurs, Eliot, qui avait l’air si mal, prend une décision importante qui lui correspond bien, j’étais contente pour lui mais j’espère quand même que ça nous empêchera pas de le revoir. Mais la pire, c’est Julia, la pauvre, c’est horrible ce qui lui est arrivé ! J’ai trouvé son personnage très intéressant depuis qu’elle a retrouvé Quentin alors j’espère que son deal à la fin va pas tout foutre en l’air. Quentin, lui, est peut-être celui qui est le plus à fond dans la quête, enfin son côté geek lui est utile ^^ Par contre, Margot et Alice sont assez transparentes dans leur genre et Penny est à peine mieux avec son obsession de sauver la demoiselle en détresse du donjon. Par contre, j’ai été très surprise par l’identité de la Bête et du 2nd prisonnier, tout comme par la fin qui nous laisse comme deux ronds de jambe jusqu’à la saison prochaine. J’espère qu’on aura bientôt une date pour celle-ci !

Je n’ai vraiment pas été emballée par cet épisode que j’ai trouvé très brouillon. Certes l’histoire se concentre un peu plus sur la famille Mikaelson mais chacun part en sucette. J’ai détesté voir Klaus aussi faible et facilement vaincu. Je n’ai pas aimé le voir céder aux menaces de Lucian surtout pour protéger Camille que je n’aime plus depuis qu’elle est vampire. Le côté demoiselle en détresse alors qu’elle devrait être plus forte maintenant m’agace. Bref, j’ai râlé pendant les 3/4 de l’épisode lol La prochaine saison risque de se faire sans moi…

Episode 11 : Encore un excellent épisode, oppressant à souhait je trouve grâce à ce huis-clos. La tension entre les différents personnages étaient palpables et Ali n’a rien fait pour arranger cela. J’ai aimé comment elle semait la zizanie. Par contre, entendre Raven crier pendant les 3/4 de l’épisode était super chiant, heureusement qu’ils l’ont « sauvée » à la fin. En tout cas, la réunion du groupe fait plaisir. J’ai aimé les différentes confrontations, notamment celles de Clarke-Jasper et à la fin celle de Clarke-Bellamy où est enfin posé le fait que personne n’est tout blanc dans l’histoire et qu’on ne peut pas survivre en étant gentil. Maintenant, j’espère que le prochain épisode tiendra ses promesses après ce qu’on a pu voir. Ça m’embête juste qu’on se reconcentre sur les skycrews et qu’on ne voit plus celle qui a succédé à Lexa.

Episode 12 : Même s’il y a encore une mort importante, j’ai trouvé que ça faisait vraiment épisode de transition. Pour une fois, ce qui se passe à Polis ne m’a pas intéressé du tout, j’ai trouvé que ça faisait trop téléphoné. Du côté d’Arkadia, c’était plus sympa et flippant à souhait par moment. Il y avait un vrai sentiment d’urgence mais c’est resté aussi assez prévisible. Je n’ai pas été plus emballée que ça.

Episode 18 : Episode moyen. Je n’ai pas trop aimé la partie autour de Stefan et de celui qui avait pris son corps si ce n’est pour les interactions Damon-Rick qui m’ont fait trop de peine. Par contre, le chemin de croix de Damon pour se rabibocher avec tout le monde va me plaire, je sens. Déjà avec Rick, c’était trop triste et avec Bonnie, ça va pas être facile non plus. Je suis contente que celle-ci soit avec Enzo, ça nous montre une autre facette de ce personnage qui a toujours été sous-exploité. Par contre, je sens que cette histoire de pilules va finir en eau de boudin vu que si Bonnie meurt Elena revient. Enfin, j’ai aimé le petit moment Stefan-Valérie, celle-ci est trop touchante et j’aurais aimé qu’elle reste avec lui plutôt qu’il se remette avec Caroline, d’ailleurs aucune nouvelle d’elle ?!

Episode 19 : Il y a eu quelques moments vraiment sympa dans cet épisode mais je me rends compte une fois fini à quel point la série ne sait pas vraiment où elle va… J’ai aimé le trio Damon-Enzo-Bonnie parti dégommer des vampires, c’était vraiment amusant et avec de bonnes répliques, surtout que Bonnie est encore bien remontée contre Damon. Le couple de celle-ci avec Enzo est ultra mignon et en plus on découvre comment ils se sont mis ensemble. Le gros point négatif est plutôt du côté de Stefan dont le duo avec Rick ne fonctionne pas du tout et comme en plus ils se disputent Caroline, c’est assez chiant. Le petit passage de celle-ci à la Nouvelle-Orléans n’aura servi à rien au final, bof.

L’épisode qu’on attendait tous depuis un petit moment, je crois. Nous avons enfin droit à une confrontation à visage découverts de Zoom et Flash. J’ai trouvé cet épisode très vivant, je ne me suis pas ennuyée une seconde. J’ai aimé le parallèle fait entre le destin de Barry et celui de Jay. J’ai aimé leur lutte de vitesse et sa conclusion. Le choix de Barry était évident à la fin mais je serai curieuse de savoir comment il va récupérer ce qu’il a perdu. Seul point noir de l’épisode : Iris qui ne sert à rien et m’agace avec son mélo… Après, la question du personnage masqué reste entière même s’ils en parlent un peu, on n’est pas plus avancés ^^’

Episode 9 : Encore un épisode de transition qui est là pour faire monter la tension avant la grande bataille. Je l’ai trouvé un peu mou pour la peine du côté des vikings avec quelques incursions bien senti du côté de la Mercy et de Rome pour compenser. Bjorn a enfin eu sa vengeance et sa copine se montre ainsi plus forte que je ne le croyais, elle est terrible à la fin dans le bateau avec son arbalète. Ragnar est complètement à l’ouest, lui, depuis qu’il a tué sa dealeuse, mais sa petite scène avec Lagertha était trop touchante malgré la perte de celle-ci. En tout cas, je suis ravie que leur plan fonctionne et j’espère qu’ils vont bien botter les fesses aux Francs et à leurs alliés. D’ailleurs, Rollo va-t-il rester encore longtemps avec eux maintenant que sa femme enceinte le repousse ? Pour finir, je déteste de plus en plus Auslaug et son fils handicapés, ils ont l’air aussi fou l’un que l’autre. Je plains le seul fils sain d’esprit de Ragnar qui est resté avec eux et j’espère qu’au retour de l’expédition, ils vont avoir un bon retour de manivelle !

Episode 10 : Ah, voici enfin l’épisode que j’attendais tant, la confrontation entre Rollo et Ragnar, la bataille entre les deux armées ! Je n’ai pas du tout été déçue de ce côté-là. C’est une bonne bataille où les fers s’entrechoquent, où le sang coule à flot, où les personnages qu’on est venu à aimer sont blessés, où la conclusion est incertaines, où des hommes se révèlent. Malheureusement pour Ragnar, il est de loin trop faible par rapport aux troupes de son frère qui de plus n’est pas affaibli par la drogue, lui. La défaite est cuisante et ils sont obligés de fuir. J’ai beaucoup aimé le duel entre les deux frères où l’on voit bien la force brute de Rollo face à la douce folie de Ragnar, chacun a sa propre force. J’ai adoré voir Bjorn diriger comme il le faisait à la place de son père, c’est vraiment devenu un grand chef. Mais surtout, c’est Lagertha qui m’a encore une fois touchée. C’est une magnifique guerrière et elle fait preuve de tant de passion quand elle cherche à aller sauver Ragnar. Quel dommage qu’elle soit blessée. Cela aurait été un épisode de fin de saison parfait sans la saison prolongée et le bond dans le temps à la fin. J’aime ce genre de procédé dans ce type de série, ça permet de rebattre un peu les cartes. Là, on retrouve leur village que dirige maintenant Bjorn vu que Ragnar a disparu. Cette saleté d’Auslaug est toujours là et n’a pas l’air d’avoir été punie pour ce qu’elle a fait… Ses fils, eux, sont loin d’être aussi charismatiques que Bjorn mais en veulent à leur père. Je suis intriguée une nouvelle fois par l’handicapé qui a l’air différent, lui. Et le retour que Ragnar à la fin, où il craque littéralement avec son « Qui veut être roi ? » me laisse cruellement sur ma fin. Vivement la suite !

Pas mal comme épisode. J’ai beaucoup aimé la romance qui continue entre Hadès et Zelena. Celle-ci même si elle l’aime aussi n’hésite pas à le manipuler en plus. J’aime de plus en plus son personnage. J’ai bien aimé le retour de Ruby aussi et sa romance avec Dorothy, même si on ne prend pas assez le temps de nous la présenter et de les montrer ensemble. La scène où elle la réveille est amusante quand on sait que Snow les observe ^^’ D’ailleurs, j’ai été ravie de voir Hook reprendre en assurance et s’allier à David pour faire partir Snow plutôt que lui. Henry aussi joue enfin un rôle dans cet histoire en assumant son rôle d’auteur et en prenant la plume pour donner des nouvelles de tout le monde aux autres. A côté de ça, Rumple et Belle m’ont prodigieusement agacée. Je trouve aussi qu’on dirait qu’ils écrivent l’histoire au fur et à mesure, donc on est loin du niveau des précédentes saisons…

Episodes 18-19 : Un double épisode un peu particulier qui aura eu le mérite de remettre en avant des personnages un peu oubliés depuis le début de la saison. J’ai beaucoup aimé le premier vraiment concentré sur LE gros problème du moment, moins le second qui s’éparpille et recommence à parler d’un peu tous les personnages. J’ai aimé voir Bailey et son mari sur le devant de la scène avec en plus une question vraiment intéressante et qui pendait au nez à Warren depuis un moment, mais c’est triste de voir leur couple se déchirer comme ça. J’ai beaucoup aimé la façon dont tout était traité et les réactions rationnelles de Bailey malgré la situation. A côté, j’ai trouvé Karev encore génial mais toujours sous-exploité. J’ai aimé qu’April et Jackson se réconcilient de cette façon, j’ai trouvé Jackson très juste et touchant. Par contre toute l’histoire autour de Callie et sa copine me laisse froide, voire m’agace parce que ça prend trop de place.

Episode 20 : J’ai bien aimé cet épisode qui traite d’un sujet sérieux : la possession d’arme à la maison. J’ai trouvé que le sujet était bien traité, il prend en compte les deux parties et on est touchés par l’histoire de ces petits garçons. En parallèle, l’histoire de Bailey et son mari se poursuit suivant l’ordre des choses, de même que celle d’April et Jackson. Maintenant que ça va mieux pour eux, il a fallu que Shonda fasse exploser l’ancien couple de Callie et Arizona, dommage, c’était l’un des rares anciens couples qui fonctionnait bien.

Voici vraiment un bon épisode de Gotham. J’ai aimé pour une fois la façon dont l’histoire de Gordon et celle de Bruce se mélangent. Leur traque à l’assassin des parents du petit est bien faite et bien prenante. Cela permet d’associer plein d’élément de l’histoire, notamment Arkham et Barbara. On voit la naissance et l’ascension de nouveaux méchants de l’univers de Batman. Bruce est toujours un peu chiant parce que trop idéaliste et naïf, mais je trouve Gordon bien moins lisse qu’au début.

Bien que toujours aussi prenant, j’ai quand même moins aimé cet épisode que le précédent, la faute à une représentation vraiment caricaturale des Français et plus particulièrement des nobles ayant leurs entrées à Versailles. J’ai vraiment été agacée de les voir représentés aussi bêtes et frivoles, ne pensant qu’aux plaisirs simples de la vie et à leur petite personne. C’est tellement galvaudé. Par contre, j’ai aimé voir les alliances que cherchent à nouer Jamie et Claire pour mener à bien leur plan. C’était amusant de voir la réaction des Français face à la « rudesse » de ces Ecossais, notamment quand Murtagh et Jamie s’entraînaient, ou bien quand Claire a du mal à diriger leur demeure parisienne. J’ai aussi aimé qu’on continue à approfondir la relation Claire-Jamie même s’ils sont déjà mariés. C’est bien que les sévices de Jamie continuent à le hanter, cela rend son personnage bien plus crédible et sa relation avec Claire plus profonde et touchante. C’est vraiment un traumatisme qui va longtemps le poursuivre, je sens. D’où la réaction de Claire à la fin, à l’annonce de la survie de Black Randall. [Petit point mode : Mon dieu ces costumes sont de toute beauté ! La robe de Claire est scandaleusement belle et l’habit français va terriblement bien à Jamie ^0^ ]

  • Bones – Episode 11 x 06 ~ Ma note : 11/ 20

Episode ultra classique de Bones où les scénaristes ont essayé de pimenter les choses en utilisant le milieu de la politque mais sans y réussir. Les intrigues secondaires autour de la télé dans la chambre chez Booth et Bones était censée être drôle mais ce ne fut pas le cas, et la romance entre Aubrey et la fille du labo m’a laissée froide aussi…

Malgré le passé d’Alex qui se dévoile, j’ai été moins prise par cet épisode que par les autres. J’ai aimé découvrir la relation qu’elle entretenait avec sa soeur décédée mais le reste ne m’a pas passionnée, aussi bien le cas médical que l’histoire d’amour de sa patronne. De plus, j’ai appris que la série risquait de ne pas être reconduite ce qui est quand même fort dommage vu la pénurie dans le secteur.

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine – 5

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Déjà un mois de passé depuis que j’ai commencé cette rubrique et j’aime vraiment garder le fil de mes visionnages grâce à elle ^^

Catégorie Films

  • Macbeth de Justin Kurzel (2015) avec Michael Fassbender, Marion Cotillard, Paddy Considine, David Thewlis, Jack Reynor ~ Ma note : 9 / 20

Avis mitigé sur cette adaptation de la pièce de Shakepeare. Visuellement, il n’y a rien à dire, le film est très beau, avec une vraie attention faite à la photographie, aux jeux de lumière et de couleurs, et une vraie patte du réalisateur dans les cadrages et la mise en scène. Les acteurs sont aussi très bons. Leur voix est envoûtante avec ces r roulés qui résonnent dans cet accent écossais (?) qu’ils veulent sublimer. MAIS je n’ai pas accroché. Cela fait vraiment trop film d’auteur. C’est trop cérébral, trop esthétique, au point qu’on en oublie l’histoire qu’on raconte. Celle-ci manque cruellement de rythme, de souffle, tout est trop plat, trop mou, trop long, trop ralenti, maîtrisé, contenu. Je me suis souvent ennuyée malheureusement et c’est une déception de ce point de vue. Ce n’est clairement pas un film pour moi.

Catégorie Séries Télé

Episode 5 : Encore un épisode sympa mais qui pourrait être bien meilleur s’il y avait un peu plus de liant entre les scènes et de dynamisme. Pourtant, on commençait par un début très intéressant où l’on découvrait le père d’Amberle et son passé (comment il est mort, sa relation avec son père…). Mais très vite, on retombe dans le ridicule avec le triangle amoureux, la troupe de la princesse qui se fait attaquer, celle-ci qui se fait capturer et presque violer avant d’être libérée en deux coups de cuillère à pot. C’est vraiment dommage de voir autant de clichés s’amonceler autour de la princesse. Je n’arrive toujours pas à trouver celle-ci sympathique, l’actrice ne joue pas très bien. Alors qu’au contraire, je trouve Will et Catania, la voleuse, plus intéressants. Cette dernière change définitivement (?) de camp pour les rejoindre et les aider. J’ai plus de mal avec le revirement du chef des voleurs qui 10 minutes plus tôt essayé de violer la princesse… Bref, la suite du voyage est expédié assez vite et arrivés là où ils le souhaitaient forcément ça ne se passe pas bien, puisqu’un gros méchant apparaît. Mais une fois de plus, celui-ci est ridicule. Il suit les gens à la trace une fois qu’ils sont blessés et perdent du sang… Pas très folichon tout ça. Le plus intéressant est plutôt du côté d’Allanon qui prend Bandon sous son aile pour utiliser ses pouvoirs afin de voir le futur affrontement face au Mage noir. Mais aussi du côté de la changelin dont je ne pensais pas qu’elle prendrait l’apparence du prince pour tuer le roi et prendre sa place. J’espère donc qu’on se concentrera sur ces parties-là parce que j’ai presque perdu espoir en ce qui concerne la princesse ^^!

Episode 6 : Avec ce 6ème épisode, les missions des différents personnages sont maintenant bien définies et avancées : Amberle et Will doivent sauver l’Ellcryst en portant sa graine à Safehold et ils ne sont pas arrivés…, Allanon surveille l’arbre sacré et forme Bandon, tandis qu’Ander et Tilton sont partis mobiliser des troupes contre les démons qui vont bientôt arriver. Il y a donc de quoi passer bons moments.
Malheureusement, les intrigues les plus intéressantes, c’est-à-dire celle d’Allanon et cette d’Ander sont expédiées bien trop rapidement au profit de celle de la princesse qui n’est pourtant pas la meilleure… En effet, avec Ander on avait l’espoir de voir un peu plus en avant le conflit entre les Elfes et les Gnomes puisque l’un d’eux l’accompagne, mais c’est passé sous silence et on ne les voit que quelques brefs instants, les scénaristes préférant mettre en avant l’ancienne romance entre Ander et Tilton, et trouver à celle-ci des prétextes fumeux justifiant sa nouvelle relation avec ce crétin d’Arion. Quel gâchis !
Du côté d’Allanon, le Changelin qui a pris la place du roi bousille tous ses efforts et se débrouille même pour le faire éliminer (pour de bon ?) par Arion après une quête très vite expédiée pour trouver une épée surpuissante. Bof bof.
Le gros de l’épisode est donc encore une fois consacré à la troupe d’Amberle et Will, troupe qui se réduit de plus en plus ^^ Il ne reste plus que les deux voleurs et le chef de la troupe en plus de notre couple, car oui le cœur de l’épisode est aussi le rapprochement des deux héros sous le regard jaloux d’Eretria, rien de folichon. Heureusement, avec leur arrivée à Pykon il y a aussi un peu d’action vu qu’ils n’ont pas fini de semer le gros méchant du dernier épisode. En plus, le propriétaire de la forteresse a tout du psychopathe quand il s’en prend à Amberle. On se doutait bien que ça allait déraper, pas de surprise de ce côté-là, mais j’ai aimé les scènes de capture et de sauvetage. La fin où ils s’échappent et franchissent la porte est sympa surtout qu’avec la énième trahison du voleur, ça nous laisse un petit suspense pour la suite. Mais il n’en demeure pas moins que les facilités scénaristiques et la romance digne d’un soap me lassent un peu.

Bof bof, sûrement un épisode bouche-trou pour nous faire patienter avant le final. Même si c’était amusant de voir les doubles « télé » de Castle et Beckett, je n’ai pas été très emballée par cet épisode, surtout après le précédent que j’avais adoré. Là, je me suis un peu ennuyée :s

Episode bien meilleur que le précédent. On apprend enfin pourquoi Castle s’est mis à écrire. Je me demande juste pourquoi on ne l’apprend que maintenant. Parce que sinon, l’enquête autour est passionnante. Quant à Beckett, je n’avais pas du tout vu venir la proposition qu’on lui a faite. Mon seul regret, c’est cette pointe de mélo en trop à la fin avec le discours de Castle, ce n’est décidément pas mon fort >.<

Bon épisode qui continue à poser les enjeux et qui enrichie les personnages. Le duo Quentin – Alice fonctionne vraiment très bien pour moi et j’aime leur quête autour du frère de celle-ci. D’ailleurs, on apprend enfin ce qui est arrivé au frère d’Alice et ce qui risque de leur arriver s’ils vont trop loin, ça permet aussi d’en voir plus sur les mystères du campus. Celui-ci est un personnage à part entière et sûrement le plus mystérieux. En parlant de mystère, on revoit Fogg, après l’attaque qu’il a subi, je ne pensais pas qu’il se remettrait aussi bien, et j’attends de voir sa réponse. Quentin reste en grande partie un mystère puisqu’on ne sait pas bien qu’elle est sa dominante. Je les sens bien en faire une sorte d’Elu ou de génie ^^! J’ai beaucoup aimé sa confrontation avec Julia, sa meilleure amie. Ils se disent enfin leur quatre vérités même si ç’aurait pu être bien plus sanglant. Par contre, l’histoire autour de Penny ne m’intéresse absolument pas. Bref, toujours sympa mais peut mieux faire.

Je ne suis toujours pas vraiment emballée par cette deuxième partie de saison. Ce sont les mêmes schémas que les reprennent pour aller mettre leur nez là où elles ne doivent pas. Le retour d’un A derrière tout ça n’apporte pas le dynamisme que j’aurais cru. D’ailleurs, les incrustations de textos à l’écran sont vraiment trop rapides pour moi, souvent je n’arrive pas à tout lire (ou alors c’est parce que je fais autre chose en même temps…). Par contre, j’ai bien aimé le retour des parents d’Arya sur le devant de la scène même si ça rappelle la 1e saison. De même, j’ai aimé la rencontre Toby-Caleb où celui-ci va lui parler de lui et Spencer, même si c’est tout à fait dispensable, on est d’accord, au moins il est correct. J’ai plus de mal avec Hanna et son chez Ken :/ Je continue donc à suivre plus par habitude que par plaisir.

Bon, je crois que c’est vraiment la fin pour moi. Toutes les scènes ou les personnages que j’avais bien aimés dans le film ou le livre sont massacrés. Clary joue trop la bosse super forte alors qu’elle vient de débarquer, ça m’énerve. Sa relation ambigüe avec Simon et Jace est super mal joué. Honnêtement quand elle débarque dans sa chambre et le voit torse nu, ça se voit que ça ne lui fait aucun effet et lui ne lui envoie pas la moindre vanne, c’est d’un triste ! La fête de Magnus est plate au possible. D’ailleurs celui-ci est ridicule avec ses oeillades à Alec et les petites phrases qu’il lui lance pour le draguer. Y a rien à sauver. Au revoir.

J’avais un peu peur au début de cet épisode entre l’intro façon film catastrophe et la réunion de l’équipe pour monter un plan pour sauver Lydia façon mauvais film d’espionnage ^^! Mais au final, je suis ravie de les voir à nouveau tous réunis avec Stiles aux commandes du plan de sauvetage. C’est amusant et inattendu de voir le duo Kira-Malia, cette dernière aidant l’autre à apprendre à contrôler ses pouvoirs avec plus ou moins de réussite. Mais surtout, le petit plus, c’est le retour du duo Scott-Liam que j’adore ensemble et qui offre un moment de franche rigolade quand la mère de Scott menace Liam ^^ La petite troupe part ensuite libérer Lydia qui a son rôle à jouer face à la Bête et aux Docteurs. C’est le point central de l’épisode et je trouve que le décor donne un peu une ambiance à la Sucker Punch que j’avais adoré. Le duo Malia-Kira fait toujours duo de bras cassés et elles m’agacent ici. Alors qu’au contraire, j’aime de plus en plus le duo Scott-Liam, surtout que ce dernier pousse Scott à arrêter de jouer les souffreteux et à se reprendre pour être un vrai Alpha. Mais bien sûr, c’est mon chouchou Stiles qui arrive le premier près de Lydia pour la sauver et la pauvre, elle est dans un état déplorable :s Mais il tombe sur le méchant docteur qui un peu plus tôt avait transformé une pauvre femme en Dread Doctors et qui essaie maintenant de récupérer des infos sur le pack auprès de Lydia. Hum hum. Pendant ce temps-là, Théo & Co arrivent à leur tour pour essayer de récupérer Lydia et vu comme Scott et Liam ont du mal avec les gardes (trop forts ceux-là de les battre avec leurs matraques), ils risquent de réussir, à moins que notre cher Parrish qui vient d’arriver ne les crame. Ça sent un bon petit affrontement dans le prochain épisode, surtout que Scott retrouve enfin son mordant d’alpha dans les dernières minutes. Allez, plus qu’un petit effort pour libérer Lydia ! J’espère juste que le prochain épisode n’y sera pas encore consacré.

Je suis un peu mitigée sur cet épisode. J’ai aimé toute l’histoire autour de Wells (mon perso chouchou) mais encore une fois, j’ai trouvé le méchant de la semaine inutile. J’ai aimé revoir le duo Barry-Wells travailler ensemble même si du coup les autres étaient en retrait. Wells est vraiment un personnage ambivalent. Il veut tout faire pour aider et retrouver sa fille, et en même temps il ne souhaite pas vraiment faire du mal à Barry & Co. Sinon, j’ai trouvé la famille West très lourde avec les courses de Wally et le côté donneuse de leçons d’Iris. J’ai vraiment l’impression que Wally pourrait être bien mieux utilisé.

  • Wolf Hall (2015) avec Mark Rylance, Damian Lewis,  Claire Foy, Edward Holcroft… ~ Ma note : 17 / 20

Episode 5 : Excellent épisode qui montre toute la richesse de la série. On voit tout le chemin parcouru par Cromwell depuis les débuts, combien il s’est rapproché du roi et quelle place privilégiée il détient. Il se passe énormément de choses dans cet épisode entre la mort de Catherine, la recherche d’un parti pour Mary, la rencontre avec Jane Seymour, la déchéance d’Anne et la suite de l’ascension de Cromwell. Celui-ci sauve quasiment la vie du roi dans cet épisode et il est désormais sont bras droit. C’est à lui que le roi s’adresse pour trouver comment répudier Anne pour installer Jane à la place. C’est perturbant de voir comme celui-ci traite les femmes avec aussi peu de considération. Il en a plus pour ses conseillers que pour elles. Il suffit de voir comme il vient s’excuser auprès de Cromwell après leur dispute. Cette série est d’ailleurs avant tout une série d’hommes, je trouve. Ceux-ci sont beaucoup plus mis en avant et approfondi que les femmes.

Episode 6 : Encore un très bon épisode pour clôturer cette saison. Celle-ci se concentre cette fois sur la chute d’Anne Boleyn et il est d’une cruauté qui fait froid dans le dos. Avec une réalisation minimaliste, on voit comment une cabale est organisée contre elle. C’est filmé avec beaucoup de distance à travers le regard de Cromwell qui reste très froid dans tout ça. On sent beaucoup de retenue chez lui, mais ça couve vraiment, à l’image de la dernière scène où il est avec Henry VIII. C’est frappant de voir la différence de réaction à la mort d’Anne, l’image est superbement filmée avec un Henry tout joyeux et un Cromwell triste et effrayé par ce roi. J’ai beaucoup aimé toute la photographie autour de la mise  à mort. C’est sobre et efficace, cela montre la grande violence de ce moment. La Reine et ses suivantes restent dignes jusqu’au bout, elles sont poignantes. Historiquement c’est assez rigoureux aussi. J’attends donc la prochaine saison avec plaisir.

Nouvel épisode très intense où on ne s’ennuie pas une minute. J’ai aimé toutes les intrigues imbriquées. Par contre, j’ai trouvé que toutes les scènes où Clarke et Lexa jouaient ensemble sonnaient vraiment faux. Au niveau de l’histoire, Lexa fait une proposition intéressante pour les Skycrews. Je ne pensais pas qu’ils accepteraient même si c’est très profitable pour eux. Ici, j’ai été surprise. J’ai aussi trouvé intéressant de découvrir comment fonctionnait le peuple de Lexa, leur capitale… J’étais comme Marcus j’avais les yeux partout. Lexa a su se montrer très forte dans cet épisode. Elle s’est affirmée comme chef (quand elle balance l’émissaire, qu’elle aide à la formation des jeunes recrues ou encore quand elle impose ses idées) et elle est bien entourée, j’aime son conseiller qui a la tête sur les épaules. Au contraire de Clarke qui est livrée à elle-même et fait un peu n’importe quoi. J’ai été surprise par l’étrange proposition du Prince, je ne pensais pas que la Reine des glaces voudrait à ce point se débarrasser de Lexa, mais la tentative de meurtre de Clarke contre Lexa s’est révélée pathétique. A l’inverse, du côté de Mount Weather, j’ai trouvé que ça bougeait bien. Cela m’a d’abord fait bizarre de voir autant d’insouciance dans un tel lieu après la mort de tant de gens là-bas. Mais j’ai aimé retrouver le côté badass de Raven et j’ai aimé la complicité d’Octavia et Bellamy, même si au final ils se sont tous fait manipuler par la Reine des glaces. Le parallèle entre la fin de Mount Weather et la cérémonie d’union de Clarke et Lexa était très fort. Mais la fin est vraiment triste, entre une Raven anéantie par ce qui vient de se passer, un Bellamy encore rejeté et une Clarke plus pénible que jamais qui rejette tout le monde pour jouer les pauvres otages politique pendant que sa mère, Marcus et Bellamy vont protéger leur peuple. Heureusement la suite promet du plus lourd encore.

Toujours aussi moyen. Cet épisode était très fouilli. J’ai pas trop compris pourquoi on parlait de la libération de Nyssa maintenant, ça n’apportait rien à l’épisode avant les toutes dernières minutes et encore on a l’impression que ça sort de nulle part, surtout qu’elle pourrait se débarrasser de Malcom toute seule. La campagne d’Oliver est toujours aussi inexistante depuis l’accident de Félicity et en plus il recommence à porter tout le poids du monde sur ses épaules. En plus, le début est assez mou avec Théa qui tombe malade. Elle plombe un peu l’ambiance même si elle permet à son père d’être très touchant ici. Seul point positif, le retour de Ray avec la bonne petit course poursuite avec Oliver et de jolis combat. Ses retrouvailles avec Théa étaient touchantes même si celle-ci va mal. C’était aussi intéressant de voir le duel de hacker entre Félicity et son père (j’adore l’acteur ><). Mais gros point négatif : on a le retour des flashback d’Oliver…

 

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina