Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2019 – 26

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Cette semaine, j’avais plein de temps, j’ai donc fait une petite boulimie de série, en regardant à la suite les 2 saisons de la Casa de Papel et les débuts de Gentleman Jack en plus de mes séries habituelles et de 3 nouveaux films qui m’intriguaient mais furent pour certains de belles déceptions… Une semaine mitigée dont j’espère remonter le niveau dès demain !

Bonne lecture et bonne découverte !

Lire la suite « Visionnages de la semaine 2019 – 26 »

Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2019 – 01

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Cette première semaine de l’année et seconde de vacances fut celle des films. J’en avais pas mal en stock que je voulais revoir ou découvrir. J’ai eu un gros coup de coeur, de bonnes surprises mais aussi des déceptions cuisantes mais au moins, je mourrai moins bête. Pour la semaine prochaine, avec la reprise, ce sera plus léger surtout qu’il y a encore peu de retour de séries Us. Bonne lecture et bonne découverte !

Lire la suite « Visionnages de la semaine 2019 – 01 »

Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2018 – 46

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Une nouvelle semaine bien chargée et difficile où les visionnages furent un peu ma bouffée d’air frais et d’évasion. J’ai ainsi vu des films parfaits pour se détendre (un policier, un film de SF et une comédie romantique). C’est plus compliquée du côté des séries us qui commencent à vouloir partir en pause parfois le temps d’une semaine parfois plus et là on a clairement été laissé en plan au mauvais moment avec certaines. L’attente jusqu’à la reprise va être longue ^^ Bonne lecture et bonne découverte !

Lire la suite « Visionnages de la semaine 2018 – 46 »

Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine 2017 – 9

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Je suis assez contente de moi cette semaine parce que malgré le fait que je sois pas mal sortie, j’ai quand réussi à boucler une série, en tester une nouvelle, me tenir à jour sur les autres et regarder plusieurs vieux films qui trainaient depuis  un moment chez moi. Après ce ne fut pas toujours une réussite mais je suis contente de ces découvertes. Et vous, votre bilan de cette semaine ?

Catégorie Films

index L’homme qui en savait trop d’Alfred Hitchcock (1934) avec Leslie Banks, Edna Best et Peter Lorre ~ Pas de note

L’un des plus anciens films d’Hitchcock que j’ai vu à ce jour, en pleine période anglaise, et cela se ressent malheureusement. Je ne suis pas très fan de la réalisation et de la narration que je trouve trop entrecoupée. Cette histoire digne des meilleurs films noirs est pourtant passionnante à suivre et je pense essayer de regarder prochainement le « remake » qu’il en a fait quelques années plus tard pour comparer.

index Downhill d’Alfred Hitchock (1927) avec Ivor Novello, Isabek Jeans et Robin Irvine ~ Pas de note

Ce film-ci est encore plus ancien et qui plus est, il est muet. J’ai eu beaucoup beaucoup de mal avec. Je ne suis pas une fan de ce type de cinéma où l’on voit les images s’enchaîner sur une bande musicale quasi identique du début à la fin avec juste quelques variations. Pour finir, l’histoire en elle-même n’est pas de celles que je préfère, ça fait trop drame à la Dickens, je préfère ses films avec des mystères et des enquêtes.

index L’extravagant Mr Deeds de Frank Capra (1936) avec Gary Cooper, Jean Arthur, Lionel Stander… ~ Ma note 14 / 20

Malgré quelques longueurs, j’ai vraiment été séduite par ce film. Moins de 10 ans ont passé depuis le film ci-dessus et pourtant c’est fou comme le cinéma a évolué. L’histoire est vraiment prenante, les acteurs et Gary Cooper en tête sont très bons. J’ai aimé suivre les aventures dramatiques et drôlatique de ce Mr Deeds devenu riche du jour au lendemain mais qui est et reste excentrique. Il ne va pas supporter tous les vautours qui lui tournent autour et va préférer rester le chic type qu’il est depuis toujours. C’est un très joli film de la fin des années 30.

images Suicide Squad de David Ayer (2016) avec Will Smith, Margot Robbie, Viola Davis, Jared Leto, Joel Kinnaman… ~ Ma note 10 / 20

Je suis franchement déçue par ce film. Il ne trouve jamais le bon rythme, ça traine, ça accélère, ça traine. La présentation des personnages au début est interminable tout comme certaines scènes bien mélos par la suite. En même temps, plein de perso de la team sont sous-exploités et seuls DeadShot, Harley Queen et Amanda Waller surnagent. Harley est clairement LE personnage qui porte le film, j’adore son actrice et son background est bien fichu. J’ai un peu plus de mal avec le côté emo du Joker et DeadShot aka Will Smith qui fait du Will Smith tout du long… Par contre et c’est là que le bas blesse vraiment, le scénario est vraiment creux au possible. On traine énormément pour pas grand-chose au final, c’est dommage il y avait moyen de faire bien mieux avec une équipe pareille !

index Jackie – La première dame de Pablo Larrain (2016) avec Natalie Portman, Caspar Phillipson, Peter Sarsgaard, Billy Crudup… ~ Pas de note

Je ne suis pas une fan de Natalie Portman à part dans V pour Vendetta et Black Swan, alors tout un film avec elle en avant, c’est dur. Ici en plus, je m’attendais vraiment à un biopic retraçant pas mal d’années de la vie de Jackie et ce ne fut pas le cas, ce qui fut encore plus dur. Je n’ai pas aimé cette musique déprimante omniprésente. Je n’ai pas aimé le jeu de Natalie Portman qui manque de nuances. Je n’ai pas aimé tout ce drame surjoué. Je n’ai pas aimé la lenteur du récit et le pseudo côté esthétique du film. Pour moi, ce n’est que de l’esbroufe et l’essentiel a été oublié : un film ça raconte avant tout une histoire. Ici, c’est juste un documentaire sur la mort de JKF vue et ressentie par sa femme qui l’adorait. A oublier.

index La huitième femme de Barbe-bleue d’Ernst Lubitsch (1938) avec Claudette Colbert, Gary Cooper,… ~ Ma note 12 / 20

Après avoir vu et aimé L’extravagant Mr Deeds, j’ai voulu tester un autre film avec Gary Cooper. Si j’aime toujours autant l’acteur, j’ai moins aimé celui-ci. L’idée de départ de ce mariage un peu forcé le milliardaire x fois marié et la petite oie blanche est drôle au début mais c’est vite redondant et je n’ai pas trop aimé le jeu de Claudette Colbert. Il reste cependant des scènes forts drôles et cocasses et le film a plutôt bien vieilli.

Catégorie Séries Télé

images Taboo – Episode 1 x 04-08 ~ Ma note 14 / 20 *Fin de saison*

Série reprise et terminée grâce aux vacances. Elle ne vaut pas tout l’esbroufe qu’on a fait autour d’elle. C’est bien moins bien que les Peaky Blinders à qui on l’a comparé. Les scénaristes ont artificiellement compliqué les choses. Après ça se laisse regarder très facilement grâce aux acteurs qui sont vraiment bons et aux décors bien fichus. L’histoire est intéressante avec cet homme qui affronte aussi bien la couronne que la compagnie des indes orientales pour préserver son héritage et se venger de son passé. La partie avec sa demi-soeur ne m’a pas plu du tout, de même que tout le côté mystique assez mal exploité au final. La fin est par contre super, ça pète de partout comme j’aime. J’attends de voir ce que va proposer la saison 2 maintenant qu’il est parti pour les Etats-Unis avec son bateau.

index Castle – Episode 8 x 21  ~ Ma note 14 / 20

Voilà à nouveau un épisode de Castle bien fun comme je les aime. J’ai beaucoup rigolé des délires de Castle sur l’Antéchrist. Il y a vraiment de quoi le prendre pour un fou parfois ^^ Par contre, c’est moi où la relation d’Alexis et Hayley est quand même vachement ambigüe ? Cette dernière saison est vraiment en dent de scie et ça fait bizarre de voir un avant-dernier épisode aussi léger.

images Shadowhunters – Episode 2 x 09 ~ Pas de note

Je n’ai pas beaucoup aimé cet épisode alors que je trouvais qu’il y avait du mieux dans les précédents. Toute l’intrigue autour de Clary et Valentin m’a gonflée, du coup je suis bien contente qu’elle se soit fait enlever à la fin. C’est plus du côté d’Isabelle que ça m’a plu. J’aime sa relation avec Rafael même si comme le dit Magnus, on verra  si leurs sentiments restent quand ils seront à jeun. Je trouve ça bien d’ailleurs qu’Alec l’apprenne et agisse.

index The Flash – Episode 3 x 14 ~ Ma note 12 / 20

Je me suis encore pas mal ennuyée pendant cet épisode qui sur le papier avait tout pour me plaire. Grodd à Central City c’était une bonne idée mais comme d’habitude, c’est expédié beaucoup trop vite. J’ai tout de même apprécié de voir Sisko utiliser encore ses pouvoirs. J’ai eu plus de mal avec les manigances de Wells, la romance de Jessie et pour finir la demande complètement superflue de Barry… trop soap pour moi tout ça :/

index  Switched at Birth – Episode 5 x 05 ~ Pas de note

Même si ce n’était pas trop mal fait, j’ai quand même vraiment eu l’impression que toute cette histoire sur le racisme dans les universités et aux Etats-Unis de façon plus générale a été parachuté dans la série sans raison. C’est sûr que c’est un problème dont il faut parler mais ici ce n’est pas du tout crédible et ça n’a pas pris avec moi.

index Arrow – Episode 5 x 15 ~ 14 / 20

Je suis la première surprise vu que je n’attendais plus grand-chose de la série mais cet épisode tout comme le dernier m’a vraiment bien plu. J’ai aimé voir Oliver dans son costume de maire se battre pour garder sa place. J’ai aimé la façon dont sa nouvelle équipe l’a secondé pour ça et je suis contente que Théa se soit rendue compte qu’elle n’allait pas bien, tout comme j’ai apprécié de voir Félicity essayer de s’affranchir du groupe. C’était vraiment un bon épisode.

images The 100 – Episode 4 x 05 ~ Ma note : 14 / 20 

J’ai moins aimé cet épisode que le précédent parce que je l’ai trouvé plus prévisible. C’était évident que la jolie petite alliance que Clarke était en train d’établir allait rencontrer des turbulences alors je ne suis pas surprise qu’Arkadia ait volé en éclats. Par contre, j’ai trouvé tout l’épisode avec Riley (?) et Bellamy super chiant à suivre. Du côté de Raven, j’ai beaucoup aimé ses déductions concernant Alie, l’espace et les Nightbloods. Vu ce qui se passe à la fin, on sent bien que c’est la solution vers laquelle on se dirige et ça me plaît assez.

images Legion – Episode 1 x 04 ~ Ma note : 16 / 20

Meilleur épisode jusqu’à présent ! J’ai adoré voir l’équipe partir à la recherche de David et commencer à sentir que plein de choses étaient liées entre son/sa dealer de drogue, le monstre qui peuple son subconscient, ceux qui le poursuivent et les membres de son passé. Ça part vraiment dans tous les sens et c’est super intéressant de commencer à élaborer des hypothèses à partir de là. J’ai aussi beaucoup aimé la mutante qui partage son corps, le parallèle entre la fin des deux était très poétique. Je suis impatiente de voir la suite.

index The Magicians – Episode 2 x 06 ~ Ma note 16 / 20

J’ai largement préféré cet épisode au précédent. Il semble enfin donner une direction à chaque groupe de personnage. J’ai bien aimé les déboires de Margo, Eliott et Penny à Fillory même si ça continue à faire assez carton pâte cette histoire ^^ J’ai aussi apprécié de voir Quentin essayé de faire son deuil avec les parents d’Alice même s’il échoue et que le retour de la nouvelle Alice complique pas mal les choses. Enfin, le meilleur pour la fin, je suis toujours aussi fan de l’histoire de Julia qui va rencontrer la femme qui avait autrefois réussi à bannir Reynard. C’est vraiment l’intrigue que je préfère cette saison.

index Riverdale – Episode 1 x06 ~ Ma note 13 / 20

Si l’histoire autour d’Archie et de sa passion pour sa guitare me laisse de plus en plus froide, je suis toujours intéressée par celle de Polly et Jason et ici elle avance bien. Je ne suis pas fan du rapprochement romantique entre Jughead et Betty sur lequel je voulais fermer les yeux ce que je ne peux plus faire… Par contre, j’aime leur association pour aller trouver Polly et obtenir des réponses puis pour trouver la voiture de Jason. Les parents de Betty et Polly sont complètement tarés en tout cas !

images The Vampire Diaries – Episode 8 x 15 ~ Pas de note

Cet épisode était encore une fois sympathique mais hyper mollasson et prévisible aussi. Il y a beaucoup trop de scènes gnian gnian à mon goût surtout avec le mariage de Caroline et Stefan. Pourtant, j’aime bien les romances aussi mais la leur est trop sirupeuse. Celle de Bonnie et Enzo est bien plus belle et j’adore la conclusion qu’elle trouve ici pendant que Bonnie sauve les jumelles. J’ai été plus intéressée par ce que je mijotais Katherine mais ça a fait plouf à la fin avec le retour de la soeur de Matt à la place. Vivement la fin…

index Emerald City – Episode 1 x 10 ~ Ma note 16 / 20 *Fin de saison*

Le final de cette saison ne m’aura pas déçue. Je l’ai trouvé très riche. D’une part, on la cité d’Oz est enfin libérée de son magicien et les sorcières reprennent le pouvoir, de l’autre Dorothy découvre qui est sa mère et parvient à rentrer chez elle. J’ai beaucoup aimé la complexité de la société des sorcières avec d’un côté Glinda et ses filles, de l’autre Tip, la sorcière de l’ouest et celles qui les suivent. Je suis juste un peu déçue que l’affrontement soit aussi rapide et que les géants disparaissent ainsi. Pour la Beast Forever, je crois qu’on a tous compris qui c’était, reste à savoir d’où il vient et qui il est vraiment. Quant à la fin, elle appelle vraiment une saison 2, alors j’espère qu’on l’aura !

index The OA – Episodes 1 x01 à 03 ~ Ma note 15 / 20

Episode 1 : Voici un premier épisode très long et intrigant. Le postulat de départ avec le retour des années après d’une jeune aveugle qui avait disparu et qui désormais voit est intéressant, mais l’épisode est très très long à démarrer. Les 1h10 été très longues, pourtant la fin envoie du lourd. Pour le moment, j’aime bien les parents de Prairie et la prof qu’elle rencontre mais j’ai plus de mal avec la bande de jeunes avec qui elle va trainer. A voir.

Episode 2 : On comprend mieux la direction que va prendre la série dans ce 2e épisode. Prairie se livre au groupe de personne qu’elle a choisi, leur racontant aussi bien son enfance que son enlèvement il y a 20 ans. On découvre peu à peu ce qui lui est arrivé. Le personnage de Hap fait vraiment froid dans le dos et je suis curieuse de découvrir qui est Homer.

Episode 3 : Ici on approfondit encore ce qui lui est arrivé pendant son enlèvement. On découvre qu’elle n’est pas seule et qu’ils sont plusieurs à être dans son cas même si elle est la seule aveugle. Hap fait vraiment froid dans le dos tant il a l’air dérangé ce pauvre homme. J’ai eu une lueur d’espoir à la fin mais non ce n’est pas déjà fini. C’était bizarre aussi que ça aille aussi vite ^^

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

L’Histoire des 3 Adolf d’Osamu Tezuka

adolf_deluxe_01

Titre : L’Histoire des 3 Adolf

Auteur : Osamu Tezuka

Editeur vf : Tonkam

Années de parution vf : 2008 (édition découverte) / 2018 (édition prestige)

Nombre de tomes : 4 (série terminée) / 2 intégrales (série terminée)

Résumé du tome 1 : L’histoire est racontée par Sohei Togue qui décide de narrer l’histoire des 3 hommes tous appelés Adolf. Son récit débute pendant les Jeux Olympiques de 1936 alors qu’il était journaliste, Togue est envoyé en tant que reporter pour couvrir les JO. Il veut par la même occasion revoir son frère, Isao, qui étudie en Allemagne.
C’est alors qu’il reçoit un appel de celui-ci. Isao lui dit alors qu’il veut lui confier des documents si importants qu’ils pourraient renverser Hitler et le régime Nazi. Mais avant même de pouvoir mettre la main dessus Isao se fait mystérieusement tuer. Togue essaiera de découvrir la vérité sur ce meurtre et sur ces documents.
En parallèle, nous suivons deux enfants Allemands vivant au Japon, l’un du nom d’Adolf Kauffmann, fils d’un nazi ; et l’autre du nom d’Adolf Kamil, un juif.

adolf-2

Mes avis :

Tome 1

Ça faisait longtemps que je voulais tester cette série et me remettre à lire du Tzeuka. J’ai toujours eu un peu de mal dans les précédentes oeuvres que j’ai testé que ce soit au niveau de l’histoire, des dessins ou du découpage des cases, mais ici ce ne fut absolument pas le cas. J’ai été de suite embarqué par ce thriller historique à la sauce Tezuka.

Ce premier tome se partage en 2 parties un peu inégales. La première est palpitante. On se croirait plongé en plein thriller américain comme savait si bien les porter à l’écran Hitchcock. Le découpage est ultra dynamique, il est simple, sans fioriture et va droit au but tout en exacerbant les émotions. Ça happe complètement le lecteur dans l’histoire de ce journaliste qui découvre son frère assassiné par des SS en pleine Allemagne nazi et qui sait qu’il cachait un secret qui pouvait faire tomber le régime. Le contexte est parfaitement rendu que ce soit les J.O. de Berlin, la montée du nationalisme allemand ou les rassemblements des partisans d’Hitler. Tezuka se sert d’éléments et rumeurs bien connus et les distille pour en faire une histoire sombre, oppressante et prenante. J’ai vraiment adoré suivre les aventures de Sohei.

Dans la seconde partie que j’ai trouvée bien plus faible, nous suivons le destin de 2 autres Adolf dans la ville de Kobe que Tezuka a bien connu dans sa jeunesse. Là encore nous sommes en plein contexte pré Seconde Guerre Mondiale avec la montée de l’antisémitisme dans ce port accueillant des étrangers. On suit deux jeunes garçons, l’un mi-allemand, mi-japonais mais dont le père a adhéré au Parti, et l’autre allemand aussi mais de confession juive. Leur amitié est menacé par la montée de l’antisémitisme et c’est l’occasion pour Tezuka à travers leur lien de montrer l’absurdité de cette idéologie. Cependant, il tombe vite dans un de ses travers, la surexposition des sentiments de ses personnages et le tout a un ton trop grandiloquent. On ne retrouve pas non plus l’ambiance de thriller de la 1ère partie même si là aussi un mystère est présent. Ce mystère en question rejoignant habillement celui auquel est confronté Sohei avec son frère. Cependant j’ai trouvé ça moins bien fait et plus caricatural ici avec les liens du père d’Adolf avec le Parti, puis l’enrôlement forcé de ce dernier. J’ai tout de même beaucoup aimé la retranscription du contexte, de la ville de Kobe, des relations entre étrangers là-bas, de ses allemands qui rejoignaient le Parti, de l’enrôlement dans les Jeunesses Hitlériennes. On sent que Tezuka maîtrise son sujet et il se montre très pédagogue sans que cela pèse un instant sur la narration de son histoire. Il mêle avec beaucoup d’habileté la petite et la grande histoire. Quel talent !

En ce qui concerne l’objet, l’édition deluxe de Tonkam est magnifique. Elle rend bien hommage à l’oeuvre avec sa couverture rigide, son signet et surtout son appareil critique. Celui-ci apporte pile poil les informations nécessaires pour que le néophyte comprenne l’histoire qui se déroule sous ses yeux. C’est complet et simple à la fois, revenant sur les éléments clés du tome pour les expliquer avec un éclairage scientifique. J’ai beaucoup aimé. Mon seul reproche serait sur l’attache des pages, j’ai peur que cela ne résiste pas au temps…

L’Histoire des 3 Adolf est donc une très belle découverte qu’il me tarde de compléter malgré le prix important des tomes (près de 20€ pièce). Cela me donne même envie de me pencher sur les autres parutions de Tezuka à destination des adultes.

Tome 2

Après avoir dû changer d’édition faute de trouver la même encore disponible en neuf ou en occasion à un prix correct, me revoilà avec la suite de l’histoire des 3 Adolf. J’ai trouvé ce tome un brin en-dessous du premier. Tezuka se concentre ici sur la partie qui m’intéressait le plus : l’enquête de Sohei, et on ne voit l’Adolf germano-japonais que lors d’un court chapitre.

Cependant en se concentrant sur la partie soi-disant d’aventure, il délaye malheureusement un peu et ça se sent dans une narration poussive parfois. A chaque fois que Sohei avance et s’apprête à mettre la main sur les documents que voulait lui faire passer son frère, il lui arrive une tuile. Ça fait donc un peu répétitif. En même temps, j’ai bien aimé suivre ses péripéties, le voir poursuivi par la Police secrète qui fait tout pour lui pourrir la vie, ce qui permet à Tezuka de montrer comment étaient traités les « rouges » et les ennemis au régime au Japon avant et pendant la guerre était intéressant. On voit aussi combien la misère a gagné la population et les restrictions qu’ils doivent subir. J’aime beaucoup cet arrière fond et je pense bientôt me procurer un ouvrage plus sérieux sur le sujet pour me documenter. C’est là le talent de Tezuka, arriver en plus de son histoire, à peindre la grande Histoire du Japon à cette époque et à nous donner envie de la découvrir encore plus.

Mais revenons-en aux aventures de Sohei. La police secrète ne va pas se contenter de l’empêcher d’avoir un toit et un boulot, leur but c’est de le faire craquer pour qu’il leur donne les documents de son frère, et j’ai trouvé l’implication de plus en plus importante de Lamp parfaite pour ça. Celui-ci ressemble trait pour trait à Ulric dans les Blake et Mortimer et il est tout aussi barré. J’ai aimé les chassés croisés entre lui et Sohei ainsi que le face à face très dynamique à la décharge entre Sohei et l’inspecteur de la Police secrète.

Mais cela aurait été trop beau si ça s’arrêtait là, la deuxième partie du tome où Sohei s’allie avec le commissaire Nigawa est encore meilleure. On les voit tous les deux partir à la poursuite du fameux inspecteur qui a récupéré les documents mais ne les comprend pas, le tout avec Lamp sur les talons. Leur petit road trip est classique mais très efficace avec son lot de surprises et de déconvenues. L’apogée sur l’île m’a furieusement rappelé certains passages d’albums de Tintin (on sent bien les influences de Tezuka ^^).

Enfin le dernier chapitre était aussi très intéressant grâce à la présence de cette « veuve » de guerre tenancière d’un petit bar dans un petit port de pêche. J’espère qu’on la reverra même si le fait que Tezuka veuille absolument faire de Sohei un tombeur qui séduit toutes les femmes qu’il croise me dérange un peu. En tout cas maintenant que les documents ont été récupérés, l’histoire va pouvoir à nouveau avancer, peut-être dans une nouvelle direction même vu à qui ils vont être confié et cela permettra enfin de mieux relier les deux parties, celle des 2 Adolf et celle de Sohei. J’espère que Tezuka équilibrera mieux l’ensemble et qu’on reparlera plus de politique internationale.

Tome 3

A partir de ce tome, j’ai dû bifurquer vers l’édition américaine, la fin n’étant pas disponible à un prix correct en français… Du coup, j’ai l’impression d’avoir loupé un ou deux chapitres ce qui est un peu gênant…

Sinon, j’ai énormément aimé ce tome où j’ai eu l’impression que toutes les intrigues commençaient vraiment à s’entremêler. On suit d’abord l’embrigadement progressif d’Adolf Kaufmann. C’est effrayant de voir combien quelqu’un peut changer à cause de ses lectures ou de son milieu et de ses fréquentations. Le fait de le voir progressivement devenir un vrai SS cruel et impitoyable contre les Juifs fait froid dans le dos. On le sent pourtant encore tiraillé entre son coeur et sa tête mais il a perdu toute logique dans ses opinions et son obsession pour la pureté du sang.

Puis avec Elisa qu’il sauve et envoie au Japon, on retrouve enfin le troisième Adolf, qui n’a pas changé lui. J’ai aimé leur rapprochement et la force morale du premier, comment il défend encore sa mère et ses opinions malgré la guerre. C’est alors l’occasion de revenir sur la première affaire qui nous a occupés dans l’histoire : le meurtre de cette jeune Geisha, espionne pour les rouges, et donc les documents secrets sur la naissance d’Hitler. J’ai beaucoup aimé la façon dont Tezuka relie ainsi tous ses personnages puisque ce nouvel Adolf va nous faire retrouver Sohei grâce à son lien avec le fils du commandant Honda qu’on a déjà croisé. Le monde est vraiment petit. Les documents sont vraiment bien au centre de l’histoire.

Mais j’ai aimé qu’en parallèle de son thriller, Tezuka n’oublie pas de continuer à brosser le portrait du Japon et de l’Allemagne pendant la guerre. On sent bien son regard critique dessus mais j’aurais aimé qu’il aille un peu plus loin parfois. Il n’a pas non plus oublié que malgré la guerre, les hommes et les femmes continuent à s’aimer et à se déchirer et on suit ainsi les romances qui se nouent et qui vont être source de drames plus tard.

Ce tome 3 est vraiment un tome très complet.

Tome 4

Ce dernier tome est dans la droite ligne du précédent et continue à rassembler l’ensemble des intrigues tout en brossant un portrait dur de la fin de la Seconde Guerre Mondiale et de la Guerre Israëlo-Palestinienne qui a suivi. On sent que Tezuka est plutôt un pacifiste et que peu importe le camp, il dénoncé la guerre dans son ensemble. Il manque cependant de dureté envers le gouvernement japonais, je trouve, ainsi qu’envers celui d’Israël.

Pour en revenir à son histoire, celle de ses 3 Adolf, elle trouve bien sa conclusion ici. On voit la lente déchéance d’Adolf Hitler dont les plus proches s’éloignent et vont même jusqu’à le trahir. En parallèle, c’est la descente aux enfers pour Adolf Kaufmann qui a tout perdu et que la folie guette après son embrigadement. Sa vie aura été entièrement gâchée par cela et il sera devenu un vrai monstre incapable de faire machine arrière. Le dernier Adolf ne fait pas mieux parce que lui aussi se retrouve à commettre des atrocités finalement. La guerre aura bien transformé ces deux jeunes garçons, ces deux amis.

Finalement, le seul qui s’en sort bien, qui reste un « héros », c’est Sohei qui est d’ailleurs le narrateur… On suit avec lui la vie du peuple japonais pendant la guerre et surtout pendant les bombardements. C’est très intéressant comme témoignage mais cela manque de nuance puisqu’on ne parle pas ou trop peu des exactions des Japonais pendant la guerre. L’affaire des documents sur Hilter trouve tout de même sa conclusion et on est dans du pur thriller. C’est délayé sur l’ensemble des 4 tomes mais c’était tout de même passionnant à suivre. Il est juste dommage qu’au final cela n’ait aucune porté sur la grande histoire qui se déroule en parallèle. Ça donne en effet de pétard mouillé.

Conclusion :

Je peux donc dire après avoir lu cette oeuvre que je comprends pourquoi elle occupe une telle place dans les travaux de Tezuka. C’est un titre osé pour l’époque, elle fut publiée en 1983-85 au Japon, où le mangaka n’hésite pas à dénoncer les atrocités de cette guerre et l’absurdité de toutes les guerres. Il fait passer un vrai message humaniste.

Ma note : 17 / 20

Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine – 51

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Tout d’abord, bonnes fêtes à tous !

Comme à chaque fois avant Noël, j’ai passé une bonne semaine entre découvertes et redécouvertes. J’ai ainsi pu tester de nouvelles séries avec plus ou moins de succès. J’ai surtout pu voir ou revoir quelques bons vieux films et je suis même allée faire un petit tour au ciné ! Et vous, votre bilan cette semaine ?

Catégorie Films

maxresdefault Rogue One: A Star Wars Story de Gareth Edwards (2016) avec Felicity Jones, Diego Luna, Mads Mikkelsen, Forest Whitaker, Donnie Yen, Alan Tudyk, Riz Ahmed, Ben Mendelsohn… ~ Ma note : 16/20

Rogue One est un bon Space Opera avec une histoire qui plaira aux fans de l’ancienne saga, une histoire palpitante à suivre avec de bonnes batailles, une atmosphère sombre à souhait malgré un petit manque de charisme des méchants. J’espère que les prochaines side stories seront du même calibre.

Mon avis plus détaillé ICI.

index La cinquième colonne d’Alfred Hitchcock (1942) avec Robert Cummings, Priscilla Lane et Otto Kruger ~ Ma note : 13/20

Un film d’Hitchcock un peu à part pour moi. C’est l’un de ceux auquel j’ai le moins accroché. C’est dommage parce que le contexte est pourtant un gros point fort. Il fallait oser faire un film sur les nazis à cette époque-là. Après le film n’est pas dépourvu de qualités. Les acteurs sont excellents, la seconde partie est palpitante et Hitchcock sait maintenant le suspense comme personne, mais la première partie était bien trop mollassonne et classique pour moi et j’ai failli ne pas finir le film à cause d’elle.

images Le Clan des Siciliens d’Henri Verneuil (1969) avec Jean Gabin, Alain Delon, Lino Ventura, Irina Demick… ~ Ma note : 13/20

C’est un bon film de gangsters français mais qui m’a laissée sur ma faim. Je ne m’attendais pas à ce déroulement de l’histoire ce qui m’a en partie déçue. J’ai aimé le trio d’acteurs Ventura-Gabin-Delon, surtout les deux premiers. Il y a quelques scènes cultes comme l’évasion de Delon au début ou le détournement de l’avion. C’est sympa mais pas inoubliable.

images Mélodie en sous-sol d’Henri Verneuil (1963) avec Jean Gabin, Alain Delon, Maurice Biraud… ~ Ma note : 15/20

Un autre film avec le duo Gabin-Delon mais que j’ai trouvé bien meilleur que le Clan des Siciliens. J’ai trouvé le scénario mieux ficelé, plus drôle et fin, et le final est excellent de dérision. Je suis fan !

index Le Pacha de Georges Lautner (1968) avec Jean Gabin, Dany Carrel, Jean Gaven, Serge Gainsbourg… ~ Ma note : 13/20

On me l’avait présenté comme un film culte et je suis un peu déçue. C’est un policier classique avec Gabin qui fait du Gabin. Il est impeccable mais le rôle semble avoir été fait pour lui alors ça aide. Par contre certaines répliques et la musique sont super bien.

Catégorie Séries Télé

index The Young Pope – Episodes 1 x 08 à 10 ~ Ma note : 16/20

Toujours aussi en dents de scie, la conclusion de cette saison est satisfaisante mais pas percutante comme j’aurais aimé, au contraire, elle est même assez conventionnelle.

Mon avis plus détaillé ICI.

index Agatha Christie : Dix Petits Nègres (2015) – Episodes 1 à 3 ~ Ma note : 16/20

Une revisite d’une des plus célèbres histoires d’Agatha Christie par les britanniques, quelle excellente idée ! J’ai beaucoup aimé l’ambiance, le rythme, les acteurs. C’était vraiment prenant jusqu’au bout et ça fait bien réfléchir sur les conséquences de nos actions. Une très bonne mini-série, ce serait bien d’en voir plus souvent des comme ça diffusées en France.

images 3% (2016) – Episodes 1 à 8 ~ Ma note : 15,5/20 *Saison 1 Complète*

Voici une bonne série de science-fiction originale comme j’aime. Cependant si l’histoire et les personnages étaient intéressants, la série pêche du côté de la réalisation. J’ai trouvé celle-ci assez moyenne, notamment du côté de la photographie qui est très grisâtre et du rythme qui était très mou au début. La fin relève bien le niveau. Les épreuves que passaient chaque candidat pour pouvoir faire partie des 3% étaient prenantes. Et la morale que sous-tend la série est intéressante. Je serai là pour la saison 2 où j’espère bien voir enfin « l’autre rive ».

index Travelers – Episodes 1 x 01 à 05 ~ Ma note : 15 / 20

Voici une série que j’avais repérée grâce à Yodabor. J’avoue qu’à part le fait qu’il y avait des voyages dans le temps, j’avais un peu oublié le reste. Du coup, j’ai été bien surprise par le premier épisode qui prend le temps de poser les bases et le décor jusqu’à la surprise finale. J’aime le choix des acteurs qui sont bons sans être trop connus. Par contre, une fois la surprise du premier épisode, la suite est plus classique malgré quelques bonnes idées comme la rencontre avec une autre équipe. On s’attache peu à peu aux voyageurs mais leur mission est encore un peu trop floue à mon goût et j’aimerais en apprendre plus sur leur monde. Par contre l’épisode 5 rebat un peu les cartes en montrant que certains savent qu’ils sont là ^^

index Vikings (2013) – Episode 4×14 ~ Ma note : 15 / 20

Voici un bon épisode de transition où le duo Ragnar-King Ecbert crève l’écran. Ce sont deux géants qui se retrouvent. Leurs discussions sont fascinantes et quand ils parlent d’Athelstan, c’est poignant. J’adore le moment où Ragnar lui donne ses conditions pour l’épargner, c’est glaçant et ça annonce du lourd pour la fin de la saison. Du côté de Lagertha, j’ai trouvé la réédition un peu trop rapide mais je suis ravie qu’elle ait enfin liquidé Aslaug. Par contre, j’ai peur de ce que feront les fils de Ragnar. C’était un bon épisode, plein de tensions et surtout de promesses.

  Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine – 12

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Vive les pauses et les longs weekends, ça permet vraiment de faire le plein de séries et d’être à jour sans forcer. J’en ai bien profité cette semaine malgré un week-end chargé, j’en suis ravie ^-^ Et vous ?

Catégorie Films

Encore un Hitchcock que j’ai beaucoup aimé. Ce type était vraiment un conteur né, il maîtrisait sa narration à la perfection. J’ai aimé chaque temps de l’histoire aussi bien quand on découvre Marnie et qu’elle cherche à arnaquer son employeur, que quand elle se fait piéger et doit épouser Mark, ou quand mariée elle est encore hantée par son passé. Hitchcock distille des indices au fil des minutes, tissant sa toile et nous retenant captifs jusqu’au bout. Un régal !

Catégorie Séries Télé

  • Awkward – Episode 5 x 13 ~ Ma note : 11 / 20

Bof cette reprise, je suis déçue qu’ils aient encore séparé les couples. L’épisode 12 aurait dû conclure la série, ç’aurait été parfait. Là, on est repartis avec une Jenna toujours aussi agaçante et indécise, sans parler de Tamara, j’avais oublié à quel point elle pouvait me saouler à force de tant parler… Et en plus d’anciens couples se remettent ensemble sans qu’il y ait la moindre logique, c’est pas terrible.

Je crois que je peux affirmer que vraiment cet arc en Enfers ne me plaît pas. Je n’arrive pas à accrocher. Dans cet épisode encore je me suis ennuyée tellement c’était prévisible. Les seules choses qui m’ont plu ce sont l’échange entre Miliah et Emma quand elles se rencontrent, et Regina qui va sur la tombe de son ex- avec Snow puis retrouve son cheval et ses pouvoirs.

Episode sympa mais pas aussi bon que le précédent. Il y a trop d’histoires en parallèle : celle de Julia qui retrouve Kady, celle d’Eliott et Margot qui est revenue ; celle de Penny qui s’est perdu en voyageant et celle de Quentin et Alice qui vont rencontrer les parents de celle-ci pour aider leur copain à revenir. Tout le pan Fillorys est abandonné du coup le temps d’un épisode, dommage après la force du dernier.

Bon épisode. Au début j’étais un peu septique sur cette reprise. Je me suis dit, tiens on repart avec le méchant de la semaine, mais cela cache autre chose. D’abord, j’ai aimé que « la méchante » soit aussi une speedster qui a mal tourné. Ensuite, j’ai aimé voir l’adaptation de la fille de Wells dans notre monde. Mais surtout, j’ai adoré la fin où ils comprennent qu’on s’est bien foutu d’eux et qu’ils connaissent très bien Zoom. Bien sûr la découverte se fait avec une facilité confondante (vive les grosses ficelles !) et on ne nous épargne pas la présence d’Iris malheureusement (mais faites la disparaître du show bon sang !), mais dans l’ensemble l’épisode marche plutôt bien.

Episode classique de Scandal mais bourré d’émotions entre le déballage de Liz, les déboires d’Huck avec son fils, les manipulations de Jake, le craquage de Susan. L’histoire avance peu encore une fois malheureusement.

Étant en mal de série se déroulant dans un hôpital, me voici testant le pilote de celle-ci. Pour un premier épisode, c’est assez classique mais il y a de bonnes pistes pour la suite alors j’ai bien aimé. Je trouve le personnage d’Alex très sympathique grâce à son passé mais aussi son côté décalé et sarcastique. J’aime aussi les personnages secondaires qui gravitent autour d’elle comme son ex mari gay, son petit copain chirurgien aussi trop sexy mais qui a oublié d’être bête, ou bien son ancien mentor avec qui elle a forcément dû avoir une histoire, même sa chef bcbg a l’air plus sympathique qu’au premier abord finalement. Les scènes dans l’hôpital sont vues et revues mais bien faites. J’aime qu’Alex ne suivent pas les règles, ça permet au moins d’avoir des opérations qui sortent de l’ordinaire (dans le cadre de l’hôpital, je précise, pas pas rapport aux autres séries ^^). Bref, une série honnête qui fait un bon démarrage, à suivre.

C’est bien mieux que le précédent mais je ne suis toujours pas très fan. J’ai beaucoup aimé les machinations de Nygma dans ce tome et la chute de ce pauvre Gordon. Mais j’ai eu beaucoup de mal encore avec le jeune Bruce, que je trouve ridicule à chaque fois qu’il veut jouer les durs et encore plus quand il veut jouer le père la morale… Et je ne suis pas très convaincue non plus par les retrouvailles du Pingouin avec son père et la famille de celui-ci, c’est trop louche. Par contre, le réveil de Barbara (?) à la fin m’intrigue énormément surtout avec le rôle que le Dr Strange risque d’y jouer.

Trop, beaucoup trop de mélo dans cet épisode. J’ai vraiment détesté la décision de Félicity, elle peut essayer de se justifier comme elle veut, pour moi elle fait une grosse connerie et elle aurait mieux d’écouter les belles déclarations d’Oliver. Il m’a fait trop de peine dans cet épisode. Il ne parvient pas à la reconquérir malgré tout ce qu’il fait, snif. Autrement, j’ai trouvé touchante l’histoire de la serial killers de couples. Elle avait des faux airs de méchants de Batman échappés d’Arkham. J’ai aussi bien aimé le procès de Darhk dans lequel Lance confesse ses erreurs, mais on s’attend tous à ce qu’ils se libère parce que ce serait bête de changer de grand méchant d’ici la fin de la saison ^^

Un épisode de Greys qui poursuit la remontée opérée depuis quelques épisodes. J’ai beaucoup aimé le début avec la reprise du dernier épisode, cela explique bien mieux les choses et je préfère largement cette version à celle que je m’était faite. J’ai beaucoup aimé, pour une fois, les échanges entre April et Avery. Certes chacun campe sur ses positions mais au moins ils s’affirment et se réveillent. Weber a été génial d’ailleurs quand il a parlé à celui-ci de ce qu’il avait manqué avec sa propre fille. Pour le restant, le retour de Grey sur le banc des célibataires qui sortent m’indiffère. J’ai aimé voir un peu plus la relation Amelia-Owen qui malheureusement semble mal barrée, de même pour Owen et Riggs (perso que j’aime de plus en plus et que je verrais bien avec Amelia, tiens ^^).

Enfin l’épisode que j’attendais. J’y ai retrouvé tout ce que j’aime dans la série. On se recentre grandement sur Ragnar. Celui-ci malgré la drogue se réveille et repart à la conquête de Paris. Il laisse sa grue et ses deux plus jeunes fils pour emmener les autres avec lui découvrir les joies des batailles. Celle-ci profite de son absence pour renouer avec son ancien amant. Je me demande bien ce que va donner cette timeline vu le peu d’intérêt que j’ai pour Aslaug. Le peu qu’on voit de la Mercy me laisse assez froide aussi puisque le roi s’est débarrassé de son fils et du bâtard de sa belle-fille pour mieux garder celle-ci près de lui. Enfin, en France Rollo semble avoir bel et bien trahi Ragnar et pris fait et cause pour Paris, mais avec lui on est jamais à temps d’un ultime retournement de situation. En attendant ça annonce du lourd pour la 2e partie de la saison entre la confrontation des deux armées, les dissensions à l’intérieur de celle de Ragnar (Floki/Ragnar, Bjorn/Erlendur, Lagertha/Ragnar…), ça promet de belles choses ^^

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina