Livres - Jeunesse / Young Adult

Harry Potter and the Goblet of Fire – Version illustrée – de J. K. Rowling

Titre : Harry Potter et la coupe de feu / Harry Potter and the Goblet of Fire – Illustrated version

Auteur : J.K. Rowling

Illustrateur : Jim Kay

Éditeur : Arthur A. Levine Books / Scholastic (USA)

Année de parution : 2019

Nombre pages : 451

RésuméHarry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d’un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit… Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d’immenses défis.

Lire la suite « Harry Potter and the Goblet of Fire – Version illustrée – de J. K. Rowling »

Séries Tv - Films

Film : Les Animaux Fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald

Titre : Les Animaux Fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald

Réalisateur : David Yates

Scénariste : J.K. Rowling

Pays : Royaume-Uni et Etats-Unis

Année : 2018

Durée : 2 h 14

Genre : Fantastique

Acteurs : Eddie Redmayne, Johnny Depp, Jude Law, Katherine Waterston, Ezra Miller, Zoë Kravitz, Callum Turner, Alison Sudol, Dan Fogler, William Nadylam, Claudia Kim…

Histoire : 1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaques d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore ne peut intervenir et va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

Lire la suite « Film : Les Animaux Fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald »

RDV Livresques

Throwback Thursday #4

Print

Voici ma deuxième participation au rendez-vous livresque de BettieRose books, dont je vais vous rappeler les principes.

Qu’est-ce que ce rendez-vous livresque ?

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais version livres ! Chaque semaine, un thème est proposé et il faut partager une lecture correspondante (une seule) à ce thème.

Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres aux lecteurs du blog, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème.

Cette semaine, le thème est :

Écureuil
(un livre pour lequel on a économisé, ou un personnage économe ou encore mettant en scène un écureuil, dans le texte ou sur la couverture. Dérivés acceptés : les noisettes)

Lire la suite « Throwback Thursday #4 »

Livres - Beaux-Livres / Arts·Livres - Jeunesse / Young Adult

The Art of Harry Potter

Titre : The Art of Harry Potter

Auteurs : Collectif

Editeur vo : Titan Books

Année de parution : 2017

Nombre de pages : 363

Résumé : Les plus belles images et illustrations qui ont donné naissance à la saga Harry Potter au cinéma. Un livre d’art pour un univers de légende. – Le livre d’art de collection pour les passionnés qui veulent à nouveau se plonger dans cet univers magique. – Illustrations en grand format inédites accompagnées de dépliants.

Lire la suite « The Art of Harry Potter »

Livres - Jeunesse / Young Adult

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban – Version illustrée – de J.K. Rowling

Titre : Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban / Harry Potter and the Prisoner of Azkaban – Illustrated version

Auteur : J.K. Rowling

Illustrateur : Jim Kay

Editeur : Arthur A. Levine Books / Scholastic (USA)

Année de parution : 2017

RésuméSirius Black, le dangereux criminel, qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ? Le troisième tome des aventures de Harry Potter vous emportera dans un tourbillon de surprises et d’émotions. Frissons et humour garantis !

Lire la suite « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban – Version illustrée – de J.K. Rowling »

Bilans livresques

Bilan de mes lectures en Novembre

Encore un petit mois. J’espère vraiment rattraper mon retard au mois de décembre et lors des vacances mais j’ai peur que ce ne soit pas le cas une fois de plus. Heureusement mes lectures ont été plutôt bonnes ce qui compense leur faible nombre. (Cliquez sur les images pour lire ou relire mes avis)

mincouv71131667   mincouv12676443   mincouv24957363   mincouv75397684   mincouv44126274   mincouv12414154

10/20                    17/20                  15/20             16/20                   17/20                   17/20

mincouv24059796   mincouv40871077-gif   mincouv46948501    mincouv57681645   mincouv68918442   mincouv33585458
12/20                     14/20                  14/20                 13/20                    13/20                 16/20

mincouv31703256   mincouv25180450   mincouv35663174   mincouv46637983    mincouv33288747   mincouv34332496  
17/20                      15/20                   17/20               18/20                17/20                    –/20

mincouv45269553   mincouv23053622   mincouv12770533   mincouv3237750   mincouv16158088
14/20                    16/20               18/20              16/20              08/20

Bilan : J’ai donc lu 3 romans, 5 albums jeunesse et 15 mangas (dont 3 nouvelles séries et 3 fins).

Mes coups de coeur sont : Côté manga : Le Monde de Ran et la suite de Père et Fils ; Côté roman : le tome 2 d’Harry Potter et côté beaux livres/albums : le Frida de B. Lacombe et le Bois dormait de R. Dautremer.

Mes déceptions : Le premier tome de L’épée des ombres et le tome 4 de Lovely Fridays.

pile-livre-e1421358705171

En décembre, j’ai prévu de lire :

  • La fin du tome 13 de la Confrérie de la dague noire que j’ai bientôt fini
  • Le tome 1 de l’Héritage de la dague noire
  • Le tome 1 d’An Ember in the Ashes  de Sabaa Tahir

Pour le reste, j’ai bien envie de lire mes 2 tomes d’Alice illustrés par Benjamin Lacombe mais je ne suis pas sûre de ne pas changer d’avis d’ici que je finisse le reste ^^ Et puis, j’ai aussi tout plein de mangas à poursuivre ou tester alors j’ai de quoi remplir ma PAL.

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Séries Tv - Films

Les animaux fantastique de David Yates et J. K. Rowling

maxresdefault

Titre : Les animaux fantastiques

Réalisateur : David Yates

Scénariste : J. K. Rowling

Année de sortie : 2016

Durée : 2h13

Genre : Fantastique

Acteurs : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Alison Sudol, Colin Farrell, Ezra Miller, Carmen Ejogo…

Histoire : Les aventures de Norbert Dragonneau (Newt Scamander), l’auteur du livre Les Animaux Fantastiques qu’étudiait Harry Potter.
New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s’agit d’une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l’ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d’enquêtrice. Et la situation s’aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d’Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

fb-jb-01830

Mon avis :

*ATTENTION SPOILERS*

Pour une fois, me voilà partie voir un film le jour de sa sortie. Ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé, c’est dire combien je l’attendais. J’aime beaucoup l’univers d’Harry Potter et on m’avait présenté ce film au début comme étant de loin raccroché à l’univers, et puis ces dernières semaines on m’a clairement dit que c’était un préquelle qui annonçait toute une saga qui parlerait du passé de Dumbledore entre autre. J’avais donc un bon nombre d’attentes qui malheureusement n’ont pas toutes été comblées loin de là car ce film est bel et bien assez éloigné de l’univers d’Harry Potter.

Si l’auteure, qui a travaillé avec le réalisateur, David Yates, enrichit son monde en nous montrant de nouvelles créatures et en nous présentant la hiérarchie du monde magique aux Etats-Unis, cela en reste là. Je n’ai pas du tout retrouvé la magie féérique qu’il y avait dans la saga d’origine. J’ai trouvé au contraire l’ensemble assez froid. On sent qu’ils font le job, qu’ils nous fournissent des nouveautés parce qu’il le faut mais c’est tout et c’est bien dommage. Les décors sont pourtant très beaux. J’ai adoré le ministère de la magie américain. Les scènes où ils utilisent la magie sont belles aussi à regarder. Les créatures sont nombreuses et amusantes mais elles sont plus un prétexte qu’autre chose et elles sont présentées bien trop rapidement. Il n’y a pas d’attachement progressif à l’une d’elle comme cela a pu être le cas pour chacune des bêtes d’Hagrid au fil des tomes, et c’est bien le problème de ce film. Tout est convenu, tout correspond à un cahier de charges, mais il manque la magie et l’émotion de la première saga.

les-animaux-fantastiques-image-554

J’ai tout de même beaucoup aimé l’ambiance qui dès le début est bien sombre. On sent qu’on est dans une période difficile, une période de changement et de crainte. La menace de Grindelwald plane pendant tout le film et rappelle furieusement l’ambiance pré-hitlérienne. Ça c’est vraiment réussi, ils ont parfaitement bien rendu cette période de l’Histoire. De même, j’ai bien aimé les petites pointes d’humour qui parsèment le film aussi bien grâce aux créatures de Norbert que grâce au non-mage Jacob. Il y a quelques répliques vraiment marrantes et des situations très drôles. Je pense que les acteurs ont dû bien s’amuser (non je ne pense pas à la scène où Norbert fait sa parade nuptiale lol). Cependant l’ensemble de l’histoire est vraiment prévisible. J’avais de suite deviné que la menace venait à la fois de Graves et de Croyance, que Graves était dans le camp de Grindelwald et la révélation finale à son sujet ne m’a pas surprise non plus tant on avait eu d’indices peu de temps avant. Ça, c’est vraiment dommage. Je voulais de la surprise dans ce film et je n’en ai pas eu. En fait, l’histoire est classique et ne décolle jamais. Tout reste plan plan et manque d’un vrai souffle épique.

Pourtant il y avait de quoi faire. Il aurait peut-être suffit de plus développer le ministère de la magie américaine qui ne reste qu’effleuré. Il aurait aussi fallu développer les personnages parce qu’au fond on reste en surface avec tous. J’étais pourtant contente d’aller aux Etats-Unis. J’ai aimé chaque infos qu’on a eu dessus. J’ai aimé la façon dont la chasse aux créatures est tout à coup liée à quelque chose de plus grand mais vraiment ça manque de magie ou en tout cas de la magie telle que je l’aimais dans HP. Ici tout est trop sombre, trop sérieux et trop fade. Les couleurs du film sont d’ailleurs bien ternes. Il n’y a que quelques brefs moments où elles sont chatoyantes et lumineuses mais la plupart du temps ce n’est pas le cas. Alors certes ça correspond à l’ambiance qu’ils ont voulu créer mais ça plombe bien l’ensemble. Heureusement que le côté décalé des héros aide quand même à faire passer la pilule.

FANTASTIC BEASTS AND WHERE TO FIND THEM

Les personnages venons-y justement. Les acteurs ont été très bien choisis dans l’ensemble à part celui pour Grindelwald qui est la fausse bonne idée du casting… Je suis fan d’Eddie Redmayne et je trouve qu’il colle parfaitement au rôle même si je n’ai pas pu m’empêcher de retrouver des échos de ses rôles précédents (Stefen Hawkins / Danish Girl) dans son interprétation de Norbert. J’ai beaucoup aimé le côté asocial de Norbert, ses difficultés à interagir avec les autres et en même temps sa grande sensibilité envers toutes les créatures blessées. C’est un héros qui change et dont le passé m’intéresse énormément vu qu’ils nous ont appâtés en le liant aussi bien à Dumbledore qu’à la famille Lestrange. J’espère donc qu’on ne l’oubliera pas par la suite et qu’on reviendra là-dessus. Vient ensuite Tina l’Auror mise au placard. J’ai de suite accrochée à son coté froid et redresseuse de torts mais un peu maladroite. C’était mignon de la voir s’ouvrir peu à peu et le duo qu’elle forme avec Norbert est spécial mais touchant. J’espère aussi la revoir. Sa soeur, Queenie, est un peu plus dans l’esprit des personnages de J. K. Rowling avec ce côté complètement décalé par rapport à l’image qu’elle donne. J’aime son pouvoir de lire dans les pensées et j’ai trouvé attendrissant son rapprochement avec Jacob. Seul non mage à avoir un vrai rôle dans le film, c’est aussi la caution comique de celui-ci et ça fonctionne plutôt bien. Il m’a souvent amusée comme lors de sa poursuite par une femelle en chaleur. Mais c’est surtout sa relation avec Queenie qui préfigure les mariages moldus-magiciens qui m’a plu. Il y a ensuite Percival Graves sorte de bras droit de la ministre de la magie américaine qui est sombre à souhait. J’ai aimé le jeu de Colin Farrell même si je me suis vite doutée de son double jeu. Il était classe et violent comme j’aime sans pour autant virer au psychopathe. Enfin il y a toute une flopée de personnages secondaires assez bien campés, que ce soit Croyance (trop stéréotypé pour moi), Modestie, leur mère adoptive ou la ministre de la magie Seraphina, mais comme je l’ai déjà dit ils manquent de profondeur malgré le bon jeu des acteurs.

les-animaux-fantastiques-22-640x427

Donc pour le prochain film, j’aimerais beaucoup que les personnages qui resteront (Norbert ? Grindelwald ?) soient plus développés, qu’on parvienne enfin à retrouver la magie des premiers tout en conservant la noirceur qui a été introduite ici et que somme toute j’aime bien quand même. Je pense qu’on va se tourner plus vers l’Europe et j’espère bien apercevoir Dumbledore avec Norbert. J’espère aussi que les créatures ne seront pas abandonnées et qu’elles n’ont pas juste été un prétexte pour faire le lien entre les deux sagas. Certes Norbert est l’auteur du livre sur les créatures qu’Harry and Co utilisaient et il a un petit côté Hagrid, mais c’est aussi un personnage à part entière maintenant et il serait bête de ne pas l’utiliser.

J’ai donc un avis un peu mitigé sur ce film sûrement parce que j’en attendais trop. Je serai tout de même ravie d’aller voir la suite et je l’attends déjà avec impatience.

Ma note : 15 / 20

581108

Livres - Jeunesse / Young Adult

Harry Potter and the Chamber of Secrets – Version illustrée – de J.K. Rowling

couv12676443

Titre : Harry Potter et la chambre des secrets / Harry Potter and the Chamber of Secrets

Auteur : J. K. Rowling

Illustrateur : Jim Kay

Editeur : Arthur A. Levine Books / Scholastic (version américaine)

Année de parution : 2016

Résumé : Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s’abat sur les élèves, cette deuxième année à l’école des sorciers ne s’annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.

hp2_snowscene

Mon avis :

Tout comme pour le tome précédent, j’ai choisi pour cette réédition d’Harry Potter de prendre la version américaine dont je préfère vraiment la police d’écriture. Cette fois le couverture joue à fond dans les couleurs de l’automne et ça tombe bien puisque c’est le moment que j’ai choisi pour le lire.

Concernant l’objet, il est toujours aussi beau et soigné. On retrouve la jaquette avec le titre en relief. On retrouve le signet assorti à la couleur de la reliure (orange) et on retrouve les jolies illustrations à l’intérieur des rabats du livre avec la serre du professeur Chourave, élément central de l’histoire de ce tome. Les illustrations à l’intérieur sont toujours aussi belles et aussi raccord avec l’histoire (cf celles que j’ai mises plus bas) mais le gros bémol c’est que j’ai vraiment eu l’impression d’en avoir moins proportionnellement au nombre de pages que dans le tome 1, notamment dans les derniers chapitres où j’aurais bien aimé voir un dessin de Tom par exemple ce qui n’est jamais arrivé. Je suis donc un peu déçue de ce côté-là.

Concernant l’histoire, j’ai vraiment aimé redécouvrir celle de la Chambre des secrets que je ne connaissais que par son adaptation au cinéma. J’ai trouvé celle-ci plus angoissante et mieux ficelée dans le livre de J. K. Rowling. Au cinéma tout allait un peu trop vite. Ici, l’auteur prend le temps de poser son histoire. Le début est assez lent, on retrouve les personnages tels qu’on les a connus mais l’auteur élargit aussi son univers grâce à l’arrivée de Dobby et de Gilderoy Lockart entre autres. Elle nous entraîne aussi assez vite vers quelque chose de plus sombre à l’image du moment où Harry atterrit dans l’Allée des Embrumes et cela dure tout au long de l’histoire. L’ambiance se fait plus sombre, plus menaçante et les angoisses qu’avaient ressenties Harry, Hermione et Ron dans le premier tome gagnent l’ensemble des élèves et des professeurs cette fois. La menace qui plane se fait de plus en plus concrète même si tout le monde ne sait pas encore que cela vient de Voldemort. J’ai beaucoup aimé la façon dont J. K. Rowling développe peu à peu cette peur insidieuse. On retrouve une nouvelle fois Harry au centre des rumeurs et il n’a vraiment pas une position facile. Mais en même temps, l’auteure ménage des petits moments assez sympathiques et drôles notamment dès que ça touche le nouveau professeur en Défense contre les forces du mal ou le nouveau et chatouilleux Préfet, Percy. J’ai beaucoup aimé ces petits moments qui sont vraiment nécessaires pour alléger l’histoire.

Après malgré le début assez lent, l’histoire monte en puissance peu à peu en même temps que la tension augmente. La fin est bien rythmée mais moins précipitée que dans le tome précédent. J. K. Rowling prend plus le temps de conclure les choses. On sent que sont histoire a été mieux développée et d’ailleurs elle commence aussi à élargir sa mythologie. La preuve, elle commence à évoquer aussi bien le passé de Voldemort, que celui de Dumbledore ou de la création de Poudlard. Il ne s’agit plus juste de créatures et de formules magiques mais d’un vrai monde magique bien plus crédible. De même, j’ai été contente de découvrir de nouveaux lieux comme la demeure des Weastley (j’en suis totalement fan ><), l’Allée des Embrumes, la serre de Mme Chourave ou encore le bureau de Dumbledore.

Comparé au film, il y a bien sûr de nombreux ajouts et des scènes sensiblement différentes. Ainsi j’aurais bien aimé que le film conserve la fameuse fête de la Mort de Nick ou encore qu’il marque plus le temps qui passe aussi bien après la « transformation » d’Hermione, qu’après l’arrestation d’Hagrid. Dans le livre, j’ai aimé que tout ne s’enchaîne pas et que parfois plusieurs mois passent. Après, je ne vais pas lister ici toutes les différences entre ces deux médias, chacun a ses qualités et ses défauts, moi je n’ai pas de préférences particulières pour l’un et l’autre et je trouve qu’ils se complètent bien au contraire.

En tout cas, ce tome marque pour moi le choix de l’auteure d’entrer dans quelque chose de plus sombre et plus sérieux, ainsi que de creuser son univers, et c’est en soit une vraie réussite malgré ma déception quant au manque d’illustrations notamment sur la fin.

Ma note : 17 / 20

Comme pour le précédent voici une petite galerie des illustrations qu’on peut trouver dans ce nouveau tome :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine – 43

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

Cette fois ce sera un bilan court et en décalé parce que je n’étais pas chez moi depuis mercredi dernier en raison d’un petit voyage à Londres prévu de longue date et que forcément je n’ai pas encore eu le temps de tout rattraper n’étant rentrée qu’hier après bien des péripéties… Je sens que la partie film va bientôt repartir en hibernation du coup ^^!

Catégorie Films

index Independance Day Resurgence de Roland Emmerich (2016) avec Jeff Goldblum, Bill Pullman, Liam Hemsworth, Jessie Usher…

Ce film est plus un film catastrophe où la catastrophe est le retour des aliens, qu’un vrai film de science-fiction. Je l’ai trouvé ultra classique, l’histoire était téléphonée et pas du tout palpitante. Malgré de bons effets spéciaux je me suis beaucoup ennuyée. Ce n’est vraiment pas une réussite, à choisir je préfère le premier.

index J.K. Rowling : La magie des mots de Paul A. Kaufman (2011) avec Poppy Montgomery, Evan Bird, Emily Holmes…

J’ai trouvé ce documentaire sur la vie de J.K. Rowling intéressant, instructif mais un peu vieillot dans sa réalisation et sa mise en forme. C’était amusant de retrouver toutes ces petites références à l’univers d’Harry.

Catégorie Séries Télé

images This is us – Episode 1×04 ~ Ma note : 14 / 20

Kate commence sérieusement à me fatiguer tandis que les autres personnages de la série continuent à me plaire, eux. J’ai beaucoup aimé l’épisode de la piscine et ce qu’il révèle à la fois sur Kevin et sur Randall. Ils m’ont touchée tous les deux pendant cet épisode. J’ai aussi aimé le discours du père de Randall sur le racisme ordinaire aux Etats-Unis.

deep-water  Deep Water – Episodes 1 à 4 ~ Ma note : 16,5 / 20

Episode 1 : Nouvelle série que je teste grâce à Yodabor ^^ Je connais peu les séries australiennes en dehors d’Hartley Coeurs à Vif et tout aussi peu les séries policières, mais j’aime regarder celles qui sont de qualité. Ici le fait que ce soit une vraie intrigue étalée sur 4 épisodes me plaît. Dès le premier, le décor est posé. On retrouve le duo typique du moment avec la policière divorcée (Tory) et le flic un peu plouc mais très efficace qui l’accompagne (Nick). L’intrigue est simple mais au coeur de ce qui a pu agiter la société australienne et j’aime l’idée qu’il n’y ait pas qu’un cas mais plusieurs victimes présentes et passées.

Episode 2 : Ça s’accélère ici. J’ai aimé la façon dont l’enquête sur le meurtre d’un seul garçon gay est en train de déterrer plein de noirs secrets et qu’en plus cela touche l’enquêtrice dont le frère gay est mort aussi il y a des années. Tout semble lié. Je me doutais bien que malgré les aveux de Toohey ce ne serait pas si simple et la fin m’a donné raison.

Episode 3 : Cela devient de plus en plus l’histoire de Tory et Shayne et j’adore ça. Tory est tellement touchante dans sa recherche de vérité qui vire à l’obsession. Les moments qu’elle passe avec son père ou l’ancien copain de son frère, Oscar, sont poignants. Cet épisode est vraiment encore plus plein de mélancolie que les précédents et est desservie par une très belle bande-son et une photographie tout aussi soignée. Quant à la fin, elle est pleine de suspense !

Episode 4 : Excellent dernier épisode qui arrive encore à tout renverser alors qu’on pensait avoir le/les coupable(s). Les scénaristes ont réussi à mélanger à merveilles les deux enquêtes, celle d’autrefois et celle d’aujourd’hui. C’est très bien fait et parfait du début à la fin.

index Castle – Episode 8×05-06   ~ Ma note 14/20

Episode 5 : Petit épisode sympa avec beaucoup d’humour, notamment grâce au personnage de Mia. Par contre, j’en ai marre du fil rouge de cette saison. Je n’aime pas que Kate et Castle soit séparé surtout que ça fait très artificiel au final…

Episode 6 : Le retour du copain de Castle était sympa et a apporté une bonne dose d’humour, mais on est encore bien loin de la qualité des épisodes « fil rouge ».

index Westworld – Episode 1×04  ~ Ma note 16/20

Toujours aussi bien. J’ai beaucoup aimé suivre plus Maeve dans cet épisode et la voir se rappeler des bribes. J’ai aussi été contente de retrouver l’Homme en noir et de le voir manipuler le Parc et les intrigues comme il veut. Le créateur continue à m’intriguer et sa scène avec Theresa était bluffante. Bref c’est que du régal de voir ce petit monde dérailler.

images Once upon a time – Episode 6×05 ~ Ma note 10/20

Cette réinterprétation du conte d’Aladdin ne m’a vraiment pas emballée. Je me suis encore ennuyée et j’en ai ras le bol des histoires d’Emma avec sa famille. Seul le duo des deux vilaines soeurs me plaît ^^

index  The Fall – Episode 3×04 ~ Ma note : 16 / 20

On continue à replonger dans le dossier de Paul avec la lutte que se livrent maintenant les deux parties. J’aime beaucoup retracer son parcours de cette façon, ça dresse un nouveau portrait psychologique de lui encore plus glaçant. Je n’arrive par contre pas à savoir s’il joue ou non la comédie sur son amnésie, dans le dernier cas il serait très convaincant. J’ai aussi été bouleversée par le geste désespéré de sa femme, du coup je comprends la réaction de Stella.

images Timeless – Episode 1×04 ~ Ma note : 16 / 20

J’ai beaucoup aimé cet épisode qui revient sur la période nazi et le rôle de Ian Fleming comme agent secret. L’épisode était bien rythmé avec plein de clin d’oeil pour les fans. Lucy faisait une super James Bond Girl et ses deux acolytes jouaient bien les gros fans de l’auteur. En dehors de ça, j’ai aussi aimé voir le personnage de Rufuss être enfin un peu développer et les mystères autour de son invention ainsi qu’autour du projet de Flynn. Cette série continue à me plaire.

 Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

Livres - Fantasy / Fantastique·Livres - Jeunesse / Young Adult

Harry Potter and the Cursed Child de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

13741097_1114268121989323_311061646_n

Titre : Harry Potter and the Cursed Child (Harry Potter et l’enfant maudit)

Auteurs : J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

Editeur vo : Little, Brown

Année de parution vo : 2016

Histoire : Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis :

Il faut tout d’abord dire que l’édition anglaise de ce nouvel opus d’Harry Potter est particulièrement réussie. Si l’illustration de la jaquette n’est pas des plus belles, j’ai par contre aimé le soin avec laquelle elle avait été composée ainsi que les constants rappel de celle-ci au fil du livre. La reliure est sobre mais jolie avec ses inscriptions dorées et le rappel du nid. Il ne manque qu’un signet à ce livre pour qu’il soit parfait.

Maintenant venons-en au contenu. Comme il s’agit du script de la pièce qui se joue actuellement à Londres, le livre fait assez vide quand on l’ouvre. En effet, il se lit rapidement et va droit à l’essentiel. Tellement qu’il m’a laissée assez perplexe. Autant il m’a donné envie de voir la pièce parce que tous les effets visuels qu’on imagine à la lecture sont bluffant. Autant j’ai trouvé l’histoire un peu creuse. Le parti pris de nous offrir le script d’une pièce, non écrite par J.K. Rowling en plus, fait que sa patte est absente du livre. En effet toute la richesse de l’auteure vient de la richesse de l’univers qu’elle était parvenu à créer. Or ici, même si cet univers est repris, il n’est que brossé dans les grandes lignes. Il manque les petites descriptions si plaisantes de l’auteur qui donnaient toute sa richesse à la lecture de ses tomes. Ici, leur absence laisse l’impression que quelque chose de froid et vide. Alors peut-être qu’en voyant la pièce (je prie pour qu’une capture soit faite et diffusée plus tard en Bluray) je changerai d’avis mais c’est l’impression que je garde de ma lecture pour l’instant.

Du côté de l’histoire. Il n’y a pas vraiment de surprises. Les auteurs ont repris des éléments qu’on avait pu lire dans les fanfics circulant sur le net depuis des années. Ainsi, on retrouve un Harry adulte qui a du mal dans son rôle de père notamment avec Albus, celui de ses enfants qui lui ressemble le plus. Albus est une vraie tête à claque pendant tout le livre, c’est l’ado incompris et agaçant dans toute sa splendeur… Heureusement, il est ami avec l’adorable Scorpius, LA révélation de la pièce selon moi. Le duo fonctionne plutôt bien mais reste un peu limité du fait qu’ils ne sont que deux. Je préfère les groupes un peu plus larges. On retrouve également en arrière-plan Rose dont Scorpius est amoureux, James le frère d’Albus dont il est jaloux, mais surtout l’intrigante Delphis qui va semer la zizanie entre les deux amis. Sont également présents les anciens d’Harry Potter et si j’ai trouvé Harry assez fidèle à lui-même avec toutes ses imperfections, j’ai détesté ce qu’ils ont fait de Ron. Il avait su acquérir une certaine carrure qui ici est ridiculisée pour le transformer en bouffon de service juste bon à jouer les maris d’Hermione. J’ai détesté. J’ai par contre aimé découvrir Hermione en patronne du Ministère de la magie. Mais surtout le retour le plus réussi est celui de Draco. On le découvre véritablement sous un jour différent et j’ai adoré ses interactions avec Harry. Petit bonus en prime, les interventions des portrait de Dumbledore qui permettent de boucler son histoire avec Harry. J’ai donc été plutôt séduite par le casting et ma seule déception est le manque de nouvelles figures.

En ce qui concerne le scénario, j’ai trouvé la séparation entre les deux parties assez judicieuse. J’ai par contre moins aimé les sauts dans le temps incessants au début de l’histoire pour faire grandir les personnages. J’ai trouvé assez inepte et inutile. C’était même une perte de temps, je pense. Par contre, j’aime bien l’idée de départ des deux adolescents mal dans leur peau qui veulent réparer une erreur commise par le père de l’un d’entre eux dans le passé. L’utilisation du retourneur de temps est bien faite. J’ai aimé qu’il y ait des conséquences à leurs actions et qu’elles soient bien visibles. J’ai également aimé l’idée des univers alternatifs qui est bien dans l’air du temps. J’ai aimé que ce soit Scorpius qui mène la danse et qui soit la tête pensante du duo mais que ni l’un ni l’autre ne soit des génies. Cela reste bien dans la veine de l’univers d’HP. La première partie est assez longue et lourde du fait de la rancoeur d’Albus envers son père. J’ai donc préféré la seconde partie où celle-ci se fait moins ressentir et où l’action est plus présente. On se concentre alors plus sur la résolution du problème qui est ressorti de tous leurs voyages et j’ai aimé qu’Albus soit un peu plus en retrait ainsi que le fait que les adultes travaillent avec leurs enfants. Le retour de certaines figures et la découverte de ce qu’auraient pu devenir certains était amusant et émouvant, même si ça tombait un peu trop dans le fan service parfois. Les auteurs ont su donner la part belle à de jolis dialogues assez émouvants entre les personnages. Dans l’ensemble, j’ai trouvé l’intrigue bien menée, sans réel temps morts avec de l’action juste quand il faut. La conclusion est simple mais convaincante et fidèle à l’univers.

J’ai été contente de retrouver l’univers d’Harry Potter avec ce nouvel opus mais je reste quand même un peu sur ma faim du fait de ne pas avoir vu la pièce. Alors j’espère pouvoir un jour découvrir celle-ci en dvd ou bien en voir l’adaptation au cinéma pour vraiment mieux replonger dans toute la richesse du monde d’Harry Potter.

Ma note : 14 / 20