Bilan de mes lectures en Mars

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

Même si c’est un petit bilan encore une fois, je suis contente parce que j’ai lu tous les romans que j’avais prévu sauf la fin de Miss Peregrine dans laquelle je vais maintenant me lancer. Je continue à lire en vo un peu chaque mois même si ce n’est pas toujours une réussite et j’essaie un peu plus d’alterner les genres. Par contre, je suis toujours en retard pour mes bilans xD Et vous que retenez-vous de votre mois de mars ? (Cliquez sur les images pour lire ou relire mes avis)

          
-/20                               -/20                         15/20                   13/20              16/20               15/20

           
16/20                   18/20               13/20               13/20              14/20              14/20

             
15/20                      12/20                   13/20               14/20                15/20                14/20               15/20

             
14/20                      14/20                  17/20                14/20                16/20                13/20             14/20

       
17/20                      15/20                  17/20                16/20

Bilan : J’ai donc seulement lu 9 romans (dont 1 en anglais), 3 albums jeunesse et 24 mangas (dont 2 fins et 7 nouveautés).

Mes coups de coeur sont : Côté manga : encore A fleur de peau, Ancient Magus Bride, Somali et le Berceau des mers et la nouveauté Les royaumes carnivores ; et Côté roman Fantasy pour la jeunesse : La voie des Oracles d’Extelle Faye.

Mes déceptions : Les séries L-DK et Cheeky Love, trop anecdotiques.

pile-livre-e1421358705171

En avril, j’ai prévu de lire :

  • La fin de Miss Peregrine avec le tome 3 : La bibliothèque des âmes
  • en Vo, The Winner’s Curse de Marie Rutkoski
  • Le tome 3 de Fou et de l’Assassin de Robin Hobb

Je compte donc poursuivre mes découvertes en VO et peut-être remettre un peu de Fantasy dans mes lectures mais je vais être raisonnable sur le nombre ne sachant pas trop quel titre me fait le plus envie à part ces 3. Rendez-vous dans un mois pour voir si le contrat sera rempli ^^

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Flying Witch de Chihiro Ishizuka

flying-witch_328c  flying-witch-l0

Titre : Flying Witch

Auteur : Chihiro Ishizuka

Editeur vf : Nobi Nobi

Année de parution vf : Depuis 2017

Nombre de tomes vf : 2 (en cours)

Résumé du tome 1 : À son entrée au lycée, la jeune Makoto quitte la région de Tokyo pour le nord-est du Japon. Hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu, elle découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos pour autant, car Makoto est aussi une apprentie sorcière un peu étourdie !

Mes avis :

Tome 1

Flying Witch est le premier manga que je lis chez Nobi Nobi. Je n’avais pour l’instant découvert que des albums jeunesse chez eux. Pour l’occasion ils se sont associés avec Pika et cela se sent dans la fabrication très soignée du livre.

Dans un premier temps quand j’ai ouvert ce titre, j’ai eu un peu peur de ne pas aimer. Je trouve en effet le dessin assez pauvre et trop formaté « anime » pour moi. J’ai du mal avec un trait aussi simple et sans personnalité. De plus, les décors sont assez peu nombreux et ça donne souvent des cases bien vides. Aïe, aïe. Mais malgré tout, peu à peu, je me suis laissée apprivoiser par l’histoire de Makoto, une jeune sorcière, partie vivre chez sa tante et son oncle, pour devenir indépendante. Lire la suite

Petit Renard de Hua Xiang

couv25922951

Titre : Petit Renard

Auteur : Hua Xiang et Studio One

Editeur vf : Les éditions Fei

Année de parution vf : 2015

Nombre de pages : 35

Histoire : Non loin de la Sibérie, au bord d’un grand fleuve, un vieux couple vivait dans une cabane faite de bois et de fourrure. Ils n’avaient ni enfants ni biens. Un beau jour, le vieil homme pénétra dans la forêt et tomba nez-à-nez avec un petit renard inerte, gelé par le froid et la neige, qu’il s’empressa de ramener chez lui. Sauvé de la mort par le vieux couple, le petit renard, très reconnaissant, chercha tous les moyens de devenir un vrai petit garçon. Il décida de pénétrer dans la forêt la plus dangereuse du pays pour trouver la déesse qui pourrait exhausser son vœu.

Mon avis :

Je tenais tout d’abord à remercier les Fleurs de Sakura et les éditions Fei de m’avoir permis de gagner cet album lors de leurs jeux spécial Noël ^^

J’avais déjà lu un autre album de leur collection Minorité, la Fille de la Cascade et avec Petit Renard, je retrouve la même qualité que ce soit au niveau de l’histoire ou de l’ouvrage. En effet, celui se présente sous un format à l’italienne avec une très belle couverture cartonnée qui donne de suite envie. Cependant, elle n’est pas forcément très représentative des dessins à l’intérieur qui sont eux, plus classiques si je puis dire. C’est, je dois dire, ce qui me déçoit le plus dans cette collection. Je suis à chaque fois attirée par les histoires et les belles couvertures mais ce n’est pas à la hauteur à l’intérieur. Les dessins sont un peu ternes et la mise en page n’est pas très moderne, ni le choix de la police d’écriture qui donne un côté un peu amateur, ce qui est fort dommage.

L’histoire est pourtant pleine de potentiel avec ce petit renard qui, comme Pinocchio, cherche à devenir un petit garçon pour faire plaisir au couple qui l’a sauvé et élevé. J’ai beaucoup aimé ses aventures au milieu de la campagne Ewenkis où il rencontre tour à tour un méchant loup (décidément quelle réputation ils ont partout dans le monde !), le dieu-oiseau, le dieu-arbre et le dieu-cerf. Sans trop savoir si c’est parce qu’ils sont touchés par son histoire ou autre, chacun d’eux lui promet de l’aider puisqu’ils ne peuvent pas exaucer son souhait. Et à la fin, même s’il ne devient pas un petit garçon, il arrive tout de même à offrir un beau cadeau au couple qui l’a sauvé.

C’est mignon et ça a tout pour plaire aux plus jeunes en plus de permettre de découvrir de manière originale l’ethnie des Ewenkis.

Ma note : 14 / 20

2f02f3_8a7d8b9e14e449eebd3c88e15fd75cee-jpg_srz_413_278_85_22_0-50_1-20_0-00_jpg_srz2f02f3_69f32d7d518240069dc676752ca71332-jpg_srz_413_278_85_22_0-50_1-20_0-00_jpg_srz

Bilan de mes lectures en Janvier

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

J’avais super bien commencé le mois avec pas mal de lectures et j’étais bien contente parce que j’avais lu ce que j’avais prévu le mois dernier. Et puis je suis tombée sur un os et je me traine un roman depuis 2 semaines sans trop avancer… Je vais devoir me reprendre le mois prochain ^^ Et vous comment se passe votre début d’année livresque ? (Cliquez sur les images pour lire ou relire mes avis)

 mincouv6113861   mincouv72565978   mincouv41834789   mincouv42571930
-/20                                  -/20                         -/20                     -/20

mincouv9548911   mincouv39231570   mincouv7015772   mincouv7333881
19/20                   14/20               14/20               15/20

mincouv32216125   mincouv24134077   mincouv45735345   mincouv16836421   mincouv67800885   mincouv3674862   mincouv52342068
14/20                      13/20                   14/20               15/20                13/20                16/20               17/20

mincouv49396945   mincouv67654167   mincouv73217424   mincouv55852561   mincouv54537507-png   mincouv40859586   mincouv57916634
17/20                      17/20                  16/20                20/20                17/20                16/20             17/20

mincouv64864825   mincouv50972243   mincouv67563148   mincouv17048084   mincouv58839080   mincouv64391590
-/20                       16/20                16/20               16/20                14/20                  13/20

mincouv12477154   mincouv51196438   mincouv37830188
13/20                      17/20                 16/20

Bilan : J’ai donc seulement lu 3 romans, 4 albums jeunesse, 1 BD et 21 mangas (dont 6 fins et 1 nouveauté).

Mes coups de coeur sont : Côté manga : encore Le Monde de Ran, Ecole bleue du même mangaka et l’Histoire des 3 Adolf de Tezuka comme en décembre ; pas de coup de coeur côté roman mais un gros côté BD avec : Le ciel au-dessus du Louvre.

Mes déceptions : La série Tsubasa World Chronicle – Niraikanai

pile-livre-e1421358705171

En février, j’ai prévu de lire :

  • A Court of Mist and Fury de Sarah J. Maas (en VO) avec lequel j’ai du mal depuis 2 semaines…
  • Le tome 1 de Six of Crows (en VO)
  • Peut-être le tome 2 de Miss Peregrine et des enfants particuliers
  • Et j’aimerais entamer une nouvelle série de Fantasy pour adulte pour changer ^^

J’espère encore une fois réussir à tout lire et surtout avancer plus vite surtout que des vacances pointent bientôt le bout de leur nez 😉

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

couv5110998 couv8025140 couv12880603

Titre : Miss Peregrine et les enfants particuliers

Auteur : Ransom Riggs

Editeur vf : Bayard

Années de parution vf : 2012-2016

Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle…

picmonkey-collage1

Mes avis :

Tome 1

Ça faisait un moment que j’étais intriguée par ce livre, tout d’abord parce que c’est un très bel objet (il manque juste une version reliée et ce serait parfait) mais aussi parce qu’il a été choisi par Tim Burton pour l’adapter en film. Je n’ai pas encore vu le film mais en général même si la réalisation est ratée, j’aime les choix de ce réalisateur.

Je m’attendais donc à être conquise dès les premières pages mais ce ne fut pas le cas. L’histoire est très bien écrite, j’ai beaucoup aimé le style de Ransom Riggs. Mais il y a un gros soucis, l’histoire met très très longtemps à démarrer. Franchement, il ne se passe pas grand-chose avant le dernier quart du livre et c’est long. L’auteur perd trop de temps à poser l’ambiance de sa saga. Il se répète et tourne un peu en rond. Le rythme est trop lent, trop mou, c’est vraiment dommage. La suite, elle, sans être follement rythmée et palpitante, est déjà bien plus intéressante. On a enfin un enjeu qui se dessine et un peu d’action même si l’ensemble reste assez simple.

Pourtant, j’ai beaucoup aimé le décor de cette histoire. C’est une histoire fantastique dans la plus pure tradition avec un garçon qui voit sa vie basculer d’un coup. J’ai beaucoup aimé la façon dont sa déprime et sa perte de repères étaient rendues. J’ai aimé voir ses parents s’inquiéter pour lui et chercher à l’aider, même maladroitement. Ce côté adolescent incompris est un grand classique mais c’est assez bien fait ici et ça rend bien service à l’histoire. Puis le changement de décor avec le départ pour la petite île britannique où a vécu son grand père est très bien amorcé. Là aussi, l’ambiance est très prenante, on sent bien le côté bizarre de l’île ainsi que son côté reculé, un peu hors du temps. Les habitants ne sont peut-être qu’esquissés mais ils peuplent parfaitement ce décor et le rendent plus crédible. La quête de Jacob pour comprendre son grand-père est touchante. J’ai aimé sa découverte progressive de la vieille bicoque, puis de ses habitants et de leurs particularités. C’était comme si un épais brouillard s’écartait enfin.

Justement au niveau des personnages, là, je suis plus mitigée. Autant j’aime bien Jacob et son grand-père d’après ce que j’apprends de lui, ainsi qu’Emma Bloom – mon coup de coeur de l’histoire !-. Autant j’ai du mal à cerner les autres. Je trouve que Ransom Riggs passe trop rapidement sur eux, ne présentant en gros que leur particularité et les faisant intervenir quand ils sont nécessaires à l’intrigue. C’est un peu dommage qu’ils ne soient pas plus creusés mais peut-être cela viendra-t-il par la suite. – Je fais d’ailleurs une parenthèse ici. Il m’a semblé que dans le film, ils avaient échangé les personnages d’Emma et Olive. Est-ce juste une impression ou ai-je raison ? Si oui, je ne comprends pas le pourquoi de ce changement… –

Enfin au sujet de l’intrigue qui démarre si tardivement, j’ai été ravie de découvrir que leur monde ne se limite pas à cette boucle temporelle en 1940 et que les particuliers ont aussi en leur sein des dissidents qui veulent pouvoir vivre comme tout le monde. J’ai un peu peur qu’avec leur sortie de la boucle, les protégés de Miss Peregrine vieillissent trop vite mais j’ai espoir qu’ils trouvent refuge dans une autre boucle avant. Et même si l’histoire a été longue à commencer maintenant que leur quête contre les Estres et les Creux est partie, il me tarde de lire la suite pour savoir s’ils vont pouvoir soigner Miss Peregrine, sauver les autres Ombrunes et aider les autres particuliers.

hollow-city-photographs

Tome 2 : Hollow City

Tout comme avec le tome 1 mais pour des raisons différentes, je n’ai pas eu le coup de coeur que j’attendais pour cette suite. J’ai à nouveau trouvé des gros soucis de rythme dans ce deuxième tome. On passe de longs moments sans qu’il ne se passe grand-chose et d’un coup l’histoire avant rapidement et est pleine d’action. C’est vraiment dérangeant et cela freine régulièrement la lecture. De plus, au final, il n’y a de l’action et des surprises que dans les 100 dernières pages, exactement comme dans le tome 1. Le reste du tome est consacré au voyage des particuliers pour tenter de sauver Miss Peregrine et vu la longueur du récit, on ne dirait pas que seuls quelques jours sont passés… Il faut vraiment que l’auteur s’améliore sur ce point.

Surtout que comme précédemment, j’ai à nouveau beaucoup aimé l’ambiance de ce tome. C’est différent du précédent, cette fois on est dans une Angleterre en guerre et c’est parfaitement rendu. Entre la campagne ravagée où tout le monde est sur le qui-vive, le rationnement, les transports chaotique, la capitale bombardée, les enfants envoyés à la campagne ou laissés livrés à eux-mêmes, la ville en ruine, on y est parfaitement ! C’est ce qui fait toute la richesse du tome d’ailleurs.

Parce que sinon les sempiternels questionnements des particuliers sont assez pénibles à lire et relire. J’ai tout de même trouvé que les personnages secondaires étaient un peu mieux développés ici. On n’en a pas que pour Emma et Jacob même s’ils restent les héros bien sûr. On apprend aussi à apprécier les autres particuliers chacun ayant son petit moment de grâce dans la lutte contre les Creux ou leur de leur voyage. De plus, on en apprend aussi un peu plus sur leur univers en découvrant d’autres boucles, d’autres particuliers plus ou moins reconnus, et une autre ombrune. On sent vraiment que Ransom Riggs maîtrise bien son univers et ça fait plaisir, ça fait rêver.

Maintenant, la surprise des toutes dernières pages est vraiment inattendue et bien trouvée. Elle relance complètement l’histoire et nous embarque dans une autre direction, faisant encore faire un nouveau voyage aux particuliers. Du coup, forcément, j’ai très envie de lire la suite mais ça m’agace de m’ennuyer pendant les 3/4 du tome pour arriver à chaque fois sur une fin qui, elle, est palpitante.

Tome 3 : La bibliothèque des âmes

Dernier tome de la saga, la Bibliothèque des âmes ne m’a pas plus convaincue que les précédents et peut-être même moins. Ce tome est très long et en même temps il ne se passe pas tant de choses que ça.

L’histoire démarre pile là où on l’avait laissé, alors qu’Emma, Jacob et Addisson sont poursuivis dans le présent par des Estres et des Creux qui souhaitent les capturer eux aussi. C’est alors que Jacob commence à prendre pleinement conscience de ses pouvoirs et à les utiliser, ce qui leur sort une belle épine du pied. Ils décident bien sûr ensuite de tout faire pour libérer leurs amis. Voilà en quelques lignes le début de ce dernier tome et comme le pressentiront certains, l’auteur use et abuse de toutes les ficelles qu’il connait pour faciliter les aventures de nos jeunes particuliers. Tout va très vite, les obstacles n’en sont jamais vraiment, ils s’en sortent toujours avec une grande facilité et l’ensemble fait donc un peu carton pâte. Bien sûr, on ne s’ennuie pas puisque l’action est au rendez-vous mais j’ai très vite trouvé qu’on prenait pas mal de temps et surtout de pages pour raconter des événements qui pourraient l’être bien plus rapidement.

L’auteur ne maîtrise vraiment pas sa narration et c’est dommage parce que à côté de ça, comme dans les précédents tomes, l’ambiance est au rendez-vous avec ce petit côté ancien qui peut rappeler l’Europe des années 30 avec la montée des extrêmes. C’est sale, c’est angoissant, c’est effrayant, c’est sombre et c’est glaçant aussi parfois, ce qui fait toute la réussite de ce tome. Ransom Riggs peint vraiment un portrait saisissant de la dernière boucle dans laquelle atterrissent les Particuliers. J’ai beaucoup aimé cela. J’ai aimé découvrir l’Arpent et sa noirceur. J’ai aimé découvrir les nouveaux personnages qu’on y a croisé : Sharon, Mère Poussière, Bentham. J’ai aimé découvrir ce qu’on pouvait faire de terrible aux Particuliers. J’ai aimé découvrir les expériences de Bentham mais aussi celles de Caul. J’ai aimé toute la mythologie derrière la folie de Caul, qui enrichit vraiment la genèse des Particuliers. Toute cette partie est très intéressante et saisissante, vraiment. Mais tant, tant de pages, juste pour ça, c’est dommage. Tout le reste des aventures de Jacob et Emma m’a très vite lassé parce que c’est plat et répétitif et leur relation aussi, voire pire quand ils jouent les amoureux transis séparés par le destin…

Bref, la fin est satisfaisante. L’auteur répond bien à toutes nos questions. Il va jusqu’au bout de son idée. Mais l’ensemble est bien trop inégal. L’univers est intéressant, l’ambiance géniale, mais la narration complètement ratée. Je ne me suis jamais vraiment attachée aux personnages et je n’ai pas aimé les facilités utilisées par l’auteur. La saga des Enfants particuliers était une jolie découverte et en même temps une petite déception vu tout le potentiel gâché. C’est dommage.

Ma note : 14 / 20

Red Rising de Pierce Brown

couv50728628 couv37724239 couv47200674

Titre : Red Rising

Auteur : Pierce Brown

Editeur vf : Hachette

Année de parution vf : 2015-2016

Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : « J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »
Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Mes avis :

Tome 1 : Red Rising

Je suis un peu embêtée avec le premier tome de cette nouvelle série. J’ai trouvé que Pierce Brown avait de très bonnes idées mais mon dieu que la mise en oeuvre fut laborieuse. J’ai trouvé les trois quarts du tome lents et poussifs mais surtout j’ai été extrêmement gênée par la pauvreté du style et de la langue. La plupart du temps, je n’aime pas les histoires racontée au présent et c’est malheureusement le cas ici. Tous ces points négatifs ont vraiment ralenti ma lecture.

Pourtant, cela partait bien. J’ai aimé l’univers sale, poussiéreux et humide des premiers chapitres. On se sentait vraiment dans les bas fonds de Mars dans le futur. C’était dur et rude et on comprenait pourquoi. J’ai de suite apprécié le personnage de Darrow même s’il était un peu mou et passif dans les premiers temps, ou plutôt résigné, je devrais dire. Cependant toute cette introduction a trop trainé en longueur et l’événement qui déclenche le changement de Darrow a manqué d’impact pour moi tellement il était attendu et prévisible.

La partie de transition qui suit est un peu plate. Elle permet de mieux découvrir l’univers dans lequel navigue Darrow. On y fait des rencontres intéressantes avec cette Résistance qui cherche à placer l’un de siens pour renverser le système mais l’ensemble reste assez flou et peu convaincant.

J’ai largement préféré à partir du moment où Darrow se fait sélectionner pour rentrer dans « l’école » des Sans Egaux que ce soit les épreuves de sélections, le passage où la guerre entre les différentes maisons qui suit. C’est plein de bonnes idées. On rencontre des personnages divers et charismatiques. Mais encore une fois l’ensemble est très brouillon, ça part dans tous les sens parfois et surtout cela manque de punch. L’auteur a du mal à trouver les moments où il doit faire accélérer les événements pour que son roman devienne plus addictif, du coup le rythme est toujours égal et ça donne un rendu plat et mou.

Parmi les personnages, j’ai beaucoup apprécié le héros, je l’ai déjà dit, même s’il change pas mal au fil du tome. J’ai aimé le voir se construire sa légende et être un si bon meneur d’hommes. Du coup, j’ai aimé sa relation avec ceux-ci, en particulier avec Sevro et Mustang, mais aussi avec son Proctor. J’ai aussi aimé ses rivalités avec les « dieux » de l’Olympe.

Mais ce que je retiendrai surtout de ce titre, c’est l’originalité de l’univers avec ce mélange de science-fiction et de mythologie romaine. C’est prégnant dans tous les aspects du titre et on sent que l’auteur maîtrise sa création.

Ma note : 14 / 20

 

Chroniques lunaires de Marissa Meyer

couv39231570 couv69618313 couv32477696 couv23964948

Titre : Chroniques lunaires

Auteur : Marissa Meyer

Editeur : Puffin Books (vo) / PKJ (Fr)

Année de parution : 2012-2015 (vo) / 2013-2016 (vf)

Nombre de tomes : 4 (série terminée) + un recueil d’histoires courtes

Résumé du tome 1 : A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

couv13621660 couv40853478 couv61271431 couv66735977

*LECTURE EN VO*

Mes avis :

Tome 1 : Cinder

Cinder est l’un de ces titres dont j’ai souvent entendu parler en bien sur la toile et étant dans une période assez faste niveau lecture jeunesse, j’ai voulu tester. Il faut d’abord savoir que cette série se propose de revisiter à la sauce Y.A et Anticipation les contes de fées de notre enfance. Dans le premier tome, Cinder, c’est bien sûr Cendrillon que Marissa Meyer se propose de réécrire.

J’ai beaucoup aimé l’angle avec lequel elle transforme l’histoire de Cendrillon, c’est original et inattendu et de plus, elle ne reprend pas tels quels tous les éléments du conte mais seulement certains bien choisis qu’elle transforme et plie pour correspondre à son histoire. L’univers futuriste ainsi créé est séduisant. Il rappelle certains films de SF du fait de son implantation dans un Beijing sale et poussiéreux. L’idée du conflit entre les empires terrestres et le royaume de la Lune est bien vu. C’est original et inattendu. Et l’introduction en plus d’une épidémie qui fait des ravages sans qu’on en trouve le vaccin est angoissant à souhait. L’univers de Cinder est donc dense, solide, prenant et intriguant.

Mais ce que je reproche à l’auteur, c’est de s’être trop reposée là-dessus et de ne pas avoir chercher à rendre son histoire et ses personnages plus sombres, plus rudes. L’ensemble reste très lisse et manque de profondeur. Il m’a vraiment manqué le petit plus qui aurait rendu l’histoire si immersive que j’aurais voulu me jeter sur la suite. L’histoire est bien trop Y.A, trop enfantine. Elle manque de noirceur et c’est vraiment dommage. Marissa Meyer essaie pourtant de donner cette dimension aux personnages en créant une méchante saisissante avec Levana et en donnant un passé et un présent bien sordide à Cinder, mais je ne sais pas, je n’ai pas trouvé ça très crédible. De plus, malgré les enjeux, le prince Kai est trop naïf, il manque de carrure et n’a pas l’aura d’un grand leader comme je l’aurais souhaité. La romance entre lui et Cinder a vraiment été de trop pour moi. Elle n’apporte pas grand-chose à l’histoire si ce n’est encore de la mièvrerie. Elle est par trop inconsistante et diffuse pour créer un vrai emballement chez moi. C’est dommage parce que je suis bon public d’habitude.

Cinder est donc un titre prometteur avec un univers intéressant et un déroulement assez prenant mais qui souffre d’un manque d’approfondissement et de noirceur qui rend l’ensemble bien trop gentillet. Dommage.

Ma note : 14 / 20

Tome 2 : Scarlet

A venir

Bilan de mes lectures en Décembre

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

Ah, voici enfin un mois comme je les aime avec de la quantité, de la variété et même de la VO. J’ai enfin réussi à la lire quelques ouvrages jeunesse mais aussi de la romance, du young adult, de la bit-lit et de la fantasy. J’ai aussi bien vidé ma PAL de mangas avec quelques jolis coups de coeur. (Cliquez sur les images pour lire ou relire mes avis)

 mincouv7797863   mincouv65437330   mincouv41823966   mincouv65598808   mincouv40078871   mincouv15940921-png
-/20                                  -/20                         -/20                      17/20                      17/20                     16/20

mincouv57963699   mincouv65138031   mincouv40391262   mincouv33752150   mincouv61534221   mincouv21986912   mincouv65998142
14/20                   16/20               16/20               14/20                 18/20              16/20               16/20

mincouv13990534   mincouv1972831   mincouv8649849   mincouv1629945   mincouv36427035   mincouv57100352   mincouv64470729
16/20                      16/20                   15/20               15/20                17/20                17/20               14/20

mincouv10136029   mincouv16463415   mincouv68175739   mincouv18510271   mincouv66882922   mincouv50549142   mincouv52996843
13/20                      15/20                  13/20                15/20                15/20                15/20             16/20

mincouv48052238   mincouv65576454   mincouv21968277   mincouv40655755   mincouv34098126   mincouv75554709   mincouv35806062
15/20                       16/20                15/20               12/20                16/20                  15/20             16/20

mincouv33565743   mincouv33918324   mincouv66053186   mincouv48978813   mincouv61612553-gif   mincouv38399219   mincouv39886260
13/20                      15/20                 15/20               15/20                14/20                  14/20             18/20

mincouv57138464 mincouv12675642 mincouv69479865 mincouv53095408 mincouv63381905 mincouv42303622 mincouv29718785
-/20                         -/20                  17/20               16/20                17/20                  16/20             16/20

Bilan : J’ai donc lu 7 romans, 5 albums jeunesse, 1 BD et 35 mangas (dont 6 nouvelles séries et 5 fins).

Mes coups de coeur sont : Côté manga : encore Le Monde de Ran, Ecole bleue du même mangaka et l’Histoire des 3 Adolf de Tezuka ; Côté roman : Lady Midnight, le tome 1 des Dark Artifices et côté beaux livres : Un petit tour avec Mary Poppins.

Mes déceptions : Assassins et Chiisakobé

pile-livre-e1421358705171

En janvier, j’ai prévu de lire :

  • Cinder de Marissa Meyer (en VO) que j’ai déjà bien entamé
  • Le tome 1 de Red Rising
  • Le tome 1 de Miss Peregrine et des enfants particuliers
  • La suite de l’Histoire des 3 Adolf
  • La suite d’Ecole bleue

Je ne sais pas si je vais pouvoir tout lire vu qu’en général j’ai toujours une baisse de régime en janvier, mais on verra bien.

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Koulkoul & Molokoloch d’Anne-Catherine De Boel

9782211078665

Titre : Koulkoul et Molokoloch

Auteur : Anne-Catherine De Boel

Editeur : L’école des loisirs (Lutin poche)

Année de parution : 2002 (2005 en poche)

Nombre de pages : 33

Histoire : Un jour Koulkoul rencontra Molokoloch. Ces deux-là s’entendirent très bien. Si bien qu’ils décidèrent de faire des projets ensemble, et de se reposer ensuite car, tout de même, c’est très fatiguant. Il faut dire que Koulkoul et Molokoloch sont deux paresseux et qu’ils vivent dans un arbre. Jusqu’au jour où…

Mon avis :

J’ai découvert Anne-Catherine De Boel avec ce petit album fort sympathique où elle revisite un conte populaire africain. J’ai l’impression que ce sont des histoires qui lui plaisaient tout particulièrement quand je vois sa bibliographie et je risque de m’y pencher dessus tant j’ai aimé celui-ci.

En effet, Koulkoul et Molokoloch est une histoire très drôle qui raconte avec une tranquillité affolante une journée de deux paresseux. Bien sûr cela rappelle ceux qu’on a pu voir dernièrement chez Disney dans Zootopie, alors ça parle aux enfants, mais ici cela se passe vraiment dans la nature africaine. C’est donc l’occasion à travers un petit conte en randonnée de découvrir quelques animaux de la savane, de voir qui mange qui et à quoi ressemble un guerrier africain. C’est amusant de par la présence des paresseux au début dont l’échange est savoureux mais aussi de par la chaîne alimentaire qui se créé et par la chute finale que je vous laisse le plaisir de découvrir. Je me suis vraiment beaucoup amusée lors de cette courte histoire.

J’ai également fortement apprécié le dessin très marqué de l’auteur qui n’est pas de ceux qu’on voit partout. Ici, il correspond parfaitement à l’histoire avec ses teintes sables et son côté ethnique. De plus, chaque entête de chapitre rappelle une statue africaine. C’est vraiment très réussi et immersif. Il me tarde de faire découvrir ce livre à mes élèves pour voir comment ils vont réagir.

Anne-Catherine De Boel, une auteure à découvrir !

Ma note : 17 / 20

Un petit tour avec Mary Poppins d’Hélène Druvert

9782013237611-001-x

Titre : Un petit tour avec Mary Poppins

Auteur : Hélène Druvert d’après l’oeuvre de Pamela Lyndon Travers

Editeur : Gautier-Languereau (Découpe Laser)

Année de parution : 2016

Nombre de pages : 36

Résumé : Une plongée dans le Londres du début du XXe siècle, tout en découpes laser. Les aventures de Mickaël et de Jane Banks qui jamais ne s’ennuient en compagnie de leur gouvernante préférée, même si souvent très mystérieuse : Mary Poppins !

4_livres_objets-1680x650_150dpi2_0

Mon avis :

Un petit tour avec Mary Poppins comme tous les titres de la collection « Découpe Laser » de Gautier-Languereau est avant tout un très bel objet. En effet, l’éditeur soigne vraiment cette collection entre ces couvertures cartonnées en noir et blanc, son papier de qualité, bien épais, ses découpes magnifiques dans un papier bien résistant et son encre de qualité qui rend les noirs vraiment profonds et les blancs bien clairs.

C’est une édition de grande qualité qui rend ici un bel hommage à la Mary Poppins d’origine. En effet, avec Hélène Druvert, nous fait vivre quelques unes des aventures des frère et soeur Banks avec leur gouvernante Mary. Nous voici donc à les suivre dans les rues de Londres à travers des lieux célèbres comme Hyde Park, Buckingham Palace ou encore Big Ben et le Westminster Bridge ou encore Picadilly Circus. Chacun des lieux est facilement reconnaissable grâce à un dessin simple et épuré qui rend parfaitement la beauté de ces lieux. Nous sommes plongés dans l’ambiance typiquement anglaise de l’histoire en suivant le parcours tranquille de ces chenapans. Mais l’auteur ne s’arrête pas là, elle nous embarque ensuite dans une histoire bien plus onirique à travers les rêves étoilés des enfants, le tout rappelant fortement ce cher Peter Pan. Le travail de découpe permet de donner un vrai plus à cette histoire toute simple. Il crée une ambiance vraiment magique et un peu légère qui correspond bien à l’univers de Mary Poppins.

Je suis vraiment ravie qu’on m’ait offert ce très beau livre et ça me donne envie de découvrir les autres ouvrages de la collection.

Ma note : 17 / 20

Pour conclure, quelques images issues du jolie site d’Appelez-moi Madame ^^

Ce diaporama nécessite JavaScript.