Bilan de mes lectures en Août

Avec quelques jours de retard, rentrée et reprise du boulot oblige voici mon bilan du mois d’Août dont je suis aussi très satisfaite comme je l’avais été de celui de juillet. Le mois de septembre sera bien plus calme je le crains vu ma lenteur depuis quelques jours et le nombre de réunions qui sont venues s’ajouter à mon emploi du temps déjà chargé… Je vous laisse maintenant avec ce bilan très manga et très fantasy ^^ (Cliquez sur les images pour lire ou relire mes avis)

mincouv36328611   mincouv2024019   mincouv27906898   mincouv18104246   mincouv7607315   mincouv36345290
18/20                 17/20               14/20               15/20               13/20             16/20

mincouv64688470   mincouv27888859   mincouv31673171   mincouv19382276
14/20                       14/20                    15/20                    15/20

mincouv20814514   mincouv1829196   mincouv47905464 ~ mincouv61825319   mincouv19825470 ~ mincouv43613068   mincouv61647469
15/20                    16/20                15/20                17/20                15/20               16/20                 15/20

mincouv31074829  mincouv59697990  mincouv19583466  mincouv26577043   mincouv66474542   mincouv24969959   mincouv73041003
17/20                    17/20                17/20                 16/20                11/20               15/20                 15/20

mincouv21746454   mincouv15463896  ~ mincouv72845392   mincouv66583978   mincouv70833539   mincouv62800029   mincouv23928498
16/20                    13/20               12/20                13/20                12/20               11/20                15/20

mincouv10178817   mincouv11530527   mincouv39932104    mincouv53759236    mincouv72741652   mincouv6494299   mincouv11062008
16/20                    17/20                13/20                17/20                18/20                15/20                16/20

mincouv17846370    mincouv60892848     mincouv30997945     mincouv30435663
17/20                    12/20                  14/20                  10/20

Bilan : J’ai donc lu 6 romans (dont un en vo), 54 mangas (dont 3 nouvelles séries et 7 fins) et 4 albums jeunesse en vo. Je suis à nouveau très satisfaite pour les romans que j’ai lus parce qui permettent encore de bien vider mes étagères et cette fois, je suis très contente de mon bilan côté mangas, j’ai enfin lu et terminé de vieilles séries qui traînaient ^-^

Mes coups de coeur sont : Côté manga : Le Réquiem du Roi des Roses, Masked Noise, Library Wars (fini) et Rouge Eclipse (nouvelle série !) ; Côté Fantasy : La voix de la colère et le Sceau de Ran.

Mes déceptions : Les fins de Sing Yesterday for me et Dark Sweet Nightmare et celle qui approche d’Inséparables.

pile-livre-e1421358705171

En septembre, j’ai prévu de lire :

  • Le tome 1 des Salauds Gentilshommes de Scott Lynch (dont j’aime l’univers mais dont la narration me pose problème)
  • Le tome 1 du Prince Captif de C. S. Pacat dont j’ai tant entendu parler
  • Le tome 1 de A Court of Thorns and Roses de Sarah J. Maas si je le reçois d’ici là ^^’

Et je ne mets pas de mangas à nouveau, je ferai selon mes envies et le temps (ce qui risque le plus de me manquer…).

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Bilan de mes lectures en Mars

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

Ce mois aussi, je suis assez contente de mes lectures non en terme de quantité mais par leur diversité et le plaisir que j’y ai pris. De plus, ayant bien aimé ma nouvelle formule (malgré le décalage des notes que je n’arrive pas à régler…), je vais la reproduire ce mois-ci. Alors n’hésitez pas à cliquer sur les couverture pour aller lire ou relire mes avis.

mincouv40949250 mincouv19817061 mincouv74820337 mincouv19765050 mincouv18342575 mincouv29308780 mincouv14883437

       16 / 20              13 / 20            17 / 20            17 / 20             17 / 20            17 / 20            16 /20

mincouv43553862 mincouv59368460 mincouv48496560 mincouv45777175 mincouv31050900 mincouv30020989

                         17 / 20          14 / 20          15 / 20          15 / 20          15 / 20          07 / 20

mincouv976612 mincouv4826770 mincouv18044625 mincouv75187407

                                            18 / 20          18 /20           19 /20             18 / 20

mincouv11567497 mincouv34126954 mincouv61956708 mincouv26772799 mincouv37689945 mincouv37960666 mincouv5504706 mincouv1598433

        16 /20         17 / 20         14 / 20         17 / 20         14 / 20         12 / 20         15 / 20          16 / 20

Bilan : J’ai donc lu 8 romans, 1 albums pour la jeunesse  et 16 mangas (dont 4 nouvelles séries et 2 oneshots). Je suis à nouveau plutôt satisfaite par le nombre de romans que j’ai lu, pour une fois j’ai même pu relire une ancienne série et faire de jolies découvertes hors de ce que je lis habituellement ^^

Mes coups de coeur sont : Au fil de l’eau, Orange et Gisèle Alain (catégorie manga), les tomes 2 et 4 des Bridgerton  (catégorie roman) et Ne m’appelez plus Chouchou ! (catégorie album jeunesse).

Mes déceptions : Silo qui ne tient pas ses promesses et dont je ne lirai probablement pas la suite.

pile-livre-e1421358705171

En avril, j’ai prévu de lire :

  • Endgame, tome 1 (en fait, il ne m’en reste plus que quelques pages ^^)
  • la suite de Gisèle Alain
  • la fin de Sing Yesterday for me et celle de La nouvelle vie de Niina
  • L’héritière de Bellecombe de Liz Carlyle
  • le tome 2 du Fou et de l’Assassin quand il sera sorti !

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Let’s get married! d’Izumi Miyazono

lets-get-married-1-kaze

Titre : Let’s get married !

Auteur : Izumi Miyazono

Editeur vf : Kazé

Année de parution vf : Depuis 2016

Nb de tomes : 6 (en cours)

Résumé du tome 1 : Asuka Takanashi est une jeune employée de banque de 24 ans, vive et travailleuse qui rêve de se marier et de devenir mère au foyer. Toutefois, derrière ce “cliché” se cache un touchant désir de recréer le même havre de paix de son enfance et de construire un foyer pour sa famille. Mais ce rêve s’écroule lorsque son petit ami rompt avec elle. Elle trouve alors réconfort en la personne de Ryû Nanami, beau présentateur de la chaîne PTV, fraîchement revenu des États-Unis, qui lui remonte le moral et l’encourage dans sa recherche d’un mari. Seulement, Asuka va peu à peu être attirée par lui malgré leur évidente incompatibilité : Ryû Nanami sort d’une relation adultère avec une actrice, enchaîne les aventures sans lendemain et est absolument contre le mariage !

Mes avis :

Tome 1

Nouvelle petite série que je voulais tester pour me détendre et ce titre est parfait pour ça. L’histoire ne révolutionne absolument pas le genre mais elle est drôle et mignonne.

Nous suivons l’histoire d’Asuka, une jeune femme de 24 ans qui vient de se faire larguer par son copain alors qu’elle pensait qu’il allait la demander en mariage. Elle est donc en pleine déprime surtout qu’elle rêve d’être femme au foyer. Elle retrouve Ryu Nanami, un charmant jeune homme qu’elle avait croisé lors d’un mariage, mais celui-ci n’est pas du tout celui qu’elle croyait, pire il est absolument contre le mariage !

Asuka est touchante parce qu’au-delà de son côté fan du mariage, ce qui n’est pas du tout mon cas, elle a de très bonnes raisons pour cela. Son désir d’être femme au foyer est pensé et réfléchi. C’est un vrai projet de vie que je comprends très bien et qui me touche malgré le petit côté rétrograde… Ryu de son côté est plus complexe. Il est opposé au mariage parce qu’il pense que cela limite les relations, que l’amour est plus grand que ça et j’adhère assez personnellement. Mais en même temps, s’il pense et dit ça, c’est parce qu’il a été blessé lors d’une de ces anciennes relations. Asuka et lui sont en tout point opposés mais ils se retrouvent naturellement attirés l’un par l’autre. Au-delà de son point de vue sur le mariage, Ryu comprend très bien les raisons d’Asuka. Et même s’il aime bien la taquiner, il est toujours honnête et sincère avec elle. Il sait lui remonter le moral et voir au-delà des apparences, ce qui leur fait un point commun, puisqu’elle aussi sait voir au-delà de sa belle gueule. Ce sont donc deux personnages de shojo classiques mais que l’auteur a su rendre attachants. C’est pourquoi il me tarde de voir comment leur relation va évoluer, quelles concessions ils vont devoir faire et qui va les faire.

Tome 2

Dans ce tome, nous poursuivons les aventures d’Asuka et Ryu qui sont désormais ensemble. J’ai beaucoup aimé les débuts de leur relation, les voir galérer pour se voir, les voir se disputer puis se réconcilier. Il est amusant de voir à quel point Ryu est fou d’elle et le nombre de concessions qu’il fait pour elle. On dirait déjà qu’il est bientôt prêt à craquer et à céder pour l’épouser ^^ Elle, au contraire, reste assez fidèle à elle-même. C’est déjà à la base le modèle de la femme au foyer des années 50 et elle le reste. J’ai du mal avec le fait qu’elle soit aussi passive la plupart du temps, qu’elle l’attende, fasse la popote, etc. Heureusement par moment, elle se rebiffe un peu et montre un caractère plus affirmé sinon ce serait dur de l’apprécier. J’aime d’ailleurs toujours autant la voir dans son travail où là elle a tout de la femme active sûre d’elle. En plus de leur histoire qui est quand même la partie centrale du titre, j’ai aimé continué à voir l’évolution de la carrière de Ryu et ses moments de galère parfois, ainsi que ses relations avec ses aînés. L’ensemble est dynamique et drôle par moment. Je suis plus sceptique concernant le rebondissement apporté dans les dernières pages, je n’aime pas trop qu’on utilise les ex-.

Tome 3

J’ai vraiment bien aimé ce tome qui revient à la fois sur le passé de Ryu et sur son rapport au mariage, mais qui fait aussi évoluer celui d’Asuka face à cette institution. J’ai trouvé l’auteur assez juste dans les réflexions qu’elle offre à ses personnages. Chacun a une vision qui lui est propre au début et qui est un peu irréelle car jamais mise à l’épreuve de la réalité une fois que l’on est en couple. Alors c’est intéressant de voir comme elle évolue une fois confronté à la réalité. Même si d’habitude je n’aime pas ça, j’ai trouvé intéressant l’arrivée des rivaux pour chacun d’eux parce que cela permet vraiment de faire bouger leur relation et que ça les amène à réfléchir et réévaluer leur vision de la chose. C’est vraiment chouette surtout avec des personnages aussi gentils et généreux qu’Asuka et Nanami.

Tome 4

Je continue à me régaler avec cette série. J’aime vraiment beaucoup le couple Asuka-Nanami. Ils s’acceptent pleinement. Ici, on revient d’abord sur le désir d’Asuka de se marier et celui de Nanami de ne pas le faire. Ils campent chacun sur leur position mais restent tout de même ensemble parce que l’amour est plus fort. On sent aussi quelques failles chez Nanami qui font qu’il va finir par craquer, je pense, ce qui est dommage j’aurais préféré que ce soit dans l’autre sens ^^ L’autre sujet du tome, c’est aussi la relation entre leur couple et le boulot de Nanami. L’auteure gère ça assez facilement par une petite pirouette en laissant le tout se tasser mais il faudra bien qu’un jour elle y revienne sérieusement. Enfin le dernier point intéressant, c’est bien sûr l’immiscion de Kamiya dans leur couple. J’aime bien ce personnage parce qu’il secoue Nanami et le pousse à affirmer son couple. En tout cas, leur romance est toujours aussi adorable. Je trouve les sujets traités bien choisis et sérieux. Les questionnements sont honnêtes et parlent au lecteur. C’est vraiment une série qui évolue bien pour le moment.

Tome 5

La série continue à être sympa mais une certaine routine commence aussi à s’installer et me donne une pointe de lassitude. En effet, même si l’auteur a relancé l’histoire grâce à l’intérêt de Kamiya pour Asuka, ça traine en longueur. Les situations sont vues et revues. Heureusement que la bonhommies des personnages et leur humour donnent du peps à la série pour relever le niveau. J’ai aussi aimé les interrogations d’Asuka sur l’évolution de ses convictions au fil de sa relation avec quelqu’un, c’est intéressant.

Tome 6

Encore un bon tome pour cette série de qualité. J’aime qu’on s’intéresse enfin à la famille d’Asuka, ça permet de mieux cerner le personnage et son envie de devenir femme au foyer. L’intrusion de son petit frère dans sa relation avec Nanami était amusante et a poussé ce dernier à avancer. Je suis ravie qu’ils emménagent enfin ensemble et que les questions sur leur futur ne les pétrifient pas mais qu’ils les gèrent au fur et à mesure avec calme et sérénité. J’espère que la prochaine mésaventure qui les attend ne va pas tout remettre en question parce que j’aime vraiment la façon dont leur couple avance et se consolide malgré les tentatives répétées de Kamiya pour conquérir Asuka.

Ma note : 15,5 / 20

Bilan de mes lectures en Février

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

Pour ce deuxième bilan de l’année pour une fois, je suis contente parce que grâce aux vacances, j’ai bien avancé dans mes lectures et qu’en plus j’ai lu de très bonnes choses ^^ J’ai aussi décidé de changer un peu la formule pour vous les présenter, en ajoutant les couvertures (cliquez dessus pour aller lire ou relire mes avis).

mincouv33102300 mincouv4356509 mincouv55233679 mincouv24257910 mincouv16346749 mincouv24542268 mincouv11381549

13/20           16/20            18/20           17/20               18/20             15/20             20/20

mincouv5082804 mincouv6314076 mincouv73006755 mincouv73275845 mincouv27997923 mincouv53355814 mincouv61644871

                   13/20           15/20           16/20          14/20           8/20             7/20             7/20

mincouv48667755 mincouv49119766 mincouv1001326 mincouv5711764

                                                 15/20            13/20           16/20           17/20

mincouv47691133 mincouv16391462 mincouv39795667 mincouv53534055 mincouv55283522 mincouv60256657 mincouv71555164 mincouv62723597

         10/20           13/20           17/20           16/20           16/20           16/20           16/20           18/20

 

Bilan : J’ai donc lu 8 romans, 1 albums pour la jeunesse  et 17 mangas (dont 7 nouvelles séries). Je suis à nouveau plutôt satisfaite par le nombre de romans que j’ai lu, ça fait un peu de vide sur mes étagères, surtout niveau romance ^^

Mes coups de coeur sont : Underwater (catégorie manga), Red Queen ainsi que le tome 4 du Club des survivants  (catégorie roman) et Je suis revenu ! (catégorie album jeunesse).

Mes déceptions : Please Love me!, un titre qui ne tient pas ses promesses et Une voix dans la nuit dont je n’ai pas aimé la narration.

pile-livre-e1421358705171

En mars, j’ai prévu de (re)lire :

  • le début de la saga des Bridgerton
  • le tome 1 de Silo
  • la fin de Sing Yesterday for me et celle de La nouvelle vie de Niina

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Bilan de mes lectures en Janvier

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

Premier bilan de cette nouvelle année avec moins de lectures de mangas que j’aurais aimé parce que j’ai repris intensivement les séries TV et que souvent le soir je fatigue vite, alors je lis moins ^^’

Le déjeuner des loups de Geoffroy de Pennard –> ma note 16 / 20

Charley Davidson, tome 7 : Sept tombes et pas de corps –> ma note 17 / 20

Daytime Shooting Star, tome 04 –> ma note 16 / 20

Les Hussards de Halstead Hall, tome 1 –> ma note 17 / 20

Les Hussards de Halstead Hall, tome 2 –> ma note 15 / 20

L’attaque des Titans, tome 17 –> ma note 16 / 20

Say I Love You, tome 9 –> ma note 17 / 20

Les Hussards de Halstead Hall, tome 3 –> ma note 18 / 20

L-DK, tome 07 –> ma note 12 / 20

Montage, tomes 1-2-3 –> ma note 14,5 / 20

Les enfants de la baleine, tomes 1-2 –> ma note 16 / 20

Le fou et l’assassin, tome 1 –> ma note 16 / 20

Les fantômes de Maiden Lane, tome 8 : Garde du coeur –> ma note 14 / 20

Les Hussards de Halstead Hall, tome 4 –> ma note 17 / 20

Pierre et le Loup

Rere : Hello !, tome 4 –> ma note 16 / 20

Les Hussards de Halstead Hall, tome 5 –> ma note 16 / 20

Dark Sweet Nightmare, tome 1 –> ma note 16 / 20

Billy Bat, tome 17 –> ma note 17 / 20

Bilan : J’ai donc lu 8 romans, 2 albums pour la jeunesse  et 12 mangas (dont 3 nouvelles séries). Je suis plutôt satisfaite par mon nombre de romans lu, ça fait un peu de vide sur mes étagères ^^

Mes coups de coeur sont : Les enfants de la baleine (catégorie manga), et Le fou et l’assassin, ainsi que la saga Les hussards de Halstead Hall  (catégorie roman).

Mes déceptions : L-DK et le tome 8 des Fantômes de Maiden Lane dans une certaine mesure.

pile-livre-e1421358705171

En février, j’ai prévu de lire :

les tomes 1 de Kasane, Oldman, Mishima Boys et Underwater ;

la suite du Requiem du roi des roses, de Princesse vagabonde et de Daytime Shooting Star

côté roman, je vais tester Yasushi Inoué avec Une voix dans la nuit

 

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Bilan de mes lectures en Septembre

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

Deuxième article que je poste sur ce thème et malheureusement, je n’ai pas autant lu que j’aurais aimé ce mois-ci, mais il faut dire que la reprise fut et est toujours dure…

Mais voici mon modeste bilan avec beaucoup de mangas et peu de romans comme d’habitude ^^

La reine oubliée, tome 2 : Les Dames de Rome –> ma note : 17 / 20

Les Duchesses, tome 2 : Le couple idéal –> ma note : 13 / 20

À fleur de peau, tome 15 –> ma note : 17 / 20

Les Duchesses, tome 3 : Lady Harriet –> ma note : 17 / 20

Mix, tome 6 –> ma note : 14 / 20

Journal intime d’une Duchesse, tome 3 : Dahlia –> ma note : 17 / 20

Love so Live, tome 15 –> ma note : 16 / 20

Lovely Love Lie, tome 16 –> ma note : 17 / 20

Le Grand méchant Graou –> ma note : 18 / 20

Say I Love You, tome 7 –> ma note : 15 / 20

ReRe : Hello !, tome 2 –> ma note : 14 / 20

Innocent, tome 4 –> ma note : 17 / 20

Scandales, tome 3 : Une femme à tout prix –> ma note : 17 / 20

Le cercle des canailles, tome 4 : Discrétion assurée –> ma note : 17 / 20

La Maison de la Nuit, tome 09 : Destinée –> ma note : 14 / 20

Hiyokoi, tome 14 (Fin) –> ma note : 12 / 20

Yona, princesse de l’aube, tome 8 –> ma note : 13 / 20

My Teen Love, tome 3 –> ma note : 11 / 20

L-DK, tome 5 –> ma note : 13 / 20

Shirayuki aux cheveux rouges, tome 12 –> ma note : 17 / 20

La Maison de la Nuit, tome 10 : Cachée –> ma note : 14 / 20

Library Wars : Love and War, tome 12 –> ma note : 16 / 20

Cesare, tome 11 –> ma note : 17 / 20

La Tour fantôme, tome 8 –> ma note : 17 / 20

La Maison de la Nuit, tome 11 : Révélée –> ma note : 11 / 20

Brainstorm’ Seduction, tome 1 –> ma note : 14 / 20

Bilan : J’ai donc lu 9 romans, 1 album et 16 mangas

Mes coup de coeur sont Le Grand méchant Graou (catégorie album), Lovely Love Lie 16 (catégorie manga) et Dahlia (catégorie roman)

pile-livre-e1421358705171

En octobre, j’ai prévu de lire :

La suite et fin de la Maison de la nuit

Skip Beat, tome 36

Billy Bat, tome 16

Les duchesses, tome 4 : Lady Isidore

Et comme d’habitude, le reste suivant mes envies…

Brainstorm’ Seduction de Setona Mizushiro

brainstorm-seduction

Titre : Brainstorm’ Seduction

Auteur : Setona Mizushiro

Editeur : Kazé

Années de parution vf : 2015-2016

Nb de tomes vf : 5 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Au Comité Cérébral, centre de contrôle situé dans la tête d’Ichiko, 29 ans et célibataire, ses membres sont au travail. Les faits et gestes de la jeune fille sont visionnés et votés à l’unanimité dans des débats animés où chacun donne de la voix ! Et lorsque Ichiko tente d’aborder le craquant Ryôichi, de huit ans son cadet, c’est l’effervescence dans l’esprit de la presque trentenaire… Optimisme soutient à fond cette entreprise pendant que Pessimisme vote contre toute forme de rapprochement avec ce jeunot ! L’impassible Mémoire, lui, fait son devoir d’archiviste en silence, tout le contraire de Passion qui trépigne bruyamment à l’idée de vivre une histoire d’amour ! Raison, enfin, préside avec lucidité ce Comité et tranche lors des votes… ou en tout cas, il essaye ! Mais dans l’esprit d’Ichiko, une autre facette pourrait bien jouer les invités surprise et tout bouleverser…

Mes avis :

Tome 1

Après la déception que fut Heartbroken Chocolatier, voici le nouveau titre de Setona Mizushiro. J’ai adoré l’auteur autrefois avec L’infirmerie après les cours, Black Rose Alice, Diamond Head, S, ou Le jeu du chat et de la souris, alors malgré cette mauvaise expérience, j’ai voulu lui redonner une chance (surtout que c’est une série courte en 5 tomes). J’ai toujours aimé son dessin si particulier et son humour pince sans rire, deux caractéristiques que j’ai retrouvées ici avec plaisir, mais au niveau de l’histoire, ce n’est pas encore ça.

Sur des fonds de Vice Versa (le dernier Pixar), on suit Ichiko, bientôt 30 ans, qui est toujours célibataire. C’est une femme timide, mal à l’aise avec les hommes et qui cherche désespérément l’amour mais qui est très maladroite et a vraiment peur de l’inconnu. Nous voici donc encore avec une héroïne un peu niaise, ce que je n’aime pas vraiment, surtout qu’elle est très indécise, ne sait pas ce qu’elle veut et change sans arrêt d’avis. Du coup, je la trouve très fade et agaçante. Mais heureusement pour l’histoire, Setona Mizushiro a la bonne idée de nous montrer les envers du décor de son indécision, c’est-à-dire ce qui se passe dans sa tête à ce moment-là, grâce à son « comité de décision » composé d’Ikeda le pessimisme, Yoshida la raison, Ishibashi l’optimisme, Hatoko la passion, Kishi la mémoire qui note tout, et d’une mystérieuse et belle jeune femme qui a le pouvoir de tous les faire taire pour qu’Ichiko écoute les « besoins » de son corps/coeur (?). Et c’est grâce à ce concept que j’ai quand même tenu le coup face à la romance classique qui se dessine entre Ichiko et un jeune homme de 7 ans de moins qu’elle qu’elle rencontre lors d’une soirée puis dans le métro : Saotome. Ainsi j’ai trouvé assez amusant le concept de voir et entendre ce qui se passait dans sa tête, même si ça devenait souvent très bruyant et fouillis, mais ça donnait un côté tellement réaliste. Je ne sais pas si ça me permettra de tenir toute la série, parce que j’ai quand même beaucoup de mal à adhérer aux personnages tellement ils sont immatures l’un et l’autre. Donc à moins qu’ils mûrissent et changent, j’ai peur de me diriger vers une autre déception…

Tome 2

Bon malheureusement les défauts du premier tome sont toujours présents et ne se sont pas améliorés. J’ai toujours autant de mal avec les voix dans la tête d’Ichiko dont les réunions sont d’un chaos sans nom et m’agacent par leur jacassage permanent. Pourtant il y a des moments assez drôles avec elles parfois, mais c’est noyé sous un tel flot de paroles… Du côté d’Ichiko, sa passivité me tape toujours autant sur le système et je trouve sa relation avec Saotome complètement surréaliste, pas du tout crédible et immature au possible. Donc tout le début du tome a été assez insupportable pour moi, surtout qu’il y a un côté très voyeuriste je trouve, accentué par la présence des voix d’Ichiko. Heureusement sa décision de prendre ses distances et de se concentrer sur son travail a permis de calmer un peu les choses. J’ai aimé la voir se consacrer à ses projets et nouer des liens avec « son éditeur ». J’ai trouvé cette partie bien plus digeste et agréable à lire, surtout avec le petit côté mystérieux qu’apporte l’auteur vis-à-vis du passé d’Ichiko et du fameux « post-it » noir. On en sait enfin plus et j’avoue que cette partie-là m’a bien plu contrairement au reste. Elle permet de mieux comprendre Ichiko et la régression qu’elle vit depuis aussi bien professionnellement que personnellement. Cela ne me la rend pas plus sympathique mais au moins je la comprends. J’espère juste maintenant qu’on restera sur cette dynamique et qu’on ne retombera pas dans le mélo immature Ichiko-Saotome dans le prochain tome même si j’ai bien peur de me tromper malheureusement…

Tome 3

Je ne suis toujours pas convaincue par cette série et j’ai l’impression que plus ça va, moins je le suis et le serai. J’ai trouvé l’omniprésence des voix d’Ichiko beaucoup trop lourde dans ce tome. La quasi disparition de Saotome et l’incapacité de leur couple, à Ichiko et lui, d’évoluer et se parler m’a gonflée. Le revirement de celle-ci qui se rapproche d’Ochi est trop facile. Je ne retrouve pas la sensibilité qui d’habitude caractérise les oeuvres de Setona Mizushiro. Je m’ennuie et m’agace de plus en plus et au final même la révélation de son passé n’aura pas permis de relever le niveau. En conclusion, je suis déçue et pas sûre de continuer.

Tome 4

Après la pause que j’avais faite après le tome 3, j’ai retrouvé ici tout ce que je n’aime pas dans la série. Ichiko est beaucoup trop passive et soumise pour moi. Son choix, si on peut appeler ça un choix tant elle se laisse porter par les événements, de retourner avec Saotome est le pire qu’elle ait fait. Celui-ci n’est vraiment pas stable et je déteste la façon dont il la trouve à la fin du volume. Je le trouve très dur, très cruel avec elle. Je n’ai pas aimé qu’elle le laisse faire. Certes sa relation avec Ochi n’était pas terrible non plus. On sentait bien qu’il n’y avait rien de vraiment sentimental entre eux et qu’ils étaient plutôt ensemble parce qu’ils s’entendaient bien, mais au moins il avait bien plus de considération pour elle. Quant aux voix dans sa tête, j’en viens à les lire en diagonale, tant elles sont bavardes et me filent la migraine en s’agitant dans tous les sens. Si Setona Mizushiro n’envoie pas valser tout ça dans le dernier tome et ne réveille pas son héroïne pour qu’elle arrête de se faire marcher sur les pieds, on tiendra là sa plus mauvaise série…

Tome 5

J’ai eu peur pendant toute la première partie de ce dernier volume que ça tourne exactement comme je ne le voulais pas tellement ça devenait lourd et sombre. Voir Ichiko s’enfoncer de plus en plus dans son apathie et son mal être était dur à voir. Ça m’a vraiment prise aux tripes et là j’ai retrouvé tout le talent de la Setona Mizushiro que je connais. Elle est parvenue à retranscrire parfaitement le malaise d’Ichiko qui s’imposait des règles, des barrières, dans sa relation avec Saotome pour ne pas le blesser. A force de se restreindre, de se contraindre, elle a tout gâché. J’ai aimé cette critique que la mangaka a fait de notre société et de ses gens qui veulent à tout prix ne pas blesser les autres au point de se blesser eux-mêmes et de mentir à tort et à travers. La fin, du coup, m’a comblée ce que je n’aurais jamais cru tant j’ai eu du mal dès le tome 2 de la série. J’ai aimé voir Ichiko se libérer, dire ce qu’elle avait sur le coeur et prendre conscience de ses erreurs. J’ai trouvé sa dernière déclaration à Saotome déchirante mais très belle et tellement réaliste qu’elle a fait écho en moi. La conclusion qu’elle en tire est parfaite et j’ai aimé la voir se reprendre en main et mûrir dans les dernières pages. Il aura finalement fallu bien souffrir comme l’héroïne pour aboutir à cette si jolie et émouvante fin.

Ma note : 13 / 20

Bilan de mes lectures en Juillet-Août

bilan-livresque-decembre-2013-10765194Nouvelle catégorie que j’inaugure aujourd’hui, les bilans livresques à chaque fin de mois (ou de 2 mois comme ici vu que c’était les vacances ^^). Je vous présenterai mes lectures du mois par ordre chronologique avec une petite note rapide sur celles-ci et un renvoi vers la chronique que j’aurai postée.

Pour le mois de Juillet :

Baby-sitters, tomes 1 à 7, d’Hari Tokeino –> ma moyenne : 14,5 / 20

Love so Life, tome 14, de Kaede Kouchi –> ma note : 16 / 20

Orange, tome 4, d’Ichigo Takano –> ma note : 18 / 20

Yona princesse de l’aube, tome 7, de Mizuho Kusanagi –> ma note : 14 / 20

Heartbroken chocolatier, tome 9 (série terminée) de Setona Mizushiro –> ma note : 12 / 20

Le berceau des mers, tome 2, de Mei Nagano –> ma note : 17 / 20

Goggles, oneshot, de Tetsuya Toyoda –> ma note : 13 / 20

Liselotte et la forêt des sorcières, tome 5, de Natsuki Takaya –> ma note : 18 / 20

ReRe : Hello!, tome 1, de Toko Minami –> ma note : 16 / 20

Le maître du temps, intégrale, de Louise Cooper –> ma note : 10 / 20

The mortal instruments, les origines, tomes 1 à 3, de Cassandra Clare –> ma moyenne : 14,5 / 20

La fleur millénaire, tome 11, de Kaneyoshi Izumi –> ma note : 16 / 20

Innocent, tome 3, de Shin’Ichi Sakamoto –> ma note : 17 / 20

The Heroic Legend of Arslân, tome 2 de Yoshiki Tanaka et Hiromu Arakawa –> ma note : 15 / 20

Hiyokoi, tome 13, de Moe Yukimaru –> ma note : 13 / 20

My teen love, tome 2, de Shizuki Fujisawa –> ma note : 12 / 20

L-DK, tome 4, de Ayu Watanabe –> ma note : 14 / 20

Say I love you, tome 6, de Kanae Hazuki –> ma note : 15 / 20

Nés à Minuit, tomes 4 et 5 de C.C. Hunter –> ma moyenne : 11 / 20

The ancient magus bride, tome 1 et 2, de Koré Yamazaki –> ma moyenne : 15 / 20

J’ai donc lu 6 romans et 24 mangas.

Mes coups de coeur sont Orange tome 4 et Liselotte tome 5

Pour le mois d’Août :

Comment sauver un vampire amoureux de Beth Fantaskey –> ma note : 11 / 20

Reckless, tome 1, de Cornelia Funke –> Abandonné avant la 100e page…

Les Ombres de la nuit, tome 12 : Sombre convoitise de Kresley Cole –> ma note : 17 / 20

Tsubasa ~ world chronicle ~, tome 1 de Clamp –> ma note : 14 / 20

Daytime Shooting Star, tomes 1 et 2, de Mika Yamamori –> ma moyenne : 16 / 20

L’attaque des titans, tomes 13 et 14, de Hajime Isayama –> ma moyenne : 13,5 / 20

Nodame Cantabile, tomes 13 à 19, de Tomoko Ninomiya –> ma moyenne : 17 / 20

Alpha & Omega, tome 3, de Patricia Briggs –> ma note : 17 / 20

Mercy Thompson, tomes 6 à 8, de Patricia Briggs –> ma moyenne 15,5 / 20

Le fil rouge, tome 6 de Kaho Miyasaka –> ma note : 14 / 20

La Cité Saturne, tome 2 à 7 (série terminée) –> ma moyenne : 16 / 20

Gate, tomes 3 et 4, de Hirotaka Kisaragi –> ma moyenne : 15 / 20

Red River, tomes 27 et 28, de Chie Shinohara (série terminée) –> ma note : 17 / 20

Le cadeau de l’ange de Tsukasa Hojo –> ma note : 14 / 20

Fool on the rock, tomes 1 à 4 (série terminée) de Chihiro Tamaki –> ma moyenne 12,5 / 20

Les enfants de la mer, tomes 2 à 5 (série terminée) de Daisuke Igarashi –> ma moyenne 16 / 20

Solanin, tomes 1 et 2 (série terminée), d’Inio Asano –> ma moyenne : 18 / 20

Jyu-Oh-Sei, tomes 1 à 3 (série terminée), de Natsumi Itsuki –> ma moyenne : 18 / 20

Cat’s eye, deluxe, tomes 10 à 15 (série terminée), de Tsukasa Hojo –> ma moyenne : 16 / 20

La Reine Oubliée, tome 1 : Les Enfants d’Alexandrie, de Françoise Chandernagor –> ma note : 16 / 20

Happy !, deluxe, tome 01 : Are you happy ?, de Naoki Urasawa –> ma note : 15 / 20

Short Program, nouvelle édition, tome 4 : Girl’s Type de Mitsuru Adachi –> ma note : 12 / 20

Le secret de la cascade de Hua Xiang –> ma note : 14 / 20

Inséparables, tome 07, d’Aï Minase –> ma note : 11 / 20

I dream of Love, tome 2, d’Arina Tanemura –> ma note : 17 / 20

Orange Chocolat, tomes 2 à 7, de Nanpei Yamada –> ma moyenne : 15,5 / 20

Hibi Chouchou : Edelweiss & Papillons, tome 4, de Suu Morishita –> ma note : 12 / 20

The Top Secret, tome 12 (série terminée), de Reiko Shimizu –> ma note : 14 / 20

Six Half, tome 06, de Ricaco Iketani –> ma note : 16 / 20

Bride Stories, tome 7, de Kaoru Mori –> ma note : 17/ 20

Arte, tome 1, de Kei Ohkubo –> ma note : 15/ 20

J’ai donc lu 8 romans, 1 album et 69 mangas 0_0

Mes coup de coeur sont le tome 8 de Mercy Thompson et la série Jyu-Oh-Sei

Bilan : plutôt très positif pour ces vacances qui ont bien fait baisser ma PAL même s’il me reste encore de quoi tenir un siège…

pile-livre-e1421358705171En septembre, j’ai prévu de lire :

La reine oubliée, tome 2

Les Duchesses, tomes 2 et 3, d’Eloisa James

Brainstorm’ Seduction, tome 1

Marine Blue, tome 3

Shirayuki aux cheveux rouges, tome 12

Et le reste se fera selon mes envies…

Jyu-Oh-Sei de Natsumi Itsuki

couv2767656 Titre : Jyu-Oh-Sei

Auteur : Natsumi Itsuki

Editeur US : Tokyopop

Années de parution Us : 2008-2009

Nb de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Thor et Rai, deux jumeaux d’une douzaine d’années, mènent une existence aisée sur la station spatiale Juno quand tout bascule soudain avec le meurtre de leurs parents, d’éminents scientifiques. Ils ont à peine le temps de réaliser ce qu’il s’est passé qu’ils sont à leur tour agressés sans réussir à identifier leurs attaquants, et victimes d’un gaz leur faisant perdre conscience.
A leur réveil, ils découvrent qu’il ne sont plus sur Juno mais sur une planète hostile, Kimeara, et ils apprennent rapidement que la loi de la jungle y est la seule applicable…

couv1311571Mes avis :

Tome 1

Jyu-Oh-Sei est une série ultra addictive, une de ces séries à l’ancienne qui mélange émotions, science-fiction, aventure et drame, le tout en gardant un équilibre parfait entre les différents éléments. On suit ainsi les aventures de deux jumeaux qui ont été élevés dans un cocon élitiste, étant les fils du 2nd du gouvernement de leur système solaire. Ils sont très différents l’un de l’autre, Rai est intelligent mais pleutre et effacé, tandis que Thor (qui porte bien son nom) est plus vif, plus fonceur et protège toujours son frère. Mais le jour où leurs parents sont assassinés, ils sont envoyés sur une planète maudite et secrète qui sert de prison à ciel ouvert pour ceux qu’on aimerait éliminer discrètement. Leur relation est alors mise à rude épreuve sur cette planète hostile tellement différente de leur milieu habituel, et comme Thor a toujours été le plus fort et le plus débrouillard, c’est à lui de trainer son frère comme un boulet. Il faut dire que c’est un nouveau monde avec de nouvelles règles qu’ils doivent découvrir, et Natsumi Itsuki sait parfaitement rendre cette découverte progressive et immersive. Elle ne nous balance pas toutes les informations d’un coup, au contraire, tout comme Rai et Thor, on les découvre au fur et à mesure.

Mais le drame n’est jamais bien loin et Thor va bientôt perdre Rai. Il doit alors trouver sa place dans ce monde, sans son frère, et sans repères. Il est pour cela aidé par 2 drôles de personnages qu’il rencontre par hasard : le mystérieux « Third » dont on ne connait pas le vrai nom, et la vive mais naïve Tiz. On découvre avec eux le système des « Rings », sorte de cercles raciaux dans lesquels il faut forcément entrer pour survivre ; mais aussi la place des hommes et des femmes dans ce monde où celles-ci sont si peu nombreuses. C’est tout un univers, une société qui s’est construite là-bas avec ses propres règles et codes, et c’est passionnant à découvrir parce que c’est riche et bien pensé, et qu’elle ne les dévoile que progressivement.

Au niveau de l’histoire, ce premier tome est riche en événements aussi. On découvre comment les jumeaux se retrouve sur Kimaera, puis leur rencontre avec les enfants sauvages, la perte de Rai, la rencontre de Tiz et Third, l’adaptation de Thor au sein de l' »Ochre Ring ». En parallèle, Thor forme le souhait de devenir le « Beast King » de la planète pour pouvoir s’enfuir et retrouver le meurtrier de ses parents pour se venger. Il y a du Shakespeare dans cette histoire avec cette histoire de vengeance, ces personnages mystérieux et passionnés.

J’ai aimé l’originalité de l’univers dont je n’arrive pas à retranscrire ici toute la richesse. C’est vraiment son point fort parce que ça donne tout le temps envie d’en apprendre plus.

Pour les curieux qui voudraient découvrir la série, elle a été adapté en animé ^^

Tome 2

Voici un deuxième tome central et crucial pour l’histoire. Thor s’y découvre un but qui va le pousser à continuer à vivre dans ce monde hostile. Il se fait de nouveau allié et gagne le titre de chef de l' »Ochre Ring ». Grâce à ce nouveau statut, il peut mener une vie tranquille pendant quelque temps tout en planifiant sa vengeance. Mais les années ont beau passer rien n’évolue vraiment. L’auteur a donc la bonne idée d’ajouter à la fois un saut dans le temps et un nouvel élément perturbateur pour faire avancer l’histoire. En parallèle, on découvre que même à l’extérieur, dans les hautes sphère, on commence à s’interroger sur Kimeara, parce qu’il étrange qu’une planète avec autant de richesses ne servent que de prison officieuse. On voit la toile d’araignée se tisser peu à peu entre tous les éléments qu’on a découvert sur ce monde. En plus, l’arrivée du chef du « White Ring » permet d’avoir de nouvelles révélations, notamment sur le « Beast King », ce qui change complètement la donne pour Thor. Il doit désormais se remettre en question et voir les choses sous une nouvelle perspective. Enfin, « Third » se dévoile un peu, on apprend comment il est arrivé là et on devine un peu ce qu’il mijote.

Ce tome est donc bourré d’actions et de révélations, de petits indices sur la suite sont aussi disséminés. On continue à en apprendre plus sur le fonctionnement des Rings et de la société sur Kimeara. Je regrette juste qu’on reste presque à huis clos là-bas et qu’on ne voit pas un peu plus ce qui se passe dans le système vulcanien, mais je comprends aussi l’intérêt de faire ça. En étant ainsi à vase clôt, l’ambiance a un côté étouffant, terrifiant, désespérant même. Cette série est vraiment bien construire, elle est haletante de bout en bout. J’aime autant l’évolution de l’univers que des personnages, même si je trouve Thor encore un peu fade et trop niais par rapport aux autres, mais c’est sûrement dû à ses origines et au peu de temps passé sur Kimeara. En attendant, il me tarde de connaitre le fin mot de tout ça.

Tome 3

Ça y est le dernier tome est déjà là et il aura su tenir toutes ses promesses. Il a donné des réponses à presque toutes mes questions et en plus il est bourré d’action et de sentiments.

Dans ce dernier tome, on découvre enfin le vrai plan de « Third » et qui se cache derrière ce surnom. Le complot est encore plus vaste que je le croyais. Il rejoint même la quête de Thor. L’ensemble est vraiment cohérent. Il n’est pas juste question de Kimeara mais de la population du système vulcanien tout entier. Tout est très clairement expliqué et on voit bien que Natsumi Itsuki y avait pensé dès le début. Du coup, j’ai adoré le côté scientifique et inéluctable de la chose, de même que les explications sur la naissance de Thor. Je suis juste déçue de ne pas avoir revu Rai. Je pensais vraiment qu’il n’était pas vraiment mort et qu’on l’avait sauvé et sorti de là, dommage. Mais ça montre aussi à quel point cette série est cruelle, même les personnages clés ne sont pas à l’abri. Et dans ce tome, c’est justement un peu l’hécatombe niveau morts, il y en a énormément, mais ça donne aussi ses lettres de grandeur à la série et cela permet enfin à Thor de murir, ce qui se voit clairement à son apparence finale. Thor a énormément changé au cours de ce tome et c’est vraiment un bien, je regrette juste que l’auteur ait vraiment laissé de côté la romance. Celle-ci ne sert vraiment à rien, elle est fade et mal faite. Je pense que j’aurais même préférée qu’elle ne soit pas du tout présente que ce soit entre Thor et Tiz, ou entre Thor et Karim, enfin surtout cette dernière dont l’histoire avec Zagi est bien plus belle. D’ailleurs, merci à l’auteur d’avoir pensé à nous raconter leur histoire quand Zagi devient le chef du « White Ring ».

En dehors de ça, j’ai trouvé tout le décor futuriste très réussi et immersif. L’histoire et l’action sont menées tambour battant dans ce tome, sans la moindre pause. J’étais à fond dans l’histoire et j’ai suivi chaque retournement de situation avec envie. J’ai aimé l’idée de faire de Third un agent double. J’ai aimé qu’Odin ne soit finalement pas si méchant que ça. J’ai aimé le rôle de Thor et celui des plantes, des Musas sur Kimeara. Et j’ai aimé qu’on revoie à la fin ce qu’il est advenu d’elle.

Au final, j’ai trouvé cette série très addictive. L’histoire est vite prenante. L’univers est riche et bien décrit, c’est un vrai univers de science-fiction comme je les aime, qui n’a pas été sans me rappeler celui du Dune de F. Herbert. Les nombreux personnages sont intéressants et certains sont très charismatiques. Le seul point négatif est peut-être quand même que certaines relations sont mal définies ou se nouent trop vite sans être vraiment approfondies, l’intrigue prenant le pas sur les émotions. Mais pour ceux qui aiment les titres de Yumi Tamura ou de Moto Hagio, vous ne serez pas déçus.

Ma note : 18 /20

couv32029218

Nodame Cantabile de Tomoko Ninomiya

largeanimepaperscans_nodame-cantabile_bouinbouin159__thisres__213645-500x315

Titre : Nodame Cantabile

Auteur : Tomoko Ninomiya

Editeur vf : Pika

Années de parution vf : Depuis 2009

Nb de tomes vf : 20 (en cours)

Résumé du tome 1 : Shin’ichi Chiaki est le fils d’un célèbre pianiste de stature internationale.
C’est aussi l’élève le plus doué de l’université de musique où il étudie le piano en 3e année. Il rêve de partir en Europe étudier la direction d’orchestre. Malheureusement, il est coincé au Japon ! C’est là qu’il fait la connaissance de Nodame, une jeune fille excentrique qui a fait de son appartement une vraie décharge publique… Pourtant, elle montre un talent certain pour le piano… L’histoire de ces deux jeunes mélomanes ne fait que commencer…

nodame-cantabile-868271Mes avis :

Tome 1

Un véritable coup de coeur ! J’aime le thème novateur du manga, c’est intéressant ponctué d’un humour irrésistible, parfois complètement loufoque, avec des personnages ultra attachants. Chiaki est un fou furieux complètement obsédé par sa réussite et j’aime les failles que lui donne l’auteur. Nodame, elle, vit totalement dans un autre monde. C’est un génie, mais aussi une grande enfant complètement barré, et l’équilibre entre les deux bizarrement est parfait. Ce premier tome est vraiment sympathique et amusant, ce qui est fort pour un manga qui parle de musique classique, c’est original et vraiment bon ! A suivre

Tome 2

Ce nouveau tome est encore meilleur que le précédent, plus drôle et plus loufoque. L’histoire me plaît toujours autant. On est à fond dans les découvertes musicales du petit groupe formé autour de Chiaki et Nodame, petit groupe qui une nouvelle fois s’agrandit de personnages hauts en couleur. C’est toujours aussi bon à lire !

Tome 3

Encore mieux que le tome précédent dont il poursuit l’histoire sans s’arrêter. C’est toujours très drôle et les personnages tous plus dingues les uns que les autres nous entraînent vite dans leurs folles aventures. L’arrivée du célèbre maestro, Stresemann est vraiment un grand moment. Celui-ci va réveiller les ambitions guerrière de Chiaki pour notre plus grand plaisir quand il le nomme pour le seconder, puis pour diriger l’orchestre A ! L’auteur est toujours là où on ne l’attend pas, un régal !

Tome 4

Ce tome est un peu moins réussi que le précédent qui atteignait des sommets, parce que l’histoire principale ralentit, l’auteur casse le rythme, dommage. Il y a un peu trop d’élément sur Milch. Mais, cela reste une série super intéressante et toujours aussi drôle. De plus, le bonus en fin de volume est parfait pour en apprendre plus sur les débuts de Nodame au piano.

Tome 5

Très bon tome qui relève largement le niveau du dernier. J’ai pris une vraie claque lors du concert de Chiaki et j’avais déjà beaucoup aimé celui de Nodame juste avant. Il se dégage une vraie magie des scènes où les personnages se donnent à fond pour jouer leur musique. Mais l’auteur est aussi douée pour exprimer les sentiments plus sombre, comme la jalousie et la tristesse d’avoir perdu l’être aimé au profit de quelque chose de plus grand. L’histoire de l’ex de Chiaki est belle à suivre et donne lui à un super duo Chiaki-Nodame au piano, j’adore ! En prime, l’histoire bonus à la fin, nous raconte la drôle de rencontre de Chiaki avec Viera où la mère du 1e me rappelle beaucoup Nodame, une pise te à suivre lol

Tome 6

Très joli tome centré sur Chiaki et ses psychoses. On commence par un superbe moment de mélancolie avec cette sorte de fête de fin d’année pour clôturer toutes les années d’études de ceux qui partent, c’est beau et ça rappellera des souvenirs à certains. Puis, comme Chiaki fait parti des diplômes se pose la question de son avenir, on le sent vraiment perdu, coincé alors qu’il aimerait avancer, du coup à la fin, il se venge un peu sur Nodame et la pousse elle aussi à s’interroger sur ce qu’elle veut faire. Cela donne une jolie dynamique entre eux. J’ai aussi énormément apprécié de découvrir la famille maternelle de Chiaki, ils sont aussi fous que lui par certains côtés ^^

Tome 7

Encore un très bon tome où l’on suit l’évolution de l’orchestre monté par Chiaki : sa composition, ses entraînements, ses errements, ses préparatifs… tout cela pour donner un grand concert ! Il me tarde vraiment de le voir mis en scène. Du côté de Nodame, elle est un peu effacée dans ce tome, on ne la voit pas beaucoup, mais il est très drôle de la voir se débattra pour échapper à son nouveau professeur/tortionnaire. On sent vraiment que tout plein de choses bouillonnent en elle et qu’elles n’attendent que le déclic pour sortir, espérons que cela soit pour bientôt.

Tome 8

C’est très sympa de continuer à suivre l’évolution de l’orchestre de Chiaki, de le voir jouer en live devant un vaste public (dommage que la scène soit si courte…) et de voir les membres changer au gré de la vie. Nodame revient également sur le devant de la scène dans ce tome grâce au concours qu’elle prépare avec Harisen. Elle est vraiment phénoménale, quel dommage qu’elle n’ait pas plus confiance en elle. J’aimerais un jour qu’on creuse son personnage et qu’on en sache plus sur les raisons de sa loufoquerie. Par contre, elle a vraiment un grand coeur quand on voit ce qu’elle entreprend pour aider Chiaki à vaincre sa phobie de l’avion, alors que ça risque de les séparer. Vite, vite, la suite de son concours !

Tome 9

Sûrement l’un des meilleurs tomes jusqu’à présent. Il s’ouvre avec la suite du concours de Nodame qui tient toutes ses promesses, c’est palpitant (et à écouter avec les musiques qu’elle joue, c’est encore mieux ><). La chute n’en est que plus dure, mais j’ai adoré la réaction de Chiaki et de sa mère. Ensuite on continue à voir l’évolution de l’orchestre monté par Chiaki alors que celui-ci sait qu’il va désormais partir, mais l’auteur ne laisse rien en plan et explique comment le projet va se poursuivre. Puis on termine avec la découverte de la famille de Nodame où elle est allée se réfugier. Celle-ci a vraiment du mal à accepter la réalité, mais avec une famille pareille on comprend un peu pourquoi. J’ai aimé que Chiaki la rejoigne et cherche à la convaincre de continuer le piano. J’ai trouvé ce tome très équilibré entre les deux personnages et j’ai aimé les passages où l’on voit leur famille. Maintenant, direction Paris !

53357710

Tome 10

Premier tome qui se passe à Paris et je suis déjà sous la charme. On dit au revoir à toute la petite équipe du Japon, et on découvre déjà de nouveaux personnages tout aussi haut en couleur entre les voisins de Chiaki et Nodame à Paris, et les futurs rivaux de Chiaki pour diriger des orchestres. Tout avance toujours aussi vite sans que l’on perde ce qui fait la saveur du titre : son côté farfelu et sa générosité musicale, car oui une fois de plus j’ai pris une claque en voyant les chefs d’orchestre diriger tour à tour. C’est toujours aussi bon et il me tarde de voir ce que cela changera chez Chiaki (et puis, je voudrais voir encore un peu de Nodame au piano…).

Tome 11

Ah la la, que j’aime cette série. Malgré le nombre conséquent de tome, j’ai l’impression qu’elle se renouvelle sans cesse. J’ai bien le début de ce tome avec la fin du concours de Chiaki, qu’il remporte en faisant de gros efforts sur lui même. Quelle évolution au niveau de son caractère depuis le début de la série quand même ! Puis aussitôt fini que le voilà embarquer dans une tournée drôlissime avec Milch au grand dam de Nodame qui se retrouve seule à Paris. Se repose alors encore la sempiternelle question : pourquoi veut-elle faire du piano et j’espère que sa rencontre avec son nouveau professeur : Charles Auclair, l’aidera à trouver la réponse. J’aime bien la voir travailler au conservatoire dans les différents cours et rencontrer d’autres personnages farfelus, ça m’amuse toujours autant.

Tome 12

L’histoire se poursuit à Paris, avec cette fois, un tome plus centré sur Nodame et ses sempiternels problèmes pour lire et comprendre les oeuvres vu qu’elle fonctionne surtout à l’oreille et à l’instinct. La série est toujours aussi riche, il y a des moments très intéressants sur la vie des élèves d’un conservatoire. Mais Tomoko Ninomiya n’en oublie pas pour autant de faire retomber la pression avec des moments très drôles comme ceux des balbutiements de la relation amoureuse Chiaki-Nodame, ou bien ses interactions avec le jeune prodige, Lucas. J’ai aussi énormément apprécié la partie consacrée au peintre de la résidence qui donne une saveur particulière à la perception qu’on a des interprétations des musiciens. Bref, la mangaka est toujours aussi douée pour agrandir la foule de personnages qui peuplent sa série, j’adore.

Tome 13

Ce que j’ai aimé ce tome encore. On retrouve un Chiaki fébrile aussi bien dans sa relation avec Nodame que dans son avenir professionnel avec le nouvel orchestre qu’on lui confie, qui sera vraiment une gageure. On retrouve des éléments de la partie qui s’est déroulée au Japon avec ce nouvel orchestre où rien ne va et qu’il va devoir conduire et amener à l’excellence, comme il l’avait avec l’orchestre S. La dynamique reste la même, mais Chiaki a bien changé depuis et du coup, il me tarde de voir comment il va s’y prendre maintenant. Nodame elle, avance mais une rivale inattendue arrive à son tour à Paris. Cependant la toute fin, donne très très envie, avec peut-être enfin le duo qu’on attendait.

Tome 14

L’histoire continue à avancer sur les chapeaux de roues avec une entrée en matière assez catastrophique pour Chiaki, qui se relève plutôt bien de ce désastre par rapport à celui qu’il était au début. Je me répète mais quelle évolution chez ce personnage, c’est vraiment devenu un chic type ! J’aime beaucoup son implication dans l’orchestre, il ne lâche pas l’affaire malgré les calamités qui lui tombent dessus. J’aime aussi l’évolution de sa relation avec Nodame, il dit clairement ici qu’il a arrêté de lutter contre ses sentiments pour elle, c’est mignon. Et puis ses interactions avec les autres sont toujours aussi drôles, pareil pour Nodame d’ailleurs, même si je la trouve plus posée ces derniers temps. C’est juste dommage qu’ils n’aient pas pu jouer ensemble au final. Dans ce tome, les 2 personnages voient donc leur histoire avancer et le cliff de fin me donne très envie de voir la suite.

Tome 15

Un tome qui a su tenir toutes ses promesses ! On voit enfin Nodame donner un récital et elle s’en sort comme une pro tout en restant elle-même et en gardant son grain de folie, c’est excellent ! J’ai aussi beaucoup aimé toutes les références culturelles à la France, assez justes dans leur ensemble, bravo. De son côté, Chiaki fait passer des auditions pour compléter son pauvre orchestre en perdition. Il avance aussi à sa façon, comme le fait Nodame. C’est sympa à voir et bien sûr la série garde également ses touches d’humour habituelles. Que du bon.

Tome 16

Tome intense et peut-être un peu lourd portant quasiment que sur les répétitions de Chiaki avec son orchestre. C’est dommage parce que du coup, il efface les autres personnages comme Nodame et ses comparses du conservatoire. Certes, il est intéressant de les voir travailler quand on sait d’où ils partent, mais il aurait peut-être mieux valu l’étaler sur 2 tomes que tout concentrer en un seul, je ne sais pas.

Tome 17

Un tome clé ! On rencontre enfin le père de Chiaki qui n’est pas du tout comme je le croyais. Leur histoire a l’air bien plus compliquée que je ne croyais et je sens que je vais vraiment aimer la découvrir. Par certains côtés, ils se ressemblent beaucoup tous les deux. Du coup, le tome parle pas mal de Chiaki et de son mal être. Les scènes se passant pendant ses concerts sont superbes et palpitantes, surtout le 2e quand il joue lui-même. Mais l’élément central c’est le doute qui s’installe en lui et comment il fait pour surmonter ça. C’est là qu’on voit la belle évolution de Nodame qui est devenue bien plus mature et qui essaie vraiment de l’épauler pour qu’il surmonte ça. J’ai trouvé leur couple très équilibré dans ce tome. Mais il me tarde qu’on recommence à voir un peu plus Nodame même si on suit son histoire en filigrane.

Tome 18

J’ai encore beaucoup aimé ce tome mais il me laisse une drôle d’impression. J’ai aimé qu’on retrouve enfin un peu tous les personnages parisiens, en particulier le focus sur Rui. J’ai aimé voir Chiaki prendre son envol, idem pour Nodame. Mais la fin me fait un peu peur concernant leur couple et leur avenir. D’ailleurs, la mère de Chiaki avait bien prévenu ce dernier mais il ne l’a pas écoutée malheureusement. J’espère que ce n’est pas un mauvais signe. En attendant, j’ai adoré le récital de Nodame, très très fort et il me tarde de voir ce que va donner la rencontre de Chiaki.

Tome 19

Encore un tome un peu choral où on a le plaisir de suivre toute la petite troupe d’étudiants parisiens et en plus de retrouver Kyora et Mine. J’ai énormément ri en lisant ce tome plus léger que le dernier. On retrouve des petites scènes de la « vie conjugale » de Chiaki et Nodame qui sont drôlissimes. Ils ne supportent vraiment pas bien l’alcool l’un et l’autre. Et en même malgré ce côté léger, l’histoire avance aussi entre les concours que passent Tanya et Yunlong et les suite de la rencontre Chiaki-Viera (que j’aurais aimé voir plus développée). Maintenant, je vais malheureusement devoir patienter jusqu’à la sortie des prochains tomes… et mon dieu qu’il sont lents à sortir en France T.T

Tome 20

Ici, l’histoire commence lentement, pour ne pas dire mollement, avec les concours de Kyora et Tanya que je n’ai franchement pas trouvés passionnant. Je me suis même presque ennuyée à ces moments-là tant les personnages en question m’ont indifférée. Par contre, une fois qu’on bascule sur Nodame c’est vraiment passionnant. J’ai adoré la voir se passionner pour un nouveau morceau et foncer à nouveau. Sa confrontation avec Auclair en dit beaucoup sur elle aussi. Et franchement, le fait que Chiaki décide de venir l’aider est trop touchant. J’adore les voir interagir ensemble. Quand ils se mettent à parler des morceaux, c’est passionnant et cela montre quel chemin ils ont parcouru, wow ! Vraiment j’adore leur couple, il a si bien grandi et muri. D’ailleurs, j’ai été surprise par la dernière réaction de Nodame, je ne m’y attendais pas la connaissant. Quelle excellente série, toujours prompte à nous surprendre. Vivement la suite.

A suivre…

2438797395_1_12_3oWMXGTE