Livres - BD / Illustrations

La Tragédie brune de Christophe Gaultier et Thomas Cadène

Titre : La Tragédie brune

Auteurs : Christophe Gaultier et Thomas Cadène

Éditeur : Les Arènes

Année de parution : 2018

Nombre de pages : 129

Histoire : L’histoire vraie du premier reporter français assassiné par les nazis en 1935. Grand reporter germanophile, Xavier de Hauteclocque publie La Tragédie brune à la suite de son voyage en Allemagne en novembre 1933. A l’heure où Hitler affirme sa toute puissance politique, le reporter y décrit un pays remodelé par la politique nazie et alerte le monde sur la catastrophe à venir.

Lire la suite « La Tragédie brune de Christophe Gaultier et Thomas Cadène »

Séries Tv - Films

Healer [KDrama]

Titre : Healer

Créé par : Song Ji-na

Réalisé par : Lee Jung-sub et Kim Jin-woo

Diffusion : du 8 décembre 2014 au 10 février 2015 sur KBS2 (Corée du Sud)

Nombre d’épisodes : 20 épisodes

Durée : 60 minutes

Genre :  série dramatique, romance, action, thriller

Avec : Ji Chang-wook (Seo Jung-hoo/Park Bong-soo/Healer), Park Min-young (Chae Young-shin/Oh Ji-an), Yoo Ji-tae (Kim Moon-ho), Kim Mi-kyung (Jo Min-ja, partenaire hackeuse de Jung-hoo), Oh Kwang-rok (Ki Young-jae, professeur de Jung-hoo), Park Sang-myun (Chae Chi-soo, père adoptif de Chae Young-shin), Park Sang-won (Kim Moon-sik, frère de Moon-ho), Do Ji-won (Choi Myung-hee, mère biologique de Chae Young-shin)…

Histoire : Au début des années 1980, un incident est survenu à cause de cinq amis dirigeant illégalement une station de radiodiffusion.
Des années ont passé depuis lors et cette affaire rassemble désormais les générations suivantes de ces derniers :
– Kim Mun Ho est un journaliste à succès. Il apprendra fortuitement la vérité sur ces événements particuliers et commencera alors à approcher tout le monde afin de démêler le vrai du faux et régler le conflit.
– Aussi connu sous le nom de code « Healer », Seo Jeong Hu est un manager très compétant pouvant accomplir toute tâche qui lui est confiée.
– Enfin, Chae Yeong Sin est une jeune journaliste débutante rêvant de devenir légendaire comme Oriana Fallaci.
Lire la suite « Healer [KDrama] »

Séries Tv - Films

Série Tv : The Hour

Titre : The Hour

Créée par : Abi Morgan

Années : 2011-2012

Pays : Royaume-Uni (BBC Two)

Genres : Drame – Histoire – Polar

Durée : 2 saisons de 6 épisodes d’environ 1h chacun (Non renouvelée)

Avec : Romola Garai, Ben Whishaw, Dominic West, Tim Pigott-Smith, Burn Gorman, Anton Lesser…

Histoire : En 1956, à Londres, dans les coulisses de The Hour, un nouveau programme télévisé sur l’actualité politique, économique et sociale, véritable pionnier de l’information télévisée.

Lire la suite « Série Tv : The Hour »

Livres - Contemporain·Livres - Policier / Thriller

Tokyo Vice de Jake Adelstein

couv50850406

Titre : Tokyo Vice

Auteur : Jake Adelstein

Editeur vf : Marchily

Année de parution vf : 2016

Résumé : « Parfois, mieux vaut avoir de la chance que d’être bon. »

Quand Jake Adelstein intègre en 1993 le service Police-Justice du plus grand quotidien japonais, le Yomiuri Shinbun, il n’a que 24 ans et il est loin de maîtriser les codes de ce pays bien différent de son Missouri natal. À Tokyo, il couvre en étroite collaboration avec la police les affaires liées à la prostitution et au crime organisé. Pour cela, il n’hésite pas à s’enfoncer dans les quartiers rouges de la capitale, dans les entrailles du vice et de la décadence. Approché par les yakuzas, il devient leur interlocuteur favori tout en restant un informateur précieux pour la police. Une position dangereuse, inédite et ambivalente, aux frontières du crime, qui incite Jake Adelstein à entrer dans un jeu dont il ne maîtrise pas les règles.
A mi-chemin entre le polar mafieux et l’enquête journalistique, Tokyo Vice est aussi le roman initiatique d’un jeune journaliste américain à Tokyo qui nous livre, avec beaucoup d’humour, un témoignage nerveux sur l’envers de la société nippone.
Jake Adelstein est le premier étranger à avoir intégré la rédaction du Yomiuri Shinbun. Pendant plus de dix ans, il couvre le trafic d’êtres humains et le crime organisé. À la suite de son enquête sur les yakuzas, sa famille est placée sous protection du FBI pendant plusieurs années. Il a par ailleurs travaillé pour The Daily Beast, The Japan Times et Vice News.

Mon avis :

Pour une fois, je commencerai par un petit mot que l’édition de ce roman qui est juste superbe. Il y a un vrai travail d’éditeur derrière, une vraie réflexion et un souci du détail. J’ai beaucoup aimé la couverture pleine de peps et très graphique. J’ai beaucoup aimé la mise en page du livre aussi bien dans ses en-têtes de chapitres que dans le choix de la police ou l’intégration des notes. C’est une vraie réussite.

Concernant le contenu, c’est aussi une grande réussite. J’ai beaucoup aimé suivre les premiers pas de Jake dans le journalisme japonais. Il nous fait complètement découvrir la manière complexe dont est mené ce métier au Japon, ce qui a parfois de quoi surprendre. C’est une vraie plongée dans les us et coutume de ce pays qu’on soit étranger ou non. J’ai appris plein de détails intéressants que j’ignorais et qui enrichissent mes connaissances sur ce pays qui me fascine depuis si longtemps. Certains épisodes ne m’ont pas surpris et collaient assez bien à l’image que j’avais du pays, d’autres m’ont au contraire surprise et dans l’ensemble je trouve que c’est vraiment une organisation bien complexe.

A côté du métier de journaliste à proprement parlé, il est aussi intéressant de découvrir le portrait que Jake Adelstein brosse du Japon de part les recherches qu’il a dû effectuer pour ses articles. Il était spécialisé dans les faits divers et plus particulièrement tout ce qui touchait au milieu du crime organisé, ses enquêtes parlent dont aussi bien de prostitution, de meurtre, de blanchiment d’argent, etc. Et j’ai vraiment trouvé cela passionnant à suivre. Chaque enquête nous menait un peu plus profondément dans les méandres cachés de la société japonaise. J’ai donc appris plein de choses et je me suis régalée. J’ai même été triste qu’il s’arrête en si bon chemin, j’aurais aimé lire encore d’autres enquêtes de sa part.

Mais comme il l’indique dès le début au lecteur, nous savons que suite à des menaces sur lui et sa famille, il a dû arrêter de travailler comme journaliste au Japon, alors il n’y a pas de surprise quand à la fin de ce roman-témoignage. Il n’empêche que ça ne m’aurait pas déplu de le voir continuer. Concernant son style, c’est cela d’un journaliste sans fioriture qui va droit au but. Il sait parfois donner une vraie vigueur à son récit et le rendre palpitant, alors qu’à d’autres moments la monotonie nous ennuierait presque.

Ma note : 16 / 20