Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Innocent Rouge de Shin’Ichi Sakamoto

Titre : Innocent Rouge

Auteur : Shin’Ichi Sakamoto

Éditeur vf : Delcourt/Tonkam (seinen)

Années de parution vf : Depuis 2017

Nombre de tomes vf : 11/ 12 (en cours)

Résumé du tome 1 : A l’aube de la Révolution, Charles-Henri Sanson, maître des hautes œuvres de Paris, règne sur la famille des exécuteurs de France. Sa jeune sœur Marie-Josèphe, en charge de l’office de Versailles, devient incontrôlable à la mort d’Alain, son premier amour. Elle se jure de le venger en éliminant son assassin et ne recule devant rien pour renverser le système injuste qui lui a coûté la vie.

Suite directe d’Innocent (avis disponibles ici).

Mes avis :

Tome 1

Après avoir lu et adoré Innocent, voici sa suite directe : Innocent Rouge. L’histoire enchaîne vraiment avec celle que l’on avait laissé et on suit donc d’abord les conséquences de la mort d’Alain, le premier amour de Marie-Josèphe. Ça nous permet de voir encore mieux la ligne de fraction qui sépare le frère et la soeur : l’un ayant perdu tout espoir et suivant aveuglément les ordres du roi, tandis que l’autre cherche encore à révolutionner le monde. Ce désir de révolution que l’on sentait chez les deux et qui n’existe plus que chez Marie-Josèphe est au coeur de ce premier tome. Lire la suite « Innocent Rouge de Shin’Ichi Sakamoto »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Marie-Antoinette : La jeunesse d’une reine de Fuyumi Soryo

marie-antoinette-glenat2

Titre : Maire-Antoinette : La jeunesse d’une reine

Auteur : Fuyumi Soryo

Editeur : Glénat (seinen)

Année de parution : 2016

Nombre de tome : 1 (terminé)

Histoire : Vienne, 1770. La jeune  » Antonia  », archiduchesse d’Autriche et fille de l’impératrice Marie-Thérèse, entreprend un voyage en France pour vivre auprès de son époux, Louis-Auguste, dauphin de France. Ils ne se connaissent pas, ne se sont jamais vus, et pourtant ils se sont juré amour et fidélité afin de réconcilier leurs nations respectives. Après une rapide présentation à celui dont elle devra partager sa vie, Antoinette se retrouve propulsée dans un nouveau monde : la cour de Versailles. C’est là, dans cet environnement aux codes si déroutants, qu’elle va apprendre à découvrir la personnalité d’un homme quelque peu mystérieux : le futur Louis XVI, roi de France… L’amour pourra-t-il naître d’un mariage arrangé ?

Mon avis :

Oeuvre de commande réalisée par Fuyumi Soryo (Mars, Cesare) à la demande du château de Versailles, on sent vraiment que ce titre est fait pour nous en mettre plein les yeux. Les décors et les costumes sont sublimes et parfaitement restitués (ce qui n’est pas toujours le cas dans Innocent, par exemple…), par contre les personnages sont tous ou presque sublimés et assez loin de leur aspect originel ce qui est dommage. Mais en même temps, c’est plus Versailles et la la vie à la Cour qui est mis en avant que vraiment l’histoire du futur couple royal. En effet celle-ci est on ne peut plus classique, suivant ce que l’on sait déjà sur eux. Il n’y a pas de surprises de ce côté-là si ce n’est quelque chose de très lisse et naïf. La relation entre Louis-Auguste et Marie-Antoinette est présentée comme très calme, presque fade. Ce sont encore tous les deux des enfants qui se laissent facilement manipuler. On retrouve les portraits qu’on a pu faire d’eux : un Dauphin féru d’artisanat, une Dauphine sous la coupe de sa mère, puis de ses « tantes » mais qui commence à se rebeller contre les usages de la Cour. Dans l’absolu, je ne suis pas contre de tels portraits mais ici ça manque vraiment de relief et l’histoire est trop lisse, limite ennuyante tant elle manque de rythme et d’enjeux. Elle s’arrête d’ailleurs au moment où cela aurait pu devenir intéressant avec les prémisses du conflit avec la Du Barry et le rejet de plus en plus manifeste de Marie-Antoinette vis-à-vis de l’étiquette de Versailles. Je m’attendais avec un titre pareil à revenir plus sur l’enfance de celle-ci, ou bien à creuser plus ses années en tant que Dauphine. Ici, j’ai eu l’impression de survoler le sujet et je suis un peu déçue malgré la beauté de l’ouvrage.

Un ouvrage à lire pour les fans de Marie-Antoinette et les amateurs de beaux livres mais qui laissera sûrement pas mal de gens sur leur faim.

Ma note : 15 / 20