Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Mujirushi, le signe des rêves de Naoki Urasawa

Titre : Mujirushi : le signe des rêves

Auteur : Naoki Urasawa

Éditeur vf : Futuropolis – Louvre éditions

Année de parution : 2018

Nombre de tomes : 2 (série terminée)

Histoire : Gérant naïf et falot d’une petite manufacture d’objets en caoutchouc, M. Kamoda se voit placer sous séquestre pour fraude fiscale ; excédée, sa femme le quitte, et il est victime d’une escroquerie qui le laisse criblé de dettes… Alors qu’il erre sans but dans la ville avec sa fille Kasumi, à deux doigts de céder à des pulsions de désespoir, il va trouver sur sa route un étrange signe des rêves, qui l’amènera jusqu’à Paris pour l’aventure de sa vie, dans une série de manigances concentriques autour de la Dentellière, le chef-d’œuvre de Vermeer… Sur fond d’élection à la présidence des États-Unis d’une improbable candidate démago-affairiste, Le Signe des rêves est un récit d’aventures satirico-parodique, narrant l’improbable quête d’un pauvre père et de sa fille au musée du Louvre, sous l’impulsion d’Iyami, un mystérieux manipulateur francophile, fameuse figure d’aigrefin farfelu créé par le dessinateur d’humour AKATSUKA Fujio dans les années 1960.

Lire la suite « Mujirushi, le signe des rêves de Naoki Urasawa »

Livres - Beaux-Livres / Arts·Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les gardiens du Louvre de Jirô Taniguchi

Titre : Les gardiens du Louvre

Auteur : Jirô Taniguchi

Éditeur vf : Louvre éditions – Futuropolis

Année de parution vf : 2014

Nombre de pages : 132

Histoire : Au terme d’un voyage collectif en Europe, un dessinateur japonais fait étape en solitaire à Paris, dans l’idée de visiter les musées de la capitale. Mais, cloué au lit de sa chambre d’hôtel par une fièvre insidieuse, il se trouve confronté avant tout à une forme de solitude absolue, celle des souffrants en terre étrangère, privés de tout recours immédiat au coeur de l’inconnu. Alors que le mal lui laisse quelque répit, il met son projet à exécution, et se perd dans les allées bondées du Louvre. Très vite, il va découvrir bien des facettes insoupçonnées de ce musée-monde, à la rencontre d’oeuvres et d’artistes de diverses époques, au cours d’un périple oscillant entre rêve et réalité, qui le mènera pour finir à la croisée des chemins entre tragédie collective et histoire personnelle. Avec cet album en forme de voyage intérieur, Jirô Taniguchi nous invite à une traversée temporelle et artistique à la découverte d’un esprit des lieux, sous la houlette de quelques figures tutélaires, familières ou méconnues… Car le Louvre a ses gardiens.

Lire la suite « Les gardiens du Louvre de Jirô Taniguchi »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Marie-Antoinette : La jeunesse d’une reine de Fuyumi Soryo

marie-antoinette-glenat2

Titre : Maire-Antoinette : La jeunesse d’une reine

Auteur : Fuyumi Soryo

Editeur : Glénat (seinen)

Année de parution : 2016

Nombre de tome : 1 (terminé)

Histoire : Vienne, 1770. La jeune  » Antonia  », archiduchesse d’Autriche et fille de l’impératrice Marie-Thérèse, entreprend un voyage en France pour vivre auprès de son époux, Louis-Auguste, dauphin de France. Ils ne se connaissent pas, ne se sont jamais vus, et pourtant ils se sont juré amour et fidélité afin de réconcilier leurs nations respectives. Après une rapide présentation à celui dont elle devra partager sa vie, Antoinette se retrouve propulsée dans un nouveau monde : la cour de Versailles. C’est là, dans cet environnement aux codes si déroutants, qu’elle va apprendre à découvrir la personnalité d’un homme quelque peu mystérieux : le futur Louis XVI, roi de France… L’amour pourra-t-il naître d’un mariage arrangé ?

Mon avis :

Oeuvre de commande réalisée par Fuyumi Soryo (Mars, Cesare) à la demande du château de Versailles, on sent vraiment que ce titre est fait pour nous en mettre plein les yeux. Les décors et les costumes sont sublimes et parfaitement restitués (ce qui n’est pas toujours le cas dans Innocent, par exemple…), par contre les personnages sont tous ou presque sublimés et assez loin de leur aspect originel ce qui est dommage. Mais en même temps, c’est plus Versailles et la la vie à la Cour qui est mis en avant que vraiment l’histoire du futur couple royal. En effet celle-ci est on ne peut plus classique, suivant ce que l’on sait déjà sur eux. Il n’y a pas de surprises de ce côté-là si ce n’est quelque chose de très lisse et naïf. La relation entre Louis-Auguste et Marie-Antoinette est présentée comme très calme, presque fade. Ce sont encore tous les deux des enfants qui se laissent facilement manipuler. On retrouve les portraits qu’on a pu faire d’eux : un Dauphin féru d’artisanat, une Dauphine sous la coupe de sa mère, puis de ses « tantes » mais qui commence à se rebeller contre les usages de la Cour. Dans l’absolu, je ne suis pas contre de tels portraits mais ici ça manque vraiment de relief et l’histoire est trop lisse, limite ennuyante tant elle manque de rythme et d’enjeux. Elle s’arrête d’ailleurs au moment où cela aurait pu devenir intéressant avec les prémisses du conflit avec la Du Barry et le rejet de plus en plus manifeste de Marie-Antoinette vis-à-vis de l’étiquette de Versailles. Je m’attendais avec un titre pareil à revenir plus sur l’enfance de celle-ci, ou bien à creuser plus ses années en tant que Dauphine. Ici, j’ai eu l’impression de survoler le sujet et je suis un peu déçue malgré la beauté de l’ouvrage.

Un ouvrage à lire pour les fans de Marie-Antoinette et les amateurs de beaux livres mais qui laissera sûrement pas mal de gens sur leur faim.

Ma note : 15 / 20