Séries Tv - Films

Goblin – The Lonely and Great God [KDrama]

Titre : Goblin – The Lonely and Great God

Créé par : Yoon Ha-rim et Kim Eun-sook

Réalisé par : Lee Eung-bok, Kwon Hyuk-chan et Yoon Jong-ho

Diffusion : du 2 décembre 2016 au 21 janvier 2017 sur tvN (Corée du Sud)

Nombre d’épisodes : 16 + 2 épisodes spéciaux

Durée : 60-90 minutes

Genre :  série dramatique, romantique, comédie

Avec : Gong Yoo (Kim Shin), Kim Go-eun (Ji Eun-Tak), Lee Dong-wook (Wang Yeo), Yoo In-na (Sunny) et Yook Sung-jae (Yoo Duk-Hwa)

Histoire : Kim Shin est un général de la dynastie Goryeo trahi par le roi jaloux qu’il sert. Quand Kim Shin doit faire face à la mort au lieu de l’honneur après avoir combattu dans une bataille féroce, Dieu le transforme en gobelin. Mais l’immortalité le fatigue et il désire ardemment trouver la jeune fiancée humaine de la prophétie capable de libérer son âme. Kim Shin devient accidentellement colocataire d’un sinistre faucheur qui conduit les âmes dans l’au-delà. Le neveu de Kim Shin, Yoo Deok Hwa, est l’héritier rebelle chaebol dont la famille a été gardienne du gobelin pendant des générations. Ji Eun Tak est une lycéenne dont la mère a été sauvée d’un accident par Kim Shin, il y a 19 ans, et qui est depuis sa naissance capable de communiquer avec les morts. Sunny, la propriétaire d’un restaurant de poulet ainsi que la patronne d’Eun Tak, croise la route du faucheur et tombe amoureuse de lui. Eun Tak peut-elle être la véritable « Fiancée du gobelin » qui a le pouvoir de libérer Kim Shin de sa misère éternelle ? Lire la suite « Goblin – The Lonely and Great God [KDrama] »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

La valeur de ma vie de Yoshimi Tôda

ob_67521b_annonce-valeur-vie

Titre : La valeur de ma vie

Auteur : Yoshimi Tôda

Editeur vf : Akata (M)

Année de parution : 2017

Nombre de tome : 1 (série terminée)

Résumé : Yuri rentre au lycée… Mais contrairement à d’autres, ce n’est pas le coeur léger qu’elle envisage les dernières années de sa vie d’adolescente. Ex-voyou, elle semble porter en elle le poids d’une mystérieuse culpabilité. Ce n’est pas pour rien, d’ailleurs, qu’elle a perdu en partie la mobilité de son bras droit. Chio, un de ses camarades, commence à lui tourner autour… Mais Yuri n’est pas disponible pour l’amour. Son leitmotiv reste inchangé : lors de ses années lycée, tout ce qu’elle souhaite, c’est « prouver la valeur de sa vie ». Pourquoi ? Et pour qui ?

Mon avis :

Premier titre d’un nouveau projet d’Akata, publier des oneshots shojos d’abord semestriel puis saisonnier si ça marche, La valeur de ma vie est une vraie réussite. Il permet de découvrir pour la première fois en français le travail tout en douceur et pourtant diablement franc de Yoshimi Tôda, dans une oeuvre engagée.

On suit l’histoire de Yuri, qui vient de rentrer au lycée avec un an de retard, parce qu’elle a redoublé après avoir eu un accident de moto à la fin du collège. On sent de suite qu’elle porte en elle les blessures d’un lourd passé, mais elle a décidé de tourner la page et d’aller de l’avant au lycée. Elle essaie donc de se montrer le plus honnête possible avec ses nouveaux camarades. Mais malheureusement la route de la rédemption est plus compliquée que prévu et ceux sont vite effrayés quand son ancien caractère refait surface, tous sauf le jeune Chio, qui a tout des délinquants qu’elle veut désormais éviter.

La valeur de ma vie est un très joli titre sur le pardon, l’acceptation de soi et des autres, et je comprends très bien pourquoi Akata l’a choisi. Il traite avec beaucoup de douceur et de bienveillance de sujets pourtant douloureux et complexes. Comment se faire pardonner ? Comment accepter ce qu’on a fait et celui/celle qu’on était et qu’on est devenu(e) ? L’auteure tente de nous apporter des réponses toutes en nuances sans pour autant hésiter à se montrer assez brutale avec ses personnages. Ainsi, j’ai beaucoup aimé l’héroïne, Yuri, qui est tiraillée par son passé alors qu’elle cherche à avancer en fonction de celui-ci. J’ai eu plus de mal avec son amie Kazuha, dont j’ai fini par comprendre la douleur. Mais surtout, j’ai eu un vrai coup de coeur pour Chio et son petit côté chien fou. Malgré sa situation familiale difficile, il est resté franc et honnête au fond de lui et c’est lui, qui le premier, acceptera Yuri pour ce qu’elle est.

J’ai vraiment beaucoup apprécié aussi bien l’histoire que l’ambiance de ce titre et j’ai même eu un petit pincement au coeur une fois que je l’ai eu refermé parce que j’aurais aimé continuer à les suivre. Grâce à Akata, j’ai vraiment fait une belle découverte, merci à eux !

Note : J’ai aussi adoré le travail sur la couverture avec ses jeux de couleurs et de transparence. Elle représente bien le contenu de ce titre, ce qui n’est pas toujours le cas.

Ma note : 16 / 20