La Cité du futur de Robert Charles Wilson

Titre : La cité du futur (Last Year)

Auteur : Robert Charles Wilson

Editeur vf : Denoel (Lune d’encre)

Année de parution vf : 2017

Résumé : Pour cinq ans seulement, jusqu’en 1877, la cité de Futurity dresse ses immenses tours jumelles au-dessus des grandes plaines de l’Illinois. Depuis Futurity, des hommes du futur viennent visiter le XIXe siècle. Et, contre une fortune en métaux précieux, les autochtones peuvent dormir dans la tour n° 1, véritable vitrine technologique d’un incompréhensible XXIe siècle.
C’est dans cette cité, construite à partir d’un futur parallèle, que travaille, comme agent de sécurité, Jesse Cullum, un autochtone. Parce qu’il a sauvé le président Ulysse Grant d’une tentative d’assassinat, Jesse se voit proposer une promotion : assisté d’une femme du XXIe siècle, il va devoir mener l’enquête.
Mais que va-t-il réellement découvrir ? Un complot pour tuer le président… ou les inavouables secrets de Futurity ?

Mon avis :

Surfant sur la vague de la mode des voyages dans le temps de l’an dernier, Robert Charles Wilson nous revient avec un roman à la fois différent et très ressemblant à ce qu’il a fait par le passé. Avec La Cité du Futur, nous sommes propulsés dans la dernière année de colons du futur venus dans l’Amérique de la fin du XIXe siècle.

Lire la suite

Visionnages de la semaine 2017 – 22

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

J’ai eu une grosse boulimie de films pendant le weekend dernier et du coup j’en ai profité pour regarder une bonne partie des films qui trainaient en attente. Si j’ai eu un gros coup de coeur pour La La Land, d’autres m’ont plutôt déçue. Cette semaine, ce fut aussi la fin de plusieurs séries que je suis triste de quitter, mais ça va laisser de la place pour de nouvelles découvertes aussi. Je dois encore choisir lesquelles passeront en priorité ^^ Et vous, quel est votre bilan ?

Lire la suite

Mes comptes Bookstagram préférés

Ça faisait un moment que je voulais présenter les comptes bookstagram que je suis et qui me font rêver. Je saute le pas après le très joli article des Chroniques de Totoro ^^

J’ai donc décidé de vous faire découvrir mes 5 préférés aujourd’hui. Ils sont aussi bien en anglais qu’en allemand (langue que je ne parle pas du tout mais je m’en fiche quand c’est beau ><). J’ai hésité à en mettre des français mais je n’aime pas trop les dernières photos prises sur ceux que je suis…

Sur ce, je vous laisse aller les admirer sans plus de cérémonie. Je pense que les images parlent d’elles-mêmes. (cliquez sur l’image pour découvrir leur compte) Et si vous avez d’autres comptes à me faire découvrir, n’hésitez pas à m’en parler en commentaires 😉

Lire la suite

Levius Est de Haruhisa Nakata

Titre : Levius Est

Auteur : Haruhisa Nakata

Editeur vf : Kana (Big)

Année de parution vf : Depuis 2017

Nombre de tomes : 2 (en cours)

Résumé du tome 1 : Levius se trouve toujours dans un état critique, les médecins/mécanos ne parvenant pas à stabiliser son bras mécanique et son compresseur de vapeur. Zack aussi est toujours en soins intensifs, l’utilisation de son oeil gauche l’ayant mené aux portes de la mort. Mais Bill, le médecin/mécano attitré de Levius sort Zack de son sommeil pour lui demander d’essayer d’aider A.J.

Note : Suite de la série Levius chez le même éditeur.

Mes avis : 

Tome 1

Me voici déjà avec la suite de la saga en trois tomes, Levius, que j’avais beaucoup aimée. Ce premier tome reprend un an après la fin du match entre Levius et A.J. Le mangaka passe une grande partie du tome à combler ce trou d’un an, nous expliquant ce qui est arrivé à chacun avant de présenter les nouveaux enjeux qui ne sont pas tellement éloignés des anciens. On retrouve en effet Amethyst comme grand « méchant » sauf que maintenant Levius fait partie des Niveaux 1. Lire la suite

TAG Mon Prénom en 9 Lettres

Ce n’est pas habituel chez moi, mais me voilà avec un petit TAG proposé par Arlénone du blog Anskarad. Je m’y prête donc avec grand plaisir ^^

Le principe : un livre pour chaque lettre de son prénom sur le modèle des acrostiches, et avec mon prénom les A sont à l’honneur. Lire la suite

Premier Contact

premier-contact-photo-962138

Titre : Premier contact (Arrival)

Réalisateur : Denis Villeneuve

Pays : Etats-Unis

Année de sortie : 2016

Genre : Science-Fiction

Durée : 1 h 56 min

Acteurs : Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker…

Histoire : Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

Adapté de la nouvelle « L’histoire de ta vie » du recueil La tour de Babylone de Ted Chiang.

premier-contact-visuel6

Mon avis :

Voici un film de science-fiction qui sort des sentiers battus et des clichés du genre, ça fait du bien. La réalisation de Denis Villeneuve est de toute beauté. La photographie est superbe aussi bien grâce aux décors qu’aux cadrages et à la lumière. Les acteurs sont aussi très bien choisi avec une Ami Adams parfaite de bout en bout et bien aidé par un très bon Jeremy Renner (ce que je n’aurais pas cru dire après les Avengers and co.). Quant à l’histoire, elle est vraiment très bien pensée.

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce premier contact entre les hommes et une race extraterrestre sur fond de langue, de philosophie et de science. Cela donne une ambiante lente et angoissante au début avec une fausse impression de calme qui stresse bien le spectateur. L’angle d’approche est du coup assez différente de d’habitude, on est plus sur un terrain où on essaie de comprendre l’autre (un peu comme dans Contact avec Jodie Foster) et cela donne de belles surprises. Bien sûr, on n’échappe pas à quelques clichés comme l’apparence volontiers effrayante de « cet autre » mais peu à peu elle est démystifiée et fait moins peur justement. En cela, le jeu des acteurs et notamment d’Ami Adams a été essentiel, c’est elle qui porte le film à bout de bras et c’est à travers son évolution que nous évoluons aussi.

Ce qui m’amène au deuxième point que j’ai beaucoup aimé, la narration. On suit l’histoire de Louise (Ami Adams) pendant tout le film. Au début, on la voit comme célèbre prof de linguistique qui découvre comme tout le monde l’arrivée des extraterrestres mais qui réagit assez calmement comparé aux autres. En parallèle, on voit ce qui nous semble être des images de son passé où elle est avec sa fille qui souffre d’une maladie grave et qui est condamnée à mourir. Puis, elle est contactée pour rejoindre l’équipe étudiant les extraterrestres et en parallèle de ce travail on continue à voir des images de « son passé ». Mais peu à peu à leur contact, on comprend que ce n’est pas le passé qu’elle voit mais son futur, parce que comme eux, elle s’est mis à voir le temps comme une boucle et que son futur est mêlé aussi bien à son présent qu’à son passé. J’ai vraiment trouvé ça très beau, très bien fait et très bien amené pour une fois. D’habitude tout ce qui a trait « au temps » dans les films de SF est un peu compliqué et tiré par les cheveux alors qu’ici, ça coule de source. J’ai donc vraiment admiré le caractère de cette femme qui choisi tout de même de vivre sa vie telle qu’elle est sans rien modifier alors qu’elle sait très bien les souffrances qui l’attendent au bout.

Ce film n’est pas juste celui d’une rencontre entre deux espèces mais entre deux façons de concevoir le monde et le temps. Les extraterrestres, ici, ne sont pas là pour nous envahir ou autre mais pour nous faire partager leur savoir et nous aider à devenir meilleurs. C’est vraiment un très joli film que je re-regarderai avec plaisir.

Ma note : 16 / 20

images

 

Pact de Shinnosuke Kuji

gmtytooj

Titre : Pact

Auteur : Shinnosuke Kuji

Editeur vf : Pika

Nombres de tomes vf : 2 / 5 (en cours)

Résumé du tome 1 : An 20XX, le monde entier frémit sous la menace d’un groupe mystérieux qui a placé des bombes d’une puissance inimaginable dans les océans. Cachés sous des masques de « lapins », ces terroristes veulent prendre leur revanche en forçant le monde à vivre dans la crainte. Après l’échec de l’équipe de déminage américaine, c’est au tour de celle du Japon de passer à l’action ! La jeune prodige, Machiko Machida, passe un pacte avec Nagito Aranagi avant de tenter de désamorcer la première bombe. Malheureusement, la situation ne se passe pas comme prévue, et le commandant de l’équipe de déminage décide de changer de stratégie…
Une course contre-la-montre a commencé : il ne reste plus que dix jours avant l’explosion…

Mes avis :

Tome 1

Cette nouvelle série avec son pitch de départ un brin futuriste m’a attirée mais elle n’a malheureusement pas su me convaincre totalement.

J’ai beaucoup aimé le décor avec la planète qui est sous la menace d’un groupe de terroristes, vivant au Pôle sud et pourtant un masque de lapin, qui veulent les submerger totalement à l’aide de bombes à Azote. C’est très politique, c’est angoissant et intriguant. On se demande qui sont ces terroristes, pourquoi ils ont pris certains pays pour cible, pourquoi ils leur ont laissé du temps pour réagir, etc. L’organisation japonaise qui lutte contre eux est charismatique elle aussi et l’ensemble donne un côté assez sérieux à l’histoire.

Malheureusement, c’est gâché par des personnages trop caricaturaux et peu attachants. Je n’ai pas du tout accroché avec le héros qui a perdu la petite fille, le petit génie, qu’il protégeait. Je n’ai pas plus accroché avec les commandos d’élite qui sont là à chaque fois pour les protéger lors de leurs missions vu qu’à chaque fois ils se font éliminer vitesse grand V. Mais la palme revient à Ivan, le représentant de la Russie, un cliché dans toute sa splendeur, qui en devient même ridicule au lieu de faire peur comme il le devrait. Les personnages sont vraiment le point faible de ce titre et c’est bien dommage parce que certains ont du potentiel comme le petit génie du début, le fondateur de l’EOD ou les fameux lapins terroristes.

La série ne comportant que 5 tomes, je vais quand même lui donner sa chance.

Tome 2

Ce tome est diablement bien construit. On sent monter une grosse tension tout du long jusqu’à la révélation finale qu’on attendait tous un peu, je crois. Les personnages restent peu attachants même si l’auteur essaie de leur donner un peu plus d’épaisseur en nous racontant leur passé ou les liens qui les retiennent encore ici. J’ai aimé découvrir par petite touche le trauma de Nagi et l’origine de sa relation si particulière avec Machi. J’ai aimé ses interactions avec les membres de l’expédition. Le côté huis clos est bien mené. C’est vraiment angoissant d’être dans cette ville fantôme submergée et de ne pas savoir quand les terroristes vont attaquer. Par contre, on avance bien plus lentement que dans le précédent tome. Une grosse partie est consacrée au passé des personnages et à l’émotion. Il reste ensuite peu de pages pour faire avancer l’histoire sauf dans le dernier chapitre où on en apprend plus sur ceux à l’origine des attentats. Cela m’intrigue tout de même assez pour continuer vu le peu de volumes.

Ma note : 14 / 20

pact

Bilan de mes lectures en Janvier

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

J’avais super bien commencé le mois avec pas mal de lectures et j’étais bien contente parce que j’avais lu ce que j’avais prévu le mois dernier. Et puis je suis tombée sur un os et je me traine un roman depuis 2 semaines sans trop avancer… Je vais devoir me reprendre le mois prochain ^^ Et vous comment se passe votre début d’année livresque ? (Cliquez sur les images pour lire ou relire mes avis)

 mincouv6113861   mincouv72565978   mincouv41834789   mincouv42571930
-/20                                  -/20                         -/20                     -/20

mincouv9548911   mincouv39231570   mincouv7015772   mincouv7333881
19/20                   14/20               14/20               15/20

mincouv32216125   mincouv24134077   mincouv45735345   mincouv16836421   mincouv67800885   mincouv3674862   mincouv52342068
14/20                      13/20                   14/20               15/20                13/20                16/20               17/20

mincouv49396945   mincouv67654167   mincouv73217424   mincouv55852561   mincouv54537507-png   mincouv40859586   mincouv57916634
17/20                      17/20                  16/20                20/20                17/20                16/20             17/20

mincouv64864825   mincouv50972243   mincouv67563148   mincouv17048084   mincouv58839080   mincouv64391590
-/20                       16/20                16/20               16/20                14/20                  13/20

mincouv12477154   mincouv51196438   mincouv37830188
13/20                      17/20                 16/20

Bilan : J’ai donc seulement lu 3 romans, 4 albums jeunesse, 1 BD et 21 mangas (dont 6 fins et 1 nouveauté).

Mes coups de coeur sont : Côté manga : encore Le Monde de Ran, Ecole bleue du même mangaka et l’Histoire des 3 Adolf de Tezuka comme en décembre ; pas de coup de coeur côté roman mais un gros côté BD avec : Le ciel au-dessus du Louvre.

Mes déceptions : La série Tsubasa World Chronicle – Niraikanai

pile-livre-e1421358705171

En février, j’ai prévu de lire :

  • A Court of Mist and Fury de Sarah J. Maas (en VO) avec lequel j’ai du mal depuis 2 semaines…
  • Le tome 1 de Six of Crows (en VO)
  • Peut-être le tome 2 de Miss Peregrine et des enfants particuliers
  • Et j’aimerais entamer une nouvelle série de Fantasy pour adulte pour changer ^^

J’espère encore une fois réussir à tout lire et surtout avancer plus vite surtout que des vacances pointent bientôt le bout de leur nez 😉

Bonnes lectures à tous et bonnes découvertes ^-^

Red Rising de Pierce Brown

couv50728628 couv37724239 couv47200674

Titre : Red Rising

Auteur : Pierce Brown

Editeur vf : Hachette

Année de parution vf : 2015-2016

Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : « J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »
Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Mes avis :

Tome 1 : Red Rising

Je suis un peu embêtée avec le premier tome de cette nouvelle série. J’ai trouvé que Pierce Brown avait de très bonnes idées mais mon dieu que la mise en oeuvre fut laborieuse. J’ai trouvé les trois quarts du tome lents et poussifs mais surtout j’ai été extrêmement gênée par la pauvreté du style et de la langue. La plupart du temps, je n’aime pas les histoires racontée au présent et c’est malheureusement le cas ici. Tous ces points négatifs ont vraiment ralenti ma lecture.

Pourtant, cela partait bien. J’ai aimé l’univers sale, poussiéreux et humide des premiers chapitres. On se sentait vraiment dans les bas fonds de Mars dans le futur. C’était dur et rude et on comprenait pourquoi. J’ai de suite apprécié le personnage de Darrow même s’il était un peu mou et passif dans les premiers temps, ou plutôt résigné, je devrais dire. Cependant toute cette introduction a trop trainé en longueur et l’événement qui déclenche le changement de Darrow a manqué d’impact pour moi tellement il était attendu et prévisible.

La partie de transition qui suit est un peu plate. Elle permet de mieux découvrir l’univers dans lequel navigue Darrow. On y fait des rencontres intéressantes avec cette Résistance qui cherche à placer l’un de siens pour renverser le système mais l’ensemble reste assez flou et peu convaincant.

J’ai largement préféré à partir du moment où Darrow se fait sélectionner pour rentrer dans « l’école » des Sans Egaux que ce soit les épreuves de sélections, le passage où la guerre entre les différentes maisons qui suit. C’est plein de bonnes idées. On rencontre des personnages divers et charismatiques. Mais encore une fois l’ensemble est très brouillon, ça part dans tous les sens parfois et surtout cela manque de punch. L’auteur a du mal à trouver les moments où il doit faire accélérer les événements pour que son roman devienne plus addictif, du coup le rythme est toujours égal et ça donne un rendu plat et mou.

Parmi les personnages, j’ai beaucoup apprécié le héros, je l’ai déjà dit, même s’il change pas mal au fil du tome. J’ai aimé le voir se construire sa légende et être un si bon meneur d’hommes. Du coup, j’ai aimé sa relation avec ceux-ci, en particulier avec Sevro et Mustang, mais aussi avec son Proctor. J’ai aussi aimé ses rivalités avec les « dieux » de l’Olympe.

Mais ce que je retiendrai surtout de ce titre, c’est l’originalité de l’univers avec ce mélange de science-fiction et de mythologie romaine. C’est prégnant dans tous les aspects du titre et on sent que l’auteur maîtrise sa création.

Ma note : 14 / 20

 

Chroniques lunaires de Marissa Meyer

couv39231570 couv69618313 couv32477696 couv23964948

Titre : Chroniques lunaires

Auteur : Marissa Meyer

Editeur : Puffin Books (vo) / PKJ (Fr)

Année de parution : 2012-2015 (vo) / 2013-2016 (vf)

Nombre de tomes : 4 (série terminée) + un recueil d’histoires courtes

Résumé du tome 1 : A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

couv13621660 couv40853478 couv61271431 couv66735977

*LECTURE EN VO*

Mes avis :

Tome 1 : Cinder

Cinder est l’un de ces titres dont j’ai souvent entendu parler en bien sur la toile et étant dans une période assez faste niveau lecture jeunesse, j’ai voulu tester. Il faut d’abord savoir que cette série se propose de revisiter à la sauce Y.A et Anticipation les contes de fées de notre enfance. Dans le premier tome, Cinder, c’est bien sûr Cendrillon que Marissa Meyer se propose de réécrire.

J’ai beaucoup aimé l’angle avec lequel elle transforme l’histoire de Cendrillon, c’est original et inattendu et de plus, elle ne reprend pas tels quels tous les éléments du conte mais seulement certains bien choisis qu’elle transforme et plie pour correspondre à son histoire. L’univers futuriste ainsi créé est séduisant. Il rappelle certains films de SF du fait de son implantation dans un Beijing sale et poussiéreux. L’idée du conflit entre les empires terrestres et le royaume de la Lune est bien vu. C’est original et inattendu. Et l’introduction en plus d’une épidémie qui fait des ravages sans qu’on en trouve le vaccin est angoissant à souhait. L’univers de Cinder est donc dense, solide, prenant et intriguant.

Mais ce que je reproche à l’auteur, c’est de s’être trop reposée là-dessus et de ne pas avoir chercher à rendre son histoire et ses personnages plus sombres, plus rudes. L’ensemble reste très lisse et manque de profondeur. Il m’a vraiment manqué le petit plus qui aurait rendu l’histoire si immersive que j’aurais voulu me jeter sur la suite. L’histoire est bien trop Y.A, trop enfantine. Elle manque de noirceur et c’est vraiment dommage. Marissa Meyer essaie pourtant de donner cette dimension aux personnages en créant une méchante saisissante avec Levana et en donnant un passé et un présent bien sordide à Cinder, mais je ne sais pas, je n’ai pas trouvé ça très crédible. De plus, malgré les enjeux, le prince Kai est trop naïf, il manque de carrure et n’a pas l’aura d’un grand leader comme je l’aurais souhaité. La romance entre lui et Cinder a vraiment été de trop pour moi. Elle n’apporte pas grand-chose à l’histoire si ce n’est encore de la mièvrerie. Elle est par trop inconsistante et diffuse pour créer un vrai emballement chez moi. C’est dommage parce que je suis bon public d’habitude.

Cinder est donc un titre prometteur avec un univers intéressant et un déroulement assez prenant mais qui souffre d’un manque d’approfondissement et de noirceur qui rend l’ensemble bien trop gentillet. Dommage.

Ma note : 14 / 20

Tome 2 : Scarlet

A venir