Bilans livresques

Bilan de mes lectures en Novembre

Encore un joli mois où je fus ravie de mes lectures. Je suis repartie dans les romances et j’ai aussi continué sans trop de retard certaines séries annuelles chères à mon coeur. Que du bon ! Peu de déceptions ce mois-ci, ça fait plaisir avant d’engager le tournant vers Noël et la fin de l’année. Lire la suite « Bilan de mes lectures en Novembre »

Publicités
Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

La sorcière Camomille d’Enric Larreula et Roser Capdevila

 

Titre : La sorcière Camomille

Auteurs : Enric Larreula et Roser Capdevila

Editeur vf : Éditions du Sorbier

Années de parution vo : 1986-1991

Nombre de tomes : 10 (série terminée)

Histoire : Les aventures de la sorcière Camomille, qui visite Paris, Venise, fréquente un congrès de sorcellerie, prend des vacances, remplace le père Noël… Une vie bien remplie, surtout de chosesabsurdes et amusantes. Camomille, toujours parfaitement à l’aise et complètement décalée, nous fait voir le monde avec son regard candide. Un bain de fraîcheur. Et chaque page comporte une grande illustration à l’aquarelle : toutes sont bourrées de détails que l’enfant ne se lasse pas de décortiquer..

Lire la suite « La sorcière Camomille d’Enric Larreula et Roser Capdevila »

Bilans livresques

Bilan de mes lectures en Octobre

Je suis une nouvelle fois ravie de mes lectures du mois passé. J’ai réussi à lire des ouvrages de genres très différents : de la romance, de la poésie, de la science-fiction, du thriller, de la fantasy, des albums jeunesse et des mangas bien sûr. J’ai eu de vrais coups de coeur aussi et je suis ravie des découvertes que j’ai faites. Le mois de novembre s’annonce plus calme mais je me suis réservée de bonnes lectures pour ce mois où les températures vont rafraichir ^^ Lire la suite « Bilan de mes lectures en Octobre »

Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

La sorcière Camomille à Paris ! d’Enric Larreula et Roser Capdevila

Titre : La sorcière Camomille à Paris !

Auteurs : Enric Larreula et Roser Capdevila

Editeur vf : Sorbier

Année de parution vf : 1993

Nombre de pages : 32

Histoire : …où l’on voit Camille arriver à Paris sur son balai magique, se cacher dans le Musée du Louvre, tomber dans la Seine et retourner chez elle en avion-stop !

Mon avis :

 Toujours dans le cadre d’un projet avec mes élèves, j’ai découvert cette vieille aventure de la sorcière Camomille où elle visite notre chère capitale. J’ai passé un excellent moment et j’ai trouvé le titre drôle et fort riche. Je pense que mes élèves vont eux aussi se régaler quand nous le travaillerons !

Lire la suite « La sorcière Camomille à Paris ! d’Enric Larreula et Roser Capdevila »

Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

3 sorcières de Grégoire Solotareff

Titre : 3 sorcières

Auteur : Grégoire Solotareff

Editeur : L’école des loisirs

Année de parution : 1999

Nombre de pages : 25

Histoire : Il y avait une fois trois sœurs qui ne riaient jamais. Elles étaient assez laides et portaient des noms horribles dont elles étaient très satisfaites. Un jour, elles virent deux enfants si mignons qu’elles en furent écœurées. Elles les kidnappèrent. Elles avaient un certain nombre de questions à leur poser…

Mon avis :

Comme souvent avec Grégoire Solotareff, ce ne sont pas les dessins qui m’ont attirée mais plutôt le ton choisi pour raconter cette histoire de sorcières. L’auteur a le chic pour revisiter avec beaucoup d’humour les prétendus méchants des contes de fées et cet album n’y coupe pas.

Lire la suite « 3 sorcières de Grégoire Solotareff »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Flying Witch de Chihiro Ishizuka

flying-witch_328c  flying-witch-l0

Titre : Flying Witch

Auteur : Chihiro Ishizuka

Editeur vf : Nobi Nobi

Année de parution vf : Depuis 2017

Nombre de tomes vf : 4 (en cours)

Résumé du tome 1 : À son entrée au lycée, la jeune Makoto quitte la région de Tokyo pour le nord-est du Japon. Hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu, elle découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos pour autant, car Makoto est aussi une apprentie sorcière un peu étourdie !

Mes avis :

Tome 1

Flying Witch est le premier manga que je lis chez Nobi Nobi. Je n’avais pour l’instant découvert que des albums jeunesse chez eux. Pour l’occasion ils se sont associés avec Pika et cela se sent dans la fabrication très soignée du livre.

Dans un premier temps quand j’ai ouvert ce titre, j’ai eu un peu peur de ne pas aimer. Je trouve en effet le dessin assez pauvre et trop formaté « anime » pour moi. J’ai du mal avec un trait aussi simple et sans personnalité. De plus, les décors sont assez peu nombreux et ça donne souvent des cases bien vides. Aïe, aïe. Mais malgré tout, peu à peu, je me suis laissée apprivoiser par l’histoire de Makoto, une jeune sorcière, partie vivre chez sa tante et son oncle, pour devenir indépendante. Lire la suite « Flying Witch de Chihiro Ishizuka »

Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

Trick or Treat? de Melanie Walsh

couv31673171

Titre : Trick or Treat?

Auteur : Melanie Walsh

Editeur vo : Candlewick

Année de parution : 2009

Nombre de pages : 16

Histoire : Where is the bat, and what is the spider doing? What could be in the cauldron, or rattling in the closet — or outside the door? The moon is out, and somewhere a child has turned into a skeleton or a witch’s cat. For young children awaiting Halloween, here is the perfect board book, full of bright colors, bold illustrations, and ever-so-slightly spooky surprises waiting beneath sturdy flaps. Trick or treat!

Mon avis :

Second livre que j’ai acheté pour travailler sur Halloween avec mes élèves de CE1. Celui-ci s’adresse à un public plus jeune de part son fond et sa forme. C’est un petit ouvrage cartonné avec des rabats qui s’ouvre pour découvrir de nouvelles facettes des gens, animaux ou objets propre à cette fête. J’aime la simplicité et la robustesse de l’objet. J’ai aussi aimé le texte très court qui ressemble à un petit poème mais révèle des surprises grâce aux rabats. Quand les rabats sont fermés tout est normal, quand ils s’ouvrent le monde se transforme en version halloweenesque tout drôle et mignon.

Cet album aussi sera parfait pour travailler le vocabulaire de cette fête anglo-saxonne, notamment à travers des flashcards (que je vais devoir me fabriquer…) reprenant les illustrations de celui-ci. C’est une jolie découverte.

Ma note : 15 / 20

 

Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

Two Little Witches: A Halloween Counting Story d’Harriet Ziefert et Simms Taback

couv19382276

Titre : Two Little Witches: A Halloween Counting Story

Auteurs : Harriet Ziefert et Simms Taback

Editeur vo : Candlewick

Année de parution : 2007

Nombre de pages: 32

Histoire : If one little witch meets one little witch, what happens on a spooky Halloween night? In this lively, cumulative counting book, they’re joined by a plump pumpkin, a fuzzy bunny, a friendly pirate, a pink princess, and more costumed characters, until ten trick-or-treaters are tiptoeing up to a dark, scary house. And what would happen if . . . a monster opened the door? Bright illustrations set off the simple rhythms of this Halloween story, just waiting to be completed with a page full of stickers.

Mon avis :

Petite histoire que j’ai acheté pour travailler sur Halloween avec mes élèves de CE1. Ce court récit en randonnée où deux petites filles déguisées en sorcières rencontrent leurs amis eux aussi déguisés pour Halloween pour aller récolter quelques bonbons est joliment dessiné et raconté. J’ai aimé la répétition de certaines formules linguistiques propres à cette fête qui sonnent presque comme le texte d’une comptine, surtout vu qu’on compte au fur et à mesure combien d’enfants sont présents. L’histoire est simple mais plaira aux enfants qui ne connaissent pas bien cette fête. Les dessins sont amusants et bien parlants aussi. La chute de l’histoire est drôle et mignonne.

Cette petite histoire sera parfaite pour travailler cette année sur les nombres et le vocabulaire d’Halloween.

Ma note : 15 / 20

Livres - Bit-Lit

Les Daces de Kresley Cole

couv56455541

Titre : Les Daces

Auteur : Kresley Cole

Editeur : J’ai lu (Crépuscule)

Année de parution vf : Depuis 2015

Nb de tomes vf : 1 (en cours)

Résumé du tome 1 : Surnommé le prince d’Ombre, Trehan Daciano est le protecteur du royaume secret de Dacie. Froid, discipliné, le vampire accomplit depuis un millénaire son devoir sacré : poursuivre et éliminer tous ceux qui fuient le territoire. Une mission qu’il a toujours fait passer avant ses propres désirs. Or, son univers bascule lorsqu’il rencontre la sublime Bettina. Princesse destinée au trône, Trehan voit en elle son âme sœur. Mais la jeune sorcière est déjà promise au vainqueur d’un sanglant tournoi qui fera s’affronter tous ses prétendants. Qu’importe ! Trehan se mesurera aux créatures les plus monstrueuses qui soient si cela signifie que Bettina sera sienne pour l’éternité…

Mes avis :

Tome 1 : Le prince d’ombre

Une nouvelle série de Kresley Cole ? Il fallait que je teste, encore plus quand cela se déroule aussi dans l’univers des Ombres de la nuit. Nous retrouvons ici Trehan Daciano, prince d’Ombre que l’on avait pu apercevoir dans le tome consacré à Lothaire, l’ennemi de toujours. Je dois dire qu’après la lecture de ce dernier, j’étais assez curieuse vis-à-vis du royaume des Daces et notamment de l’histoire de ces cousins si belliqueux, alors je suis ravie de découvrir une série qui leur est consacrée. Le choix de commencer par Trehan est aussi très judicieux. Son histoire compte tous les éléments que j’aime dans une série de bit-lit. En plus, j’aime beaucoup le style simple et direct de Kresley Cole, on ne s’ennuie jamais (ou rarement) dans ses histoires. Il y a toujours énormément d’action et de rebondissements ce que j’apprécie beaucoup. Ici, donc nous suivons Trehan, assassin de métier, qui va découvrir qu’il a pour âme soeur une créature mi-sorcière, mi-démon : Bettina. Ces deux êtres que tout oppose vont pour ne pas changer faire chacun des compromis pour aller l’un vers l’autre. J’ai aimé voir la patience, la délicatesse et la tendresse de Trehan envers son âme soeur. J’ai aimé le voir l’accompagner pour qu’elle se remette de l’agression qu’elle avait subie mais aussi pour qu’elle s’affirme dans son rôle de dirigeante. C’est une belle dynamique qui les réunit et les pousse l’un vers l’autre. Il est touchant de la voir, elle, comprendre peu à peu ce vampire taciturne et si peu expressif. Leur couple m’a donc beaucoup plu. Mais surtout, ce que j’ai aimé, c’est l’univers qui est développé. J’ai trouvé le tournoi pour la main de Bettina passionnant, de même que ses relations avec son entourage (la tante de Bettina est hilarante). J’ai aussi apprécié de croiser des personnages de sa série principale qu’il est donc indispensable de lire si on ne veut pas se faire spoiler sur les derniers tomes. Au niveau de l’histoire, il n’y a pas de temps mort, tout s’enchaîne à merveille. J’ai juste trouvé que le dernier rebondissement destiné à les éloigner était peut-être de trop, mais sinon j’ai tout aimé.

Par contre, je ne l’ai jamais dit, je crois, mais bon sang que les couvertures de ce genre de série sont moches, repoussantes et ultra clichées. Ce n’est vraiment pas pour elles que je les achète.

Ma note : 18 / 20

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

The ancient magus bride de Koré Yamazaki

hqdefault

Titre :  The ancient magus bride

Auteur : Koré Yamazaki

Editeur vf : Komikku

Année de parution vf : Depuis 2015

Nb de tomes vf : 7 (série en cours)

Résumé du tome 1 : Chise a le pouvoir spécial de voir des choses que d’autres ne peuvent voir. Un magicien étrange, dont la tête est un crane tout aussi bizarre, est le premier à déceler le don de Chise. Il achètera cette jeune fille à des enchères au Japon pour la modique somme de 5 millions de livres sterling. De retour ensemble en Angleterre, Chise deviendra l’apprenti du magicien et est supposée l’épouser dans le futur. Le pouvoir spécial de Chise est appelé “Slay Beca” et permet de produire et d’émettre énormément de magie. Un pouvoir rare et de valeur qu’elle va devoir apprendre à maitriser pour survivre car “Slay Beca” demande beaucoup d’énergie et peut conduire à la mort…

Mes avis :

Tome 1

Voici une série au scénario original qui mélange magie, fantastique, sombre passé et espoir d’un monde meilleur, le tout dans une histoire parfaitement construite. On sent que l’auteur sait où elle va malgré le fait qu’elle associe grande histoire à petits instants du quotidien. Elle gère tout ça de main de maître. En plus, les dessins bien qu’un peu particuliers correspondent parfaitement à l’ambiance mystérieuse que l’auteur veut donner à une histoire qui prend place dans l’Angleterre victorienne. Les costumes aussi bien que les décors sont parfaitement rendus eux aussi et contribues à l’installation de cette ambiance. Mais celle-ci ne fait pas tout, les caractères des personnages y sont aussi pour beaucoup. Tous un peu introvertis, ils sont du coup plein de mystères et nous intriguent. On se demande qui est Elias et s’il a toujours été ainsi ; quels sont les pouvoirs de Chise et d’où lui viennent-ils ; pourquoi Elias l’a vraiment adoptée ; qui sont tous les êtres qui les entourent et quel rôle vont-ils jouer ? etc. Un bon début de série, intriguant à souhait.

Tome 2

Ce 2ème tome reprend exactement où le précédent s’était arrêté et conclut joliment l’intrigue sur cette fille des chat. J’aime vraiment l’ambiance douce-amère voire tragique qui se dégage de cette histoire qui montre que l’amour ne fait pas tout et qu’il peut même rendre fou, surtout quand des gens malhonnête l’utilisent. L’auteur continue donc à creuser et développer son univers et ses personnages, révélant peu à peu les motivations de chacun mais laissant encore tellement de questions en suspens qu’on ne peut qu’avoir envie de lire la suite pour avoir des réponses. Surtout qu’ici un « grand méchant » rival d’Elias semble être apparu et sera peut-être le fil rouge de cette histoire avec les expériences qu’il semble faire. A suivre.

Tome 3

Encore un tome très plaisant à suivre. Il continue sur le même schéma que le précédent à savoir poursuivre et terminer l’histoire commencée précédemment et s’en servir pour enchainer et approfondir le duo Elias-Chise. L’ambiance devient de plus en plus sombre au fil de la série, c’est une bonne chose. Mais l’auteur n’en oublie pas pour autant d’essayer de nous toucher par les relations complexes qu’entretiennent les personnages. Ainsi au début de ce tome, Chise gagne-t-elle un familier en aidant celui-ci à tourner la page. C’est encore une jolie histoire sur la difficulté à laisser partir un être cher. Par la suite, l’histoire porte sur les interrogations de Chise vis-à-vis d’Elias. Quel est son rôle auprès de lui ? Peut-elle exister, vivre sans lui ? Des questions que l’on est tous amené à se poser et pour lesquelles l’univers créé par Koré Yamazaki n’est qu’un joli prétexte. Cet univers continue à s’enrichir puisqu’on découvre la vraie forme d’Elias et que la fin nous suggère qu’on va en plus nous raconter un pan de son passé. Il est donc toujours plaisant de suivre cette histoire entre magie et réalité de la vie. En plus, les dessins sont toujours aussi beaux et le découpage des pages toujours aussi dynamique. L’ambiance reste sombre et onirique avec un brin de drame et de tendresse. Une série à découvrir et à faire découvrir.

Tome 4

Je ne sais pas pourquoi j’ai tant tardé à lire ce tome parce que j’ai vraiment passé un excellent moment. J’aime toujours autant l’atmosphère tranquille et apaisante de l’histoire, sa bienveillance et ses mystères. On démarre le tome avec la suite de la rencontre entre Chisé et Lindel qui lui raconte sa propre rencontre avec Elias. J’ai été à la fois surprise et ravie d’en apprendre plus sur lui mais il reste encore beaucoup de questions en suspens. Cependant cela permet à Chisé d’approfondir ses sentiments à son égard. La fabrication de sa baguette est aussi un moment riche et important dans l’histoire qui permet de faire le lien entre le passé et le présent. La suite de l’histoire se concentre sur les sentiments naissants d’Elias et la perception que les autres ont de lui. C’est d’abord mignon de le voir développer de l’affection pour Chisé qui représente bien plus qu’il ne l’aurait voulu au départ. J’aime aussi la franchise dont elle fait preuve avec lui, jusqu’à lui demander s’il a envie de la manger, elle fait preuve d’un grand courage, et la réponse n’en est que plus forte. D’un autre côté, ça fait remonter des souvenirs anciens à Chisé et je serais curieuse d’en apprendre encore plus de ce côté-là. Enfin, j’ai encore aimé découvrir d’autres pans de leur monde entre la baguette de Chisé, l’utilisation de ses pouvoirs, les libellaines, Oeil de cendres et tant d’autres… La fin soulève une vraie inquiétude pour le prochain tome, j’espère que ce n’est rien.

Tome 5

Encore une fois, j’ai mis longtemps à me lancer et comme à chaque fois, j’ai passé un très bon moment. Pourtant il ne se passe pas grand-chose, l’histoire avance très lentement mais elle évolue quand même. J’aime voir la relation entre Elias et Chise s’approfondir peu à peu. Les petits moments où il décrit ce qu’il ressent sont vraiment savoureux. Il a l’air aussi naïf qu’elle là-dessus. Dans ce tome, l’émotion est encore au rendez-vous. L’épisode sur la mort de Joël était poignante. C’est une très jolie façon de revenir sur le deuil et le lâcher prise. J’ai aussi beaucoup aimé tout le discours de Joël sur l’amour et la vie, c’est simple et tellement beau. J’espère qu’on reverra sa « Vampire » de temps en temps parce qu’elle m’a vraiment fait de la peine. La suite de l’histoire était consacrée aux pouvoirs de Chise et à sa relation au monde des fées. J’ai aimé qu’il y ait des conséquences à l’utilisation des pouvoirs de Chise, qu’on doive lui rappeler de prendre soin d’elle et de ne pas aller trop loin même pour aider les autres, ça change du discours du héros qui doit se sacrifier à n’importe quel prix qu’on trouve souvent dans les mangas. C’était aussi l’occasion de continuer à découvrir le royaume des fées et notamment leur « doctoresse » dont le passé m’a plu. Il rappelle des légendes bien connues. Enfin, c’était aussi une bonne occasion pour revenir sur le passé de Silk et rendre ce personnage un peu plus conséquent qu’il ne l’est pour le moment. Bref, encore de jolis moments de vie dans une ambiance calme et apaisante, le tout sur fond de bons sentiments et de magie. J’en redemande !

Tome 6

Ce nouveau tome est placé sous le signe de l’amitié et de la famille. Je me suis encore une fois régalée, j’ai passé un excellent moment empreint d’émotions et de poésie. Le tome s’ouvre avec Chise qui va retrouver Alice à Londres pour trouver un cadeau de Noël pour leurs maîtres. C’est un chapitre ultra mignon. C’est amusant de les voir tâtonner aussi bien pour leur cadeau qu’en amitié. Elles sont tellement maladroites toutes les deux. J’ai aimé en apprendre plus sur le lien qui unit Alice et Renfred ainsi que leur rencontre. En parallèle, on continue à voir l’attachement de plus en plus profond d’Elias pour Chise qu’il n’arrive plus à laisser partir loin de lui. Il a un besoin presque pathologique de la garder pour lui, de savoir où elle est, de la surveiller et de la protéger, ce qui m’amuse assez je dois dire. Je pose vraiment un regard doux et bienveillant sur lui, je me rends compte. Par la suite, on fait la rencontre d’une petite fille qui a perdu son frère. J’ai trouvé cette histoire bien prenante entre le fait que les parents l’aient oublié et que la créature menace directement Elias pur faire réagir Chise. C’était aussi intéressant de voir une créature qui se sert des faiblesses des hommes pour les retourner contre eux, surtout en s’attaquant aux paroles blessantes qu’ils peuvent prononcer. J’ai également aimé voir Chise se lier d’amitié avec elle et la voir chercher d’autres moyens que sa magie personnelle pour s’en sortir aussi bien par le troc qu’avec la peau de loup magique. Pour finir, les toutes dernières pages annoncent un prochain tome sous tension avec la nouvelle amie de Chise menacée par le nemesis d’Elias, ça me tarde !

Tome 7

J’ai d’abord trouvé ce tome un peu fouilli puis peu à peu l’histoire s’est éclaircie pour donner quelque chose de nerveux et percutant. Dans un premier temps, nous retrouvons Chise et Elias après la crise de jalousie de ce dernier. C’était attendrissant de voir Chise jouer le rôle de la mère pour le faire retrouver ses esprits mais surtout j’ai aimé la voir enfin utiliser sa magie de façon intelligente. Ce court chapitre permettait de renouer tranquillement avec l’univers. De même, la suite où elle va chercher de l’aide auprès d’Angelica pour sortir Elias du sommeil dans lequel elle l’a accidentellement plongé, permettait de retrouver ces personnages et de reparler de son état de Slay Vega. On sent bien que la mangaka essaie un peu de rameuter tout le monde dans ce tome et de recentrer l’intrigue sur Chise. Ainsi, je n’ai pas été surprise à la fin, de voir ses pouvoirs continuer à se développer aussi bien dans ses rêves avec Cartaphilus qu’avec le dragon qu’elle cherche à aider. Cela donne un tome plein de réflexion mais aussi d’aventure, avec une ambiance chargée, parfois pesante et stressante, mais qui donne furieusement envie de lire la suite.

Ma note : 17 / 20