Livres - Romance

Girl Meets Duke : Un drôle de mariage / Le jeu de la préceptrice / Une délicieuse voisine de Tessa Dare

Titre : Girl Meets Duke : Un drôle de mariage / Le jeu de la préceptrice / Une délicieuse voisine

Auteur : Tessa Dare

Éditeur : J’ai Lu – Pour elle (Aventures & Passions)

Années de parution : 2018-2020

Nombre de tomes  : 3 (série en cours) – Tome 4 à venir

Histoire : Les aventures de jeunes femmes hors du commun qui vont faire succomber des Ducs alors qu’elles sont couturière, pâtissière, horlogère où passionnée d’animaux. Des histoires à la fois tendre et cocasse avec des hommes qui ont aussi besoin de réapprendre à s’aimer et découvre la passion entre les bras de femmes atypiques.
Lire la suite « Girl Meets Duke : Un drôle de mariage / Le jeu de la préceptrice / Une délicieuse voisine de Tessa Dare »

RDV Livresques

Mon vide-grenier Livresque #21

Nouveau rendez-vous du Vide-Grenier Livresque de La Booktillaise (anciennement Fifty Shades of Books) dont je vous rappelle le principe : chaque mercredi La Booktillaise propose un thème pour lequel il faut sortir des antres de nos blogs une chronique correspondant. C’est l’occasion de faire découvrir ou redécouvrir des titres mais aussi de partager les chroniques d’autres blogueurs sur le même thème et/ou même livre.

Lire la suite « Mon vide-grenier Livresque #21 »

Livres - Romance

Les héritières de Tessa Dare

couv12528386 couv18414543 couv69515373

Titre : Les Héritières

Auteur : Tessa Dare

Editeur vf : J’ai lu (Aventures & Passions)

Année de parution vf : 2016-2017

Nb de tomes vf : 4 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Petite, Isolde Goodnight croyait aux histoires merveilleuses de son père, un écrivain à succès. À vingt-six ans, l’adversité lui a fait renoncer à ses rêves d’enfant. C’est alors qu’une lettre lui annonce un héritage inattendu. Pleine d’espoir, Isolde puise dans ses derniers deniers pour rejoindre Gostley Castle. Là-bas, elle est terriblement déçue : son parrain ne lui a pas légué d’argent, mais un château sinistre ! Pire, l’ancien propriétaire y réside toujours. Un malotru balafré, qui se présente comme le duc de Rothbury et… qui est aveugle. Comment pourrait-elle décemment le chasser de cette demeure, désormais leur seul refuge à tous deux ? Le conte semble tourner au cauchemar, mais les bonnes fées ont plus d’un tour dans leur baguette.

Mes avis :

Tome 1 : Il était une fois un Duc

Il y a des livres où des les premières pages, on sait qu’on va adorer et passer un excellent moment, Il était une fois un Duc est de ceux-là. Dès les premières pages, j’ai adhéré à cette nouvelle série de Tessa Dare, dont j’avais déjà beaucoup aimé Le Club des gentlemen, Les demoiselles de Spindle Cove et dans une moindre mesure les Trois destinées.

Ici, nous suivons les aventures d’Isolde Goodnight dont le père fantasque a fait une éternelle célibataire. A la mort de celui-ci, elle se retrouve sans le sou mais grâce à un héritage, la voilà dotée d’un château qui pourrait tout changer. Malheureusement, le maître du château est toujours en vie, lui, et est bien décidé à ne pas lui céder une demeure qu’il n’a pas vendu. Voilà donc Isolde et le duc de Rothbury forcés de cohabiter dans cette vaste demeure qui tombe désormais en ruine faute de soin, mais qui pourrai être LE lieu où Isolde pourrait réaliser ses rêves.

Dès le début, j’ai beaucoup aimé le caractère très réaliste et terre à terre d’Isolde/Izzy. C’est une jeune femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, qui affronte ses peurs et veut avancer dans la vie. Elle a une forte personnalité qui va lui être bien utile face au duc de Rothbury, Ramson, que la vie n’a pas épargné non plus. Celui-ci est une sorte de Heathcliff, blessé par la vie et ses semblables, il est devenu un vrai misanthrope et telle une bête blessée et traquée s’est retranchée dans ce vieux château pour être enfin en paix. Leur rencontre est donc explosive, aucun ne voulant céder, il va leur falloir quand même faire des concessions. Tout ce travail qui va les obliger à apprendre à ce connaître est drôle et touchant. Ils ne peuvent s’empêcher de s’envoyer des piques, de jouer au jeu du chat et de la souris ce qui est très amusant. Ramson, en plus, a très vite compris comment la titiller et s’en sert allègrement à la fois pour l’embêter mais aussi pour la séduire, car même sans l’avoir vue (il est presque aveugle), il ne peut s’empêcher d’être attiré par elle. De son côté, Izzy voit en lui l’homme dont elle a toujours rêvé, enfin jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche et jure à tout bout de champ lol  Ce sont donc deux fortes personnalités, opposées et complémentaires, qui vont se rencontrer, s’affronter et se trouver.

A côté de cette jolie romance au cours de laquelle chacun va se trouver, panser ses plaies et avancer, Tessa Dare a su créer un univers drôle et fantasque grâce aux Contes de minuit qui avec les différentes apparitions de ses fans crée un vrai décalage avec le sérieux de la situation dans laquelle Izzy et Ransom sont plongés. Cela apporte un vent de fraîcheur et d’humour. J’ai beaucoup ri lors de leur première incursion où le château et ses hôtes deviennent une attraction pour tous ces fans. Et par la suite, cela a donné une autre dimension aux lieux et décors entre parc d’attractions et château  gothique sorti tout droit des romans anglais du XIXe. La révélation finale sur ces Contes est en soit assez prévisible et je m’en doutais depuis un petit moment ^^

Enfin, voilà donc une très jolie romance, drôle, fantasque, piquante et attachante que j’ai dévoré. J’espère que les prochains tomes avec les autres héritières me feront passer un aussi bon moment.

Ma note : 17 / 20

Tome 2 : Des fleurs pour la mariée

Je suis un peu déçue par ce tome parce que je n’ai pas eu le coup de coeur escompté après celui du tome 1. Pourtant plein de conditions étaient réunies pour que ça me plaise mais il a toujours manqué le petit truc en plus.

Tout d’abord dans cette nouvelle romance, nous suivons les aventures de Clio Whitmore, jeune fille fiancée depuis 8 ans à Piers, un diplomate, mais qui n’a jamais fait l’effort de venir l’épouser et qu’elle depuis sous les moqueries de la haute société. Mais Clio a enfin fait un héritage et elle peut désormais vivre librement comme elle l’a toujours souhaité. Elle décide donc d’aller trouver Rafe, le frère de Piers, qu’elle connait depuis toujours pour lui demander de la libérer de ses fiançailles. Rafe est en quelque sorte le mouton noir de la famille. Il est devenu boxer contre l’avis de tous et défraie la chronique. Tout ne va donc pas se passer comme Clio l’avait escompté. Il va au contraire tout faire pour la convaincre qu’elle veut de ce mariage et qu’elle le mérite. Venu la retrouver dans le château dont elle a hérité, ils font le pari qu’il l’aura convaincu d’ici une semaine.

J’ai beaucoup aimé les caractères des deux héros dans cette nouvelle histoire. Clio est une jeune fille bien sous tout rapport, qui s’est laissée enfermer dans un carcan dont elle ne veut plus. On va donc la voir s’en libérer peu à peu pour retrouver la fougue et la liberté de sa jeunesse, tout ça sous les yeux de Rafe. Rafe, lui, est convaincu qu’il ne vaut rien, qu’il fera toujours du mal aux gens qu’il aime et qu’il ne mérite pas d’être aimé. Mais sans s’en rendre compte, il va au contraire tout faire pour mériter l’amour de Clio, se comportant ed façon vraiment charmante avec elle. Il va la pousser à redevenir elle-même, il va lui offrir tout qu’elle désire et même plus. A côté d’eux, il y a aussi les deux soeurs si particulières de Chloé. Si je n’ai pas aimé Daphné, trop peste et pimbêche à mon goût, j’ai beaucoup aimé Phoebe et sa vive intelligence qui la distingue tant des autres. Je me suis aussi beaucoup amusé d’Ellingworth, le chien de Rafe et Piers. Quant à ce dernier, je pense que je l’aurais aimé si on m’avait laissé le temps de le découvrir.

La romance entre les deux héros est très belle et surtout tellement naturelle que c’est peut-être ça qui m’a gênée. J’ai trouvé qu’elle manquait un peu de relief malgré les épreuves qu’ils avaient à surmonter : en gros, Piers et la haute société. On connaissait leurs sentiments depuis le début, du moins ceux de Rafe et du coup l’ensemble a manqué du piquant que j’aime tant dans ce genre d’histoire. Pourtant la tendresse qu’ils ont l’un pour l’autre, la passion qui irradie d’eux et le courage qu’ils ont pour toujours se dépasser m’ont beaucoup plu. Clio aide Rafe à s’accepter et se trouver, Rafe fait de même pour elle. Leur couple est solide mais on retombe trop souvent dans le « non, on ne peut pas, il y a Piers… » ce qui est aussi fort agaçant. Heureusement la fin relève le niveau avec un Rage qui apprend enfin de ses erreurs et est bien plus décidé. Le petit tour qu’il joue à Clio à la fin m’a bien amusée.

Enfin, tout comme dans le premier tome, j’ai pris beaucoup de plaisir avec le décor de cette histoire. J’ai aimé le château médiéval de Clio avec sa herse. J’ai aimé qu’elle ait un talent caché et qu’elle veuille s’en servir pour monter une brasserie. J’ai aimé la relation de Rafe avec son sport de prédilection : la boxe. L’ensemble était vraiment original, dommage qu’elle m’ait manqué ce petit plus.

Ma note : 16 / 20

Tome 3 : Mariage à l’écossaise

Malgré sa couverture qui est la moins belle de la saga selon moi, c’est le tome que j’ai préféré. J’ai aimé aussi bien l’ambiance, que les personnage, la romance et les valeurs défendues.

Dans ce troisième tome, Tessa Dare nous conte l’histoire de Madeline, une jeune fille qui souffre de phobie sociale sévère. Le jour où elle réalise qu’elle va devoir faire son entrée dans le beau monde, elle s’invente un fiancé qu’elle aurait rencontré à Brighton. Elle échange sous les yeux de sa famille une correspondance fictive avec celui-ci pendant des années, ce qui la met à l’abri des bals et autres sorties en public et lui permet de se consacrer aussi à sa passion pour le dessin et les petites bêtes. Mais un jour, il faut bien faire mourir le capitaine pour pouvoir poursuivre sa vie. Sauf que des années plus tard, dans le château écossais dont elle a hérité, se présente devant elle Logan MacKenzie en chair et en os. Celui qu’elle croyait avoir inventé de toute pièce existe bel et bien et a reçu ses lettres au fil des années.

Je dois dire que j’ai su d’emblée que ce titre allait me plaire. J’ai de suite était séduite par la personnalité fragile et fantasque de Maddie. J’ai aimé sa passion pour le dessin et le naturalisme. J’ai aimé ses difficultés à affronter la société qui dans une moindre mesure m’ont rappelé les miennes. J’ai trouvé également que c’était paradoxalement un personnage très fort, plein d’amour à donner mais juste inadapté au cadre où on voulait la faire entrer. Sa force, elle en a besoin pour affronter Logan quand il revient. Celui-ci est LE plus beau personnage de la saga. Il est vraiment complexe. Il fait croire qu’il est sûr de lui alors que ce n’est pas du tout le cas. Il a des blessures profondément ancrées en lui dont il ne se rend même pas compte au début. Mais il est d’une grande abnégation et compassion pour les autres. Il aide à la fois ses anciens soldats et Maddie à atteindre leur rêve. C’est un homme avec un coeur énorme et beaucoup de douceur et de tendresse sous ses apparence frustre d’Highlander.

La romance entre les deux commence exactement comme je l’aime avec des étincelles. Ils s’affrontent, se tournent autour, se domptent et finissent par s’aimer et se comprendre. Ce n’est pas simple au premier abord parce que Logan met beaucoup de barrières pour ne pas être à nouveau blessé comme il l’a été autrefois par son abandon. Et il faut bien toute la patience et l’amour de Maddie pour l’aider à surmonter ça. Mais dès le début, on sent bien qu’il s’est attaché à elle grâce aux lettres qu’il a reçues. Il la comprend et la soutient dans tout. J’adore !

Enfin, j’ai également beaucoup aimé tout le décor autour de leur histoire, que ce soit le château en Ecosse et ses terres autour, la tante de Maddie : Théa, un chouette petit bout de femme, les compagnons de route de Logan et surtout les deux homards apprivoisés de Maddie : Fluffy et Rex qui m’ont tant fait rire. Cette histoire est le parfait équilibre entre humour fantasque, situations cocasses, romance passionnée et compréhension bienveillante. Un must !

Ma note : 18 / 20

Tome 4 : A cause d’un rendez-vous galant

Je ne sais pas pourquoi, j’étais complètement passée à côté de la sortie de ce nouveau tome. Je le découvre donc avec plus de 6 mois de retard mais je suis ravie de combler cette erreur avec cette histoire qui fait le pont entre cette saga et celle des Demoiselles de Spindle Cove.

En effet, nous suivons la folle histoire de Piers, le malheureux fiancé du tome 2, et de Charlotte, la soeur de Minerva et Diana, héroïne des Demoiselles de Spindle Cove, ce qui pour moi était déjà d’excellent augure. Et comme en plus, Tessa Dare a décidé de mâtiner sa romance d’aventures et d’espionnage, j’étais aux anges en lisant ce tome. J’ai trouvé l’histoire pleine de peps, d’humour et de tendresse. Je me suis beaucoup amusée des aventures rocambolesques de Charlotte dans la première partie, puis j’ai aimé m’arracher les cheveux devant la maladresse sentimentale de Piers dans la seconde.

Piers est le héros de romance type, beau, ténébreux, avec un métier à risque et un lourd passé. Il a tout du héros qui fait fondre les coeurs des lectrices, mien y compris, et ce fut effectivement le cas ici. On le découvre espion au service de sa majesté, en service alors que l’intrigue commence. Il mène l’enquête sur l’hôte qui les accueille Charlotte et lui lors d’une partie de campagne. Il est très attaché à son métier dans lequel il se donne à 100% pour oublier une histoire familiale un peu lourde. Piers est un écorché de la vie qui se cache derrière un masque de froideur et de perfection. Mais c’est aussi un homme intelligent qui va réussir à voir au-delà du beau minois de Charlotte.

Charlotte est, elle aussi, l’héroïne typique des romances victorienne. Elle est intelligente, forte tête, pleine d’énergie et de vie. C’est une vraie pile et une vraie gaffeuse aussi. Ses deux soeurs se sont déjà mariées et sa soeur cherche à la caser elle aussi, quitte à lui faire honte. C’est en cherchant à lui échapper qu’elle tombe sur Piers. Charlotte est quelqu’un de passionné, qui va se retrouver embarquer dans l’enquête de Piers sans le savoir et dont la curiosité va la pousser toujours plus loin pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Leur romance démarre sur les chapeaux de roue. On sent de suite une vraie alchimie et une réelle attirance entre eux. De plus, ils se complètent bien. Ils sont tous les deux curieux et intelligents avec un vrai talent pour l’espionnage et les enquête. J’ai beaucoup aimé cet aspect de leur romance. C’est l’enquête qui va les rapprocher au début mais très vite Charlotte va surtout essayer de comprendre qui se cache derrière la carapace de Piers. Elle va petit à petit faire tomber ses barrières et découvrir l’homme passionné et plein de tendresse qui se cache derrière. Je suis vraiment fan de leur couple.

L’intrigue fil rouge du tome n’est pas désagréable à suivre non plus. Elle est drôle et amusante, pleine de piquant et de surprise. J’ai beaucoup aimé les voir enquête. Je me suis amusée à les suivre dans leurs aventures. Et j’ai trouvé la fin amusante et bien trouvée. J’ai vraiment passé un excellent moment.

Ma note : 17 / 20

Livres - Romance

Les demoiselles de Spindle Cove de Tessa Dare

couv52392723 couv58148389 couv8078984 couv6073017

Titre : Les demoiselles de Spindle Cove

Auteur : Tessa Dare

Années de parution vf : 2014

Editeur vf : J’ai lu

Nb de tomes : 4

Résumé du tome 1 : Spindle Cove est un village idyllique. Il permet aux femmes de s’évader loin de la folie des hommes. Pourtant, ce havre de paix est bientôt envahi par des soldats las de la guerre et dangereusement séduisants. Victor Bramwell, nouveau comte de Rycliff est l’un d’eux. Il a l’ordre de former une milice locale dans ce lieu atypique. Rapidement, il se heurte à Suzanna Finch, et à ses idées résolument modernes.

Mes avis :

Les demoiselles de Spindle Cove, tome 1 : Un moment d’abandon
Un joli moment de lecture mais le coup de coeur attendu. J’ai adoré découvrir toute la petite communauté mais je n’ai pas trouvé le couple central transcendant. Effectivement Bram avec ses côtés tendres bien cachés derrière son caractère bourru fait battre notre petit coeur. Mais j’ai trouvé leur histoire trop rapide et surtout trop crue parfois. J’attends le tome suivant avec plus d’impatience.

Les demoiselles de Spindle Cove, tome 2 : Une semaine de folie
Encore meilleur que le 1e. Une lecture vraiment touchante et rafraichissante. Leurs aventures sont rocambolesques, on se demande tout le temps ce qu’il va leur arriver. Et en même temps, leur découverte l’un de l’autre est émouvante, ils se livrent vraiment et ça semble tellement naturel. J’ai adoré. Je regrette juste une fin un peu rapide, j’aurais aimé rester encore avec eux.

Les demoiselles de Spindle Cove, tome 3 : Un mariage au clair de lune

Encore un très bon tome et une très belle histoire. Certes, il est différent du 2e qui reste mon préféré, ici, tout ou presque se passe à Spindle Cove et on retrouve tout le petit monde qu’on a croisé depuis le début, ce qui d’ailleurs fait la richesse de cette série. En effet, ils sont tous très attachants et c’est agréable de les retrouver d’un tome à l’autre. L’histoire de Kate et Thorne est superbe, pleine de douleur, de passion et de tendresse. Ce sont deux personnages qui n’ont pas été épargnés par le vie, surtout Thorne qui depuis toujours fait tout pour protéger Kate, ce qui est d’autant plus beau. Il a vraiment tout abandonné et donné pour elle, mais cela n’a pas suffit à la rendre heureuse. Elle cherche encore à atteindre ce bonheur et va devoir lutter pour lui faire comprendre et avouer que ce n’est qu’ensemble qu’ils pourront être heureux. J’ai beaucoup aimé la constitution de leur couple et l’équilibre qui en ressort. J’ai également beaucoup aimé découvrir la famille de Kate, les Gramercy et j’espère que l’auteur aura la bonne idée de les utiliser pour une prochaine série. Ils sont vraiment rocambolesques et pourraient faire de bons héros chacun à leur façon. En plus, c’était original d’introduire une jeune lesbienne dans l’histoire. J’espère que le prochain et dernier tome sera tout aussi bien.

Les demoiselles de Spindle Cove, tome 4 : Tant qu’il y aura des ducs

Encore une belle histoire, mais un peu en-dessous des tomes 2 et 3. J’ai eu beaucoup de mal à adhérer aux deux personnages : Pauline et Griff. Tout d’abord parce que je n’ai pas trouvé le personnage de Pauline très cohérent. Je comprends que l’auteur veuille lui apporter un plus par rapport à sa condition de servante mais j’ai trouvé ça mal fait, je ne sais pas pourquoi. Quant à Griff, j’ai eu le même problème, parfois je ne le reconnaissais pas, comme s’il avait deux personnalités… et ça m’a pas mal gêner. Heureusement, au bout d’un moment, l’auteur a tranché et j’ai trouvé les personnages plus francs et du coup, j’ai enfin commencé à accrocher à l’histoire. J’ai alors aimé la relation de Pauline et de Griff, pleine de tendresse et de piquant. J’ai aussi beaucoup aimé les relations de Pauline avec la Duchesse douairière, mais aussi de Griff avec celle-ci, c’était très touchant. De même que son passé, que j’avais deviné assez vite, et qui éclaire pas mal de choses. C’était sympa de retrouver les anciens personnages des tomes 1 et 2, mais plutôt superflus à mon sens. Sinon, excellente idée d’avoir introduit la soeur handicapée, sujet qui me parle particulièrement. Et j’ai beaucoup aimé les choix de vie que chacun va faire. Par contre, j’ai remarqué quelques répétitions dans les scènes romantiques ou les commentaires des personnages l’un sur l’autre. Mais au final, j’ai dévoré l’histoire et j’aurais même aimé que ça dure plus longtemps.

Ma note globale : 17 / 20

Livres - Romance

Le club des gentlemen de Tessa Dare

couv32215231 couv25980535.png couv7109835.png

Titre : Le club des gentlemen

Auteur : Tessa Dare

Année de parution vf : 2012

Edition vf : J’ai lu

Nb de tomes : 3

Résumé du tome 1 : Le Club des Gentlemen est une organisation très privée qui ne compte que dix membres. Parmi eux, Spencer, duc de Morland, célèbre sous le surnom de « Duc de minuit ». Car chaque nuit, Spencer choisit une jeune femme qu’il invite à danser, le temps d’une valse étourdissante. Mais Spencer est un cœur à prendre, qui pourrait bien vaciller pour la belle Amelia d’Orsay…

Mes avis :

Le club des gentlemen, tome 1 : Valse de minuit
Un merveilleux roman. Au premier abord, je ne m’attendais pas à grand-chose, les premières pages n’étaient pas très engageantes mais il s’est passé très vite un je ne sais quoi qui m’a accroché et je n’ai plus lâché. J’ai tout aimé dans ce roman. J’ai adoré voir Spencer et Amelia apprendre à se connaitre et tomber amoureux peu à peu malgré leur entêtement commun. J’ai aimé l’intrigue secondaire autour de la mort de Leo et il me tarde de retrouver les autres membres du Stud Club.

Le club des gentlemen, tome 2 : Le destin de Merry Lane
Après le coup de coeur que j’avais eu pour le premier, j’ai été déçu par ce tome-ci. Tout va trop vite entre eux, ils tombent trop facilement sous le charme l’un de l’autre. Moi aussi, j’ai été très agacé par ce « destin » qui revenait sans arrêt et qui avait un côté mystique très pénible. Le reste est assez superficiel, il n’y a pas véritablement d’intrigue ici malgré la tentative autour du château.

Le club des gentlemen, tome 3 : Trois nuits ou jamais
J’attendais l’histoire de Julian et Lily avec impatience et je n’ai pas été déçue. J’ai beaucoup aimé la confrontation entre son côté protecteur à lui et sa volonté de devenir indépendante à elle. Leur couple était très frais. J’ai aussi aimé poursuivre la recherche de l’assassin et la révélation finale m’a plu même si je l’avais en partie devinée.  J’ai aimé même si le tome 1 restera mon préféré.

Livres - Romance

Trois destinées de Tessa Dare

couv11246701 couv31802294 couv52262231

Titre : Trois destinées

Auteur : Tessa Dare

Année de parution vf : 2011

Editeur vf : J’ai lu

Nb de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Lucy est amoureuse de Toby, mais ce dernier l’ignore. Pour s’entraîner à le séduire, elle prend comme cobaye Jeremy, l’ami de son frère, un homme austère. Mais Lucy et Jeremy se prennent à leur propre piège.

Mes avis :

Trois destinées, tome 1 : L’impulsive
Encore un A&P comme je les aime, avec des héros haut en couleur et qui adorent se bouffer le nez, mais qui ont aussi leurs failles. L’histoire est menée tambour battant, c’est drôle, frais et attendrissant. Même si ce n’est pas révolutionnaire, la mayonnaise prend et on en redemande.

Trois destinées, tome 2 : L’aventurière
Ça faisait un moment que je n’avais pas lu une romance sur fond d’aventures maritimes, et j’aime toujours autant. Les héros sont parfois agaçants dans leur entêtement mais sont très attachants. Le cadre est parfait pour cette aventure et on a droit à des scènes aussi cocasses que romantiques.

Trois destinées, tome 3 : L’idéaliste
Grosse, grosse déception après 2 tomes qui m’avaient fait rire et sourire, celui-ci tombe vraiment à plat. Les héros sont insipides et agaçants, l’intrigue inintéressante et mièvre à souhait. Heureusement les passages éclairs des anciens personnages et surtout de Joss m’ont empêché de piquer du nez.