Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Let’s Play de Leeanne M. Krecic

Titre : Let’s Play

Auteur : Leeanne M. Krecic

Traduction : Noémie Saint Gal

Éditeur vf : Kotoon

Année de parution vf : Depuis 2022

Nombre de tomes vf  : 1 (en cours)

Résumé : Samara Young est une jeune femme qui rêve de devenir développeuse de jeux vidéos. Un jour, alors qu’elle a sorti son premier jeu vidéo indépendant Ruminate, le viewtuber Marshall Law fait un let’s play dessus sans avoir compris le but du jeu. Par conséquent, il trouve le jeu vidéo inintéressant et ses fans vont ruiner la page de développeur de Sam. Alors que cette dernière oscille entre la dépression et la colère suite à la vidéo de Marshall Law, un nouveau venu vient s’installer dans l’appartement à côté du sien. Arrivera-t-elle à s’entendre avec ce nouveau voisin, qui n’est autre que l’homme qui vient de ruiner sa vie, Marshall Law ?

Mon avis :

Tome 1

Gros phénomène de ces dernières années, les webtoon arrivent depuis quelques années chez nous en version papier également et tandis que je dois avouer trouver leur qualité graphique et narrative assez basiques, il y a cependant chez eux, un je ne sais quoi de très addictif, qui en rend à chaque fois la lecture fort plaisante, cette nouvelle série n’est pas différente des autres.

Créée en autodidacte par Leeanne M. Krecic, une diplômée américaine en informatique, qui a travaillé pendant 11 ans comme responsable informatique d’une entreprise en ligne, Let’s Play est devenu un vrai phénomène viral avec plus de 5 millions d’abonnées dans le monde sur la plateforme où il est originellement publié. Puis proposée en campagne de Kickstarters, la série se classe 2e des 30 meilleures campagnes du site dans la catégories « comics », une adaptation live a même été annoncée et la série est nominée aux Eisner Awards, qui récompense les meilleurs titres graphiques aux Etats-Unis. Un vrai phénomène !

Celui-ci débarque chez nous en version papier chez Kotoon, nouveau label de webtoon, après avoir déjà été publié dans notre langue sur la plateforme de webcomics Wabtoon. On retrouve ici le format habituel qui correspond à peu près à un format entre le poche et le grand format, le tout sur papier épais pour soutenir une impression toute en couleur et une couverture à rabat et non jaquette, la norme désormais pour ce format. Ce premier tome regroupe les 23 premiers épisodes ainsi qu’un chapitre inédit permettant ainsi de lancer la série !

Celle-ci se présente comme une comédie romantique pour adultes avec tous les codes des dramas et autres séries télé du genre qu’on aime bien, de l’histoire jusque dans le découpage. C’est drôle, piquant, frais et en même temps, on y discute de sujets actuels plus profonds en lien avec le travail, la perception des jeux vidéos, les relations amoureuses et amicales passées 20 ans, etc. J’ai trouvé cela très frais et fun à lire !

Même si je ne suis pas fan du format webtoon car je n’aime pas trop les colorisations numérique et les dessins hyper lisses et léchés du genre ainsi que le découpage très codifié et figé qui ne rend pas aussi bien en papier que sur le téléphone, je dois avouer avoir passé un très bon moment. J’ai beaucoup aimé suivre une héroïne adulte, déjà dans le monde du travail, qui a à côté une passion pour le codage informatique et la création de jeux vidéos, qu’on va suivre dans son processus créatif mais aussi dans la remise en question de sa passion suite à une avalanche de critiques négatives. C’est parfaitement dans l’air du temps.

Avec Sam, nous allons pénétrer dans l’univers impitoyable d’internet, des réseaux sociaux et autres sites d’expression où on peut monter des cabales et détruire des gens sous couvert d’anonymat, l’autrice ne se gênant pas pour montrer les ravages sur la vie réelle. Cependant, comédie romantique oblige, Leeanne M. Krecic ne va pas s’arrêter là et pour accrocher ses lecteurs et les rendre accroc, en plus de ces thèmes de société un peu sombre, elle va développer tout un réseau de rencontres autour de l’héroïne pour lui ouvrir ses horizons en dehors de la création de jeux vidéo.

En reprenant les mécanismes des comédies romantiques qu’on connaît bien, elle va ainsi mettre dans l’appartement juste à côté de notre héroïne son nemesis : Marshall Law, le gamer qui s’est filmé jouant à son jeu et le descendant en flèche. Elle va aussi mettre sur sa route, un beau superviseur prêt à tomber la chemise pour elle, à son boulot, ainsi qu’un beau barman qui lui fait les yeux doux dans le café du coin. Bref, tout un harem inversé se dessine autour d’elle et lui offre un tas de possibilité. Mais là où s’est finement joué dans ce premier tome et où l’autrice apporte une belle touche de modernité, c’est que Sam y semble totalement indifférente dans ce premier tome, en dehors du fait de se rincer l’oeil sur les abdos des uns et des autres, comme les lectrices par ailleurs 😉

Ce premier tome se propose donc comme une comédie romantique qui amorce une relation ennemis to lovers entre Sam et son voisin, tout deux passionnés de jeux vidéos, ainsi qu’un harem inversé avec tous ces hommes gravitant autour d’elles et représentants bien des fantasmes féminins : le patron, l’ami, l’inconnu du café… L’autrice pioche astucieusement dans les codes des romances pour offrir ici une synthèse assez addictive. Addictive parce que le format est entraînant, rythmé, tour à tour drôle et piquant ou plus sombre et profond.

J’ai beaucoup aimé suivre de façon totalement normalisé des passionnés de jeux vidéos dont on découvre le monde (codage, création, forum de notation, guildes, etc). Que de chemin parcouru ! J’ai beaucoup aimé qu’on nous montre une héroïne adulte dans un univers de travail en entreprise avec ce que ça implique de compliqué en terme de relationnel. C’était sympa d’avoir quelque chose résolument dans l’air du temps avec des youtuber jeux vidéo / mode… Alors certes, c’est plein de clichés, de facilités, de chemins maintes fois empruntés et prévisibles mais quand on aime les comédies romantiques on est en terrain conquis et c’est hyper agréable et fun à lire.

Ce n’est toujours pas de la grande littérature pour moi. Je n’y prends pas le même plaisir qu’à lire un manga ou une BD. Je n’ai pas les mêmes attentes non plus. Nous sommes dans un produit encore plus commercial je trouve où le divertissement est la principale ligne directrice, mais comme on aime aller voir au cinéma les blockbusters de pur divertissement en sachant que ce sera avant tout du grand spectacle mais pas une grande histoire, on prend plaisir ici à lire une bonne petite comédie romantique avec des schémas attendus et l’humour qu’on aime, mais avec en prime quelques petites thématiques actuelles bien distillés en sus.

Let’s Play a tenu ses promesses de divertissement efficace, un peu racoleur, mais tellement amusant et entraînant. Ce fut une lecture fun et vive où je me suis très vite attachée aux personnages et à leur vie très actuelle dans une ambiance me rappelant les comédies romantiques que j’aime tant lire et regarder. Si vous êtes à la recherche d’un bon moment avec de jeunes adultes qui se cherchent dans l’univers du jeu en ligne, je ne peux que vous le recommander !

(Merci à Kotoon pour cette découverte)

> N’hésitez pas à lire aussi l’avis de : Madame Point Virgule, Vous ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

9 commentaires sur “Let’s Play de Leeanne M. Krecic

  1. Je l’ai découvert grâce à l’annonce de sa parution en français, mais je n’ai pas encore craqué, les graphismes ne me parlant vraiment pas contrairement à la plupart des autres webtoons, et craignant toujours les harems inversés ou non. Mais il se dégage de ta chronique l’impression d’une œuvre divertissante, pleine de fraîcheur, qui aborde néanmoins des thématiques actuelles… Je vais encore attendre pour voir si ma médiathèque se lance, sinon je tenterai sur l’application avant un éventuel achat.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, étant nous même légèrement geek avec nos blogs et rs, forcément ça nous parle et c’est joliment raconté de façon à être addictif en reprenant des mécanismes effecices des comédies romantiques.
      Pour ma part, je compte aller regarder la suite sur l’application 😉
      Je croise les doigts pour toi ^^

      Aimé par 1 personne

  2. Il fait parti des Webtoon que je suis mais je n’irai pas acheter la version papier pour autant. Comme toi, j’ai du mal avec le format des Webtoon.

    Sur cette histoire en particulier, les dessins sont un peu trop lisses. Je préfère des styles comme Play, Flee ou I married an Anti-Fan.

    Puis même si j’aime beaucoup la personnification des émotions qu’utilise l’auteur ou le fait qu’elle aborde tous les sujets sans gêne ni tabous, je trouve parfois que ça fait très scolaire et dernièrement ça n’avance pas énormément. L’auteur fait du recyclage en remettant les mêmes flashback avec juste une petite info supplémentaire. Bref, ce n’est pas le meilleur que j’ai lu !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton avis de lectrice de la suite du coup. Je pense que quand j’aurais un moment, je basculerai sur l’appli pour aller lire ça car en bonne fan de comédie romantique, je reste très curieuse. Mais clairement si ça tourne en rond et n’avance pas, ça va vite être frustrant ><

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s