Séries Tv - Films

Visionnages de la semaine – 52

89197bbb-8d92-4bc1-955b-a6e9b7c15b3d

A nouveau, bonnes fêtes à tous et surtout bonne nouvelle année 2017 ! Cela aura été une petite semaine pour moi, j’ai juste réussi à terminer deux nouvelles séries mais quelles séries, surtout Eyewitness ! Je suis ravie de mes découvertes. Côté films, ç’aura été moins bon, je suis bonne pour re-regarder mes classiques pour me remettre en meilleure forme. Et vous, votre bilan cette semaine ?

Catégorie Films

images Quo Vadis de Mervyn LeRoy (1951) avec Robert Taylor, Deborah Kerr, Peter Ustinov, Leo Genn… ~ Ma note : 12 / 20

Voici un bon petit peplum avec tous les ingrédients du genre. Cependant comme beaucoup si l’histoire est intéressante, la réalisation a pas mal vieilli. Cela donne un mélange assez kitch – j’ai bien ri de la caricature de Néron – avec pas mal de longueurs mais les acteurs sont bons et l’aventure intéressante. J’aimerais bien que les réalisateurs actuels se penchent un peu sur le genre.

index Barry (TV) de Vikram Gandhi (2016) avec Devon Terrell, Annabelle Attanasio, Jason Mitchell, Anya Taylor-Joy… ~ Ma note : 6 / 20

Je suis déçue, je m’attendais à tellement plus de ce film parlant de la jeunesse d’Obama. Au final, ce n’est qu’un très bref instant de sa vie qui est conté et qui plus est c’est noyé sous le pathos et le mélo. L’ensemble est assez plat aussi bien niveau réalisation qu’acteurs. Franchement, je ne vois pas l’intérêt de ce biopic…

index Comme des bêtes de Chris Renaud et Yarrow Cheney (2016) ~ Ma note : 8 / 20

Je voulais tester ce dessin animé depuis que j’avais vu la bande-annonce, le côté un peu foufou me plaisait assez et je trouvais l’animation assez jolie. Au final, c’est tout ce qu’il y a à retirer de ce film. L’histoire est vue et revue. Les personnages sont ultra caricaturaux, il n’y a aucune subtilité. Je me suis ennuyée ferme. Heureusement que visuellement ça tenait la route sinon ma note serait encore plus mauvaise. A oublier.

Catégorie Séries Télé

New index Eyewitness – Episodes 1 à 10 ~ Ma note 17,5 / 20 *Saison complète*

Encore sur les bons conseils de Yodabor me voilà à tester un thriller d’inspiration scandinave (?). Malgré le filtre gris un peu pourri qui gâche toute la photographie de la série, j’ai de suite adoré le décor de cette petite ville de campagne tranquille. L’histoire est passionnante à suivre aussi bien l’enquête autour du premier meurtre puis du trafic de drogue, que les déboires des uns et des autres. Mais surtout je suis archi fan du duo Lukas-Philip, de leur romance, de leurs fragilités. Les acteurs sont très bien choisis en particulier Helen et Gabe, les « parents adoptifs » de Philip et Ryan, le psychopathe de la série. Ensuite les questionnements vont plus loin que la simple enquête qu’on suit, on s’interroge aussi sur le coming out, le placement d’enfant, l’intégration dans une nouvelle ville, le fait d’être trop pris par son travail… Je vous conseille à tous de découvrir cette belle série, mon gros coup de coeur de cette fin d’année.

index Travelers – Episodes 1 x 06 à 12  ~ Ma note : 15,5 / 20 * Fin saison 1 *

On apprend enfin quelle est leur mission initiale dans l’épisode 6 mais je ne suis pas sûre qu’ils aient vraiment réussi vu qu’ils sont encore là après. En attendant, ça reste sympa à suivre malgré un rythme un peu chaotique. J’aime de plus en plus chaque membre de l’équipe. J’ai aimé les passages où on nous montre ce qu’ils ressentent après avoir effectué leur mission quand ils se demandent ce qu’ils vont faire de leur nouvelle vie (épisode 7). On en apprend aussi plus sur là d’où ils viennent, des bribes nous sont données de temps en temps sur eux, leur monde, ainsi que les autres équipes (épisode 8). Et puis, ce renversement dans le fil rouge qui commence à arriver avec la découverte de « la société » des Travelers est super intéressant (épisode 9) de même que l’entremêlement de plus en plus important avec la vie de leurs hôtes et l’implication de leurs proches (épisode 10). J’ai d’ailleurs été bien surprise par les derniers événements les concernant dans les 3 derniers épisodes, que ce soit le crash de l’avion avec la femme de McLarren (épisode 10), la « maladie » de Mercy et la solution choisie par Grace (épisode 11). C’est brutal mais nécessaire. Même si l’ensemble est encore assez flou parfois, on sent enfin apparaitre un fil rouge avec leur monde d’origine grâce aux changements qu’ils ont opérés. On sait maintenant qu’ils doivent sauver le futur d’une faction rivale et que Grace fait tout pour, allant jusqu’à se mettre leur chef à tous à dos (épisode 12). Cette première saison était vraiment prenante et maintenant que l’histoire s’est éclaircie, j’espère que la prochaine sera encore meilleure.

New 631_1480514412_vlcsnap-2016-11-30-14h27m38s318 The Collection – Episodes 1-2 ~ Ma note : 14 / 20

Nouvelle série franco-britannique dont je profite de la diffusion française pour la tester. C’est sympa de découvrir les milieux de la mode juste à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, qui plus est en suivant l’histoire d’une famille. C’est simple mais efficace et j’aime l’idée qu’ils cachent quelque chose.

images Vikings (2013) – Episode 4×15 ~ Ma note : 15 / 20 

Je ne pensais pas que la mort de Ragnar arriverait si vite dans la saison. Pourtant je voyais bien que tout l’annonçait mais je refusais d’y croire. Ça va être dur maintenant de suivre la série sans lui même si Ivar prend plutôt bien la relève. J’attends de voir ce qu’ils vont décider lui et ses frères, venger Ragnar ou leur mère ? Concernant l’épisode en lui-même, je l’ai trouvé très lent, un peu mou et il me tardait que ça se termine. J’ai aimé revoir brièvement le passé de Ragnar mais ça s’arrête là. C’est loin d’être le meilleur épisode de la série, ça manquait cruellement d’émotion pour moi.

Bons visionnages à vous aussi. A la semaine prochaine.

clap-de-fin-i-love-cinema-potzina

Séries Tv - Films

L’Aigle de la Neuvième Légion de Kevin Macdonald

laigle-de-la-neuvieme-legion-critique

Titre : L’Aigle de la Neuvième Légion

Réalisateur : Kevin Macdonald

Année de sortie vf : 2011

Acteurs : Channing Tatum ; Jamie Bell ; Donald Sutherland ; Tahar Rahim

Histoire : L’adaptation d’un roman épique anglo-saxon de Rosemary Sutcliff. L’histoire se déroule au crépuscule de l’Empire Romain. Un officier est envoyé en Grande-Bretagne pour y enquêter sur la mystérieuse disparition de la Neuvième Légion, la plus célèbre de l’Empire, qui stationnait à la frontière avec l’Ecosse. Quatre mille soldats ont mystérieusement disparu, avec parmi eux le père de cet officier… 

Mon avis :

Voici un film qui sur le papier ne payait pas de mine, je pensais même ne pas du tout l’aimer vu la qualité des derniers films que j’avais vu sur le sujet… Mais il ne faut pas s’arrêter là. Certains l’acteur qui incarne le héros n’est pas des plus charismatique, le scénario est également assez prévisible et la photographie n’est pas des plus réussie. Mais j’ai beaucoup aimé le jeu de Jamie Bell (Esca, l’esclave du héros) qui vole complètement la vedette à Channing Tatum, et j’ai aussi été ravie de retrouver l’excellent Donald Sutherland même si on le voit peu.

L’histoire, qui consiste en la quête de l’aigle qu’a perdu le père du héros autrefois lors d’une compagne, est l’occasion de découvrir un pan de l’histoire romaine qu’on voit très peu au cinéma. En effet, on voit enfin ce qu’il se passe du côté et au-delà du Mur d’Hadrien. On a ainsi droit à une représentation originale du peuple Picte qu’ils affrontaient régulièrement, et de leur société guerrière. Bien sûr, l’histoire est en partie faussée vu qu’on voit tout à travers les yeux des romains et on sait comment ils dépeignent les peuples étrangers qu’ils affrontent… C’était donc plaisant et amusant à voir mais il ne faut surtout pas s’arrêter là pour se faire une idée des Pictes.

Cependant, ce qui était aussi sympa à voir dans cette histoire c’est la relation Marcus-Esca, une relation maître-esclave tout à fait inhabituelle et telle qu’on n’en trouve qu’au cinéma. Ce dernier est vraiment un personnage intéressant. C’est quelqu’un de fier et qui tient parole. Il est aussi rusé et sait exploiter les situations qui s’offrent à lui pour s’en sortir. Marcus au contraire n’est au début qu’un bon soldat très attaché à son père et dont il veut redorer le blason, il est donc très naïf, autoritaire et a de sérieuses ornières. Heureusement, il va changer un peu au cours de leur voyage.

Les scènes de batailles et de combat qui peuplent ce film sont assez bien tournées et rythment bien l’histoire, qui en a bien besoin parce qu’il y a quelques passages à vide parfois. Dans l’ensemble par rapport à tous les nanars qui sont sortis sur le sujet, celui-ci s’en sort plutôt bien.

Ma note : 14 / 20