Red Rising de Pierce Brown

couv50728628 couv37724239 couv47200674

Titre : Red Rising

Auteur : Pierce Brown

Editeur vf : Hachette

Année de parution vf : 2015-2016

Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Résumé du tome 1 : « J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »
Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Mes avis :

Tome 1 : Red Rising

Je suis un peu embêtée avec le premier tome de cette nouvelle série. J’ai trouvé que Pierce Brown avait de très bonnes idées mais mon dieu que la mise en oeuvre fut laborieuse. J’ai trouvé les trois quarts du tome lents et poussifs mais surtout j’ai été extrêmement gênée par la pauvreté du style et de la langue. La plupart du temps, je n’aime pas les histoires racontée au présent et c’est malheureusement le cas ici. Tous ces points négatifs ont vraiment ralenti ma lecture.

Pourtant, cela partait bien. J’ai aimé l’univers sale, poussiéreux et humide des premiers chapitres. On se sentait vraiment dans les bas fonds de Mars dans le futur. C’était dur et rude et on comprenait pourquoi. J’ai de suite apprécié le personnage de Darrow même s’il était un peu mou et passif dans les premiers temps, ou plutôt résigné, je devrais dire. Cependant toute cette introduction a trop trainé en longueur et l’événement qui déclenche le changement de Darrow a manqué d’impact pour moi tellement il était attendu et prévisible.

La partie de transition qui suit est un peu plate. Elle permet de mieux découvrir l’univers dans lequel navigue Darrow. On y fait des rencontres intéressantes avec cette Résistance qui cherche à placer l’un de siens pour renverser le système mais l’ensemble reste assez flou et peu convaincant.

J’ai largement préféré à partir du moment où Darrow se fait sélectionner pour rentrer dans « l’école » des Sans Egaux que ce soit les épreuves de sélections, le passage où la guerre entre les différentes maisons qui suit. C’est plein de bonnes idées. On rencontre des personnages divers et charismatiques. Mais encore une fois l’ensemble est très brouillon, ça part dans tous les sens parfois et surtout cela manque de punch. L’auteur a du mal à trouver les moments où il doit faire accélérer les événements pour que son roman devienne plus addictif, du coup le rythme est toujours égal et ça donne un rendu plat et mou.

Parmi les personnages, j’ai beaucoup apprécié le héros, je l’ai déjà dit, même s’il change pas mal au fil du tome. J’ai aimé le voir se construire sa légende et être un si bon meneur d’hommes. Du coup, j’ai aimé sa relation avec ceux-ci, en particulier avec Sevro et Mustang, mais aussi avec son Proctor. J’ai aussi aimé ses rivalités avec les « dieux » de l’Olympe.

Mais ce que je retiendrai surtout de ce titre, c’est l’originalité de l’univers avec ce mélange de science-fiction et de mythologie romaine. C’est prégnant dans tous les aspects du titre et on sent que l’auteur maîtrise sa création.

Ma note : 14 / 20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s