Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les Héros de la Galaxie de Yoshiki Tanaka et Ryu Fujisaki

Titre : Les Héros de la Galaxie

Auteurs : Yoshiki Tanaka (scénario) et Ryu Fujisaki (dessins)

Éditeur vf : Kurokawa

Années de parution vf : Depuis 2018

Nombre de tomes vf : 3 (en cours)

Histoire : En 3586, la galaxie voit s’affronter deux grandes puissances de force égale : l’Alliance des Planètes libres et l’Empire Galactique. C’est dans ce dernier que vivent paisiblement Reinhard Von Müsel et Siegfried Kircheis. Jusqu’au jour où la soeur de Reinhard est enlévée pour devenir la concubine du Kaiser Friedrich IV, le chef de l’Empire .
Le Kaiser étant dans son droit, Reinhard est impuissant. Révolté qu’une telle chose soit possible dans l’Empire Galactique, qu’il pensait pourtant garant de libertés, il décide de s’engager dans l’armée afin de gravir les échelons le plus vite possible et de renverser l’empereur en place.
Mais un nom pourrait bien se dresser sur son chemin : celui de Yang Wen-Li, héros incontesté de l’Alliance des Planètes Libres pour laquelle il a remporté nombre de batailles.
De leurs combats découlera l’avenir politique de l’humanité : la république ou la dictature.

Mes avis :

Tome 1

Nouveau titre emblématique de la collection shonen de Kurokawa, Les Héros de la Galaxie contiennent tous les éléments pour nous embarquer dans une vaste fresque de soap opéra à l’asiatique. Sous les traits fins, vifs et incisifs de Ryu Fujisaki (Hoshin, Shi-ki,…) nous allons suivre les aventures d’un jeune noble révolté dans un univers digne de la Guerre des étoiles.

Dans ce premier tome introductif, nous découvrons au pas de course l’univers des romans dont le manga est adapté. C’est un monde technologiquement avancé mais dont tout fait penser à l’Europe ou plutôt l’Allemagne du XIXe siècle avec son beauté extérieure mais sa pourriture intérieure. Nous découvrons une société hautement hiérarchisée avec tous les travers que cela occasionne. Face à elle, se dévoile à peine l’Alliance des Planètes Libres qui promet une démocratie tout aussi malhonnête. Mais des deux côtés des jeunes vont se dresser pour mettre à mal leurs aînés.

Les Héros de la Galaxie est avant tout l’histoire d’une épopée mais aussi celle plus intime d’une vengeance, celle de Reinhart face à l’Empereur qui lui a enlevé sa soeur. Il faut espérer qu’avec le temps, ce sont des valeurs plus grandes que celle-ci qui l’animeront. Pour le moment, nous suivons rapidement son parcours au Collège militaire royal où il fait ses classes avant de se faire enrôler dans l’armée, le tout avec son meilleur ami, qui pour l’instant a tout du toutou…

Les personnages, en effet, ne brillent pas par leur originalité ici. Ce sont des archétypes : le beau héros révolté et surdoué, aidé de son fidèle ami prolétaire et banal. Le problème vient du fait que le duo n’est pas du tout crédible, surtout l’idolâtrie de Sieg envers un Reinhard bouffi d’orgueil et de violence. Le héros exalté aurait pu me plaire s’il n’avait pas eu toute cette violence en lui. Du coup, j’attends surtout de faire plus connaissance avec son nemesis : Yang Wen-Li.

Ce n’est donc pas avec ce premier tome que je vais pouvoir juger du titre, car c’est juste une introduction très/trop rapide à l’univers et encore à seulement un côté de celui-ci, mais les présentations étant faites, j’attends maintenant quelque chose de plus sombre, plus corsé et plus nerveux par la suite.

Tome 2

Je ne suis toujours pas emballée par ce titre qui pourtant sait faire des promesses alléchantes. Le problème, c’est qu’il ne les tient pas… Vu le titre de la série, je m’attends à voir des héros se battre pour la galaxie, or pour le moment, ils se battent surtout pour leurs ambitions personnelles… En plus, on ne voit pas des héros mais surtout un héros, l’autre étant complètement relégué au second plan par les auteurs. Bref, je suis assez déçue par ces promesses non tenues.

A la liste de mes déceptions, on peut également ajouter un vrai problème de rythme. En même temps, la carrière de Reinhart et Kircheis avance trop vite, et il ne se passe pas grand-chose d’important. Franchement, je trouve qu’on piétine et se répète avec eux. Oui, Reinhart est un génie de la stratégie. Oui, Kircheis l’idolâtre et le suivrait les yeux fermés. Oui, ils veulent sauver la soeur de celui-ci et doivent gravir les échelons pour ça, donc ils sont prêts à tout. Je le comprends, mais est-il nécessaire d’insister et de le répéter autant ? Le récit n’arrive pas à prendre d’ampleur et je trouve les personnages tout sauf attachants de ce côté-là de la galaxie. Reinhart m’insupporte avec ses phrases de poseurs et je trouve Kircheis complètement transparent.

C’est dommage parce que de l’autre côté de la galaxie, du côté des démocrates, le colonel Yang a l’air bien plus intéressant malgré les apparences. Il a en effet un design très lisse et quelconque et pourtant, il m’intéresse bien plus que Reinhart et son look tapageur. Même si c’est très bref (trop !), j’ai aimé découvrir sa relation naissante avec Julian. C’est amusant de voir la façon dont le narrateur nous parle d’événements comme si on les connaissait alors que ce n’est pas le cas. Ça me donne envie de laisser une dernière chance à cette série, en espérant enfin voir ce côté-là de l’histoire et non Reinhart. J’ai envie de voir le Colonel Yang et ses collègues à l’oeuvre.

Tome 3

C’était le dernier tome où je donnais une chance à la série. Si j’y ai enfin trouvé ce que je cherchais : des batailles spatiales entre l’Empire et l’Alliance, je n’ai pas du tout aimé le rendue de celles-ci. J’ai trouvé dans l’ensemble que ça manquait clairement de souffle épique. Il y a trop de blablas et pas assez d’impact visuel à mon goût. Peut-être que ça rend mieux en série tv mais en livre ça tombe à plat pour moi. Je n’arrive pas à me sentir embarquer par leurs aventures. Pourtant tout est fait pour essayer de nous y emporter. On suit dans un premier temps le colonel Yang, on découvre que c’est un génie tranquille, qui n’a rien fait pour se retrouver là et qu’il y est plu contraint qu’autre chose, se laissant porter par le courant. C’est le pendant parfait pour Reinhart. Ce dernier se retrouve à l’affronter en face et s’il est plus flamboyant, il reste cependant moins intéressant à mes yeux. Il a cependant évolué et je le trouve moins tête brûlée qu’avant, il pense plus à ses hommes. C’est une bonne chose. Cependant, je n’accroche toujours pas à son personnage et encore moins à sa relation avec son « toutou » dont au passage je déteste le graphisme de plus en plus grossier.

On a donc un gros tome de tactiques et de batailles dans l’espace pour le contrôle d’un base névralgique, ce qui permet de mettre en lumière, encore une fois (!), nos petits génies. Je n’ai pas l’impression que ça fasse beaucoup avancer l’histoire et je commence à me lasser de ne pas y trouver ce que je cherche. Je vais donc m’arrêter là et passer à la série tv si je tombe un jour dessus ^^!

Ma note : 12,5 / 20

10 commentaires sur “Les Héros de la Galaxie de Yoshiki Tanaka et Ryu Fujisaki

  1.  » C’est un monde technologiquement avancé mais dont tout fait penser à l’Europe ou plutôt l’Allemagne du XIXe siècle avec son beauté extérieure mais sa pourriture intérieure. Nous découvrons une société hautement hiérarchisée avec tous les travers que cela occasionne » Il est bon ce paragraphe là, c’est bien envoyé aussi XD

    Aimé par 1 personne

  2. Wow la fin…dur…
    Ben écoute on va dire le charisme, la jeunesse de Sieg quand il l’a connu, le fait que ces 2 ressemblent à des anges, qu’un noble s’intéresse à lui…
    Oui Yang Wen-Li est super, il ne cherche même pas à avoir un haut poste lui loool.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu trouves que j’ai été trop dure ? Il faut que j’attendais beaucoup de ce space opera. Je voulais y retrouver le souffle d’un gundam ou d’un macross que j’avais lu/vu dans ma jeunesse et là rien… à part un héros imbu et violent avec son copain qui ressemble plus à un toutou qu’autre chose… j’espère vraiment qu’ils vont changer de caractère ^^!

      Aimé par 1 personne

  3. Ton avis me conforte dans l’idée que je me faisais de ce titre… Merci pour ton retour détaillé 🙂 C’est toujours frustrant de voir un titre qui a du potentiel mais qui est très mal exploité…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s