Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les foudres de l’amour de Yuu Yoshinaga

Titre : Les foudres de l’amour

Auteur : Yuu Yoshinaga

Éditeur vf : Panini (shojo)

Année de parution vf : Depuis 2018

Nombre de tomes : 2 (en cours)

Histoire : Nene Koizumi mène une vie de lycéenne ordinaire, où chaque jour n’est qu’une répétition lassante de la veille. Sa rencontre avec Hajime Sakuraba va briser cette routine… car au premier regard, c’est le coup de foudre ! Cependant, de quatre ans plus âgé, Hajime est déjà un adulte et il ne semble pas partager les sentiments de Nene. La jeune fille va donc tout faire pour se rapprocher de celui qui a mis des couleurs dans sa vie !

Mon avis :

Tome 1

Panini sort pour la première fois en français un titre de Yuu Yoshinaga, une autrice que je suis depuis plusieurs année et dont j’aime bien les récits assez courts et classiques, ainsi que les dessins très doux et fins. On la retrouve ici dans une histoire qui compte trois tomes pour le moment au Japon et où l’on suit une jeune lycéenne naïve mais directe qui a le coup de foudre pour un étudiant, ancien élève de son lycée, d’où le titre peu heureux que l’éditeur français lui a donné…

L’histoire démarre de façon très classique par la rencontre de ce futur couple autour d’un petit chat abandonné. Le premier chapitre permet de vite voir les qualités mais aussi les limites du récit. On sera dans un récit qui n’aura rien d’original mais où la mangaka sait ce qu’elle fait. Le chemin est déjà tracé. Cependant, cela n’enlève rien au plaisir de lecture car on retrouve chez Nene, une héroïne attachante, certes un peu cruche parfois mais très franche et directe, qui n’a pas froid aux yeux, et qui ose dire ce qu’elle ressent. Avec elle, on ne tourne pas autour du pot, ça change. Face à elle, nous avons Hajime, un étudiant un peu blasé, qui joue déjà les adultes alors qu’il n’en est pas encore vraiment un. Du coup, c’est sur l’opposition entre ces deux traits de caractère qui les définissent que va reposer la dynamique de l’histoire avec d’une côté une jeune naïve mais franche et de l’auteur un homme un peu plus âgé qui a perdu cette franchise. Même si je trouve que l’autrice force un peu le trait sur la question de la différence d’âge, j’avoue que l’idée de base me plaît.

En ce qui concerne le développement de l’histoire, je suis un peu plus circonspecte. Le premier chapitre était une bonne exposition avec la rencontre des différents lieux et personnages. Le deuxième permettait d’introduire un peu plus de diversité avec les amis des héros et la découverte d’un pan du passé d’Hajime. Le troisième, lui, faisait avancer un petit peu la romance. Mais les deux derniers chapitres m’ont moins plu parce qu’ils annoncent déjà des rivaux pour chacun des héros : un camarade de classe de Nene et l’ex-d’Hajime. Mais surtout, c’est le retournement final sur la position d’Hajime dans la vie de Nene qui m’a déplu tellement c’est vu et revu. Je pense que l’histoire aurait très bien pu se poursuivre sans ça.

Les foudres de l’amour est donc une romance comme on en a déjà lu des centaines d’autres. Elle tire juste son épingle du jeu par le caractère assez direct de son héroïne qui vient s’opposer à celui plus blasé du héros. Pour le reste, vous n’aurez aucune surprise.

Tome 2

Il fallait s’en douter, le souffle retombe assez vite avec ce tome 2. J’ai beau aimer le trait de l’autrice et le ton de ses histoires. Je ne peux m’empêcher d’avoir l’impression d’avoir déjà lu et relu ce genre de titre et je m’ennuie. Alors oui, c’est mignon de voir qu’Hajime est venu enseigner dans le lycée de Nene et qu’ainsi il la voit sous un autre jour. Mais celle-ci est tellement naïve et déconnectée de la réalité que c’est juste l’occasion pour elle de fantasmer sur un Hajime lycéen… Bof.

Heureusement, l’autrice a dû comprendre qu’il faudrait plus pour garder l’intérêt de ses lecteurs, c’est donc à ce moment-là qu’elle ajoute des rivaux potentiels et là, c’est assez bien joué, parce que les deux sont terriblement sympathiques et à contre courant. Il y a d’abord Ayato, le camarade de classe de Nene, qui sous ses airs de Don Juan est en fait un ado très maladroit avec ses sentiments. Puis, il y a l’ancienne petite amie d’Hajime, Hikari qui est une jeune femme d’une grande douceur et bienveillance. Ce sont donc deux personnages qu’on a presque envie de soutenir.

L’histoire balance donc entre le futur couple qui apprend à se connaître et se rapproche, et l’arrivée d’éléments perturbateurs qui vont sûrement les pousser plus vite dans les bras l’un de l’autre alors qu’ils auraient au contraire dû les freiner. C’est mignon mais rien d’extraordinaire non plus. Heureusement la série sera courte, seulement 5 tomes d’annoncés. Il faut juste espérer que Panini aille jusqu’au bout…

Ma note : 13,5 / 20

3 commentaires sur “Les foudres de l’amour de Yuu Yoshinaga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s