Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

1945 de Keiko Ichiguchi

Titre : 1945

Auteur : Keiko Ichiguchi

Éditeur vf : Kana (Made in)

Année de parution vf : 2009

Nombre de pages : 122

Histoire : Comment profiter de sa jeunesse lorsque l’on vit sous le régime nazi et que la seconde guerre mondiale enflamme l’Europe ? Alex et Elen sont deux adolescents que tout sépare : l’un est entré dans les jeunesses hitlériennes, l’autre a une amie juive et un frère opposé au nazisme. Pourtant, un lien indéfectible les unis.

Mon avis :

Keiko Ichiguchi est une mangaka dont j’aime beaucoup le trait old school et la sensibilité qu’elle met dans ses oeuvres. Ici, elle nous propose un récit à la fois universel et intimiste sur un moment clé de l’Histoire : la Seconde Guerre Mondiale. Le récit est vibrant, de force, de drame, de tristesse et d’espoir.

Japonaise expatriée en Italie, elle a fait le choix non de nous parler de la guerre vue par les Japonais, mais de la guerre vue par les Allemands. On pourrait avoir peur qu’elle cherche à racheter ceux-ci mais non, elle propose un portrait tout en nuances de ce moment tragique de notre histoire.

Dans son récit, en trois temps (les premières années, la campagne russe, la chute de l’Empire), elle nous fait suivre toute une panoplie d’Allemands pour nous montrer la diversité des individus confrontés à cet événement. Bien sûr, nous suivons avant tout un trio : un frère (Max) et une soeur (Elen), et l’amoureux de celle-ci (Alec). Le premier est un anti-nazi assumé. La deuxième est une allemande qui n’aime pas le régime mais qui n’ose pas forcément agir au début. Quant au dernier, il a été fortement blessé dans sa vie et en veut beaucoup aux Juifs, il s’engage donc dans les Jeunesses hitlérienne. En plus d’eux, nous pouvons également voir des juifs, des membres de la Gestapo, des soldats russes, des citoyens allemands lambda pour et contre le régime. Bref, on brosse à peu près tout le panel des réactions possibles face à ce qui se passe et c’est une grande force du titre.

Mais comme sait très bien le faire Keiko Ichigichu, cette histoire est avant tout celle de trajectoires de vie. La vie d’abord d’Alex/Alec, ce jeune allemand dont les parents sont morts et qui s’est fait embrigader dans les jeunesses hitlériennes. On va suivre sa belle rencontre avec Elen, leurs retrouvailles, mais surtout son parcours militaire. Il commence comme jeune qui haït profondément les juifs sous de faux prétextes, puis devient soldat lors de la campagne russe et la réalité du terrain commence à le faire changer. Mais on voit toute la difficulté à sortir d’un tel engrenage quand il revient à Berlin ensuite tandis que le régime vit ses dernières heures. C’est une histoire sombre et dramatique que la sienne et j’en ai été très touchée. Puis également la vie d’Elen, sa compagne, qui est celle qui évolue le plus avec lui. Au départ, c’est une jeune fille comme les autres, qui a peur face aux horreurs qu’elle voit et qui ne sait pas comment réagir et décide donc de les fuir en se réfugiant dans de faux moments de bonheur. Mais avec la guerre qui avance, elle va se rendre compte qu’elle doit résister et participer, comme son frère, à éclairer les esprits. Elle devient alors quelqu’un de très courageux, qui est capable d’aller jusqu’au bout pour ses idéaux.

Dans ce oneshot, l’autrice nous a donc proposé un mélange de drame romantique avec l’histoire d’amour contrariée d’Elen et Alec pendant la guerre, et de drame humain plus large avec les horreurs de celle-ci. Elle nous emporte avec beaucoup de facilité dans ce récit dur et puissant mais dans lequel elle n’oublie pas de glisser une pointe d’espoir avec cette quête de liberté et de justice des héros.

1945 est un récit court, mais construit intelligemment, porté par des personnages aux trajectoires marquantes, le tout sous le trait fin et expressif de Keiko Ichiguchi qui n’est pas sans rappeler celui de Reiko Shimizu ou de Moto Hagio en moins froid. Un titre à découvrir !

Ma note : 17 / 20

12 commentaires sur “1945 de Keiko Ichiguchi

  1. ça fait très longtemps que je n’ai pas lu cette histoire! au départ, j’appréhendais car je n’aime pas spécialement les récits parlant de cette période. Cela vient probablement du nombre de films et téléfilms que j’ai sûrement vu à la télévision sur cette époque.

    Pourtant, comme toi, j’ai accroché à ce récit! Finalement, on y voit surtout des trajectoires de vie et une héroïne qui prend enfin conscience de certaines choses, allant jusqu’à s’engager (et pire). J’aime beaucoup le dessin de Keiko Ichiguchi aussi. Son style me rappelle certaines mangaka comme Moto Hagio, parfois Akimi Yoshida (sur America) mais aussi Fuyumi Soryo. Un jour, j’ai pu la voir en dédicace et je lui ai dit cela, elle m’a dit beaucoup aimer ces mangaka-là 😀 !

    Depuis Les cerisiers fleurissent malgré tout paru après le drame du 11 mars 2011, nous n’avons plus rien lu de Ichiguchi en français. J’aimerais bien lire d’autres histoires d’elle 🙂 (si tu lis l’italien, il y a des inédits plus anciens par contre!)

    Tout ça pour dire que c’est chouette de mettre Ichiguchi en avant en 2018 ^__^

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis comme toi, je n’aime pas trop les récits ayant trait à la guerre mondiale. On nous en a trop parlé en cours et à la télé. Je préfère d’autres périodes historiques. Mais ici, il y a une vraie plus value.
      Ravie d’apprendre qu’elle aime ces mangakas, j’avais aussi trouvé que son style s’en rapprochait et c’était l’une de raisons de mon affection pour son travail.
      Malheureusement, je ne lis pas l’italien, mais il me reste encore ce dernier titre à découvrir 🙂
      Merci pour ton commentaire en tout cas, il m’a fait très plaisir ^-^

      J'aime

      1. de rien! j’essaie de commenter quand je peux, c’est souvent triste que peu de commentaires soient aujourd’hui laissés sur les blogs! En Italie (et au Japon?), 1945 et America sont sortis dans le même volume. Ici, on a découpé les deux histoires. Tu as lu America? C’est par ce one-shot que je me suis intéressée à Ichiguchi: une amie fan de Banana Fish l’avait et je lui ai emprunté. C’est vrai que sur celui-là, il y a des profils et le héros qui font beaucoup penser au dessin de Yoshida ^__^ .

        Aimé par 1 personne

      2. Ah, tu me l’apprends pour 1945 et America. J’ai effectivement lu ce dernier à sa sortie, mais il faudrait que je le refasse parce que je n’en ai plus que de lointains souvenirs (dont cette couverture à la Hopper ^^).

        J'aime

  2. Ce qui se fait de meilleur en récit sur la WW2 !! ^__^ J’espère que la fin débouche sur le « et après… » ^_^ je me demande quel sort l’auteur-e réserve aux personnages, les méchants à punir, les victimes, les codes classiques quoi^__^ tiens tu as une idée du Prix?! Merci, belle Journée<3…

    Aimé par 1 personne

    1. Non, ce n’est pas l’optique du titre d’aller sur un « et après » et ce n’est pas non plus ce que je recherchais. Justement ce titre ne tombe pas dans la facilité des codes classiques avec les méchants à punir. On comprend bien que la vie s’en chargera sans avoir besoin d’insister dessus.
      Pour le prix, je l’ai vu passer à moins de 5€ il y a quelques mois en occasion, mais je crois qu’il était dans les 10€ en neuf à l’époque ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Oui je te demandais pour les codes classiques car j’espérais autre chose moi aussi^__^ en revanche je suis très friand de ces anecdotes à propos de Nazis expatriés au Brésil et sur une supposée non-fin en 45!!^^__^^
        Dix € pour quasiment 3 histoires en une ça va c’est pas trop cher 😉
        Moi j’ai le rendez-vous du Mercredi avec mon libraire, j’ai une réduc et ils me connaissent tout ça tout ça^__^ donc quand j’achète d’occaz c’est que je pars en virée à Clermont-Ferrand et/ou que j’ai de l’argent sur PayPal désolé je dis vague…

        Aimé par 1 personne

      2. Si tu aimes les anecdotes sur les Nazis expatriés en Amérique Latine, j’ai regardé le film Un médecin de famille qui en parlait 😉
        J’ai connu ce genre de rdv avec un vrai libraire y a quelques années, c’était génial et je le regrette, alors je te comprends ^^
        Je me suis mise à l’occasion ces derniers mois en regardant sur le net (le bon coin, momox, price minister, amazon) et j’ai trouvé quelques titres sympa comme ça.
        Bon passage en librairie demain 🙂

        Aimé par 1 personne

      3. Merci !! ^__^😎
        « Un médecin de Famille » 😊 Okay c’est noté…
        Bin moi j’ai mes 10% et aucun FraisDePort donc pourquoi chercher plus loin?x)
        Par exemple un manga à 7€ le le paie 6€30 au final alors que sur un site d’occaz je le payerais peut-être allez disons 3€ avec 2€de frais de port… La différence de prix est faible, c’est du neuf contre de l’occasion et le libraire te fait pas attendre par la poste^__^ enfin p’t’être que je me goure?😏…
        Bonne soirée<3,

        Aimé par 1 personne

      4. Wow 10% ! T’as de la chance dis donc, normalement c’est 5% max.
        Je comprends ton point de vue sur l’occasion. Je m’en sers surtout pour les titres un peu ancien que j’ai raté leur sortie, qui sont difficilement trouvables en neuf ou où il y a trop de tomes sortis. Mais en général, je préfère acheter neuf et ainsi contribuer à l’économie xD
        Bonne soirée à toi aussi.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s