Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

@Ellie #Je n’ai pas besoin de petit ami de Momo Fuji

Titre : @Ellie #Je n’ai pas besoin de petit ami

Auteur : Momo Fuji

Éditeur vf : Kana (shojo)

Année de parution vf : Depuis 2018

Nombre de tomes vf : 8 (en cours)

Histoire : Eriko Ichimura est une lycéenne discrète que l’on ne remarque pas. Son seul plaisir est d’admirer Akira Ômi, un beau jeune homme plein de fraîcheur, et de « murmurer » ses fantasmes quotidiens sur Internet. Mais, un jour, elle découvre par hasard la vraie nature d’Ômi. Et ce dernier prend connaissance des tweets embarrassants d’Ellie… !! Voici l’amour peu ordinaire d’une perverse discrète.

Mes avis :

Tome 1

@Ellie est le dernier shojo en date de Kana, dont j’aime beaucoup les choix en général. Mais malgré cela et la très bonne et originale campagne de pub sur Twitter, j’avais quelques appréhensions à cause de la couverture très rose bonbon. Cependant @Ellie est un titre vraiment drôle et frais qui donne la pêche quand on le lit. Je vous invite donc à découvrir ce shojo.

@Ellie est un titre qui repose avant tout sur un vrai concept et ce concept, c’est son héroïne. Ellie est une lycéenne banale, transparente comme elle le dit souvent. Du coup, elle compense en fantasmant à mort sur son compte twitter où elle s’est inventé un petit copain parfait qui ressemble étrangement au beau gosse du lycée. Cela donne un côté très drôle et décalé au titre qui m’a bien fait rire. En plus, c’est original et dynamique de suivre ses tweets.

Pourtant l’histoire en elle-même est assez classique. On retrouve une fille normale qui va découvrir la face cachée du beau gosse du lycée et une relation va se nouer entre eux, chacun étant assez maladroit. Mais la dynamique entre les fantasmes d’Ellie et le sale caractère + l’arrogance maladroite d’Ômi fonctionne très bien. Cela rend le titre amusant et frais, chacun étant plus que le cliché qui le définit dans un premier temps.

En plus de la romance qui pointe rapidement le bout de son nez et que je trouve bien menée, l’autrice nous parle aussi d’amitié. J’ai aimé voir Ellie se trouver une amie tout aussi originale qu’elle, mine de rien, elles ont un petit côté otaku qui m’a plu. Pour revenir sur la romance, j’ai aimé la façon dont celle-ci se déroulait dans ce tome avec un Ômi qui cache bien ses maladresses et ses insécurités, ce qui lui donne un côté un peu bougon que j’ai adoré, et une Ellie dont les fantasmes l’empêchent de se rendre compte de ce qui se passe dans la vraie vie. J’adore leur décalage, je trouve ça très drôle et touchant. Je me demande juste comment ça va tenir sur autant de tomes (7 en cours au Japon de mémoire).

Pour le moment, j’ai trouvé ce premier tome bien mené, avec des personnages bien campés, des dessins et une histoire un peu classiques peut-être mais bien fait. La drôlerie du concept m’a séduite et j’ai aimé la petite originalité des tweets. Je suivrai la série avec plaisir.

Tome 2

Le coup de coeur pour cette petite série acidulée se confirme avec ce deuxième tome. Je suis complètement sous le charme de l’ambiance de cette série doudou où les personnages sont juste adorables de maladresses.

Nous continuons à suivre les fantasmes d’Ellie mais dans ce tome on découvre également un peu plus le beau Ômi. Et celui-ci, loin d’être l’adolescent sûr de lui qu’il montre, est en fait un garçon pétrit de faiblesse. Il manque clairement de confiance en lui. Il a peur de blesser les autres et d’être blessé. Et avec Ellie, il se montre de plus en plus jaloux et possessif, ce qui est juste trognon. Il me fait fondre complètement. L’autrice le met d’ailleurs parfaitement en scène avec ses dessins très expressifs, plein de rougeurs et déformations amusantes du visages lorsque ses personnages sont gênés.

L’introduction d’un ami du collège d’Ômi est certes classique mais cela apporte une bonne dynamique ici, poussant le héros à se révéler et Ellie à essayer de découvrir qui il était pour mieux le cerner. Ce n’est pour le moment pas un triangle amoureux qui se dessine et j’espère que cela ne sera pas le cas non plus plus tard, mais plutôt un nouveau personnage qui est une sorte d’aiguilleur pour le petit couple en devenir. Cela donne lieu à des scènes à la fois cocasse et sérieuse où l’on s’interroge sur les étiquettes que l’on colle aux gens malgré eux. Ainsi @Ellie n’est pas juste une petite histoire d’amour toute mignonne, elle parle également de la difficile période de l’adolescence, des relations aux autres qui ne sont jamais choses facile, de la façon dont on se cherche, etc.

Kana a donc encore fait une bonne pioche pour moi avec ce titre frais et entraînant où je m’amuse à la fois des fantasme d’Ellie, de la jalousie et la maladresse d’Ômi, et où je suis touchée par leurs tâtonnements adolescents. Les dessins restent très doux, tout comme l’ambiance qui est toujours bienveillante. Un petit coup de coeur en cette fin d’année ^-^

Tome 3

Encore une lecture hyper rafraichissante que ce nouveau tome d’Ellie. Je m’amuse tellement des premiers pas maladroits des deux héros dans leur relation. Ils sont tellement à contre-emploi que ça ne peut qu’être drôle. Leur envie l’un de l’autre s’exprime avec piquant et amusement pour nous lecteurs. On suit leurs maladresses et les fantasmes d’Ellie avec le sourire d’adultes qui ont sûrement connus ça adolescents (voire après ^^). L’autrice joue à fond là-dessus. Bon par contre, elle nous fait bien attendre et j’aimerais parfois qu’il finisse par vraiment se passer quelque chose, j’avoue >< En plus, je trouve le décalage entre le Ômi sûr de lui face à ses fans et le Ômi immature et peu sûr de lui face à Ellie, juste adorable ! J’aime beaucoup le voir hésiter, se contrôler, se tromper, être jaloux. Ça me fait frétiller comme Ellie. Je trouve donc la romance de plus en plus mignonne.

En plus, l’autrice essaie d’agrémenter son récit en ajoutant de nouveaux personnages, comme l’ami d’enfance de Sara, qui là aussi a un caractère en décalage avec son apparence, et prochainement le garçon qui répond aux tweet d’Ellie, qui devrait apporter un peu de piment et de rivalité avec Ômi. C’est classique, c’est évident, mais c’est bien fait et ça fait sourire en plus de donner du peps.

Tome 4

Fujimomo continue à développer sa grammaire amoureuse dans ce nouveau tome, sauf que nous ne suivons plus seulement Ômi et Ellie mais également plusieurs personnages gravitant autour d’eux. Comme le fait remarquer leur prof, il y a de plus en plus de monde dans cette histoire et j’en suis ravie. Certes l’autrice n’oublie pas de continue à nous montrer les fantasmes d’Ellie et les réponses parfois surprenantes mais naïvement maladroites d’Ômi, ce qui encourage encore plus la première dans ses délires. Mais en plus de solidifier notre couple, elle développe toute l’histoire autour et il le fallait pour pouvoir tenir sur plus de tomes.

Ainsi, on suit un peu plus Sara et son ami d’enfance Reo. Ils sont adorables eux aussi de maladresse dans l’expression de leurs sentiments, mais quand il faut ils savent aussi monter aux créneaux. Et la nouveauté du tome, c’est la présence de plus en plus importante du très spécial, Kaname, qui comme on le pressentait est le garçon qui répond avec humour et cynisme aux tweets d’Ellie. Pour l’instant, l’autrice pose les premières pierres de son implication dans l’histoire en le faisant croiser l’Ellie en chair et en os sans savoir qu’il la suit sur Twitter. J’attends avec impatience les suites de tout ça.

Pour finir, notre petit couple est toujours aussi adorable et drôle. Ils sont encore en pleine phase de recherche et d’expérimentation, ne sachant pas trop où ils vont parfois et commettant des bévues, mais c’est toujours mignon, touchant et plein d’un doux humour. Ça avance tout tranquillement avec plein de bons sentiments et toujours dans un sentiment de bienveillance. J’aime beaucoup.

Tome 5

Quel concentré de choupitude dans ce tome, je ne m’en remets pas ! Certes, le tournant que prend l’histoire est assez classique mais la mise en scène est adorable et rafraichissante, car l’autrice a décidé de faire reposer sa série sur une valeur simple : l’honnêteté et ça change tout.

Ainsi dans ce tome, après avoir rencontré la jeune cousine, un brin pénible, d’Ômi, notre petit couple est enfin officiellement ensemble après une déclaration juste tordante où l’autrice nous fait un twist dont elle a le secret. On y voit ensuite un Ômi et une Ellie en proie à leurs hormones et c’est juste tordant, tellement c’est mignon et naïf. En effet, l’autrice ne tombe jamais dans la vulgarité dans l’expression des désirs de ses personnages parce que ceux-ci restent toujours frais et immatures et j’aime beaucoup cela. Ça donne des situations drôles et décalées pendant lesquelles je ris beaucoup.

Après cette charmante première partie, on repart vers un axe de l’intrigue qu’on avait un peu mis de côté mais qui m’intéresse beaucoup : la vie d’Ellie sur twitter et surtout ses interactions avec Perorina, qui semble être l’un de ses camarades de classe, l’inadapté Kaname. Je ne sais, ce type qui dit haut et fort tout ce qu’il pense, sans faire attention aux réactions des autres, je l’adore déjà. Il est dans un tel décalage que je le trouve touchant. J’ai hâte de continuer à le voir par la suite et de voir sa relation avec Ellie évoluer maintenant qu’il lui a fait « sa déclaration ».

Ce tome fut donc un très bon moment de lecture, avec plein de petits moments drôles, mignons et fleur bleue. Cette série continue à souffler son vent d’air frais. J’aime la naïveté, l’immaturité et surtout l’honnêteté de ses personnages.

Tome 6

Nouveau contrepied pour moi dans ce tome d’Ellie : l’autrice décide de mettre en avant Ellie et ses amis !

On avait laissé notre héroïne face à son admirateur de twitter, celui-ci a parfaitement compris qui il avait en face de lui et il lui demande donc avec le plus grand naturel de devenir son amie. Entre quiproquos et incompréhensions Kaname est vraiment l’un des personnages qui m’aura le plus fait rire dans ce nouveau tome. Il est complètement en décalage avec ses camarades lycéens, non parce qu’il est bête, mais au contraire parce qu’il est trop honnête et prend tout au pied de la lettre en plus de dire pile ce qu’il pense sans y mettre les formes. Je suis fan ! Il va petit à petit prendre de plus en plus de place dans la vie d’Ellie, devenant même, dans ce tome, le moteur de bien des événements qui vont lui arriver et peut-être même d’un triangle amoureux naissant et déjà désopilant. L’autrice a trouvé avec lui un très bon élément. Il pousse Ellie à s’interroger sur ses relations avec ses amis, avec Ômi et avec twitter également. Il y a un embryon de réflexion sur ce dernier sujet et la dépendance aux réactions de ceux qui nous suivent qui m’a bien plu.

En dehors de Kaname, nous avons également une grande Ellie dans ce tome, totalement loufoque comme elle sait le faire. L’autrice s’amuse à nous la présenter à travers le regard de ses amis, c’est fort amusant. On découvre une Ellie encore plus barrée que d’habitude mais également de plus en plus amoureuse et obsédée, ce qui se comprend bien vu que son rêve s’est enfin réalisé. Son couple avec Ômi est d’ailleurs adorable. Ils m’amusent énormément de par leurs maladresses mais également par l’honnêteté qu’ils ont envers leurs désirs. Du coup, un effleurement, un rapprochement ou même un baiser revêtent une toute autre dimension avec eux, c’est très doux et amusant à la fois.

Ainsi l’autrice parvient une fois de plus à nous donner le sourire de bout en bout. En même temps, elle développe son histoire pour que celle-ci ne repose pas que sur la romance, mais aussi sur la vie d’une lycéenne lambda avec ses interactions avec ses amis et les réseaux sociaux, ses sorties, etc. C’est très frais.

Tome 7

Quel bonheur de retrouver une nouvelle fois notre couple, en plus dans une dynamique qui se renouvelle sans cesse grâce aux trouvailles de l’autrice, qui m’a encore fait vivre un jolie moment d’humour et d’émotion.

La romance est bien installée, raison de plus de trouver autre chose à raconter, c’est ce que fait Fujimomo dans ce 7e opus où elle met en scène de façon assez innovante le passage à l’offensive du rival d’Ômi. J’ai beaucoup aimé, c’était frais et ça changeait. D’abord, Kaname est très différent des rivaux habituels avec son côté inadapté social qui fait qu’il ne connait pas/ne comprend pas les normes en vigueur et ose tout. Le rendu est drôle et percutant, mettant en lumière certains travers des shojos habituels. J’ai beaucoup ri grâce à lui et à son parlé très franc ^^

Face à lui, les réactions d’Ellie m’ont un peu gênée. J’ai trouvé qu’elle manquait de répondant et faisait un peu trop nunuche. Tout l’inverse d’Ômi que j’ai adoré ! Il est jaloux mais ça le rend encore plus mignon et émouvant, parce qu’il montre ses failles et les assume. Il lutte pour la fille qu’il aime et contre lui-même, c’est touchant. Du coup, leur couple se trouve renforcé parce que leurs sentiments ne changent pas et ne font que se confirmer en l’état. On a même droit à une petite accélération bienvenue à la fin du tome pour ne pas stagner dans les prochains. Parfait !

Graphiquement nous avons ainsi eu droit à plein de petites scènes toutes choupies, très bien mises en scène, qui sont parfaites pour émouvoir et attendrir les coeurs les plus endurcis. L’humour passe aussi très bien grâce au trait très expressif de l’autrice. C’est toujours un régal de la suivre dans toutes les facettes qu’elle dévoile des personnages, du plus drôle ou plus fragile.

Ce tome fut donc encore une belle réussite. J’apprécie de plus en plus le ton décalé de l’autrice qui permet tout de même de faire passer de vrai message, comme le fait qu’on ne contrôle pas de qui on tombe amoureux mais qu’on peut contrôler la façon de gérer et d’exprimer nos sentiments ensuite. C’est doux et tendre, plein de bons sentiments et avec des personnages plein de bienveillance. J’adore !

Tome 8

La mangaka ne me fait pas mentir et continue à se renouveler pour un très joli tome sous le signe d’un couple qui se renforce et ose franchir un grand pas.

Ce grand pas n’est peut-être pas celui qu’on attendait mais Momo Fuji parvient toujours autant à nous faire rire grâce aux fantasmes d’Ellie, mais également grâce à eux tout aussi présents mais plus discret d’Ômi, qui est décidément adorable. Novice lui aussi en amour, il découvre l’incertitude, la jalousie et le besoin d’être rassuré. Il prend bien des chemins détournés, du moins à nos yeux vu que nous le voyons à travers le regard d’Ellie, mais il parvient toujours à lui communiquer des sentiments beaux et purs, et surtout totalement honnêtes.

Ainsi, on les retrouve tous les deux le temps d’un rendez-vous surprenant et déterminant dans la chambre d’Ômi, puis à l’Aquarium un peu plus loin et à chaque fois ce sont des moments adorables, qui donnent envie de revivre ces premières fois. L’autrice ne s’arrête cependant pas là, elle fait également évoluer leur relation dans deux nouvelles directions. D’abord, ils sont enfin prêts tous les deux à vivre leur relation au grand jour et l’affiche au lycée, ce qui ouvre de nouveaux horizons à chacun. Ellie, entre autre, découvre les amis d’Ômi et c’est fort amusant tant les quiproquos sont encore légions. C’est aussi le moment pour les amoureux d’assumer leur relation vis-à-vis de leurs parents, Ellie fait ainsi la connaissance de la mère d’Ômi même si ça reste à creuser et son propre père doit apprendre à laisser sa fille voler de ses propres ailes. Des passages obligés comme dans bien des shojos de ce type mais fait avec toujours beaucoup d’humour, de tendresse et de bienveillance, le marque de fabrique du titre.

Ce nouveau tome fut donc à nouveau un belle lecture mignonne et rafraichissante et j’ai pris plaisir à suivre les nouveaux premiers pas de nos héros. Malgré le classique de l’exercice, l’autrice parvient à distiller sa patte et son style pour rendre le titre unique.

Ma note : 15 / 20

19 commentaires sur “@Ellie #Je n’ai pas besoin de petit ami de Momo Fuji

  1. « Ce n’est pour le moment pas un triangle amoureux qui se dessine et j’espère que cela ne sera pas le cas non plus plus tard, mais plutôt un nouveau personnage qui est une sorte d’aiguilleur pour le petit couple en devenir.  » Oui, je valide, parce que bon les triangles amoureux -_- Pour l’instant, c’était ça, il faisait réagir surtout ^^

    Aimé par 1 personne

  2. « étiquettes que l’on colle aux gens malgré eux. Ainsi @Ellie n’est pas juste une petite histoire d’amour toute mignonne, elle parle également de la difficile période de l’adolescence, des relations aux autres qui ne sont jamais choses facile, de la façon dont on se cherche, etc. » Totalement 🙂 !

    Aimé par 1 personne

  3.  » En plus, je trouve le décalage entre le Ômi sûr de lui face à ses fans et le Ômi immature et peu sûr de lui face à Ellie, juste adorable !  »
    « En plus, l’autrice essaie d’agrémenter son récit en ajoutant de nouveaux personnages, comme l’ami d’enfance de Sara, qui là aussi a un caractère en décalage avec son apparence, et prochainement le garçon qui répond aux tweet d’Ellie, qui devrait apporter un peu de piment et de rivalité avec Ômi. C’est classique, c’est évident, mais c’est bien fait et ça fait sourire en plus de donner du peps. »
    Oui et Oui
    Je reste juste toujours aussi choquée et énervée de ce comportement de certaines femmes au Japon, insupportable. Et de s’en prendre ensuite à la femme choisie.

    Aimé par 1 personne

  4. Je viens de terminer ma critique du tome 5 qui sera en ligne demain, et pour le coup je viens souvent lire la tienne (je ne veux pas être trop spoiler avant d’entamer la lecture du tome donc je ne viens pas avant ^^’). Eh bien, pour dire vrai ce tome 5 était vraiment super. Je me souviens que j’avais trouvé le 4 un peu moins bon, notamment entre l’équilibre humour et romance, alors qu’ici ça refonctionne bien. Et comme toi j’adore Kaname.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je suis comme toi, pour certaines séries, j’attends d’avoir lu le tome pour aller lire les avis pour que ma lecture reste une vraie découverte.
      Pour moi, @Ellie est vraiment une valeur sûre, certes classiques mais terriblement efficace avec des personnages aux valeurs bienveillantes que j’aime beaucoup.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s