Livres - Contemporain

Fangirl de Rainbow Rowell

Titre : Fangirl

Auteur : Rainbow Rowell

Editeur vf : Castelmore

Année de parution : 2014

Nombre de pages : 570

Histoire : Cath est fan de Simon Snow. Okay, le monde entier est fan de Simon Snow…
Mais pour Cath, être une fan résume sa vie – et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c’est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère.
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l’univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s’est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s’en passer. Elle n’en éprouve pas l’envie.
Maintenant qu’elles sont à l’université, Wren a annoncé à Cath qu’elle ne voulait pas qu’elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d’écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots…
Mais elle ne peut s’empêcher de s’inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n’a jamais vraiment été seul.
Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s’habituer à cette nouvelle vie ?
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ?
Et veut-elle vraiment grandir si c’est synonyme d’abandonner Simon Snow ?

Mon avis :

Avec la reprise du boulot, j’avais besoin d’une lecture simple et sans prise de tête que je pensais trouver chez Rainbow Rowell, autrice dont j’entends parler depuis des années sans oser me lancer vu que je lis très peu d’histoires contemporaines. Ici, on suit une autrice de fanfics qui rentre à la fac, je m’étais donc dit que c’était parfait pour moi, pour ranimer mon âme de nostalgique de ces années-là. Mais le titre est tellement plus que ça.

Tout commence donc avec deux soeurs jumelles qui partent vivre à la fac. L’une écrit des fanfics et vit un peu dans son monde, tandis que l’autre voudrait prendre son envol mais seule. On sait d’emblée qu’on va ainsi suivre leur parcours lors de leur première année entre joie et peine, surprise et déception, le tout sous le regard original de celle qui est autrice et avec de courts extraits de ses oeuvres pour entrecouper ou parsemer les chapitres et faire ainsi le lien entre ce qu’elle vit et ce qu’elle écrit.

J’ai d’emblée beaucoup aimé la plume simple et légère de Rainbow Rowell. Elle parvient à nous entraîner avec une facilité folle dans son univers, rendant son monde parfaitement tangible, mais surtout elle est très très douée pour nous faire passer toutes les émotions qu’on peut ressentir à cet âge-là, sans que cela soit trop cul cul, et ce n’était pas gagné. Les pages défilent donc. La première partie est assez classique, un peu ennuyeuse peut-être car il faut du temps pour que la machine prenne sa vitesse de croisière, mais une fois bien installée à la fac, ça décolle pour ne pas ré-atterrir et ainsi je me suis vue terminer ce livre au beau milieu de la nuit alors que je travaillais le lendemain…

Nous suivons donc Cath ou Cather, une jeune fille inhibée qui adore écrire. Les premiers temps à la fac ne sont pas simple pour elle, elle a l’impression que tout l’agresse, que tout est insurmontable, elle se réfugie donc de plus en plus dans l’écriture. Cath souffre d’un passé et d’un présent familial assez lourd qu’on va peu à peu découvrir et qui m’a mis la boule au ventre. C’est également à son niveau quelqu’un qui souffre de phobie sociale et je me suis vraiment retrouvée en elle par moment. J’ai été très touchée par son personnage. Heureusement, elle va faire de belles rencontres parfois compliquées parce que rien n’est simple dans la vie mais qui vont tellement lui apporter.

Ainsi ce roman est une belle histoire sur la vie estudiantine. On en voit les différentes facettes avec les jumelles mais surtout on sent le message positif que veut délivrer l’autrice. La fac permet à tout le monde d’ouvrir ses possibles. Ça peut être difficile mais il ne faut pas lâcher le morceau. Ainsi Cath rencontre une colloc, Reagan, un peu brute de décoffrage mais excellente amie quand on la connait. Elle rencontre aussi plusieurs garçons avec qui ça ne sera pas toujours facile : Nick avec qui elle écrit, et surtout Lévi, ami de Reagan, qui passe tant de temps dans leur chambre. J’ai de suite eu un gros coup de coeur qui n’a fait que se confirmer au fil des pages pour ce dernier. J’aurais voulu un Lévi dans ma vie à la fac moi aussi !

La vie à la fac, c’est dur mais chouette, et malheureusement pour Cath, la vie de famille c’est un peu pareil. On aborde ici le problème de la gémellité et le désir parfois d’un des deux de s’émanciper alors que l’autre ne veut pas. C’est peut-être de manière un peu grossière avec le personnage de Wren qui est assez caricatural mais j’ai aimé son évolution vers la fin. Mais surtout, on parle de cellule familiale éclatée et là, on touche du lourd. C’est très dur de voir les filles et leur père, les filles et leur mère. La situation est compliquée et difficile à gérer pour des personnes aussi jeunes. J’ai retrouvé ainsi chez Cath certains traits personnels de ce que j’ai pu vivre en ayant une personne handicapée dans mon entourage. J’ai donc été vraiment touchée et si je l’ai été c’est parce que l’autrice sait toucher juste et parler vrai.

Enfin, je ne pouvais pas conclure cette chronique sans parler du travail d’écriture de Cath. J’ai adoré suivre une héroïne qui écrit des fanfics. J’en lisais moi-même à la fac. J’ai été intéressée par le processus de création ainsi que par les cours qu’elle suivait à la fac. J’ai aimé son univers. L’autrice a dû s’amuser à d’abord créer une histoire similaire à Harry Potter et ensuite encore des fanfics dessus. J’ai trouvé ça original et ça m’a donné envie de lire le roman reprenant l’histoire écrite par Cath : Carry On, qui a été publié pour nous.

Fangirl était donc la lecture qu’il me fallait, sous ses dehors de romance contemporaine, c’est une histoire bien plus profonde sur la famille et les relations familiales. La plume de Rainbow Rowell m’a plu et j’ai envie de découvrir ses autres titres. J’ai par contre été très frustrée par la fin, non qu’elle ne conclut pas bien l’histoire, mais je voulais rester encore un peu avec ces personnages auxquels je m’étais vraiment attachée.

Ma note : 17 / 20

9 commentaires sur “Fangirl de Rainbow Rowell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s