Livres - Jeunesse / Young Adult

Le Machin de Cécile Bonbon et Stéphane Servant

Titre : Le Machin

Auteur : Cécile Bonbon et Stéphane Servant

Éditeur : Didier Jeunesse

Année de parution : 2007

Nombre de pages : 32

Histoire : Un jour, près du grand lac, Bobo l’éléphant ramasse un drôle de machin. Après l’avoir retourné dans tous les sens, il décrète qu’il s’agit d’un chapeau. Mais tout le monde n’est pas de cet avis. Kiki l’alligator s’imagine que c’est une cape, Zaza la brebis, une belle jupe, Juju le canard, une écharpe, jusqu’à la fourmi qui prend le machin pour une confortable couverture. L’arrivée d’un petit garçon tout nu met fin à cette discussion animée : c’est d’une culotte qu’il s’agit ! Pour un bout de chiffon rouge, on se qualifie de banane, de cornichon ou de nouille, drapé dans une culotte… Beurk, beurk, crachent les animaux en épilogue. Des mots amusants à répéter : “grosse patate, machin, beurk”. Dans un décor minimaliste, les animaux sont réalisés à partir d’assemblages de tissus, laissant apparaître certaines coutures et étiquettes.

Mon avis :

Le Machin est un petit album qui ne paie pas de mine. Une collègue me l’a prêté en me disant que mes élèves allaient adorer et ce fut effectivement le cas. Sous ses dehors enfantin, Le Machin est une histoire en randonnée très drôle qui plaira aux petits comme aux grands.

Cécile Bonbon et Stéphane Servant ont élaboré une histoire simple qui repose sur un petit mystère que l’on va devoir élucider : qu’est-ce que ce machin que les animaux ont trouvé près de l’eau et qu’ils se repassent les uns aux autres ? On suit donc les animaux le mettre tour à tour comme un bonnet, une cape, une jupe, une écharpe une couverture, …

Le ton est très drôle. Il y a des petites phrases qui amusent beaucoup les enfants où les animaux se traitent par exemple de « gros cornichon », ou encore où l’un d’eux part systématiquement bouder dans la forêt. Du coup, les enfants aiment bien les répéter, voire nous devancer et les dire. Ça crée une ambiance vraiment bon enfant lors de la lecture. Et quand la fin arrive, on rit beaucoup de la chute.

Les dessins sont à l’aune de ça, avec un aspect très simple qui donne aussi l’impression qu’on a découpé les animaux dans divers matériaux (ce qui donne plein d’idées pour le travailler en Arts visuels ^^). C’est mignon tout plein.

La Machin est donc un album simple, qui reprend des recettes bien connues, ce qui donne un résultat diablement efficace qui a tout pour plaire !

Ma note : 16 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s