Livres - Romance

Fake de Jenn Nguyen

Titre : Fake

Auteur : Jenn Nguyen

Editeur vf : Hugo & Cie (New Way) / Hugo Poche

Année de parution vf : 2019 / 2020

Nombre de pages : 281

Histoire : Mia et Jake se connaissent depuis toujours. Et pour cause : leurs mères sont meilleures amies. Ils se sont supportés pendant les vacances d’été, les brunchs du dimanche et même lors des visites annuelles chez le dentiste…
Depuis qu’ils sont ados, les mamans n’ont qu’une idée en tête : leurs chérubins formeraient le couple rêvé, elles en sont convaincues. Mia et Jake, eux, en sont plutôt au stade où se trouver dans la même pièce est déjà un calvaire. Pour avoir un peu la paix, ils élaborent le plan parfait : ils vont prétendre être en couple pour deux semaines, et ensuite rompre pour calmer leurs mères à tout jamais. Ensuite, ils seront libres. Du moins, c’était ce que la stratégie soi-disant sans faille prévoyait…

Mon avis :

Prise d’une soudaine envie de romance et adepte des histoires avec des amis d’enfance, après avoir vu plusieurs fois passer ce court roman sur les réseaux sociaux, j’ai eu envie de découvrir les aventures de Mia et Jake, deux ados que leurs mères rêvent de voir sortir ensemble. Comme prévu, ce fut une lecture jeunesse amusante, qui m’a fait passer un bon moment, mais qui reste justement très jeunesse dans la forme.

Le premier argument pour me faire lire ce roman, ce fut la promesse d’une histoire entre deux amis d’enfance, un thème qui j’affectionne particulièrement. Et je dois avouer que dans l’ensemble, ici, il est plutôt bien traité. Nous rencontrons deux adolescents, Mia et Jake, qui vivent l’un à côté de l’autre avec leurs mères célibataires. Celles-ci sont les meilleures amies du monde et rêvent de voir leurs enfants ensemble, elles font donc tout pour les pousser dans les bras l’un de l’autre, même si ça les fait lever les yeux au ciel. Alors pour contrer ça, ils ont un jour l’idée de faire semblant de sortir ensemble pour ensuite simuler une vraie grosse rupture et arrêter d’avoir leurs mères sur le dos.

Le duo Mia-Jake fonctionne à merveille. Au début, ils se supportent à peine, ce qui donne des répliques bien senties où l’on sont parfaitement tout l’agacement qu’ils ressentent l’un envers l’autre. Et puis, petit à petit, l’autrice montre également leur complicité due aux nombreuses années passées à vivre des choses ensemble et on se plait à suivre ce couple d’amis et peut-être plus. Quand on voit clairement poindre des sentiments entre eux, on ne peut s’empêcher de les trouver adorablement agaçants à vouloir le cacher, le réprimer, le repousser. Mais au final, c’est leurs incertitudes et leurs sentiments inexpugnables qui font craquer. J’ai donc beaucoup aimé les suivre, même si, comme à tout ado, je leur aurais bien mis deux-trois coups de pieds aux fesses.

L’autrice a en effet imaginé une histoire, certes un peu déjà vue dans ce contexte, mais efficace et bien menée dans l’ensemble malgré quelques longueurs et répétitions. On suit nos deux ados au lycée et chez eux, jouant le jeu consistant à prétendre être ensemble et avoir des rendez-vous. Leurs interactions avec leurs amis m’ont bien plu. Je les ai trouvées bien dosées, ni trop envahissantes, ni trop présentes. Ceux-ci ont en plus de vraies personnalités et un rôle certain dans leur histoire. La pseudo romance de Mia par contre m’a fait lever les yeux au ciel plus d’une fois tant elle sort de nulle part pour moi… Mais dans l’ensemble, c’était chouette de les voir évoluer tous ensemble et on les sentait bien soudés.

L’autre élément appréciable dans l’intrigue, c’est l’ajout un background à chacun. Ils ne sont pas juste là pour évoquer leur romance. Mia a une passion pour le théâtre, Jake une passion pour la chanson. Si la première est un peu trop timidement exploitée, celle du second l’est un peu plus en profondeur. Bon pas assez pour moi, mais c’est déjà ça. En revanche, le développement des problèmes familiaux de Jake, eux, le sont plus et c’était chouette. J’ai beaucoup aimé l’amour qu’il ressent pour sa mère adoptive et le déchirement que le départ de son frère fut pour lui. L’autrice développe quelque chose de vraiment intéressant et poignant autour de ça qui m’aura fait verser quelques petites larmes à la fin.

Maintenant pour en venir à la romance. Je l’aurais sûrement adoré plus jeune mais je l’ai déjà trouvé adorable, ce qui est pas mal. Il se dégage une vraie complicité des deux héros. Ils sont drôles et touchants ensemble. Leur maladresse et leur ignorance m’ont fait sourire plus d’une fois. J’ai aimé suivre leur doux rapprochement et le désir inéluctable qui montait. C’est bien raconté sans paraitre trop forcé, enfin sauf à quelques petits moments censés être romantiques mais sortant eux aussi un peu de nulle part… Je me demande d’ailleurs si cette sensation ressentie à plusieurs reprise ne vient pas du faible nombre de pages de l’histoire, à peine 281.

Dernier point à aborder : les mères des deux héros, qui sont vraiment le ressort comique de l’histoire. Dans la réalité, elles seraient à baffer et me rendraient chèvre. Dans le contexte de l’histoire, je les ai trouvées très drôles et je les voyais bien comploter dans le dos de leurs enfants telles des Desperate Housewies. En plus, ce sont de sacrées mamans à élever ainsi leurs enfants toutes seules et une belle amitié les noue.

Fake fut donc une charmante petite bluette adolescente entre deux personnages vraiment attachants qui fonctionnent bien ensemble. L’histoire a beau être classique, elle se dévore. Les petits ajouts pour rendre le récit plus dense sont bien vus, que ce soit les personnages secondaires, les passions des héros ou leurs sombres secrets. L’ensemble offre vraiment un beau dynamisme. Une belle lecture pour qui veut une romance rapide et pas prise de tête.

6 commentaires sur “Fake de Jenn Nguyen

  1. Je suis contente que tu aies apprécié ce duo tout mignon et cette romance adolescente sans prise de tête 🙂
    Je suis entièrement d’accord avec les deux mères. J’aimerais d’ailleurs bien qu’un livre leur soit consacré. Je pense qu’il y aurait matière à s’amuser !

    Aimé par 1 personne

  2. Je te rejoins sur bien des points, à commencer sur le fait que c’est effectivement sympathique et distrayant, mais très jeunesse par rapport aux romances que nous lisons toutes les deux. Tu mets bien en avant les éléments qui m’ont plu autant que toi (ex : les mamans, le côté mimi de la romance).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s