Livres - BD / Illustrations

Jack le Téméraire de Ben Hatke

Titre : Jack le Téméraire

Auteur : Ben Hatke

Editeur vf : Rue de Sèvres

Année de parution vf : 2017-2018

Nombre de tomes : 2 (série terminée)

Histoire : Quand arrive l’été, jack doit rester à la maison pour s’occuper de sa petite sœur Maddy. Ce n’est pas toujours amusant car elle ne dit pas un mot. Du moins, le croit-il… Voilà qu’un jour, au marché, elle se met à parler pour demander à Jack d’échanger la voiture de leur mère contre un boite de mystérieuses graines à planter. Il accepte et commet ainsi la plus belle erreur de sa vie. Le jardin se transforme en une jungle sauvage peuplée de drôles de créatures : des bébés oignons et citrouilles animées de plus en plus inquiétants au fil des jours. Jusqu’à une nuit de pleine lune où surgit un dragon… Dès lors, plus rien ne sera comme avant.

Mon avis :

Tome 1 : Dans les griffes du jardin maléfique

Je tiens tout d’abord à remercier Rue de Sèvres pour cet envoi et leur confiance.

Je découvre ce chouette petit diptyque un peu sur le tard avec la réédition des deux tomes dans un joli coffret signé Rue de Sèvres où l’éditeur met bien en valeur l’univers plein d’imagination de Ben Hatke.

Jack le téméraire est un comics paru à l’origine en 2017 et 2018 chez nous, dont il existe ensuite un cross-over avec l’autre série phare de l’auteur : Zita, la fille de l’espace, paru l’année suivante. Ben Hatke est connu chez nous depuis le début des années 2010, il a également publié deux albums jeunesse un peu dans le même univers que la BD dont je vais vous parler : Julia et les monstres perdus (en 2015) et Personne n’aime les Gobelins (en 2016), ainsi qu’une autre BD : Petit robot (en 2018). C’est un auteur à l’univers affirmé qui sait ce qu’il a envie de raconter, on le sent.

Dans ce court ouvrage graphique qui se lit d’une traite, l’auteur revisite le célèbre conte Jack et le haricot magique en y intégrant des éléments de notre culture actuelle pour le moderniser et le résultat est à la fois classique et surprenant ! Je me suis totalement laissée prendre par cette découverte.

J’ai d’abord trouvé la plume fluide, dynamique et addictive. Les pages ont très vite défilé car l’auteur pose rapidement et simplement son cadre. Il présente des héros classiques mais très humains auxquels on s’attache vite. Et leur aventure étant liée à notre inconscient collectif, une fois plongé dedans, impossible de décrocher.

Cependant, je n’ai pas trouvé le dessin à la hauteur. Il est beaucoup trop simple pour moi. Il ne pousse pas à s’attarder dessus pour admirer les planches. Il fait juste le job d’accompagner l’histoire et d’offrir des images à cet imaginaire si riche. Pour autant, il n’est pas désagréable à regarder, il ne faut pas exagérer. Il plaira même sûrement aux jeunes lecteurs dont il est la cible justement parce qu’il est très simple mais également vif et expressif, et que l’auteur a fait preuve de pas mal d’imagination dans sa représentation des plantes et autres créatures. Il en va de même pour le découpage des cases, un peu trop classique et figé pour moi, mais du coup parfait pour des lecteurs plus jeunes.

J’ai beaucoup aimé la revisite proposée ici. D’abord Jack et le haricot magique est un conte qu’on ne met pas si souvent que ça en avant. C’est donc chouette de le revoir ici, surtout que l’utilisation de cet imaginaire connu est bien fait. Il ne reprend pas tout et au contraire mixe cela avec des éléments très modernes. On se retrouve ainsi à suivre un héros dont la mère est seule pour les élever et se démène pour cela parce qu’ils ne roulent pas sur l’or. Il est doté d’une jeune soeur handicapée dont il doit s’occuper et avec qui il va créer ce jardin comme une thérapie au début. Il fait ensuite la rencontre d’une fillette de son âge qui fait l’école à la maison et s’ennuie depuis qu’il n’y a plus qu’elle et que ses frères sont partis.

Tout ce désœuvrement se ligue pour les embarquer dans une aventure pas du tout prévue, qui va les prendre de court et vraiment leur poser des problèmes tout sauf simples à résoudre à cet âge-là dans notre univers. Ainsi l’auteur a bien dosé entre fantastique et quotidien plus compliqué. Il a bien dosé entre classique et modernité avec cette soeur handicapée, cette fille qui aime manier l’épée et les sciences, et ce héros pas très dégourdi au début auquel les filles vont souvent porter secours. C’est un joli trio bien équilibré et moderne qui est mis en scène.

L’aventure, dans ce premier tome, est menée tambours battant une fois l’univers exposé. On croise de multiples créatures pas des plus accueillantes et souvent inquiétantes, mais nos jeunes amis ne vont pas se laisser faire et sauront faire preuve de ressource. Mais surtout l’auteur va les amener à comprendre un message important sur ce qu’on ne comprend pas et qui n’est pas forcément mauvais.

Avec du retard, j’ai donc fait une très chouette découverte avec Jack le téméraire. Un titre à mettre entre toutes les mains, qui est surprenant par la revisite qu’il propose aux plus jeunes d’un conte déjà très célèbre mais jamais trop. Je le proposerai sûrement à mes élèves pour voir comment ils vont le recevoir.

Encore merci à Rue de Sèvres.

Tome 2 : Face au roi des gobelins

Je tiens à nouveau à remercier Rue de Sèvres pour cet envoi et leur confiance.

A peine achevée ma lecture du premier tome que je me jetais déjà sur la suite et fin de ce diptyque grâce au coffret sorti par Rue de Sèvres.

Ce second tome est encore plus dynamique que le premier et l’auteur y fait vraiment exploser son imaginaire mélangeant aussi bien l’univers des contes, que des éléments de SF et une ambiance merveilleuse plus sombre, le tout dans une aventure qui avance sur les chapeaux de roues !

Le thème de ce tome est clairement l’amour d’un frère pour sa soeur et tout ce qu’il est prêt à faire pour elle. Ça m’a énormément touchée, ayant moi aussi une soeur handicapée. La quête, le sauvetage de Jack va l’emmener très loin et nous aussi avec lui.

On se retrouve ainsi dans ce tome avec une intrigue partagée en deux : d’un côté un Jack occupé au sauvetage de Maddy, et de l’autre son acolyte Lily qui découvre la société des gobelins, l’une des créatures peuplant cet univers parallèle où ils ont atterri.

L’auteur s’amuse bien. Il mélange des imaginaires graphiques d’inspiration populaire tels qu’on peut en retrouver dans les films de Ghibli, chez notre cher Tolkien, dans les films de Star Wars, ou encore bien sûr dans les contes pour enfants qu’on a lus. On se retrouve ainsi avec de nouvelles créatures en plus des terribles plantes rencontrées la dernières fois : des gobelins, des géants, des ogres et autres souris. On se croirait vraiment dans une version plus moderne de Jack et le haricot lors de certaines scènes qui sont de vrais clins d’oeil au conte d’origine mais l’ajout de petites touches modernes changent tout !

Ainsi, on se retrouve à voir une nature polluée, on parle de noeud spatio temporel, de carrefour d’univers/mondes, on suit une héroïne qui attaque un roi en duel ou conduit une vieille voiture de collection pour aller sauver ses camarades. On est loin du conte habituel !

A la fin de ce tome, nous avons fait le tour des aventures de Jack, Maddy et Lily. Tout est allé un peu vite, peut-être un peu trop même. J’aurais aimé que l’auteur prenne plus son temps pour développer les relations car certaines sonnent faux. J’aurais aimé qu’il développe plus les pouvoirs que les plantes peuvent apporter aux héros grâce à leurs particularité. J’aurais aimé en apprendre plus sur le mystérieux noeud spatio temporel où ils se trouvaient. Mais je comprends que dans un titre destiné aux jeunes, le choix soit différent. En attendant, à la fin de ce tome l’auteur fait le lien avec son autre série : Zita, la fille de l’espace, pour préparer le spin-off qui est sorti ensuite et c’est assez bien vu.

Pas de changement avec ce second tome, qui a les mêmes qualités et les mêmes défauts que le premier pour moi. Il est juste plus tourné vers l’aventure et l’action, et Maddy y a un rôle plus passif, mais les héros ont une belle évolution et l’auteur sait exploiter les originalités de son univers pour plaire aux plus jeunes. Cela a très bien fonctionné sur moi et je serais curieuse de découvrir les autres titres de l’auteur.

Disponible en librairie depuis le 4 novembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s