Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Sawako de Karuho Shiina

kazehaya-sawako-182907152b

Titre : Sawako

Auteur : Karuho Shiina

Années de parution vf : Depuis 2009

Editeur vf : Kana

Nb de tomes vf : 27 (en cours)

Résumé du tome 1 : Tout les oppose mais c’est ce qui pourrait les réunir !
Au collège, Sawako suscite peur et incompréhension à cause de son apparence. À l’opposé, Kazehaya est un jeune homme charmant que tout le monde considère comme son ami. À son contact, Sawako commence peu à peu à changer mais il est difficile de combattre les préjugés !

Mes avis :

Tome 09
Enfin les choses avancent et on sent que la « conclusion » est proche. Jolie démonstration de maladresse adolescente et de quiproquos amoureux^^

Tome 11
Sawako et Kazehaya sont toujours aussi mimi, leur 1e rendez-vous est à croquer. C’est amusant de les voir à travers le regard des autres et aussi de découvrir comment il a vécu leurs premiers moments. ça avance aussi un peu du côté de Chizu et Ryo (Allez Ryo, courage !) et de Yano et Pin.

Tome 12
Tome très mimi sur les premiers pas de leur relation qui ne sont pas sans maladresse. Première rencontre aussi avec les parents, là j’ai beaucoup souri. Mais j’aurais aimé qu’on se tourne un peu plus vers Yano et Chizu, espérons que ça arrive bientôt

Tome 13
Un petit tome sympa mais je me lasse de la lenteur de l’évolution de la relation entre Sawako et Kazehaya, du coup heureusement que l’auteur commence à se tourner vers les autres personnages qui c’est vrai méritent bien d’être enfin développés. A suivre…

Tome 14
J’ai bien aimé ce tome où l’on retrouve nos héros en voyage scolaire. L’auteur a su nous faire partager les méandres de chaque « couple ». J’ai une petite préférence pour Ayane qui n’a vraiment pas de chance. Et j’aime bien aussi comment l’auteur amène la prise de conscience de Chizu (j’ai toujours eu un faible pour les amis d’enfance). Par contre, Sawako et Kazehaya me gonflent un peu…

Tome 15
On se concentre enfin sur les personnages secondaires, chouette. Il faut dire aussi que le couple Kazehaya-Sawako commence à me laisser un peu avec leur vitesse d’escargot, du coup mon intérêt se tourne vers les autres. Yano est typiquement le genre de fille qui me fait craquer par son mélange fragilité-force de caractère, de même que Chizu. Et surtout j’adore Ryû, le nounours au coeur tendre.

Tome 16
La série continue son petit bonhomme de chemin mais ça commence à faire long. Les choses avancent très très lentement et ça commence un peu à me lasser, même si l’auteur essaie de détourner notre attention vers les personnages secondaires. J’aimerais que ça bouge un peu du côté de Sawako et Kazehaya. Bref, je suis en attente de renouveau.

Tome 18
Même si c’est mignon tout plein, ça commence à être un tantinet trop long à mon goût. On tourne en rond, on s’enlise… J’espère que la série ne fera pas encore 10 tomes de plus :s

Tome 20

Une fois de plus la fin est mielleuse à souhait avec les chapitres sur la Saint-Valentin, d’ailleurs les petits moments Sawako-Kazahaya ont tendance à m’agacer en ce moment. Mais l’auteur a le mérite de s’en servir pour montrer l’évolution du caractère des personnages depuis le début, montrer combien ils ont muri et que maintenant ils font un peu plus attention à ceux qui les entourent notamment. De même, j’aime beaucoup toutes les réflexions sur leur avenir. Comment décider ce qu’on va faire ? En fonction de qui ou de quoi ? C’est très malin et surtout très réaliste, comme le montre surtout Kazehaya (qui pense à sa famille), Ayane (qui doit plus penser à elle et avoir une meilleure opinion d’elle-même), Yano (qui doit aussi voir plus loin) ou Ryû (qui a décidé de prendre sa vie en main), le tout sous la houlette de Pan qui est vraiment un bon prof au final. D’ailleurs, je sens de plus en plus un petit quelque chose entre lui et Ayane, dommage pour Kento ^^’

Tome 21

J’ai encore et toujours du mal avec cet arc de l’histoire qui s’intéresse à l’avenir de notre petit groupe. Je trouve que ça parle beaucoup trop, qu’on tourne en rond et qu’il n’y a pas de rythme. Je m’ennuie énormément. Je suis aussi agacée de voir les héroïnes hésiter à cause de leurs amoureux comme si leur couple passait avant leur avenir, n’importe quoi ! Le côté femme soumise m’agace de plus en plus, je voudrais voir des femmes avec plus de caractère. En plus, ça manque cruellement de communication au sein de chaque couple, chacun faisant des plans de son côté ou se torturant l’esprit sans rien dire à l’autre, c’est très agaçant.

Tome 22

C’est encore le même souci avec ce tome où l’on parle ENCORE de leur orientation future sans que presque rien n’avance. Le pire c’est que l’auteure met en avant son groupe de fille alors que le groupe des garçons a l’air bien plus intéressant entre Ryu qui sait ce que ressent Chizu mais a décidé d’avancer quand même, Kazehaya qui se doute de ce que Sawako lui cache et ne compte pas la retenir, et Kento qui sous ses airs débonnaires est complètement dévasté en se rendant compte qu’Ayane ne l’aime toujours pas. Il y a matière à faire mieux que la soupe mielleuse actuelle où les filles soupirent et se plaignent sans arrêt en hésitant sur les décisions à prendre.

Tome 23

Même si je ne vois pas le bout de cet arc, au moins ce tome consacré à Ayane aura été meilleur que les derniers. Ayane est un personnage complexe qui a des gros problèmes relationnels avec les garçons et ça fait longtemps que je voulais entendre sa voix. Je ne suis pas surprise des décisions qu’elle prend. J’ai été touchée par l’honnêteté avec laquelle elle les livre à ses ami(e)s et à Kento. Pin n’est pas pour rien dans son évolution et ça fait plaisir. D’ailleurs maintenant que Kento est écarté, la voie est libre pour lui (sans surprise). On verra bien si je me trompe ou pas.

Tome 24

Ça n’en fini toujours pas et je me dis qu’en plus ils ne sont qu’en première… ça va être long. Cette fois, on s’attache au couple Kazehaya-Sawako avec lequel on fête l’anniversaire de leur déclaration. On a donc droit à une seconde fête des écoles avec eux. C’est une fois de plus trop bavard et assez brouillon en prime, heureusement il y a quelques petits moments mignons et sympas avec leurs amis. Mais quelque chose d’autre se joue pendant ce temps-là. On sent bien que c’est en quelque sorte un au revoir qu’ils se disent et la déclaration de Kazehaya à la fin du tome y met un point final. Ce n’est pas trop tôt, j’attendais cela depuis un moment pour enfin pouvoir avancer dans l’histoire. Allez, il ne reste plus qu’à un couple à faire vraiment le point.

Tome 25

Enfin le tome consacré à Chizu et Ryu, ça faisait un moment que je l’attendais. J’affectionne tout particulièrement ce couple (ma faiblesse pour les amis d’enfance ><) et je suis ravie qu’on revienne sur leurs sentiments. Chizu est telle que je l’attendais et je suis ravie qu’elle parvienne enfin à s’ouvrir à Ryu. Celui-ci parle un peu plus du coup même s’il reste un grand taciturne. Et du coup, leur histoire est toute mignonne et touchante. Vient ensuite le tour de Kazehaya et Sawako encore une fois, normal vu que leur histoire n’est pas du tout réglée. J’ai été bien contente de la voir mettre les pieds dans le plat et de secouer un peu Kazehaya qui reste beaucoup trop lisse à mon goût. Pour cela, j’ai bien aimé aussi ce que lui balance Kento à la fin du tome. Il va falloir que monsieur arrête de jouer les garçons parfaits ^^ Bref, j’ai enfin passé un bon moment avec ce tome 25.

Tome 26

Ici aussi l’histoire avance et ça fait du bien. On dirait que la mangaka a enfin trouvé l’équilibre entre leurs problèmes concernant leur futur et leurs histoires de coeur. J’ai été ravie de voir enfin le couple Kazehaya-Sawako se décoincer, depuis le temps que j’attendais ça. Voir Sawako être capable de répondre comme ça, c’était fantastique, de même que de voir Kazehaya exprimer ses sentiments et sa frustration honnêtement sans vouloir être parfait. Dans le même temps, Karuho Shiina clarifie aussi enfin la relation entre Sawako et Kurumi et c’était très beau de voir combien celle-ci avait des regrets pour ce qu’elle avait fait. J’aime beaucoup la relation de franche camaraderie et d’entraide qu’elles ont toutes les deux et ça m’a fait plaisir de les voir se rapprocher. Enfin comme je m’y attendais et l’espérais, Ayane ouvre enfin les yeux sur ses vrais sentiments, ce n’est pas trop tôt et c’était joliment fait, je trouve avec cette rencontre fortuite ^^

Tome 27

Peut-être l’un des plus jolis tomes depuis le début de la série. Je me suis vraiment régalée et j’ai ressenti tout plein d’émotions. Une grande partie est consacrée à Sawako et Kazehaya et ça fait du bien de les retrouver. J’ai beaucoup aimé découvrir enfin Shôta dans son environnement familial. Son petit frère est adorable. Sa mère a l’air d’avoir une patience d’ange et d’être très compréhensive. Et l’on découvre aussi son père avec qui le dialogue est plus difficile. J’ai eu l’impression que ce chapitre de l’histoire revenait intelligemment sur le fossé qui se creuse parfois entre les générations faute de dialogue. C’était très joliment fait et ça a enfin permis de voir Kazehaya s’ouvrir. On redécouvre le personnage, tout comme on redécouvre sa relation avec Sawako. Celle-ci est bien plus ouverte qu’avant. Ils osent se parler et être tendres en public, ça change. Leur petit séjour au parc d’attractions était adorable et j’ai trouvé leur couple bien moins coincé qu’avant ce qui m’a vraiment plu. Chacun est désormais prêt à ouvrir ses ailes pour aller de l’avant. Enfin le dernier chapitre n’oublie pas de revenir sur Ayane, le personnage phare des tomes précédents. L’auteur parle avec beaucoup de délicatesse de ses sentiments naissants pour Pin, c’était très touchant et j’ai aimé voir Sawako s’en rendre compte et la pousser à s’ouvrir. Ce tome était un vrai régal !

Ma note : 14 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s