Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Princesse Sakura d’Arina Tanemura

princesse-sakura,-tome-4-378248

Titre : Princesse Sakura

Auteur : Arina Tanemura

Années de parution vf : 2011-2013

Editeur vf : Glénat

Nb de tomes : 12 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Cette aventure prend place dans l’ère Heian (794 – 1185). La princesse Sakura est une jeune fille orpheline vivant dans un palais retiré au fin fond de la montagne. Ayant perdu ses parents ainsi que son frère, elle est entretenue financièrement par le prince Ora auquel elle est fiancée depuis le berceau. Mais alors qu’elle va atteindre ses 14 ans, un messager du prince Ora vient la chercher pour la ramener à la capitale en vue du mariage promis. Chérissant sa liberté, Sakura refuse ce mariage forcé, et décide de fuir par une nuit de pleine lune. Pourtant, depuis son enfance, on lui a inculqué que jamais elle ne devait sortir les nuits de pleine lune car un mystérieux secret pèse sur sa naissance ! Un démon immortel apparaît alors devant elle dans l’intention de la tuer…

Mes avis :

Tome 1
Une série historico-fantastique qui démarre sur les chapeaux de roues. L’auteur va d’ailleurs un brin trop vite et les enjeux sont mal dessinés. Heureusement, elle a de la bouteille donc on parvient quand même à s’intéresser aux personnages et à leur devenir, mais j’aurais aimé qu’elle prenne plus son temps. En attendant, les dessins sont une nouvelle fois sublimes et il me tarde de poursuivre.

Tome 2
Toujours autant d’action. On en apprend un peu plus sur Aoba ce qui est le bienvenue. Le 2e prince semble avoir un mobile caché mais attendons. J’ai aimé l’évolution de Sakura dans ce tome entre force et douceur. Et le nouveau personnage qui arrive sur la fin va sûrement relever un peu l’intrigue. Une très bonne série !

Tome 3
Beaucoup d’émotions dans ce tome. On avance encore dans l’histoire et le passé du frère de Sakura se dévoile, ainsi que la personnalité du Prince héritier. L’auteur sait très bien mener son bateau et distiller les révélations au fil de l’histoire sans pour autant la ralentir même si tout avance très vite.

Tome 4
Encore un nouveau personnage intrigant et important pour l’histoire qui apparaît. Rurijo a un drôle de passé et j’espère qu’elle aura vraiment sa place dans l’histoire bientôt. L’auteur commence donc à nous présenter le passé des acolytes d’Enju peut-être avant de nous parler plus de lui justement. Un tome plus dans l’introspection que dans les affrontements, ce sera sûrement pour la suite.

Tome 5
De nouvelles révélations et de nouveaux mystères dans ce tome (vivement qu’on en apprenne plus sur Byakuya), par contre je suis assez déçue par le traitement très shonen des combats :s Et à bas les histoires courtes qui coupent bien trop tôt l’histoire principale !

Tome 6
Pareil que le tome précédent, le traitement trop shonen des combats sous forme de duel saupoudré de révélations sur le passé des personnages, me laisse froide et m’ennuie. En plus la coupure encore très très tôt de l’histoire principale par une histoire annexe ne fait rien pour arranger les choses et ça m’énerve. Bref, j’ai été déçue par ce tome où je n’ai pas retrouvé la fraîcheur des débuts.

Tome 7
Une couverture sublime et une jolie fin pour cet arc, même si l’auteur abuse parfois de l’humour ce qui gâche les beaux sentiments qui ont surgit. Après pas de véritables surprises tout est très classique mais c’est bien fait et amené. Reste à voir comment va tourner l’histoire maintenant.

Tome 8
Plutôt inattendu de trouver un tome aussi léger après des tomes précédents très prenants et en plein dans le drame. Ici, j’ai trouvé que l’auteur commettait une faute. Les turpides amoureuses de deux héros suite à un conflit interne à la cour n’a rien de passionnant, c’est sans enjeu et en plus on perd du temps par rapport à l’histoire principale. Bref, ça n’apporte rien, même pas d’émotion.

Tome 9
Toujours pas fan de cette ambiance trop légère et des histoires de coeur de chacun dont on voit arriver la fin 100 ans à l’avance. Bref, bof bof  depuis le dernier tome, ça ne redécolle pas, ça s’enlise plutôt. Je suis déçue.

Tome 10
Une première partie malheureusement dans la lignée des tomes précédents, donc plutôt faible. Et quand l’auteur décide d’amener quelques enjeux pour nous diriger lentement vers la fin, c’est beaucoup trop rapide et sans émotion. Certes, on sent qu’elle maîtrise son propos, c’est fluide, ça se lit facilement, mais ce n’est pas à la hauteur de ce que ça annonce. Je suis encore déçue.

Tome 11
On laisse enfin tomber pour un temps l’humour potache, et on se retrouve comme ça avec un tome bourré d’émotions. Certes comme l’auteur manque de temps pour conclure, tout va trop vite, mais au moins on ne s’ennuie pas. La relation entre Asagiri et Sakura aura été très belle du début à la fin. Et j’aime de plus en plus le personnage de Rurijo. Reste à voir ce que l’auteur nous réserve pour la fin.

Tome 12
Trop de mélo, tue le mélo. J’ai moins apprécié ce tome que le précédent, les émotions étant mal maitrisées et trop gnangnan. La fin est ultra rapide, comme si l’auteur nous la sortait de son chapeau. Les transitions sont abruptes et parfois j’ai même eu l’impression qu’il manquait des pages. Bref, ce shojo d’aventure n’est pas une réussite, n’est-ce pas Yuu Watase ou Yumi Tamura qui veut…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s