Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Pact de Shinnosuke Kuji

gmtytooj

Titre : Pact

Auteur : Shinnosuke Kuji

Editeur vf : Pika

Année de sortie vf : 2017

Nombres de tomes vf : 5 (série terminée)

Résumé du tome 1 : An 20XX, le monde entier frémit sous la menace d’un groupe mystérieux qui a placé des bombes d’une puissance inimaginable dans les océans. Cachés sous des masques de « lapins », ces terroristes veulent prendre leur revanche en forçant le monde à vivre dans la crainte. Après l’échec de l’équipe de déminage américaine, c’est au tour de celle du Japon de passer à l’action ! La jeune prodige, Machiko Machida, passe un pacte avec Nagito Aranagi avant de tenter de désamorcer la première bombe. Malheureusement, la situation ne se passe pas comme prévue, et le commandant de l’équipe de déminage décide de changer de stratégie…
Une course contre-la-montre a commencé : il ne reste plus que dix jours avant l’explosion…

Mes avis :

Tome 1

Cette nouvelle série avec son pitch de départ un brin futuriste m’a attirée mais elle n’a malheureusement pas su me convaincre totalement.

J’ai beaucoup aimé le décor avec la planète qui est sous la menace d’un groupe de terroristes, vivant au Pôle sud et pourtant un masque de lapin, qui veulent les submerger totalement à l’aide de bombes à Azote. C’est très politique, c’est angoissant et intriguant. On se demande qui sont ces terroristes, pourquoi ils ont pris certains pays pour cible, pourquoi ils leur ont laissé du temps pour réagir, etc. L’organisation japonaise qui lutte contre eux est charismatique elle aussi et l’ensemble donne un côté assez sérieux à l’histoire.

Malheureusement, c’est gâché par des personnages trop caricaturaux et peu attachants. Je n’ai pas du tout accroché avec le héros qui a perdu la petite fille, le petit génie, qu’il protégeait. Je n’ai pas plus accroché avec les commandos d’élite qui sont là à chaque fois pour les protéger lors de leurs missions vu qu’à chaque fois ils se font éliminer vitesse grand V. Mais la palme revient à Ivan, le représentant de la Russie, un cliché dans toute sa splendeur, qui en devient même ridicule au lieu de faire peur comme il le devrait. Les personnages sont vraiment le point faible de ce titre et c’est bien dommage parce que certains ont du potentiel comme le petit génie du début, le fondateur de l’EOD ou les fameux lapins terroristes.

La série ne comportant que 5 tomes, je vais quand même lui donner sa chance.

Tome 2

Ce tome est diablement bien construit. On sent monter une grosse tension tout du long jusqu’à la révélation finale qu’on attendait tous un peu, je crois. Les personnages restent peu attachants même si l’auteur essaie de leur donner un peu plus d’épaisseur en nous racontant leur passé ou les liens qui les retiennent encore ici. J’ai aimé découvrir par petite touche le trauma de Nagi et l’origine de sa relation si particulière avec Machi. J’ai aimé ses interactions avec les membres de l’expédition. Le côté huis clos est bien mené. C’est vraiment angoissant d’être dans cette ville fantôme submergée et de ne pas savoir quand les terroristes vont attaquer. Par contre, on avance bien plus lentement que dans le précédent tome. Une grosse partie est consacrée au passé des personnages et à l’émotion. Il reste ensuite peu de pages pour faire avancer l’histoire sauf dans le dernier chapitre où on en apprend plus sur ceux à l’origine des attentats. Cela m’intrigue tout de même assez pour continuer vu le peu de volumes.

Tome 3

Le huis clos continue et la tension monte de plus en plus au fur et à mesure qu’ils approchent de la 2e bombe. Le désamorçage de celle-ci est l’occasion d’une vraie surprise, un événement qui va venir bouleverser la dynamique de la série ce que j’ai beaucoup apprécié. La seconde partie du tome montre les conséquences de cet événement et le retour d’un autre membre important de l’Eod, qui est encore plus farfelue que ceux qu’on a croisés jusqu’à présent. Le schéma de l’histoire, lui, reste un peu répétitif, de même que les motivations des personnages. Je trouve aussi qu’on n’avance pas du côté des terrorismes, il n’y a pas de révélations de ce côté dans ce tome et on n’en entend presque pas parler. A deux tomes de la fin, il va falloir un petit coup d’accélérateur pour conclure correctement la série.

Tome 4

A un tome de la fin, nous voici face à la dernière bombe avec une équipe en partie renouvelée. Les ajouts qui viennent de force de protection de « cette » guerre font froid dans le dos, surtout celui avec le bandage qui a des airs de vrai psychopathe. Quand on les entend nous rabâcher les oreilles avec « cette » guerre, ça donne envie d’en apprendre plus sur celle-ci. C’est terrifiant de voir comment les soldats sont utilisés pendant celle-ci mais aussi les programmateurs comme Neko, et le pire c’est qu’on ne sait pas vraiment pourquoi il y a cette guerre et si un jour elle prendra fin. L’auteur dénonce ainsi l’absurdité des guerres, mais aussi de la course à l’armement et de l’incapacité à s’arrêter une fois que l’escalade a commencé. Pour revenir du côté des bombes, le déroulé pour aller désamorcer la dernière ressemble énormément à ce qui a déjà eu lieu mais les ajouts dans la troupe corsent un peu les choses. On voit Neko devenir un personnage central avec Misaki. Leur duo est attachant. Maintenant, je me demande ce qu’il va se passer dans le prochain et dernier tome une fois qu’ils auront désamorcé cette bombe.

Tome 5

Ne tournons pas autour du pot, je suis très déçue par cette fin qui est complètement inaboutie. J’ai vraiment eu l’impression de m’être fait lâcher en plein milieu de l’histoire et d’en avoir manqué tout un pan. Certes, les chapitres composants ce tome sont nerveux et larmoyants à souhait mais il y a de vrais questionnements autour de ces bombes qui restent sans réponse. On n’a aucune résolution du conflit ni ne serait-ce que la moindre petite information sur le devenir du groupe terroriste qui a fait ça (à moins que j’aie loupé un passage) et ce n’est pas normal. J’ai vraiment l’impression qu’on s’est bien moqué de moi. En plus, on a droit à deux histoires annexes qui n’ont aucun rapport avec la saga et qui gâchent de l’encre et du papier alors que cet espace aurait pu être utile pour conclure la série correctement. Je ne risque pas de tester une autre série de cet acabit de sitôt.

A côté de ça, j’ai bien aimé le développement de Neko et de ses capacités de hackers. J’ai aimé les références aux tomes précédents. Même si c’est classique, j’ai aussi apprécié l’évolution de Haru qui est plus attachant que prévu, de même que les deux « brutes » qui l’accompagnent. La dynamique entre lui et Neko était intéressante. J’ai aussi été contente de voir enfin un certain happy end après tout ce qu’il leur était arrivé même si je suis consciente que c’est facile et qu’un autre dénouement aurait eu plus d’impact. Par contre, je ne vois pas trop l’intérêt de revenir encore sur Nagi dans les dernières pages surtout vu ce qu’il est devenu.

Pact fut donc une série à l’univers intéressant mais sous exploité. Les débuts étaient vraiment prenant mais au fil des tomes cela s’est fortement dégradé pour finir un peu en eau de boudin. On est loin du titre inoubliable.

Ma note : 11 / 20

pact

6 commentaires sur “Pact de Shinnosuke Kuji

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s