Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger

Titre : Gardiens des cités perdues

Auteur : Shannon Messenger

Éditeurs vf : PKJ (poche) / Lumen (grand format)

Années de parution vf : Depuis 2017 (poche) / 2014 (grand format)

Nombre de tomes vf : 5 (poche) / 7 (grand format)

Résumé du tome 1 : Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Mes avis :

Tome 1

Comparée partout à Harry Potter, j’attendais beaucoup de cette nouvelle saga. Si j’ai passé un bon moment, on est quand même très loin de la série à laquelle on la compare et clairement je n’étais pas vraiment la cible. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de grosses ficelles, beaucoup d’éléments qui ont été pris dans d’autres sagas jeunesse et donc globalement que cela manquait d’originalité.

C’est dommage parce que j’ai trouvé l’idée de départ intéressante. On suit les aventures d’une jeune fille qui découvre que si elle est différente des autres c’est parce qu’elle n’est pas humaine. Il y a ensuite pas mal de mystères autour de ses origines, elle doit également s’adapter à un nouvel univers et apprendre à maîtriser ses pouvoirs. Il y avait de quoi faire une très bonne histoire et elle ne fut pas si mauvaise que ça mais clairement la comparaison avec Harry Potter l’a desservie pour moi et j’ai souvent levé les yeux au ciel à cause de cela. Je n’aurais pas dû écouter/lire les commentaires des autres et me faire moi-même directement un avis, ce qui m’aurait enlevé cette attente inutile pour me laisser pleinement profiter de ce nouvel univers.

En dehors de ça, la première chose qui m’a dérangée, c’est le style. Que ça vienne de l’auteur ou du traducteur, je l’ai trouvé très banal et pas du tout accrocheur. Cela donne quelque chose d’un peu fade qui manque de rythme au début. De plus, c’est très classique et on retrouve les éléments perturbateurs classiques de ce genre de littérature. L’évolution des personnages est également très prévisible même si ça reste agréable. On reste juste dans les poncifs du genre.

L’héroïne m’a tout de même plu. Je trouve la psychologie de Sophie assez intéressante même s’il y a un petit truc dont je ne parlerais pas ici qui m’a chagrinée parce que je l’ai trouvé incohérent. Sinon le fait qu’elle ne connaisse pas ses origines, qu’elle ne connaisse pas le monde dans lequel elle est plongée et qu’elle découvre ses possibilités au fur et à mesure, m’a plu. On découvre ce nouveau monde en même temps qu’elle. Celui-ci est classique mais bien expliqué au fur et à mesure sans que ce soit lourd. De plus, il est assez immersif et comme il fait référence à un certain nombre de légendes connues, il résonne en nous et ne nous est pas totalement inconnu.

Les autres personnages m’ont plu également que ce soit les adultes, qui comme Sophie n’ont pas toujours les réactions les plus logiques lol, ou les adolescents. Même si on a bien sûr droit aux bluettes habituelles, celles-ci ne sont pas encore au centre de l’histoire heureusement. C’est l’aventure qui prègne et non la romance ce qui n’est pas pour me déplaire. J’ai d’ailleurs trouvé très intéressant qu’on s’attarde autant sur la formation de Sophie dans sa nouvelle école. C’est une chose qui m’a manqué dans plusieurs séries mais ici l’auteur développe bien ses camarades, ses professeurs, ses relations avec eux et même les différentes matières auxquelles elle assiste, ce qui m’a bien plu. Je trouve aussi tous les mystères entourant la nouvelle société que découvre Sophie très prenants, que ce soit ses origines, le groupe de rebelles, ou les incendies qui ravagent son ancien monde. Je trouve que tout se goupille bien et que cela donne une histoire entraînante surtout sur la fin, même si on devine assez facilement certains rebondissements.

Tout n’étant pas résolu à la fin du tome, ça me donne forcément envie de lire la suite même si je n’ai pas été pleinement convaincue par ce tome. J’espère voir l’histoire s’émanciper un peu des modèles dont elle s’inspire et continuer à développer un univers plus original dans les prochains tomes.

Ma note : 14 / 20

Tome 2 : Exil

Autant le dire de suite, j’ai moins accroché à ce tome qu’au précédent. L’intrigue ne m’a pas emballée, de même que les choix narratifs. J’ai senti dès le début que ça n’allait pas le faire et effectivement. Après, ça se laisse lire quand même mais ce n’est pas le genre d’histoire que je préfère.

Commençons avec l’intrigue, elle se concentre sur la découverte d’une alicorne par Sophie et le développement des pouvoirs de celle-ci qui ont l’air de dérailler. La première partie ne m’a pas plu du tout. Je n’ai absolument pas accroché avec l’alicorne, j’ai trouvé ça ultra cliché et gamin. Alors que les pouvoirs de Sophie qui bêtisent, ça, ça m’a plus plu. J’ai aimé la voir travailler avec Alden. J’ai aimé qu’on reparle de Prentice et du Cygne Noir. J’ai aimé les aventures de Sophie lié à ça et j’ai trouvé qu’on avançait un peu sur ce fil rouge même si très lentement ^^!

Le fait que l’histoire se passe en grande partie en dehors de Foxfire m’a gênée aussi. C’était l’un des points forts de la saga d’y voir Sophie et ses amis et là c’était terriblement absent. De plus, l’histoire a l’air de se dérouler sur un temps assez court, ce qui m’a gênée aussi. J’aime le temps long.

Heureusement, point positif, l’auteure a la bonne idée de se concentrer sur les personnages qu’elle avait déjà introduits dans le tome précédent et de ne pas en rajouter. On a donc l’occasion de suivre plus Keefe dans cette intrigue et j’en ai été ravie parce que j’adore la fausse légèreté et l’impétuosité de ce garçon. Il formait un bon duo, niveau répliques, avec Sandor, le garde du corps de Sophie ^^ On a aussi continué à voir Alden que j’apprécie beaucoup. Par contre, Fitz m’a beaucoup agacée, je n’excuse pas son comportement. Les autres continuent à graviter autour intervenant quand c’est nécessaire. J’ai apprécié le développement des relations de Sophie avec Grady et Edaline avec qui elle forme de plus en plus une vraie famille.

Reste que j’espère une intrigue plus solide, moins de mélo, et un fil rouge plus présent dans le prochain tome.

Ma note : 12 / 20

Tome 3 : Le grand brasier

Ce tome a enfin contenu une bonne partie de ce que j’attendais de cette série, j’ai donc passé un très bon moment de lecture avec. En effet, pour une fois, on a beaucoup d’actions, un développement riche et solide, pas trop de mélo et des personnages qui mûrissent.

L’histoire prend directement suite après le dernier tome. Les Elfes au courant des nouveaux pouvoirs de Sophie veulent la voir guérir le pire criminel de leur espèce : Fintan. En parallèle, celle-ci continue à chercher des informations sur le Cygne Noir mais aussi sur les traîtres qui se sont fait passés pour eux. Les deux intrigues sont ici menées en parallèle et de fort belle façon. J’ai trouvé que l’ensemble avançait de concert et de manière cohérente ne donnant que peu de répit à cette lecture. L’histoire est prenante, les rebondissements nombreux et pas toujours prévisibles. La première partie est peut-être un peu lente et faible par rapport à la suite mais justement c’est ce qui donne sa saveur à la seconde partie du tome.

De plus, j’ai vraiment apprécié de peu voir Silveny qui m’avait bien agacée dans le tome 2, cela a permis à l’histoire de se concentrer sur l’essentiel et de devenir plus sérieuse. Les mystères autour du Cygne Noir, de Jolie, de Brant et des traîtres suffisaient amplement à mon bonheur. J’ai moins aimé les petites touches de mélo autour de la crise existentielle de Dex, qui est vraiment un personnage sacrifié dans cette saga. Je l’aimais bien au début mais ils en ont fait quelqu’un de très agaçant. A l’inverse, Keefe gagne en qualité et charisme à chaque tome pour moi, et Fitz sait se montrer beaucoup plus supportable ici. L’autrice développe bien son histoire et ses liens avec Sophie, ça fait plaisir parce qu’on était un peu trop resté en surface jusqu’à présent. De même, j’ai trouvé qu’on commençait enfin à vraiment donner sa place à Biana, la soeur de Fitz. Les adultes ne sont pas en reste. J’ai été très émue par les parents adoptifs de Sophie et ce qu’il leur arrive ici. Alden, lui, est peut-être un peu trop en retrait pour moi mais il ne peut pas toujours jouer les premiers rôles. J’ai apprécié de retrouver les profs de Foxfire ainsi que les Conseillers, leur petites histoires internes étaient fort intéressantes et j’ai apprécié Leto, le petit nouveau, que j’espère recroiser. On a donc un assez bon développement des personnages dans ce tome, le tout sur une histoire qui devient de plus en plus solide.

Reste maintenant à ce que le prochain tome soit d’aussi bonne qualité et qu’il tienne les promesses faites ici. Par contre que ça va être long d’attendre novembre pour le lire en poche alors que j’ai lu ces trois premiers tomes en quelques mois à peine…

Ma note : 15 / 20

Tome 4 : Les Invisibles

Me revoilà partie dans les aventures de notre chère Sophie au pays des Elfes, des Gobelins et des Ogres. Après les derniers événements, rien n’est simple et nos amis ont choisi la voie de la clandestinité pour poursuivre leur mission. Dès les premières pages, Shannon Messenger, nous plonge donc dans leurs nouvelles aventures.

Si elle cherche à donner une tonalité plus sombre à son histoire avec leur entrée dans le cercle très fermé du Cygne Noir, leur enquête sur le mal qui ronge leur monde ou leur opposition à la communauté des Elfes, au final on reste bien dans un titre jeunesse. Ce que je veux dire, c’est que pendant longtemps, le danger n’est pas aussi présent et stressant qu’il aurait pu, aurait dû l’être. Le tout est reste bien souvent un peu trop bon enfant.

Comme dans les tomes précédents, le rythme reste bon. On n’a pas vraiment de temps morts. On passe d’un danger à l’autre, d’un plan à l’autre, d’une nouvelle rencontre à l’autre. Du coup, on ne s’ennuie pas et l’univers continue à s’élargir, notamment grâce à leur intégration du Cygne Noir, la découverte d’Exilium et la rencontre des Jumeaux. La petite bande vit des moments difficile. Ils doivent se cacher, apprendre à patienter et ne pas foncer dans le tas. Ils vivent aussi de drôles d’aventures assez dépaysantes aux quatre coins de leur univers et connaissent des moments tendus lors d’affrontement attendus mais qui ne font pas assez avancer les choses à mon goût.

Les personnages eux-mêmes continuent à évoluer, Sophie en tête. Elle continue à faire des recherches sur ses origines, ses pouvoirs et les liens qu’il pourrait y avoir avec les Invisibles. Elle travaille aussi avec Fitz pour élargir son champ des possibles, le tout sous la houlette du Cygne Noir dont on découvre un peu plus les membres, ce qui m’a fait plaisir, je l’avoue. Mais ce que j’ai préféré dans ce tome, c’est bien sûr tout ce qui arrive à ce pauvre Keefe. Il doit d’abord accepter de vivre avec la trahison de sa mère. Puis il commence à s’interroger sur sa vie, son existence, la raison de sa présence, ce qu’on attend de lui, etc. Et je dois dire que ça m’a beaucoup touché. C’est un personnage avec un potentiel énorme et j’ai souvent été un frustrée de voir que l’autrice n’allait pas bien jusqu’au bout. Oui, elle lui fait vivre plein de choses, elle le fait évoluer, mais en même temps, j’ai vraiment un sentiment de trop peu. Même le final le concernant, qui a pu en surprendre certains m’a laissé un goût d’inachevé tout en me donnant envie de me jeter sur la suite.

Ce quatrième tome fut donc un chouette moment de lecture avec des péripéties qui m’ont fait voyager mais qui m’ont aussi laissée sur ma faim. Je sais que c’est un titre jeunesse, et plutôt 10-15 ans qu’au-dessus mais j’en voudrais plus tant l’univers est prometteur !

Ma note : 14 / 20

Tome 5 : Projet Polaris

J’attendais énormément de ce tome après le revirement du précédent où l’un de mes personnages préférés changeait de camp. Dans l’ensemble, ce fut une lecture agréable mais pas autant à la hauteur que j’aurais voulu. Nous sommes plutôt ans un tome de transition avec beaucoup de longueurs…

A la fin du tome 4, Keefe a fait le choix de rejoindre les Invisibles, à la surprise de tous. Il était donc évident qu’on allait passer ce tome à suivre son infiltration – parce que bien sûr c’est un agent double ! – et à chercher comment le sortir de là. Mais malheureusement tout cela est noyé sous une tonne de digression pas toujours utiles. Préparez-vous donc à suivre Sophie à travers tout plein d’aventures qui l’amèneront à droite à gauche avec toute sa petite clique, mais aussi à tout plein de discussions sur les garçons, sur ses pouvoirs, sur les vilains méchants qui accaparent Keefe, etc. Alors oui, il y a de l’action, on n’en manque pas, mais en fait ça ne fait pas beaucoup avancer le schmilblick et c’est dommage. Les révélations tombent un peu au compte goutte et il faut les trier des tonnes d’infos inutiles qu’il y a avec.

Cependant, même si elle ne fut pas assez creusé, j’ai beaucoup aimé l’initiative de Keefe. Ça m’a plu aussi de voir les Elfes prendre la menace des Invisibles au sérieux et vouloir chercher à apprendre à se défendre mais aussi à attaquer en se formant pour cela. J’ai aussi aimé les recherches faites sur plusieurs des adultes de la série et les mystères qu’ils conservent, que ce soit la mère de Keefe, Mr Forkle, Wylie et sa mère ou Prentice. Comme toujours il y a beaucoup de potentiel dans ces secrets qui touchent pour certains à la trahison, pour d’autres aux manipulations génétiques et pour d’autres encore aux secrets mêmes de l’univers des Elfes et des autres créatures. J’aimerais juste qu’à l’avenir ce ne soit pas traité par dessus la jambe mais vraiment traité en profondeur.

De la même façon, je sais que nous sommes dans un titre jeunesse, mais si on pouvait vraiment faire évoluer les personnages et arrêter de les faire se répéter, notamment dans leurs erreurs : les bouderies de Fitz, l’intrépidité de Keefe, la naïveté de Sophie,… Ce serait aussi une bonne chose d’arrêter de tourner en rond du côté des romances parce que ça devient un poil agaçant. Soit on en parle et on fait avancer les choses, soit on se tait et on se concentre sur l’aventure, parce que l’entre d’eux est assez horripilant, vu que c’est toujours la même chose qui se répète. J’espérais vraiment une avancée cette fois et j’ai été déçue de ne pas l’avoir.

Malgré ces défauts, ce nouvel opus fut bien agréable à lire. Les pages ont défilé. J’étais à fond dans l’histoire et je voulais voir comment ils allaient faire pour sortir Keefe de ce sac de noeuds. J’ai aimé les quelques avancées qu’il y a eu. La concentration de l’action au début et à la fin du tome ne m’a pas surprise, c’est le propre du genre et je m’en accommode, surtout que l’autrice essaie aussi de ménager des petits événements au milieu même si leur importance est réduite. Ce n’est pas la lecture du siècle mais je suis curieuse de connaitre la suite.

Ma note : 13,5 / 20

7 commentaires sur “Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger

  1. Comme toi, les défauts du cinquième roman ne m’ont pas empêché d’apprécier ma lecture et de la terminer très rapidement.

    Je suis particulièrement gêné par la facilité de Sophie à tout résoudre en quelques lignes à peine. Des romans remplis de détails, de péripéties et de retournements de situation, pour finalement en arriver toujours au même point : Sophie va tous les sauver.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s