Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Une lumière dans la pénombre de Nojico Hayakawa

Titre : Une lumière dans la pénombre

Auteur : Nojico Hayakawa

Éditeur vf : Boys Love – IDP (Hana)

Année de parution vf : 2018

Nombre de pages : 208

Histoire : Arata et Shôtarô, tous deux lycéens, sont amis de longue date. Arata cache ses sentiments pour Shôtarô depuis très longtemps, et il n’a pas du tout l’intention de lui avouer qu’il est amoureux de lui. Mais un jour, Shôtarô dit quelque chose qui prend Arata complètement par surprise…

Mon avis :

Ayant découvert Nojico Hayakawa avec Les carnets d’Endô-kun dont j’ai beaucoup aimé la douceur, j’ai voulu me pencher sur ses autres écrits à commencer par ce oneshot consacré à deux amis d’enfance, un élément narratif que j’aime beaucoup.

Sans surprise, j’ai beaucoup aimé cette histoire. J’ai retrouvé l’ambiance douce et poétique que j’avais aimée dans son précédent titre. J’ai trouvé la romance bien menée. On ne perd pas de temps, la déclaration arrive dès le premier chapitre et on suit ensuite l’évolution de leur relation dans les chapitres souvent.

Les deux héros sont très attachants. Ils savent tour à tour se montrer entreprenants ou fragiles. Il faut dire que ce n’est pas facile pour eux de passer d’une longue amitié à une relation amoureuse surtout dans une société où l’homosexualité est encore difficilement admise par tous et donc encore source de brimade. L’un des deux héros, Arata, a très peur de cela parce qu’il a déjà été témoin du harcèlement d’un de ses camarades homosexuels, donc tout le travail va être pour lui de prendre confiance en lui et d’affronter ses peurs. Il sera pour ça épaulé par Shotaro, qui lui est beaucoup plus nature. C’est la bouffée d’air frais de ce couple.

L’autrice, comme dans son autre histoire, n’oublie pas de développer d’autres personnages autour d’eux et ça me plaît. On découvre leurs amis proches, dont deux pourraient à leur tour vivre une histoire, mais aussi les filles qui gravitent autour d’Arata grâce à sa passion pour la photographie. J’ai beaucoup aimé retrouver cette passion ici.

En effet, la photographie est partie prenante du titre. Elle contribue à la composition des planches qui est juste à tomber. L’autrice met en scène les doutes des héros comme jamais à l’aide de jeux et métaphores graphiques très bien trouvés. Ils donnent une vraie dimension poétique au titre et en même temps reflètent bien l’état d’esprit de chacun. Je suis très fan !

Une lumière dans la pénombre est donc encore une réussite pour moi de la part de Nojico Hayakawa. J’aime beaucoup son ton et sa patte graphique. Je regrette juste d’avoir déjà dû quitter les personnages, j’aurais aimé les suivre encore.

Ma note : 16 / 20

3 commentaires sur “Une lumière dans la pénombre de Nojico Hayakawa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s